Mes trouvailles -> Crop Circles -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Crop Circles:

Mes trouvailles:

Ce qui suit n'est pas la preuve de quoi que ce soit d'autre que ce qui est indiqué en conclusion. Tout autre point d'étrangeté est ou sera abordé ailleurs, c'est à dire ici.

Une étrangeté alléguée des crop circles:

W.C Levengood a affirmé qu'une des étrangetés de crop circles est:

"Point 8) La participation du rayonnement de micro-onde a été confirmée par l'application du modèle de Beer-Lambert pour l'absorption de l'énergie électromagnétique par la matière."

Ce qui se dit généralement:

"Comment des tiges peuvent-elles présenter des noeuds plus allongés vers les centres des crop circles que vers les bords?"

Cela peut être tout simplement parce qu'il y a statistiquement plus de gens qui marchent au centre des formations qu'aux bords.

L'allongement des noeuds des plantes à tiges rigides survient tout naturellement quand elles sont aplaties mécaniquement. La plante tente de se redresser. Pour se redresser, elle ne peut pas courber sa tige rigide. Elle a pour cela des "noeuds", il lui suffit de les faire croître d'un côté plus que d'un autre, ce qui les allonge, pour changer l'orientation de la tige.

Noeuds

J'ai expliqué tout ceci à cette page, à partir des exemples de tiges prélevées par les "convaincus" dans les crop circles.

C'est vérifiable, comme expliqué dans ma page, et des gens qui s'étaient moqués de moi initialement l'ont vérifié. Vous n'avez donc pas besoin de me croire: c'est tellement facile de le vérifier par vous-même, même si vous n'avez pas de doctorat!

Comme souvent, les mystères, cela s'approche bien mieux sur place, "sur le terrain", comme nous disons, nous autres ufologues, cela s'approche bien mieux qu'en lisant juste des sites Internet qui le plus souvent n'expliquent rien du tout mais entretiennent le mystère.

Bien que ceci soit déjà un élément non négligeable, il se trouve que cela n'est probablement pas de nature à rendre complètement compte ce l'étrangeté alléguée: il n'est pas évident, ou démontré, et probablement guère démontrable, qu'il y a plus de passages de gens au contre des crop circles que vers les bords. En fait, comme souvent, il n'y a pas forcément un facteur unique, pas forcément une seule cause mais une accumulation de causes, et j'en connais encore une autre, qui ne demande pas de vérifier ou d'infirmer que plus de gens passent par les centres que les bords des crop circles.

Elle a été démontrée par le scientifique Hollandais Eltjo Haselhoff lorsqu'il écrivait:

"Mon papier prouve que le rallongement des noeuds en plusieurs crop circles correspond parfaitement à l'effet qui serait créé par une boule de lumière..."

Etonnant, non?

Précisons ce qu'il entend par là. Il veut dire que c'est l'allongement plus important au centre du crop circle qu'au bord qui correspond parfaitement à l'action d'une boule de lumière.

Ce serait donc une boule de lumière, "un OVNI", voire un vaisseau extraterrestre qui causerait cela?

Enfin un argument pour les crop circles extraterrestres, que je n'aurais pas pu expliquer? Suis-je en train d'écrire que de mystérieuses boules de lumière ou autres phénomènes dit "paranormaux", ou des extraterrestres, dessinent bien les crop circles?

Pas si vite.

Je dis ce que dit Eltjo Haselhoff: une boule de lumière peut provoquer cet effet.

Haselhoff dit-il quelle est cette boule de lumière, d'où elle vient, si elle est extraterrestre, ou paranormale, ou naturelle?

Il s'en garde bien!

Il écrit:

"Mon article n'essaye pas d'expliquer d'où les boules de lumière proviennent, ni il n'explique comment la récolte est aplatie."

Evidemment! De la lumière qui aplati des récoltes, on n'a jamais vu ça!

Essayez donc, prenez votre lampe de poche, ou une torche halogène, ce que vous voulez, allez éclairer un champ avec, et vérifiez donc si cela fait apparaître un crop circle...

Et si cela marche, vous serez, c'est promis, une célébrité mondiale vite fait: en effet, il vous suffira d'organiser des démonstrations publiques de création de crop circles par de la lumière.

