France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

2 octobre 1954, Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme:

Référence pour ce cas: 2-oct-54-Clermont. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Il semble que d'après la presse régionale de l'époque, le 2 octobre 1954, vers 10 heures du matin, à Clermont-Ferrand, au collège moderne, pendant la récréation, des fillettes se sont arrêté de jouer parce que quelque chose avait attiré leur attention dans le ciel, au-dessus du Puy-de-Chanturgues.

Au même instant, rue Diomède, une Madame S. a également levé les yeux, pour regarder une étrange lumière brillant dans le ciel. Elle a d'abord pensé discerner un ballon publicitaire, mais en y prêtant attention, elle a estimé que ce n'en était pas un car c'était une masse métallique, presque immobile, mais animé d'un léger mouvement oscillatoire.

La chose a brusquement pris de la vitesse et est sortie de son champ de vision, partant dans la direction Nord-Nord-Ouest.

Dans les maisons alentours, d'autres voisins, dont une Mme Lacoste, avaient relaté une scène similaire.

D'autres rapports de presse disent que la chose "évoluait à la verticale" et était d'un blanc brillant.

Rapports:

[Ref. pce1:] JOURNAL "LE POPULAIRE DU CENTRE":

Scan

Plusieurs Parisiens ont vu des "soucoupes" évoluer dans le ciel de la capitale

Paris, 6 octobre (A.F.P) -- Plusieurs Parisiens ont déclaré avoir vu hier après-midi des soucoupes volantes évoluant dans le ciel de la capitale, des passants ont affirmé en avoir aperçu une vers 16 h. 30, près de la Porte Dorée.

M. Pierre Allouis, représentant en cartonnages, se rendait à ses affaires en taxi, lorsque le véhicule fut arrêté par un feu rouge. Entendant, dit-il, un sifflement strident, il regarda par la portière et vit un engin volant qui fuyait en hauteur, laissant dans son sillage un panache du fumée.

M. Allouis décrit la soucoupe comme un disque plus gros qu'un avion normal et de couleur argentée.

Le même témoignage est apporté par M. Gilbert Bacon, demeurant 25, faubourg Saint-Antoine, et par M. Paul Julien, peintre en bâtiment, qui habite 3, rue de la Pompe. Ce dernier, toutefois, estime qu'il s'agit non d'une soucoupe volante mais d'une aile volante qui affecte la forme d'un triangle aux bords arrondis.

Au Bourget on explique qu'étant donné l'intensité de la circulation aérienne, il est impossible de confirmer par radar le passage de l'engin à une heure insuffisamment précise. D'autre part, le radar ne saurait enregistrer le passage d'un plus lourd que l'air que par une tache lumineuse quelle que soit la nature de l'engin.

[Partie manquante]

fois. La première à 10 kilomètres de Beaumont à 15 h. 45 elle se déplaçait en direction ouest-est.

Les témoins ont déclaré que l'engin se rapprocha d'eux et devint de moins en moins brillant.

Quand il ne fut plus qu'à 150 mètres, ils ressentirent une curieuse sensation et furent comme cloués sur place. A ce moment se dégageait une odeur de nitro-benzine. Bientôt l'engin s'éloigna, le malaise cessa et la soucoupe disparut. L'autre soucoupe a été aperçue au-dessus des côtes de Chanturgues, près de Clermont. Elle évoluait à la verticale et était d'un blanc brillant.

Une soucoupe a également été aperçue à Billom par un groupe de 30 personnes. L'engin évoluait au-dessus de la ville. Il se déplaçait à l'horizontale. Il a été visible pendant trois ou quatre minutes avant de disparaître. Une lumière intense se dégageait de l'appareil.

Nos lecteurs nous écrivent

M. Desbordes de St-Bonnet-de-Bellac déclare avoir aperçu dimanche dernier un disque lumineux se dirigeant sur Mézières-sur-Issoire. L'engin s'était immobilisé plusieurs minutes avant de disparaître vers l'ouest. Plusieurs personnes ont observé le phénomène.

[Ref. lml1:] JOURNAL "LE MERIDIONAL":

Scan

SOUCOUPES PAR-CI
...CIGARES PAR-LA

CLERMONT-FERRAND. -- Deux soucoupes ont été aperçues hier dans le ciel clermontois. La première à 10 kilomètres de Beaumont, à 15 h. 45, elle se déplaçait en direction ouest-est.

