Stupidités -> AccueilCliquez!

Stupidités

Débat à propos de la Lune:

En 2002, le site UFOWEB organisait un débat sur le thème "Vestige extra-terrestre sur la Lune".

Introduction:

Après une première partie consacrée à l'hypothèse décidément absurde d'une tromperie de la NASA quant à l'exploration lunaire, ceci constitue la deuxième partie de ma préparation du prochain débat du site UFOWEB sur le thème "Vestiges extra-terrestres sur la Lune".

Le site UFOWEB introduit le débat en ces termes:

"Vous vous souvenez certainement des photos des missions Apollo, l'empreinte de pas de Neil Armstrong, Buzz Aldrin devant le LEM etc. Tellement belles, tellement réussies que Philippe Lheureux s'est interrogé... et nous livre ses réflexions et ses doutes..."

"Et c'est dévastateur! Malgré la contre-enquête auprès des scientifiques, certains points semblent résister et laissent à penser que le petit pas pour l'homme n'était qu'une grande arnaque de l'humanité."

"Philippe Lheureux c'est ensuite attaqué à la théorie des cratères lunaires météoritiques qui selon lui est prise en défaut par l'observation."

"Toutes les anomalies lunaires maltraitant la théorie météoritique sont passées en revue, cratères polygonaux, objets lunaires, traces de déplacement, coutures ou ponts, travaux, rayonnements blancs etc.."

"Et si certains cratères n'étaient que des vestiges de mines à ciel ouvert?"

"Voir le site de Philippe Lheureux qui parle de son livre."

Ufoweb propose en plus de mes deux pages les liens suivants pour la préparation de ce débat:

www.multimania.com/autocoup/Lune5.html (Site de Philippe Lheureux)
r.aberlin.free.fr/Lune/Lune.htm
www.ovnis.atfreeweb.com/index.htm

Les commentaires ci-dessous se réfèrent à la page de M. Lheureux dont l'adresse est:
www.multimania.com/autocoup/Lune2.html et les quelques pages suivantes qui y sont disponibles.

La rhétorique de la page de P. Lheureux:

La page s'ouvre sur un galimatia de considérations personnelles variées, de croyances, d'interprétations, de spéculations.

Philippe Lheureux publie: Je commente:

Personnellement j'ai toujours été persuadé que la vie etc...

Toujours? Persuadé? Personnellement? Psychologiquement ceci ce lit ainsi: "je n'ai pas de doutes, je ne change pas, j'ai des croyances, seule ma croyance personnelle compte" etc.

...dans mon livre "Lumières sur la Lune" en vente... Il s'agissait du livre de George Leonard...

M. Lheureux a trouvé un livre, a fait siennes les thèses de ce livre, et en a tiré la substance d'un livre à lui, pour le vendre. Je fais ici un travail pour démontrer que ce livre n'a aucun intérêt.

Ce livre, que George Leonard a réussi à faire paraître malgré l'opposition des services publics américains...

Quel sont donc ces "services publics" américains qui s'opposent à la parution d'un livre?

...il est difficile aux lecteurs de n'être pas convaincus par les extraordinaires révélations de George Leonard...

M. Lheureux en est la vivante démonstration. Dans cette page, je démontre qu'il m'est facile de ne pas être convaincu.

C'est la réaction d'un esprit sain face à une nouveauté, le rejet par principe...

Le procédé consiste à faire comprendre au lecteur que s'il rejette le texte, c'est qu'il est borné, limité, frileux, sans curiosité. De même, le Marxisme dira de ses opposants que ce sont des "bourgeois" et donc des preuves vivantes de l'existence d'une "lutte des classes", de même un psychanalyste peut attribuer toute opposition a une thèse qu'il émettrait en parlant de "refoulement". Ce procédé est l'une des armes du totalitarisme.

...tout le monde pense que la Lune n'est qu'une sorte de désert sans atmosphère...

Ah ce "tout le monde"... J'attends avec impatience les arguments qui me convaincront que la Lune a une atmosphère et qu'elle n'a rien d'un désert.

...En 1980 impossible de vérifier la véracité des photos, mais aujourd'hui grâce à internet, la chose est possible...

