Mars -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vie sur Mars:

Les premières images aériennes par les premières sondes Mariner et Viking envoyées vers Mars étaient assez décevantes: Mars nous était présenté comme une autre Lune, simplement plus grande et colorée en rouge. Cette perspective à été radicalement bouleversée par les nouvelles images parvenues ces derniers moi de la sonde Mars Global Surveyor!

Mises à jour Mars 2002: quelques nouvelles ici.

Buissons, ou dégel brutal:

Les déclarations audacieuses d'Arthur C. Clarke au début de 2001 (n'y voyez pas d'ironie) à propos de photographies de Mars montrant de la végétation ont relancé des efforts spéculatifs de chercheurs sérieux ou moins sérieux. Un aspect de cette affaire concerne de soi-disant "tubes", qui ne sont que des alignements particuliers de dunes naturelles. L'autre sujet de débat se porte sur les taches sombres apparaissant de manière saisonnière sur les dunes près du pôle Sud de Mars en formant des motifs évoquant les buissons Sahariens.

  

Sur la photographie MOC du Malin Space Science Center présentée à droite, les tâches sombres ou "buissons" comme Clarke les considère, sont bien séparées les unes des autres. Des ombres semblent indiquer que les tâches ont une certaine hauteur.

Comme pour les forêts terrestres, ces formations "feuillues" font en d'autres endroits "bloc" ensemble, évoquant un paysage de feuillage dense.

L'explication alternative, non-végétale, proposée par le Malin Space Science Center ne peut pas être négligée actuellement. L'ombre indiquant une élévation peut aussi bien être un dépôt causé par le vent de matière plus sombre que le sable de la dune.

  

Les "buissons" proposés par Clarke sont de bons candidats pour être considérés comme des végétaux ou des ensembles de lichens ou champignons de grande taille, ou autre organismes relativement simples prospérant sur la surface Martienne. Ils montrent une croissance saisonnière. Leur alignement avec des dessus de dune est conformé à la croissance des buissons dans certains secteurs sub-sahariens sur la Terre. Mais ils peuvent aussi bien être des formations non organiques exactement comme le MSC se propose de l'expliquer.

La théorie de la sublimation brutale de l'eau dans le pergélisol n'est toutefois pas éliminatoire de la théorie "végétale", ni une meilleure théorie que celle-ci. Elle est par contre plus "conventionnelle".

Il est extrêmement regrettable que la sonde Mars Polar Lander, qui aurait pu régler cette question de manière certaine, reste silencieuse. Bien qu'elle ait été retrouvée, intacte, plus tard sur le sol Martien par les spécialistes de l'imagerie satellite de l'Armée Américaine, la sonde est en effet désespérément silencieuse.

L'explication de la NASA:

"Cela ressemble à des buissons! " C'est ce que presque chacun s'écrie quand il voit les formations foncés trouvés dans les photos des dunes de sable prises dans les régions polaires pendant qu'elles commencent à dégivrer après un hiver long et froid. Il est difficile d'échapper au fait que, à première vue, ces images acquise par l'appareil photo (MOC) de la sonde spatiale Mars Global Surveyor (MGS) au-dessus des deux régions polaires pendant le printemps et l'été ressemblent en effet aux photographies aériennes des gisements de dune de sable sur terre, y compris la végétation croissant sur et autour d'elles! Naturellement, ce n'est pas ce que l'on croit, comme nous l'expliquons ci-dessous et dans les légendes de nos images. Pourtant, ne ressemblent-elles pas à de la végétation pour vous? Vous voyez ici deux vues de la même image MOC de MGS. Du côté gauche la photographie intégrale, du côté droit un agrandissement d'une partie de la scène de gauche. Les surfaces lumineuses et douces qui sont pointillées avec les taches foncées occasionnelles et presque triangulaires sont des dunes de sable couvertes par gel d'hiver.

L'appareil MOC de MGS a été employé au cours du passé pendant plusieurs mois (Avril-Août 1999) pour surveiller les taches foncées pendant qu'elles se forment et évoluent sur les champs de dunes près du pôle Sud. Les taches foncées apparaissent typiquement d'abord le long des marges inférieures d'une dune - semblable par ce positionnement aux buissons et touffes de l'herbe qui croissent parmi certaines dunes sur la Terre.

Puisque la pression atmosphérique martienne est très faible - 100 fois inférieur à celle au niveau de la mer sur Terre - la glace sur Mars ne fond pas et ne devient pas liquide quand elle se réchauffe. Au lieu de cela, la glace se sublime - c.-à-d. qu'elle passe directement de l'état solide à l'état de gaz, juste comme la "glace sèche" le fait sur terre. Pendant que les dunes polaires émergent de mois de nuit d'hiver, et sont alors exposées à la lumière du soleil, le gel et la neige claire de l'hiver commence à se sublimer. Ce processus n'est pas uniforme partout sur une dune, mais commence dans de petites taches et puis au bout de plusieurs mois ou elles augmentent en nombre jusqu'à ce que la dune entière soit tachetée comme un léopard.