Les témoins ont déclaré que l'engin se rapprocha d'eux et devint de moins en moins brillant.

Quand il ne fut plus qu'à 150 mètres ils ressentirent une "curieuse sensation" et furent comme cloués sur place.

A ce moment se dégageait une odeur de nitro-benzine. Bientôt l'engin s'éloigna, le malaise cessa et la soucoupe disparut.

L'autre soucoupe a été aperçue au-dessus des côtes de Chanturgu près de Clermont. Elle évoluait à la verticale et était d'un blanc brillant.

Une soucoupe a également été aperçue à Billom par un groupe de 30 personnes. L'engin évoluait au-dessus de la ville. Il se déplaçait à l'horizontale. Il a été visible pendant trois ou quatre minutes avant de disparaître. Une lumière intense se dégageait de l'appareil.

A St-Brieux plusieurs personnes ont aperçu une soucoupe volante qui prit la forme d'un cigare avant de disparaître. Ils ont pu l'observer pendant plus d'une heure.

Le même phénomène a été constaté à Trégueux où un cycliste est rentré chez lui effrayé par ce qu'il avait vu.

A Thouare-sur-Vie, (Vendée) des témoins ont aperçu dans le ciel une dizaine d'objets lumineux ayant une forme allongée et qui passaient à une très haute vitesse et haute altitude.

SUITE PAGE 10 sous le titre SOUCOUPES ET CIGARES

[Ref. las1:] JOURNAL "LIBRE ARTOIS":

Scan

La valse des soucoupes volantes

UN BOULANGER DU FINISTERE AFFIRME AVOIR RENCONTRE UN "MARTIEN" LE VISAGE COUVERT DE POILS

Vers 4 heures hier matin M. Pierre Lucas, ouvrier boulanger à Loctudy (Finistère), qui était occupé à puiser de l'eau dans la cour de la boulangerie, aperçut soudain dans la nuit un engin de la forme d'une soucoupe de 2 m. 50 à 3 mètres de diamètre.

Il en vit sortir un individu mesurant environ 1 m. 20 qui s'approcha de lui et lui tapa sur l'épaule en articulant des paroles inintelligible. L'ouvrier boulanger réussit à garder son sang-froid et rentra au fournil où l'inconnu le suivit.

A la lumière, M. Lucas put dévisager le visiteur: il avait le visage ovale, tout couvert de poils et des yeux de la grosseur d'un œuf de corbeau. Le jeune homme appela son patron mais, avant que celui-ci ait eu le temps de descendre, l'inconnu avait disparu ainsi que sa soucoupe, dont on ne retrouva aucune trace.

Un marchand de bière de Concarneau a, de son côté, déclaré avoir vu dans le ciel deux disques lumineux de la forme de table ronde prolongées d'une sorte de queue. L'un des disques était immobile, tandis que l'autre évoluait à proximité. Les deux disques disparurent au bout de dix minutes après avoir lancé une fusée.

DES SOUCOUPES... PARTOUT

Des soucoupes ont été aperçues mardi, vers 15 h. 15, près de Clermont-Ferrand, la première, à 10 kilomètres de Beaumont.

Les témoins ont déclaré que l'engin se rapprocha d'eux et devint de moins en moins brillant. Quand il ne fut plus qu'à 150 mètres, ils ressentirent une "curieuse sensation" et furent comme cloués sur place. A ce moment se dégageait une odeur de nitro-benzine. Bientôt l'engin s'éloigna, le malaise cessa et la soucoupe disparut.

L'autre soucoupe a été aperçue au-dessus des côtes de Chanturgue, près de Clermont. Elle évoluait à la verticale et était d'un blanc brillant.

Une soucoupe a également été aperçue à Billom par un groupe de 30 personnes.

- Plusieurs habitants de Saint-Brieuc ont aperçu dans la nuit de mardi à mercredi, une soucoupe volante qui prit la forme d'un cigare avant de disparaître. Ils ont pu l'observer pendant plus d'une heure.

Le même phénomène a été constaté à Trégueux où un cycliste est rentré chez lui effrayé par ce qu'il avait vu.

Plusieurs personnes de Thouars-sur-Vie (Vendée) ont également aperçu dans le ciel une dizaine d'objets lumineux ayant une forme allongée et qui passaient à une très grande vitesse et à haute altitude.