M. Lheureux considère donc que l'on peut faire confiance aux images, du moment qu'elles sont sur l'Internet. Il pense sans doute que la confiance doit être absolue si c'est la NASA qui les y publie. J'avais précédemment cru comprendre un certain manque de confiance de M. Lheureux dans la NASA. Une question me semble réglée: peut-on faire confiance à M. Lheureux? Soyons sérieux et osons cette théorie audacieuse: depuis l'arrivée de l'Internet et l'explosion du PC grand public, c'est devenu un jeu d'enfant de trafiquer des images et de le faire voir à un vaste public.

...toutes les photos de la Lune visibles dans cette enquête ont une résolution de 80 mètres. Tous les objets dont la taille est inférieure à cette résolution demeurent donc invisibles.

On pourra presque en déduire, utilisant une certaine logique, que la Lune grouille d'extra-terrestres mais comme ils ont moins de 80 mètres de large, on ne les a pas encore observés.

Les photos qui perturbent P. Lheureux:

Les assertions de Philippe Lheureux: Mes assertions:

Sur la gauche de la photo, on remarque bien la forme polygonale de ce cratère isolé. La Lune recèle de très nombreux cratères polygonaux, (ce que j'ignorais totalement vu que personne n'en parle). J'ai trouvé une tentative d'explication par le grand vulcanologue HAROUN TAZIEFF.

Je ne vois même pas ce cratère en entier sur cette photo. M. Lheureux ignorait ce qu'il ne savait pas, mais maintenant il le sait, mais personne n'en parle, si ce n'est un vulcanologue dont il sait lui-même qu'il est extrêmement célèbre. Mais celui-ci n'explique pas, il ne fait que des tentatives.

Le cratère n'étant pas représenté en entier, on ne doit rien dire sur sa forme "polygonale". En me contentant de cette portion, et en mettant en évidence ce que M. Lheureux considère sans doute comme des lignes droites, je montre que ce cratère est suffisamment irrégulier sur cette partie pour qu'il n'y ait pas de quoi y voir l'oeuvre d'une civilisation extra-terrestre. Il y a certes des cratères vaguement polygonaux sur la Lune, mais ceci ne pose de problème qu'à M. Lheureux. On le remerciera de nous fournir l'hypothèse d'Haroun Tazieff, mais tout ceci m'inspire cette réflexion: M. Tazieff étant vulcanologue, il voit des volcans sur la Lune. M. Lheureux ayant un livre à vendre, il y voit des objets sensationnels. La NASA ne voulant plus se ruiner en projets d'exploration lunaires, ne voit rien du tout. Quant à moi, je propose d'autres photographies, référencées, qui ne sont la preuve de rien du tout pour le moment, mais qui me paraissent plus digne d'étonnement, voire d'investigation.

Les photos suivantes proposées sont comparables: je n'y vois strictement rien d'intéressant qui serait une indication quelconque d'artificialité. Le commentaire de M. Lheureux par contre m'inspire énormément.

Un discours lassant:

Les assertions de Philippe Lheureux: Mes assertions:

Il peut y avoir une autre hypothèse. Cette forme a très bien pu être obtenue artificiellement suite à l'action de machines. Une sorte d'exploitation minière.

C'est très bien, mais il ne suffit pas de faire des hypothèses, cela n'a même rien d'intéressant et peut induire les gens en erreur. Voici par exemple une hypothèse de mon cru, avec toutes mes excuses: "tous les cratères de la Lune sont artificiels, ce sont des bases extra-terrestres. Ceux d'entre eux dont la forme apparaît comme naturelle ont simplement été camouflés ainsi par les extra-terrestres, afin que nous ne puissions pas percevoir leur véritable nature".

...je ne vois pas comment une météorite aurait pu creuser un tel cratère.

Peut-être en tombant en biais sur la Lune?

Regardez le cratère de gauche... sa limite extérieure forme un polygone à six cotés.

Non, décidément, je ne vois pas de polygone. Sa "limite extérieure" n'est même pas clairement traçable, et tout à fait irrégulière.