Les premières étapes du processus de dégivrage - comme dans l'image montrée ici - donnent l'impression que quelque chose "pousse" sur les dunes. Le sable sous le gel est foncé, tout comme le sable des plages de basalte à Hawaï. Une fois qu'il est exposé à la lumière du soleil, le sable foncé absorbe la lumière du soleil et aide probablement à accélérer le dégivrage de chaque dune de sable.

Voici une explication simple et convaincante, éliminant le problème des températures et pression de l'air rendant improbable toute vie selon nos critères terrestres. Les gens de la NASA ajoutent également:

Les motifs créés par les taches foncées de dégivrage des dunes polaires du sud sont souvent étranges et belles. Cette image, que l'équipe photo de MGS a surnommée "le pelage de léopard", montre un ensemble de dunes situées à 61.5°S, 18.9°W, pendant que se formaient les taches le 1er juillet 1999. Les taches sont des secteurs où le sable foncé a été exposé de sous le gel lumineux pendant que la calotte polaire du sud commence à reculer. Plusieurs des taches ont un anneau diffus et lumineux autour d'elles - on pense que ce sont des précipitations qui se redéposent après avoir été éjectées de la tache foncée. Les taches de dégivrage vues sur les dunes polaires sont un phénomène nouveau qui n'a pas été observé par les missions précédentes vers Mars. Ainsi, il y a beaucoup de choses qui restent inconnues dans ces formations. Par exemple, personne ne sait pourquoi les dunes se dégivrent en formant les petites taches qui croissent et croissent avec le temps. Personne ne sait pour sûr si les anneaux clairs autour des taches foncées se composent réellement de gel re-précipité. Et personne ne sait de façon certaine pourquoi certaines dunes montrent les taches qui semblent être alignées.

Et également:

L'image montrée ici modifie l'impression précédente. Les taches et les stries sombre ne résultent pas des explosions. Les taches - bien que l'on ne les comprenne pas bien - représentent les premières étapes du dégivrage sur les dunes de sable. Les stries, au lieu d'être provoqué par de petites explosions, sont en fait dues é l'action du vent. Dans cette image, les stries fines et foncées montrent essentiellement des orientations identiques de tache en tache (par exemple, comparer les taches vues dans des encarts (a) et (b)). Chaque rayon de matériel foncé doit résulter du vent soufflant dans une direction particulière - par exemple, toutes les taches dans cette photographie montrent des stries qui se dirigent vers le coin supérieur gauche de l'image, et chacun de ces rayons indique le même type de vent. Chaque tache a également des stries qui se dirigent vers la droite et le haut. Ceux-ci, aussi, doivent indiquer des périodes où le vent était assez fort pour déplacer des matériaux, uniformément, dans seulement une direction.

L'explication est assez raisonnable et explique la tache d'une façon plus conventionnelle que la théorie de végétation. Cependant, elle implique que le vent soit assez fort pour souffler des matériaux dans une certaine direction, et cela pourrait bien impliquer que ce que nous croyons savoir de la densité atmosphérique de Mars ne soit pas exact.

En outre, c'est la une explication de remplacement, certes plus conventionnelle que l'idée d'une végétation, mais elle ne démontre pas une erreur dans l'hypothèse de la végétation.

Colonies de champignons:

Comme mentionné par ailleurs sur ce site, il y a d'autres candidats pour une explication biologique, peut-être plus provocateurs encore, dans les photos prises par le vaisseau spatial Mars Global Surveyor. Par exemple, les taches foncées ci-dessous peuvent représenter des colonies fongiques robustes, des étalements d'une forme de lichen ou tout autre type inédit d'organisme végétal.

A MOC image extract

Conclusion:

Les preuves croissantes indiquent que Mars est une planète plus hospitalière que précédemment admis par la communauté de science planétaire. Alors que notre perception de la soi-disant "planète rouge" évolue, on peut espérer que ces nombreux indices ou piste d'une vie possible peuvent aider à équilibrer notre vision et évoluer vers une image d'une planète inopinément verte.

Mais en ce qui concerne ces fameux "buissons" et autres "tubes de verre" mentionnées par Arthur C. Clarke et certain chercheurs, il y a des explications possibles qui n'impliquent aucunement la notion d'une végétation.

Toutefois il s'agirait également de se rappeler que, très curieusement, l'appareil photo de Mars Global Surveyor, à la différence de n'importe quel autre appareil couleur jamais construit, ne montre pas la couleur verte, mais seulement le rouge et le bleu. La raison de ce choix technologique tout à fait peu commun et apparemment absurde est laissée à notre imagination...

Il va sans dire que la détection de formes de vie macroscopiques ou microscopique sur Mars rend quasiment nécessaire une mission humaine. Peut-être le que silence inquiétant de la NASA concernant certaines indications sur la vie actuelle sur Mars sont-elles dictées par la stratégie actuelle de la NASA qui ne semble pas enthousiaste à l'idée d'organiser un vol habité vers Mars.

Notice de droits d'auteurs:

En conformité avec les instructions d'usages pour la reproduction d'images du MSSS:

"Toutes les photographies provenant de l'appareil photo Mars Orbiter Camera sont utilisées parce que le Malin Space Science Systems le permet. En conformité avec le règlement sur l'utilisation de ces images, l'intégralité du crédit de ces images appartient au to NASA/JPL/Malin Space Science Systems."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 mars 2002