Nouvelles 2001 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Documentaire TV montré au Sénat et prévu sur "France 2":

Dernière nouvelle: le documentaire dont il est question dans cette page serait diffusé par la chaîne TV publique "France2" le 9 ou le 16 Septembre à 22:30:

chaîne: France 2
Date : 7/9/2001
Horaire : 22h35 - 00h10
Durée : 95mn

Réalisation: Vincent Gielly. Stéréo.

Un officier du contre-espionnage français a percé le secret de l'astronome américain Allen Hynek, conseiller officiel de l'US Air Force pendant vingt ans et conseiller occulte du film "Rencontre du troisième type", de Steven Spielberg. L'Américain est mort avec son secret, dont le Français est aujourd'hui dépositaire. Le mystérieux enquêteur nous raconte comment Allen Hynek est passé de son rôle de "débunker" officiel (un démystificateur chargé de cacher une certaine vérité) au rôle de figure emblématique de ceux qui exigent la levée du secret aux Etats-Unis. Il s'agit de découvrir les origines d'un phénomène qui agite la planète depuis plus d'un demi-siècle.
Showview : 8288267

L'UFOCOM (www.ufocom.org) notamment, ainsi qu'un nouveau numéro "hors série" consacré aux OVNIS du magazine VSD nous décrit le film documentaire d'une heure et demie intitulé "OVNI: le secret américain" qui été écrit et réalisé par Vincent Gielly, auteur en 1993 d'un documentaire sur "les fanfares des Beaux Arts", un documentaire-fiction sur Rouget de l'Isle, et le scénario du film "Conrad Kilian, explorateur-souverain" entre autres.

Une projection en avant première a eu lieu le 24 Avril 2001 dans une salle du Sénat du gouvernement Français, à laquelle auraient notamment été invités des parlementaires à titre privé, les personnalités interviewées dans le documentaire, certains membres de l'association COMETA, des journalistes, des ufologues, des professionnels de l'audiovisuel. La salle de 250 places était pleine.

Un prospectus de présentation remis à l'entrée précise:

"Un officier de contre-espionnage français raconte comment il a percé le secret de l’astronome américain Allen Hynek, conseiller officiel de l’US Air-Force pendant vingt ans, et conseiller occulte du film "Rencontre du Troisième Type". L’Américain est mort avec son secret, le Français en est aujourd’hui le dépositaire et il ne dort plus très bien."

Leaflet

Le documentaire présente cet officier de contre-espionnage comme existant réellement, il ne s’agit pas d’un artifice de narration, toutefois son identité n’est pas révélée. Tout au long du film, il n’est vu que de dos. L'ufologue américaine Wendy Connors l'accompagne dans cette enquête.

Une deuxième projection réservée à la Presse serait prévue.

Enfin, une diffusion serait prévue sur la chaîne publique France 2 à une heure de grande écoute et le film devrait par la suite être proposé à la vente pour diffusion en Europe et aux Etats Unis.

Le film retrace donc l’historique du phénomène OVNI à partir des évènements de la Seconde Guerre mondiale, juste après la première explosion atomique, examine l'impact du phénomène sur l’Amérique et explore quatre hypothèses explicatives.

Les enquêtes présentées portent sur Roswell et l'opération de désinformation qui s'y rapporte depuis des décennies, présente le rôle d'Allen Hynek auprès de l'US Air Force.

Le documentaire porte ensuite sur le cas bien connu de Valensole en 1965 en France, où l'on constate que le témoin, Maurice Masse, est encore très perturbé par l’événement et ne souhaite plus en parler.

Une enquête menée Jean-Jacques Velasco du SEPRA au cours de laquelle il présente sa méthodologie. Un témoin se présente à une gendarmerie pour signaler l’observation d’un objet lumineux. J-J. Velasco se rend alors au centre de radar le plus proche pour vérifier effectivement, à l’heure et au lieu de l’observation, sur les écrans radar, la présence d’un objet qui n’est pas un avion et qui ne peut être identifié. J-J. Velasco mène une enquête sur la moralité du témoin puis, convaincu de la sincérité de celui-ci, il le rencontre pour l’interviewer et lui demander de dessiner ce qu’il a vu. Le témoin veut conserver l’anonymat.

Un ufologue présent ne manque pas de s'interroger, en regard de cette minutie, précision et richesse des enquêtes du SEPRA, sur l'étonnant silence de l'organisme. Je ne peux m'empêcher de me souvenir que le site web du CNES, chapeautant le SEPRA, affirme que les OVNIS suscitent un intérêt exagéré tandis que Jean Jacques Velasco, sur les plateaux de chaînes TV du câble, tard le soir, ou dans des interviews peu diffusées affirme la réalité d'observation de machines volantes pilotées par une intelligence, et dont les propriétés ne sont pas compatibles avec celle d'engins volants terrestres.

Le commandant de bord Jean-Charles Duboc raconte l’évènement qui a marqué sa vie, au cours du vol d’Air France AF 3532 en 1994. Le pilote de chasse Jack Krine confirme aussi son observation et rappelle que d’autres pilotes ayant observé des OVNIS se taisent jusqu'à leur retraite en raison des périls qui s'abattraient sur leur carrière professionnelle.

L'astrophysicien Jean-Claude Ribes, ancien directeur de l’Observatoire de Lyon, appartenant à l'association commission Cometa se montre convaincu de l’existence d’extraterrestres qui, selon lui, pourraient appartenir à notre système solaire et être basés sur la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter.

L'ufologue Gildas Bourdais relate la position du théologien italien, Monseigneur Corrado Balducci, face à une existence possible d’extraterrestres. Nous sont rappelés des propos publics exagérés d'un quelconque théologien Italien que l'on tente de faire passer depuis 1998 comme un porte parole du Vatican, puis les soucis théologiques de Georges Coyne, un jésuite directeur de l’Observatoire du Vatican.

Suit une interview de Jennie Zeidman qui a côtoyé Allen Hynek pendant 30 ans et présente son témoignage inédit. Elle montre un morceau de papier sur lequel Allen Hynek avait griffonné cette affirmation: oui, il y a bien eu des cadavres d’extraterrestres à Hollman (Holloman AFB?), en 1962. Il aurait obtenu l’information de l’US Air Force. Un élément à mentionner dans mes débuts modestes de recherches sur les récits de crashes d'OVNIS... Pour mes lecteur néophytes, je tiens à préciser que le scientifique J. Allen Hynek avait été recruté par l'US Air Force parce qu'il était convaincu que le phénomène OVNI ne représentait que des mauvaises interprétations de phénomènes naturels dont il était un spécialiste, et qu'après quelques années de travaux sérieux sur des cas qu'il devait ainsi expliquer, il a acquis la certitude que les OVNIS sont parfois des engins volants extra-terrestres, certitude qu'il a eu l'occasion de présenter devant les Nations Unies.

Un ufologue ayant assisté à la projection note quelques inexactitudes dans le documentaire, comme pour le rapport Cometa, mais précise que l'objectif de vulgarisation du film semble honnête et les informations présentées largement valides.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 30 août 2001.