UKERT est un cratère triangulaire donc polygonal bien connu des astronomes mais cette trace rectiligne partant du petit cratère en bas à gauche et se dirigeant vers le cratère UKERT! Qu'en pensez vous? Depuis quand une météorite laisse t'elle des traces rectilignes sur le sol de la Lune?

J'en pense que la Lune est littéralement couverte de toutes sortes de traces rectilignes, lesquelles ne sont ni tes tunnels ni des autoroutes, mais bel et bien causées par des météores. Quand on croit qu'une de ces lignes lie un cratère à un autre, c'est souvent que deux cratères ont ultérieurement été causés par des météores par-dessus une zone qui comportait cette "ligne" précédemment. Il suffit d'observer d'autres corps céleste comme le satellite Jovien Europe pour constater que des traces rectilignes peuvent avoir des origines parfaitement naturelles, et que d'autres phénomènes que les météorites peuvent être à l'origine de traces rectilignes.

La science officielle?

Les assertions de Philippe Lheureux: Mes assertions:

Comme vous pouvez le remarquer, il y a deux tranchées qui ont été réalisée en contrebas du talus de ce cratère.

Les théories officielles sont-elles capables d'expliquer de telles marques dans un cratère? non bien sur car même une météorite arrivant latéralement n'aurait pas laissé une telle trace. La terre du déblai est parfaitement disposée de part et d'autre de la tranchée.

Malheureusement et malgré un gros effort d'imagination, je ne distingue aucune tranchée. Je ne distingue pas non plus de déblais, et ne peut donc constater qu'ils seraient "disposés" de part et d'autre des dites tranchées... Je ne vois pas en quoi il est démontré qu'une météorite arrivant latéralement n'aurait pas laissé une telle trace.

Par ailleurs il n'y a pas de "théories officielles" en science. Il y a généralement un "consensus", qui n'est jamais un "acquis définitif".


Les assertions de Philippe Lheureux: Mes assertions:

Proposer une nouvelle théorie au risque de passer pour un fou qui a trop regardé de series télé X-files à la télé est loin d'être évident mais c'est pourtant la seule solution envisageable pour l'instant. Ne rien dire serait pire encore.

M. Lheureux ne propose pas de théories, il confond théorie et hypothèse. Au contraire de M. Lheureux, je pense qu'il est très facile, "évident" comme il le dit, de proposer des hypothèses. Ce qui est difficile, c'est de les argumenter, de les développer, de les démontrer. Ne rien dire serait simplement une attitude sage, responsable et respectueuse de ses lecteurs, tant que des arguments, des développements et des démonstrations ne viennent pas appuyer ces hypothèses.

On peut même, et c'est la pratique usuelle en science, faire relire ses textes par des pairs avant de les publier.

Une petite note en passant: je conviens qu'un scientifique qui évoque le phénomène OVNI, le plus souvent, mais pas toujours, a bien du mal à trouver qui que ce soit parmi ses confrères pour valider ou invalider son travail. Mais il est lassant de retrouver encore et encore chez des amateurs peu éclairés l'idée sous-jacente que les "scientifiques" ont des "théories officielles" que l'amateur éclairé se fait fort de combattre. Au contraire je constate par ce simple exemple que la science, "officielle" dans l'esprit de M. Lheureux, n'a aucun problème à reconnaître certains faits, du moment que des traces physiques existent.


Les assertions de Philippe Lheureux: Mes assertions:

Pris en flagrant délit par les caméras de la sonde clémentine, un objet de près d'un kilomètre de large est en train de se déplacer sur le sol de la Lune. Suivez bien sa trace, elle tourne à 60° au niveau du point blanc situé vers le bas droit de la photo.

Je ne vois rien dans cette photo qui justifie l'idée d'un "objet". Je suis abasourdi par l'idée que l'on devrait le voir se déplacer à partir d'une telle photo.

