AccueilAcceuil

Revue de presse:

De temps en temps, un journaliste de la presse écrite a l'occasion de s'exprimer au sujet de son expérience personnelle ou de son opinion au sujet des OVNIS dans un journal. Ceci exige généralement quelque courage, car signer publiquement de tels articles expose souvent son auteur aux moqueries de ses confrères ou encore à l'hostilité de la rédaction.

Voici un article du petit journal local "La Tribune Quotidienne", de Wisconsin Rapids, aux Etats-Unis. Intéressant et bien écrit, l'article ne demande pas d'ajout ou de commentaires particuliers, si ce n'est peut-être que son auteur est probablement un peu optimiste quant à l'impact du rapport COMETA en France: en ce qui concerne les médias, il n'a suscité que peu d'attention de la part des télévisions, et seul l'éditeur du rapport, le magazine VSD a été partie prenante. Un article de raillerie a été publié par l'hebdomadaire satirique le Canard Enchaîné qui y affirme que ce rapport vient d'un "groupe de vieilles badernes séniles" à la recherche de cash pour l'armée en prétendant que nous sommes attaqués par les sempiternels "petits hommes verts" et ce fut à peu près tout. En fait, les ufologues français sont généralement convaincus que le rapport de COMETA a suscité bien plus de remous à l'étrangers qu'en France, et en particulier aux USA.

J'ai ajouté des notes de bas de page qui vous permettront de trouver des informations sur certain points mentionnés dans l'article, utiles si vous n'êtes pas familiarisé avec ce sujet.

The Daily Tribune,

Wisconsin Rapids, WI 544950-8090

Les rapports OVNIS soulèvent des questions

Le tabou à ce sujet perdure

Quand vous avez lu le titre de cet article, quelle fut la toute première chose qui vous a sauté à l'esprit? "Oh non! Encore un illuminé qui pense que nous sommes envahis par les petits hommes verts de Mars!" Peut-être avez-vous pensé qu'il était temps que l'on puisse lire quelque chose à ce sujet. Peut-être pensiez-vous à un événement inexpliqué dont vous avez été le témoin et dont vous n'avez jamais parlé à personne, dans la crainte d'être ridiculisé ou d'être classé "un de ces fous." Quoi qu'il en soit, vous n'êtes pas le seul. Les récits et les témoins de ce phénomène existent depuis des milliers d'années et les site Internet consacrés aux OVNIS sont les deuxièmes sites les plus visités sur le web mondial.

Depuis 1990, dans les seuls Etats-Unis, il y a eu plus de 200.000 personnes rendant compte de quelque chose qu'elles ne pouvaient pas expliquer. Plusieurs de ces personnes font partie de professions qui prêtent de la crédibilité à de tels rapports, des pilotes, des officiers de police, des aiguilleurs du ciel, du personnel militaire, des médecins, des avocats, des professeurs (1). Cependant, si une quelconque de ces personnes devait discuter de ce sujet ouvertement, elle rencontrera des haussements d'épaule ou des sourires moqueurs.

Ceci s'est répété encore au début des années 90 quand l'Europe avait découvert les étonnants pictographes apparaissant mystérieusement dans les champs de blé. On les connaît maintenant sou le nom de "crop circles" (2), et les médias nationaux Européen et des ont commencé leur campagne. Ils ont trouvé deux types dans le Wiltshire, en Angleterre, connus sous le nom de Doug and Dave. Ils ont convaincu la majeure partie du monde que ces deux gars mettaient des masques, s'équipaient de planches en bois et de cordes et se rendraient dans les champs de blé tard la nuit pour y créer leurs chefs d'oeuvre. Aujourd'hui même, 13 ans après, ces émissions des médias sont toujours enracinées dans les esprits de beaucoup d'Américains.

Pourquoi est-ce qu'en Amérique il y a-t-il un tabou si puissant attaché à la seule mention de ces quatre petites lettres, OVNI? Dans les autres pays, l'Europe, Amérique du Sud et même le Mexique, il y a eu des recherches étendues sur ce phénomène et on a livré leurs résultats au public par les médias (3). Les médias dans ces pays ont été diligents pour étudier toutes les affirmations d'observations ou toute autre indication au sujet de ce mystère. Cependant, les médias en Amérique ont joué de toute leur puissance pour faire oublier ce problème, et si un un article paraît, ils trouvent habituellement une certaine manière de ridiculiser ceux qui sont impliqués. Peut-être y a-t-il une crainte non formulée que l'équilibre normal des choses serait perturbé si ces récits étaient vrais. Ou peut-être certain jugent-ils préférable que la vérité à ce sujet ne soir pas dite.