DANS LA REGION
LUEUR BLANCHE... A DUNKERQUE

Lundi dernier, vers 20 h. 20, alors qu'il manoeuvrait le S.S. américain "Docteur Lyren" dans le sas de l'écluse Wattier à Dunkerque, le capitaine Emmanuel Dubois, 30 ans, 34, rue Carnot, à Malo-les-Bains, aperçut lueur blanche qui longe la côte, se dirigeant s'Est en Ouest.

Observant ce phénomène pendant plusieurs secondes, il pensa tout à coup aux soucoupes volantes et appela son équipage pour lui faire vérifier ce qu'il voyait. Mais quand le premier matelot arriva, la lueur avait brusquement disparu.

DISQUE ROUGEATRE...
A CASSEL

Hier, vers 10 h. 15, alors qu'ils attendaient l'autobus, trois habitants de Cassel, MM. Guy Verbruggue, 17, Grand'Place; Romain Schoerf, rue de Lille, et Guy Hennion, rue Constant-Moncelay, virent un disque rougeâtre en forme de soucoupe qui évoluait à quelques centaines de mètres au-dessus de leur tête.

Après avoir observé le phénomène pendant une bonne minute, ils le virent brutalement disparaître à l'horizon.

...ET ORANGE
DANS LE CIEL PICARD

Dans la soirée de dimanche, un "disque" orange évoluant en rase-mottes a été aperçu et longuement observé par plusieurs habitants de Boves et de Démuin, près d'Amiens. Les déclarations de ces personnes, recueillies séparément, sont absolument concordantes. Le disque orange suivait presque au ras du sol, une direction Ouest - Est.

Un autre témoignage vient encore confirmer la présence de cette soucoupe dans le ciel picard, le soir de dimanche dernier. C'est un boulanger de Moreuil, cette fois, qui l'apporte. M. et Mme Dédié, revenaient en effet de Moreuil, en compagnie de leurs enfants, M. et Mme Quenehem, quand, vers 21 h. 15, entre Foucaucourt et Estrées, ils aperçurent l'objet lumineux.

Même description que celle faite par les témoins précédents, mêmes observations sur le sens de la marche.

ETONNANT RECIT D'UNE
COMMERÇANTE AMIENOISE

Mais le plus étonnant récit est celui qu'a fait une commerçante amiénoise, Mme Nelly Mansart, épicière, 5, rue de la Marlière, qui, dimanche, revenait de Hérissart. Mme Mansart était accompagné de voisins, M. et Mme Delarouzée.

Les automobilistes venaient de quitter Hérissart, lorsqu'ils aperçurent, dans le ciel, une boule éclatante qui, mieux observée, leur apparut énorme comme une collerette de champignons de couleur orange vif. Le diamètre était d'environ 6 à 8 mètres. Le champignon laissait échapper à sa partie supérieure, des flammes tournant du violet aux verdâtre, tandis que des sorte de câbles pendait au-dessous.

Mme Mansart, qui conduisait la voiture, eut peur, d'autant plus que la "soucoupe" paraissait suivre la marche de l'auto, se tenant à une distance d'environ 150 mètres et volant en rase-mottes.

"Lorsque nous traversions un village, déclara Mme Mansart, l'engin le contournait et réapparaissait est à la sortie. Il nous suivi ainsi pendant 10 kilomètres environ.

"A la sortie de Pierregot, je m'arrêtais. La soucoupe s'immobilisa et attendit, tournant en spirale, pendant trois ou quatre cent mètres. Comme je redémarrais, elle nous suivit de nouveau.

"Ce n'est qu'à Rainneville, aux approches d'Amiens, que l'engin nous quitta définitivement en direction de l'Ouest pour se perdre dans l'infini à une vitesse prodigieuse."

On conviendra que c'est là un récit impressionnant. Il faut encore y ajouter celui d'un boucher de Rue (Somme), M. Galland, qui avec sa femme et son fils revenait de Berck en auto. Eux aussi furent suivis, pendant un certain temps, par un engin mystérieux de forme allongée et de couleur orange.

L'objet volait à basse altitude à une vitesse ne dépassant pas 50 à l'heure. Il disparut finalement dans la direction de Saint-Quentin-en-Tourmont, vers la mer.

D'autres personnes ont également observé le phénomène, toujours à la même heure, vers 21 h. 00, dimanche soir.