Il est d'autant plus regrettable de faire perdre leur temps aux lecteurs avec ceci que par ailleurs, il semble bien que nous disposions de films et vidéos ou un objet en mouvement, sur ou à proximité de la Lune, parfaitement perceptible, est montré, et c'est sur de tels documents qu'une investigation pourrait apporter quelque enseignement. Il s'agirait de vérifier l'authenticité de telles vidéos, puis de tenter de déterminer la nature des objets en mouvement que l'on y voit, en faisant l'inventaire des explications possibles, en cherchant des critères éliminatoires, en faisant appel aux témoignages des auteurs de ces documents.

Les travaux des extraterrestres sur la Lune:

Nous sont présentées des "travaux en cours", des "objets", un "rond point", une "ville" et une "exploitation minière".

Les assertions de Philippe Lheureux: Mes assertions:

Regardez l'objet rectangulaire situé au centre des 3 petits cratères. Il projette une ombre caractéristique. Comment un tel objet peut il tenir en équilibre à cet endroit. Est ce une sorte de benne pour le transport du minerai ou une plateforme? En tout cas, si ces cratères sont bien météoritiques j'aimerais bien que l'on m'explique comment un tel objet est arrivé la sans basculer dans un des cratères? Ne dirait on pas qu'il s'est déplacé d'un cratère à un autre si l'on en juge par la trace qui relie les cratères?

L'ombre ne provient pas du soi-disant objet, elle provient du gros roc quasi pyramidal juste au bas de ce soi-disant objet. La soi-disante "trace" n'est absolument pas visible sur la photo source présentée.

Les zones réfléchissantes ne sont pas les mêmes sur les deux photos, est-ce du à des travaux entre les deux photos ou a l'angle de vue?

M. Lheureux propose lui-même une explication simple à son problème.

Remarquez la forme parfaite du triangle séparant les deux voies! Etrange non?

Je ne vois pas de triangle. Les "voies" par contre intéresseraient peut-être, ou ont intéressé, M. Tazieff, en tant que conduits de lave.

Cette photo est parsemée de petites sphères de tailles identiques... s'agit il d'habitations? En tout cas cette photo ressemble un peu à la vue aérienne d'une ville.

On voit ces "petites sphères" qui ne sont pas identiques sur toutes les photos présentées. La Lune est-elle couverte de petites maisons arrondies, ou bien pourrait-elle être couverte de rocailles?

Comment les scientifiques ont-ils pu passer à coté de telles photos et se taire? J'aimerais bien qu'on m'explique! Pourquoi ne pas envoyer un robot voir cela de plus près.... la route est prête:-).

Les scientifiques ne sont pas passéa à côté de ces photos, simplement, ils ont des explications triviales à tout ce que M. Lheureux considère comme extraordinaire. J'ai déjà démontré à M. Lheureux que l'homme a bel et bien visité la Lune, et si j'avais mon mot à dire concernant une réaffectation des budgets de la NASA, je voterai "Mars" et "Europe".

Sur les 1,6 millions de photos de la sonde clémentine, j'en ai visualisé juste une cinquantaine et pas plus pour vous présenter ces 4 pages web. Ce qui prouve que les anomalies sont assez fréquentes. Je me suis borné à aller visiter certaines zones indiquées dans le livre 'IIs n'étaient pas seuls sur la Lune". La "base" est dans le cratère GASSENDI. Si vous voulez vérifier sur le serveur clémentine, ne vous gênez pas!

Ceci signifie que M. Lheureux trouvera toutes sortes d'anomalies du même calibre sur les 1.6 millions d'autres photos. Nous remercierons M. Lheureux de nous autoriser à visiter le serveur Clementine.

La conclusion:

Les assertions de Philippe Lheureux: Mes assertions:

J'ai vraiment l'impression que la conquete de la Lune était avant tout une entreprise militaire, histoire de vérifier si ces extra-terrestres représentaient une menace pour notre Terre. La coopération dans l'espace entre les russes et les américains tient peut être sa source de cette découverte. Au moins un point positif.

Ceci n'est en rien une conclusion de ce qui est présenté ci-dessus, c'est une impression, sans rapport.