Le 16 Juillet 1999, un document important a été édité en France, intitulé "Les OVNIS et la défense: à quoi devons nous être prêt?" (4) L'étude a été effectuée sur plusieurs années par un groupe indépendant d'anciens auditeurs de l'institut des études avançées pour la défense nationale et par les experts qualifiés de divers domaines. Avant sa diffusion dans le public, il avait été envoyé au Président français Jacques Chirac et au premier ministre Lionel Jospin. Ils ont détaillé plus de 3.000 rapports et leurs enquêtes. Son premier objectif était de déterminer s'il y avait un risque pour la sécurité nationale. Il comprend plus de 90 pages d'analyse et de conclusions.

Ce rapport a choqué beaucoup de nations et a porté l'information au premier rang de la communauté des ufologues. Cependant, il n'y avait pas même eu une mention sur vos nouvelles nationales ou locales.

Le 9 Mai (2001) le Dr. Steven Greer, directeur du "projet révélation" (5), a invité chaque agence de nouvelles au Club National de la Presse à Washington. Devant des rangs entiers d'appareils photo et de journalistes de la TV, un groupe de 21 anciens employés du gouvernement, bon nombre d'entre eux étant des militaires et des officiers de la sécurité, a fait un pas en avant et ont prit la parole pour dire qu'ils avaient été témoin de de preuves de la présence extra-terrestre et des objets volants non identifiés, et des séances d'audition au Congrès ont été réclamées pour parler de ces témoignages. Ils établissent une fois pour toutes que nous ne sommes pas seuls, déclara Greer. L'événement entier a duré plus de 2 heures et demis avec chaque personne présentant son témoignage.

Le jour suivant, ABC News a écrit un article sur son site Web et le Wahington Post à de même couvert l'événement. Il est resté invisible sur toutes les chaînes de télévisions nationale traditionnelles, malgré le fait que ces chaînes de télévisions avaient été présentes à la conférence.

Pourquoi suis-je même en train d'écrire un article à ce sujet? Et bien, pour moi, mon épouse et ma fille de 15 ans tout à commencé le 7 Juin 1999. Nous étions dehors en train de contempler un ciel magnifique rempli d'étoiles, quand nous avons vu 15 objets, manoeuvrant très étrangement. Ils étaient à des altitudes élevées et n'étaient ni des avions ni des satellites. Quarante cinq minutes plus tard nous avons vu un engin de beaucoup plus près. On pouvait facilement le voir avec des jumelles, et il n'était pas du tout comme quelque objet que quicinque d'entre nous avait déjà vu auparavant. C'est pourquoi nous l'avons rapporté au National UFO Reporting Center à Seattle, Washington. Le jour suivant ils nous ont appelés et nous ont dit que que plusieurs autres personnes, habitant à Plover, à 10 milles de distance, ont rapporté à la police qu'elles aussi avaient vu ce que nous avions vu. La seule différence était que ces personnes étaient dehors un peu plus tard et que cet engin a volé directement au-dessus de leurs têtes à environ 500 pieds.

Cet événement n'a pas bouleversé nos vies. Il n'a pas menacé nos croyances spirituelles, et n'a pas perturbé notre routine quotidienne. Je ne puis pas tirer de conclusions définies au sujet des formes de vies ou des visiteurs extraterrestres dans les galaxies distantes. Tout ce que je puis faire c'est de déclarer que lors de cette soirée, nous avons vu quelque chose que nous ne pouvons pas expliquer. Ce que cela m'a fait, c'est que j'ai commencé un travail d'enquête pour apprendre autant que je puisse apprendre au sujet de ces observations et du tabou qui leur est attaché.

Ce que j'ai trouvé, c'est qu'il y a toujours énormément de ricanements quand on évoque ce sujet. Au début de tout ceci, j'étais enthousiaste pour partager cette information avec tout le monde, et j'ai découvert que les froncements de sourcils et les grimaces sont la réaction habituelle. Le Wisconsin a eu presque 250 rapports classés par le National Center for UFO Research depuis 1999, donc je devine que je ne suis pas seul.

Si vous avez jamais eu une expérience que vous n'avez pas pu expliquer et voudriez partager avec quelqu'un, svp envoyez-noi un email ou écrivez-moi. Je vous garanti qu'il n'y aura pas de sourire en coin. En attendant, je continue mes recherches sur ce phénomène très mystérieux.

Merci à tous ce qui ont répondu à "Papa c'est quoi le fluorure?", vos réponses ont été bien accueillies.

Comme toujours, je suis ouvert à tous les commentaires et je peux être joint facilement. Je vous encourage à communiquer vos idées et à répondre à ceci ou à n'importe lequel de mes articles. Vous pouvez m'envoyer un email à greg@truthtrek.net, visiter mon site web (www.truthtrek.net) ou si vous préférez une méthode de contact plus traditionnelle, vous pouvez m'écrire: Greg Swank, 6342 2ème avenue, Rudolph, WI. 54475

Greg Swank est manager en media numériques et se passionne pour la recherche et l'écriture. Il est marié et a quatre enfants.

* NDLR: Les opinions exprimées sur TruthTrek celles de l'auteur et ne devraient pas être interprétés comme étant celles du Daily Tribune.

NOTES DE BAS DE PAGE:


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 20.07.2001