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel rapporte qu'il y a eu une observation le 2 octobre 1954 à Clermont-Ferrand en France.

[Ref. ldl1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT:"

Le magazine indique que le 2 Octobre 1954, à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, de nombreuses personnes dont Mme Lacoste et des élèves d'un collège ont vu un objet au-dessus du Puy-de-Chanturgues, qui est parti vers le Nord-Nord-Est.

Le magazine indique Aimé Michel et un article du journal La Montagne du 4 octobre 1954 comme sources.

[Ref. pis1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "PHENOMENES INCONNUS":

Ce bulletin d'ufologie indiquait qu'il y a eu un cas le 2 octobre 1954 à Clermont, faisant partie d'un "réseau" de cas selon eux alignés ce jour-là.

[Ref. pis2:] BULLETIN D'UFOLOGIE "PHENOMENES INCONNUS":

Dans ce bulletin d'ufologie, Alain Barbe assurait que les cas le 2 octobre 1954, dont celui de Clermont, formaient une figure géométrique comprenant des lignes parallèles à espacement régulièrement croissant, ce qui selon lui ne pouvait être dû au hasard. Il publiait ce schéma, comprenant cependant seulement 8 des 61 cas ou plus de ce jour-là:

Il publiait encore une deuxième carte avec plus de cas (mais loin des 61 cas), notamment celui de Clermont:

[Ref. fru1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Clermont-Ferrand dans le "Puy-de-Dômes" [sic] le 2 octobre 1954 à 10:00 du matin, plusieurs personnes ont observé un engin lumineux couleur métal qui oscillait dans le ciel. Après être resté immobile quelques instants, il s'est élancé avec une grande vitesse dans la direction Nord Nord-Ouest.

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

3906: 1954/10/02 10:00 1 3:04:20 E 45:46:20 N 3333 WEU FRN PDD 7:9

CLERMONT-FERRAND,FR:PLSRS OBS:ARGTE OVNI OSC PLANE puis ^^>NNE VERS ESPACE:BACK 03OCT

RefN° 49 MICHEL,Aime: FS & STRAIGHT LINE TH: Page No. 125 : VILLE &VILLE

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge Godelieve van Overmeire note dans son catalogue qu'en France, en 1954, le 2 octobre, à Clermont-Ferrand, vers 10 heures plusieurs personnes aperçoivent un engin lumineux oscillant légèrement dans le ciel, luisant comme du métal, qui, après être resté en station quelques instants, s'élança rapidement dans l'espace en direction du NNO.

La source est indiquée comme M. Figuet / J.L. Ruchon dans "Ovni, Premier dossier complet..." éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 107.

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans le "Puy de Dômes (63)" à Clermont Ferrand, le 2 octobre 1954 à 10:00 heures, "Plusieurs témoins ont observés un engin lumineux couleur métal qui oscillait dans le ciel. Après être resté immobile quelques instants, il s'élança avec une grande vitesse dans la direction Nord Nord-Ouest."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

*2 oct. 1954 - A 10:00 heures du matin plusieurs personnes dans la ville de Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, France ont bu un objet lumineux, métallique, osciller dans le ciel, puis s'envoler rapidement vers le nord-nord-ouest. (Source: Michel Figuet & Jean-Louis Ruchon, OVNI: Le premier dossier complet des rencontres rapprochees en France, p. 107).

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 4 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541002 02.10.1954 Clermont France
19541005 05.10.1954 Cotes Chanturgus France
19541005 05.10.1954 Chanturgue France LN
18">19541005 05.10.1954 Chanturgue France LN

[Ref. tso1:] JOURNAL "L'EVEIL DE LA HAUTE LOIRE":

L'Auvergne étrange

1954, l'année où les ovnis nous ont envahis

CLERMONT-FERRAND INSOLITE

Publié le 16/08/2017 à 07h00

1954, l'année où les ovnis nous ont envahis

Cet été, nous vous proposons plusieurs récits tirés de notre hors-série L'Auvergne étrange, consacré aux affaires les plus mystérieuses de la région. Créatures inconnues, maisons hantées, sorcellerie… Aujourd'hui, un œil vers les extraterrestres.

Nous sommes en 1954. L'Abbé Pierre lance son appel lors de la vague de froid qui terrasse le pays. En mai, la France capitule en Indochine. En juin, Mendès France est élu Président du Conseil. En novembre, la guerre d'Algérie débute. Mais à partir de septembre, une actualité beaucoup plus légère (mais spectaculaire) s'installe dans les colonnes des journaux, avec une régularité de métronome.