Il est très probable que les cratères lunaires ont fait l'objet d'une gigantesque exploitation minière qui a eu lieu dans les temps reculés et qui continue sûrement encore aujourd'hui. Les débris des météorites ou la composition des roches lunaires intéressent probablement les E.T. Certains cratères sont sûrement d'origine totalement artificielle, ce qui expliquerait l'absence de débris et le fait que la terre à beaucoup moins de cratères que la Lune. Normalement la terre,compte tenu de sa masse devrait attirer beaucoup plus de météorites que la Lune. Je veux bien admettre que l'atmosphere terrestre nous protège de pas mal d'impacts mais cela n'explique pas cette énorme différence. Il y a aussi une très grosse différence de taille entre les cratères terrestres et lunaires 1,3 Km de diamètre pour le plus gros cratère terrestre contre 80 km pour TYCHO. A propos d'impacts, comme sur terre 73% des météorites tombent dans l'eau personne n'a pensé à la possible collision d'un caillou venant de l'espace avec le vol 800 de la TWA qui a explosé au dessus de la mer dans des circonstances inexpliqués. Il suffirait d'un petit caillou bien chauffé à blanc par le frottement sur l'atmosphère terrestre et transperçant le Boeing de part en part pour expliquer l'accident.

Il est très improbable qu'il y ait eu ou qu'il y ait encore une gigantesque exploitation des cratères lunaires afin d'y exploiter des débris de météores.

Dire que la Terre a "moins de cratère que la Lune" dans ce contexte est une bêtise: la Terre est au trois quart couverte d'eau, et il y existe une tectonique des plaques, une érosion, un volcanisme actif, qui explique que seul des cratères relativement récents y soient remarquables. Sans même mentionner que l'atmosphère terrestre ne permet pas l'arrivée intacte d'un aussi grand nombre de météores que la Lune. C'est la toute la différence, que M. Lheureux n'arrive pas à s'expliquer.

Les météores ne sont aucunement attirés par la Lune ou la Terre, ils croisent simplement leur passage par hasard.

Il y a bien sur des cratères de météores bien plus vastes que 1.3 km sur Terre, mais leurs contours sont peu détectables car altérés par l'érosion, les tremblement de Terre, la dérive des plaque tectoniques, le volcanisme actif etc.

Le commentaire sur le vol TWA 800 est totalement hors de propos. Quelles sont les chances pour que M. Lheureux par exemple reçoive une petite météorite sur la tête?

Quand aux rayonnements blancs qui existent autour de nombreux cratères, ils ne seraient non pas liés aux suites d'un impact mais matérialiseraient tout simplement les nombreuses allées et venues d'engins spatiaux nécéssaires au déblaiement. Ces engins en larguant involontairement de la poussière fraîche, donc plus blanche, sur leurs passages finiraient par créer tout un tas de figures ressemblant à une projection de matière... Voir l'expérience que je propose pour vérifier cette hypothèse. Dans les cratères les plus gros comme TYCHO comme l'activité est plus importante, il y aurait des allées et venues de toutes les directions et pour ceux plus petits dans une seule ou dans deux directions.. Cette théorie a au moins le mérite d'expliquer un rayonnement uni-directionnel comme celui visible sur la photo de la page précédente.

Ce qui est réellement hilarant - ou navrant -, c'est que M: Lheureux reproduit au bas de sa conclusion un article scientifique qui donne une toute autre explication à tout ceci, sans même qu'il s'en rende compte:

"Des lueurs vraisemblablement dues à des poussières soulevées par des bouffées de gaz ont été observées sur la Lune, montrant que le satellite naturel de la Terre n'est toujours pas totalement éteint, a révélé mardi l'astronome Audouin Dollfus, de l'observatoire de Paris-Meudon."

"Les scientifiques savaient qu'une période d'activité volcanique et magmatique intense s'était ouverte sur la Lune il y a 4,2 milliards d'années, mais ils considéraient généralement que cette activité avait cessé depuis plus d'un milliard d'années. L'apparition de lueurs sporadiques à la surface de la Lune, à l'intérieur du cratère Langrenus, semblent le démentir."

"Quelques signes "de vie" analogues de la Lune avaient été signalés par le passé, mais sans être réellement documentés. "Les clichés montrant des soulèvements de poussière, conclut l'astronome français, indiquent que des éruptions sporadiques de gaz continuent à s'y produire. A ce jour, la Lune n'est donc pas un astre complètement inerte."

