AccueilAcceuil

Un cas de Papouasie-Nouvelle Guinée, 1959:

Combien de fois ai-je entendu que les OVNIS n'apparaîtraient qu'en "Amérique?" Et bien il n'y a rien de plus faux. Voici un des très nombreux cas qui ne se sont pas produits en "Amérique."

C'est en outre un cas qui est constitué de bien plus que de "simples lumières vues dans le ciel la nuit."

Dessin

DANS CE DOSSIER:

LES EVENEMENTS:

Selon J. Allen Hynek, pendant les années 1958 - 1959 il y avait eu plus de 60 observations d'OVNI rapportés dans la région de la Papouasie-Nouvelle Guinée, plusieurs de ces observations s'étant produites dans le secteur du Mont Pudi, près des installations de la mission de Boianai. La Nouvelle-Guinée a fait partie de l'Australie jusqu'en 1975, et l'église d'Anglicane Australienne avait envoyé de nombreux missionnaires vers les populations natives de l'île. L'un de ces missionnaires était le père William Booth Gill, qui a débuté l'année 1959 en sceptique.

Le 5 Avril 1959, le Père Gill a vu une lumière sur le Mont Pudi, une montagne inhabitée, cette lumière se déplaçant plus rapidement que n'importe quel humain pourrait se déplacer, puis le 21 Juin, le Père Stephen Moi, l'aide du Père Gill, a vu ce qu'il a décrit comme une "soucoupe inversée" dans le ciel au-dessus de la mission.

A propos de ces premières observations, le Père Gill a écrit à un ami:

"Je ne doute pas de l'existence de ces "choses" (en effet je ne le puis plus, maintenant que j'en ai vu une par moi-même) mais mon esprit simple exige toujours des preuves scientifique avant que je puisse accepter la théorie de leur origine spatiale. Je suis incliné à penser que beaucoup d'OVNIS sont probablement plus vraisemblablement une certaine forme de phénomènes électriques - ou peut-être quelque chose provoqué par les explosions de bombes atomiques, etc... Que Stephen ait fait de cela une soucoupe pourrait être le travail de son esprit peu au fait, car il est très probable qu'à un moment donné il ait vu des illustrations d'une certaine sorte dans un magazine, ou bien il est très possible que les soucoupes existent, mais il y a seulement une chance de 50/50 qu'elles ne proviennent pas la terre, encore moins de chance qu'elles transporteraient des hommes (elles seraient plus probablement contrôlées à distance par radio), et il n'est pas encore prouvé qu'elles soient des objets solides."
"Il est beaucoup trop difficile pour moi de comprendre ceci; je préfère attendre qu'un gars intelligent en capture une et la montre sur la place de Martin."

Ces observations furent seulement un prélude, cependant, aux événements du 26 au 28 Juin.

Vers environ 6:45 le 26 Juin, le Père Gill a vu une lumière blanche brillante au Nord-Ouest. Pendant que 38 personnes de la mission observaient, un objet en forme de disque avec quatre pieds qui avait approximativement la taille de cinq pleines lunes côte à côte a plané au-dessus de la mission. Sur l'objet, ils ont vu quatre figures ressemblant à fortement à des humains qui semblaient exécuter une certaine sorte de travail. Parfois un ou plusieurs de ces figures disparaissaient de la vue, pour réapparaître quelques minutes plus tard. A intervalles réguliers un faisceau de lumière bleue a brillé vers le haut émis depuis le centre de l'engin. L'objet resta en vue jusqu'à environ 7:30, quand il est monté dans les nuages et a disparu. A environ 8:30, plusieurs objets plus petits sont apparus dans le ciel, et à 8:50, le premier objet est revenu. L'observation d'une durée de quatre heures a durée jusqu'à 10:50, quand les nuages se sont placés devant et ont bloqué la vue.

Le père Gill a préparé un rapport écrit de cette observation, et vingt-cinq témoins l'ont signé.

Le jour suivant, le grand objet avec des "personnes" à bord et deux des objets plus petits sont revenus vers les 18:00, le Père Gill a décrit l'événement ainsi:

"Sur le grand objet un ou deux des personnages ont paru faire quelque chose près du centre de la plate-forme. Ils se penchaient de temps en temps au dessus du bord et levaient leurs bras comme pour ajuster ou "installer" quelque chose. Une figure a semblé se tenir debout, regardant vers nous, vers le bas."

Le père Gill levé son bras et a fait signe au personnage.