Une lumière dans le ciel

Par exemple, le 2 octobre, vers 10 heures, à Clermont-Ferrand. Au collège moderne, pendant la récréation, des fillettes s'arrêtent de jouer. Quelque chose attire irrésistiblement leur attention. Au même instant, rue Diomède, Madame S. lève à son tour les yeux. Une étrange lumière brille dans le ciel. Elle croit d'abord discerner un ballon publicitaire. Mais en y prêtant attention, l'objet est bien différent: c'est une masse métallique, presque immobile, animé d'un léger mouvement oscillatoire. Brusquement, l'appareil prend de la vitesse et disparaît de son champ de vision. Dans les maisons alentours, d'autres voisins relatent une scène similaire.

Des ovnis très sérieusement étudiés en Auvergne

Énième épisode de la saga de l'automne. Encore un ovni. L'année 1954 demeure la période où l'on a enregistré le plus de signalements en France. Soit 2.000 cas rapportés par la presse.

Entre septembre et novembre, les apparitions se multiplient, des plus troublantes aux plus farfelues. Des engins brillants sont aperçus par plusieurs personnes au même moment, de Moulins au Puy-en-Velay.

Un écolier poursuivi par une soucoupe volante

Et les faits mystérieux ne se déroulent pas seulement dans le ciel. Le 12 octobre, à Montluçon, un cheminot découvre sur la voie ferrée un être couvert de poils qui parle un langage incompréhensible. Paniqué, le cheminot s'enfuit tandis qu'une machine lumineuse décolle derrière lui. A Saint-Palais (Allier), un écolier affirme qu'une soucoupe volante l'a poursuivi. Au Donjon (Allier), des chasseurs auraient tiré sur un appareil et récupéré un débris métallique.

La panique est telle qu'elle atteint l'Assemblée nationale. Trois députés gaullistes demandent au ministre de l'Air des éclairages sur ces intrusions. L'un d'eux exige que les vaisseaux soient pourchassés par l'armée.

Cinq affaires d'ovnis non élucidées en Auvergne

La presse s'emballe. Mais au fil des jours, des affaires se dégonflent. Ici, ce n'était pas une soucoupe mais une météorite. Là, un dirigeable. Ailleurs, un ballon-sonde. Sans compter les canulars. Ainsi, la créature velue de Montluçon n'était qu'un collègue de travail du témoin, déguisé avec une peau de chèvre. Et son engin volant une fusée de feu d'artifice. Quant aux chasseurs qui ont abattu un appareil, ils finissent par avouer leur mensonge.

Des observations d'ovnis en Auvergne?

Du coup, la presse se lasse. Les récits se raréfient. En novembre, le médecin parisien Heuyer scelle la fin de la vague devant l'Académie de médecine en mettant un nom sur le phénomène: "psychose collective".

Pourtant! Les spécialistes d'ovnis ne déposent pas les armes. Ceux qui y croient l'affirment: sur 2.000 cas, il doit bien y avoir un signe venu d'ailleurs!

Les trente histoires les plus mystérieuses survenues dans notre région sont à découvrir dans notre hors-série L'Auvergne étrange, à commander en ligne sur notre boutique.

Thibaut Solano

Explications:

Les données provenant de la presse ne sont pas assez claires et cohérentes pour me permettre d'éliminer à coup sur un ballon ou un avion ou un hélicoptère. Le cas reste donc non identifié, mais avec fort peu d'étrangeté.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, Puy-de-Chanturgues, multiple, Lacoste, collégiens, objet, brillant, blanc, manoeuvre, oscillation, vertical, rapide, ballon, ballon publicitaire, lumineux, métallique, matin, enfants

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 16 avril 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 27 février 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [goe1], [lcn1].
1.1 Patrick Gross 15 août 2010 Addition [lml1].
1.2 Patrick Gross 2 octobre 2014 Addition [nip1].
1.3 Patrick Gross 2 janvier 2017 Addition [ubk1].
1.4 Patrick Gross 4 janvier 2017 Addition [pce1].
1.5 Patrick Gross 21 avril 2019 Additions [lhh1], [tso1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."
1.6 Patrick Gross 15 mai 2020 Additions [las1], [pis1], [pis2].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 15 mai 2020.