Elle explique même pourquoi certains cratères n'ont pas de rayonnements, ils sont tous simplement abandonnés depuis assez longtemps pour que la poussière blanche se ternisse à cause du rayonnement solaire et disparaisse. Elle explique aussi les nombreuses constructions du genre dôme que l'on voit souvent aux alentours des cratères et tout ce qui passe pour être artificiel.

Artificiels, comme les "voies" et "traces d'engins", qui selon l'article que reproduit M. Lheureux sont en fait...

"Ces événements, a expliqué à l'AFP le professeur Dollfus, sont apparus au centre d'un grand cratère issu d'une ancienne collision, laquelle a fracturé et broyé le sol. De plus, ce cratère a été formé à la périphérie d'un vaste bassin, la Mer de la Fécondité, lui aussi formé par un très gros impact. La région doit donc être particulièrement fracturée et fissurée, et cette texture est propice à l'extrusion de gaz."

Sympa non cette théorie sur une Lune dont les richesses minières sont exploitées par des extra-terrestres?

Absolument sans intérêt en ce qui me concerne. Une théorie n'a pas à être "sympa", elle a à être fondée.

Que dire maintenant de l'attitude des scientifiques qui n'ont pas l'air de se poser de questions face à de telles photos? Haroun TAZIEFF les a déjà égratignés dans son texte.

M. Tazieff à surtout égratigné la "théorie" de l'artificialité de M. Lheureux, en proposant que ces cratères peu météoritiques ne seraient pas des cratères d'impact mais des traces de convection liées à une ancienne tectonique. Non seulement les scientifiques se sont posé des questions, mais ils y ont répondu, d'une façon autrement plus rigoureuse et satisfaisante.

Ceux d'entre vous qui ont acheté le rapport COMETA concernant les OVNI et la défense nationale française peuvent lire page 71 dans les conclusions.

Les études du CNES, de la gendarmerie nationale et de l'armée de l'air menées sur une période de 20 ans démontrent la réalité physique quasi certaine d'objets volants totalement inconnus, au performances de vol et au silence remarquable, apparamments mus par des intelligences. Ces objets volants impressionnent fortement par leurs manoeuvres, des pilotes, civils et militaires, qui hésitent à parler. La crainte de paraitre ridicule, aliéné ou simplement crédule, motive principalement cette réserve.

Le rapport COMETA, citant les études du CNES, n'a aucun rapport avec la thèse de l'artificialité de structures lunaires, ou d'une falsification de la visite de la Lune par les astronautes US. M. Lheureux croit malin d'associer des informations sans rapport, en faisant cela il adopte le même genre de stratégie invalide que celles des debunkers qui associeront par exemple le phénomène OVNI et l'astrologie.

Il est exact que la crainte du ridicule incite une partie des témoins d'un phénomène OVNI à se taire et une large partie de la communauté scientifique ne pas s'en occuper, ceci est notamment une conséquence de la publication d'une masse de thèses ridicules comme celles de M. Lheureux. Il ne s'agit pas de promouvoir une quelque forme de censure ou de contrôle imposé, mais, comme je le fais ici, d'opposer à de telles thèses les corrections qu'elles méritent.

L'hypothèse extra terrestre est de loin la meilleure hypothèse scientifique. A ce propos, voir une vidéo NASA prise de la navette spatiale et qui montre deux OVNIS sortant de l'atmosphère terrestre.

Les études du CNES, c'est à dire en réalité les conclusions des études du CNES, ne sont plus simplement des hypothèses. Mais elles ne s'appliquent pas ici. La vidéo en question ne se rapporte aucunement à la Lune, il s'agirait de traiter celles qui s'y rapportent, car il y en a.

Certains internautes américains ont réalisés des sites superbes sur ce genre de problèmes.

Dont une vaste majorité de sites délirants que certains internautes français se sont empressés de copier en laissant entendre qu'ils sont les auteurs inspirés de leur contenu aisé à infirmer.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 27 janvier 2002