"A notre surprise la figure a fait la même chose. Ananias a agité les deux bras au-dessus de sa tête; alors les deux personnages vers l'extérieur ont fait la même chose. Ananias et moi-même avons commencé à agiter nos bras, et chacun des quatre personnage a semblé reculer en arrière. Il n'y avait là aucun doute, nos mouvements ont reçu une réponse..."

Il y eut encore des gestes, et des signaux avec des torches, avec des réponses de l'OVNI. A 18:30, le Père Gill est rentré dîner, mais à 19:00, l'objet était toujours là, seulement plus petit, comme si il s'était écarté plus loin. Quand le Père Gill a vérifié encore, après la messe à 19:45, le ciel était nuageux, et ils étaient partis.

La soirée suivante, l'OVNI a fait son apparition finale. Le Père Gill en a compté huit à 18:45. Curieusement, à 23:20, le silence de la nuit a été rompu par un coup fort sur le toit. Le Père Gill est sorti vérifier au dehors, et a vu quatre OVNIS en une sorte de cercle autour du bâtiment, mais à une très grande hauteur. Ils étaient toujours là quand il est retourna se coucher. Quand le toit a été vérifié le matin suivant, le 29 Juin 29, aucune trace d'un impact n'a été trouvée.

L' "EXPLICATION" PAR LE DR. MENZEL:

Les observations de Boianai ont été "analysés" par le Dr. Donald H. Menzel, astronome et debunker notoire. Menzel a "expliqué" les observations comme étant la planète Vénus a regardée par le Père Gill, affligé de myopie. Vénus a-t-il dit, était bien visible vers l'Ouest environ trois heures après le coucher du soleil. Il a écrit:

"Je dis qu'il est significatif que, en dépit de la brillance de Vénus, aucune des observations par le Père Gill et le groupe de la mission ne se rapporte à cette planète."

BREVE DISCUSSION:

Menzel a basé ses conclusions sur plusieurs prétentions purement spéculatives: que le Père Gill était myope et n'aurait pas porté ses lunettes à ce moment, qu'il était "probablement" également affligé d'astigmatisme (ce qui l'aurait entraîné voir une image déformée de Venus), et qu'en plus des cellules de sang sur la rétine de son oeil auraient produit une illusion de mouvement. Menzel semble avoir estimé que les Papous étaient des indigènes ignorants qui ont adoraient le Père Gill au point de simplement être d'accord avec tout ce qu'il disait, une manière facile de disposer des 24 signatures de témoins.

Fred Beckman, un collègue du Dr. J. Allen Hynek, qui est allé en Papouasie et a voyagé réellement avec le Père Gill à Boainai, note dans sa réfutation que le Père Gill portait des lunettes corrigeant correctement sa myopie et que Venus a été mentionnée comme un objet visible bien à part par Gill.

Ces événements de la Nouvelle Papouasie de 1959, à première vue, semblent être trop incroyables pour être vrais. C'est un observation simplement trop bonne, comparé aux photographies brumeuses, à certain rapports d'enlèvements par des témoins peu fiables, et à la désignation de n'importe quelle lumière non définie dans le ciel comme étant une "soucoupe volante." Mais plusieurs des prétendues "explications" proviennent de gens qui n'ont jamais interviewé le Père Gill, n'ont jamais visité le site, n'ont jamais lu les rapports de Gill, mais ont compté sur des explications de tiers pour tirer leurs propres conclusions.

Le Dr. Hynek et son équipe, eux, ont réellement interviewé Gill, ils ont visité le site, ils recherché et consulté les rapports météo, ils se sont tenus au points d'observations où Gill s'était tenu. Ils ont interviewé d'autres témoins des événements. Ils ont continué les enquêtes initiales avec encore des visites et des interview, permettant au passage du temps de rendre contradictoire les témoignages s'ils étaient faux. Quatorze ans après les événements fantastiques en Papouasie, le Dr. Hynek a revisité la Papouasie-Nouvelle Guinée, l'Australie, et encore une fois interviewé six des témoins initiaux. Ils ont tous soutenu la véracité des rapports originaux de William Gill, et pensent toujours que ce qu'ils ont vu était un VRAI engin d'une certaine origine inconnue. Cette observation de Papouasie - Nouvelle-Guinée est un des meilleurs cas documentés d'un engin non identifié d'origine inconnue dans des annales d'OVNI. Il établi un lien fort entre le phénomène OVNI et l'hypothèse de visiteurs extra-terrestres.

REFERENCES:


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 25.01.2002