Mais voyez les salades que l'on vous raconte bien souvent, comme celle-ci:

"Le jeune physicien hollandais Eltjo Haselhoff, propose un modèle de création d'un crop circle, à partir d'une source de rayonnement située à quelques mètres du sol."

Source:

Noir sur blanc, on veut vous faire croire que selon Haselhoff, ce sont les "boules de lumières qui créent les crop circles!

On vous assure que c'est vrai, puisque c'est scientifique, étant donné que l'auteur est scientifique et le papier paru dans un journal scientifique.

Et on vous précise sur ce site, à mon sujet: "Précision: l'auteur de ce site n'est pas un scientifique."

Faut-il être scientifique pour repérer des salades? Je ne pense pas. Je ne pense pas que "scientifique" est une sorte de grâce divine qui s'est déposée sur certains élus et laisse les autres idiots.

Ne gobez pas de tels clichés: il n'y a pas vraiment des gens scientifiques et des gens pas scientifiques. Il y a des gens qui suivent une méthodologie scientifique, et d'autres qui ne suivent aucune méthodologie du tout, et encore d'autres qui la suivent un peu de temps en temps, ou souvent mais pas toujours. La science, ce n'est pas une grâce divine, c'est une méthodologie que tout le monde peut suivre - ou ne pas suivre!

Par exemple, dans la méthodologie scientifique, il est recommandé de ne pas broder, de ne pas projeter ses désirs sur la réalité, de ne pas inventer, de ne pas déformer, de lire correctement. Ce n'est pas juste une question de doctorat ou quelque chose que seuls des "êtres doués de scientificité" sauraient faire. Comparons encore:

Haselhoff, le scientifique:

"Mon article n'essaye pas d'expliquer d'où les boules de lumière proviennent, ni il n'explique comment la récolte est aplatie."

Anne Moro, pour vous faire croire que la science est avec elle:

"Le jeune physicien hollandais Eltjo Haselhoff, propose un modèle de création d'un crop circle, à partir d'une source de rayonnement située à quelques mètres du sol."

Moi, tout dépourvu de la grâce scientifique:

Non, absolument pas, Haselhoff n'a jamais nulle part écrit et encore moins démontré que des boules de lumières FONT les crop circles.

Encore une fois, parce que je suis le seul à le dire, tandis qu'on vous racontera le contraire encore dans 10 ans:

De la lumière qui aplati des récoltes, on n'a jamais vu ça!

Allons, essayez donc, prenez votre lampe de poche, ou une torche halogène, ce que vous voulez, de l'infra-rouge, de l'ultraviolet, 50 Watts ou 50.000 Watts, allez éclairer un champ avec, et vérifiez donc si cela fait apparaître un crop circle...

Sur le site d'Anne Moro, le papier d'Haselhoff est également présenté ainsi:

Comment peut-on rendre cette étude caduc [sic, caduque]?

  1. Il est Docteur,
  2. Il a publié ces découvertes dans une revue scientifique sérieuse et réputée,
  3. Personne n'a encore apporté une explication autre et plus convaincante...

Les debunkers ont plutôt intérêt à omettre cette étude pour tenter de convaincre que RIEN ne se passe dans les champs de culture. Ou alors, il leur reste à démontrer que la revue Physiologia Plantarum n'est pas sérieuse.

Voyons donc:

  1. "Il est Docteur": nous avons là le très classique argument d'autorité. Haselhoff aurait forcément raison puisqu'il est Docteur, et c'est bien connu, un Docteur a toujours raison et un non-docteur a forcément tort.
  2. "Il a publié ces découvertes dans une revue scientifique sérieuse et réputée," voilà encore le classique argument d'autorité. tout ce qui serait publié dans un journal scientifique serait vrai, puisque c'est dans un journal scientifique, et que les journaux scientifiques n'écrivent que du vrai.
  3. "Personne n'a encore apporté une explication autre et plus convaincante", dit Anne Moro. Je le fais plus bas dans cette page. Mais attention au tour de passe-passe: il n'y a pas juste une explication autre et plus convaincante. Il y a également le fait que ce que l'on est supposé mieux expliquer doit être correct en premier lieu. Rappelez-vous. Haselhoff ne dit absolument pas que des boules de lumières font les crop circles, alors que les convaincus veulent nous faire croire que c'est ce qu'il dit. Il ne s'agit donc en réalité non pas de démontrer que ce ne sont pas des boules de lumières qui font les crop circles, puisque rien du tout dans le papier d'Haselhoff n'affirme ou ne démontre cela. Il s'agit uniquement de montrer que si dans un crop circle il a des noeuds des plantes plus allongés vers le centre que vers les bords, cela a une, ou plusieurs, explications. Pour Haselhoff, une explication est qu'une boule de lumière a stationné au-dessus. J'ai une autre explication, indiquée plus haut, et j'ai aussi une explication qui donne la nature de cette boule de lumière, qui sera donnée plus bas.
  4. Il doit être clairement compris que je ne donne pas une "meilleure" explication que Haselhoff: Haselhoff n'a fourni aucune explication. Attribuer une certaine observation empirique sur des plantes à une boule de lumière planant au-dessus n'est pas une explication. Une explication devrait dire ce qu'est cette boule de lumière: un vaisseau spatial? Un fantôme? Une torche halogène? Haselhoff ne sait pas. Anne Moro se trompe, il n'a aucune explication. Il a seulement fait une observation. J'ai une explication. Je dirai exactement ce qu'est réellement cette boule de lumière. Ainsi, je n'ai pas juste une "meilleure" explication, j'ai une explication. La première jamais donnée.

Voyons encore cette phrase-là:

"Les debunkers ont plutôt intérêt à omettre cette étude pour tenter de convaincre que RIEN ne se passe dans les champs de culture. Ou alors, il leur reste à démontrer que la revue Physiologia Plantarum n'est pas sérieuse."

Nous avons d'abord un beau tour de passe-passe. Il faudrait démontrer que la revue n'est pas sérieuse! Mais non, la question n'est pas de démontrer que la revue est sérieuse ou non. La question est uniquement de vérifier si l'usage que font les "convaincus" correspond réellement à ce qui est écrit dans le papier, et vérifier si ce qui est écrit dans le papier de Haselhoff est valide ou non. Il n'y a pas à démontrer du tout que la totalité de tous les articles jamais parus dans cette revue est fausse!

De même, il n'y a pas à démontrer que "RIEN" (majuscules destinées à impressionner) ne se passe dans les champs. Ce n'est pas la question. Beaucoup de choses se passent dans les champs. Par exemple, des gens y font des crop circles! La question est de savoir si oui ou non le papier d'Haselhoff est une preuve correcte que des extraterrestres ou des "forces paranormales" - quoi que ceux qui l'utilisent veulent entendre par cette appellation - font des crop circles.

Quant à ce qui serait "l'intérêt des debunkers", à savoir "omettre" cette étude, c'est encore une belle blague de bout en bout. Par exemple, Anne Moro ne vous dit pas que la première personne en France à avoir présenté le papier d'Haselhoff en langue française en traduisant sa présentation en anglais, n'est autre que... moi-même! Drôle de façon que j'aurais eu "d'omettre" ce papier, n'est-ce pas? Or, il se trouve que je pense que les crop circles sont fait par des gens. L'affirmation que les "debunkers" "omettraient" le papier ne vaut donc pas un clou. Et bien entendu, comme je l'expose dans cette page, je ne suis pas du tout le seul à avoir critiqué le papier. Qui omet alors? Et bien tout simplement Anne Moro, qui omet les critiques du papier.

Il y a bien entendu le sempiternel procès d'intention derrière tout cela. Chaque mot en relève. "Tenter" de convaincre? Cela implique que ce serait impossible, que toute explication par des farceurs ou des artistes est une "tentative" comme vouée d'avance à l'échec. Tenter d'expliquer, ce serait "mal", le "bien" résiderait dans le renoncement à expliquer, dans la fascination pour le mystère qu'il ne faut surtout pas "tenter" d'expliquer. "Intérêt"? Mais quel "intérêt"? A quoi donc les gens baptisés "debunkers" seraient-ils "intéressés"? Est-ce que je touche de l'argent? Vais-je recevoir une médaille? Un bureau plus grand à la CIA? Les gens du NIDS sont-ils des "debunkers" qui auraient "intérêt" à "omettre" le papier? Tout cela n'est que gamineries et mauvaise rhétorique, ne vous y laissez pas prendre.

Dois-je aborder la question de qui a un "intérêt" dans l'affaire des crop circles? Soit! Ont un intérêt les gens qui vous vendent des livres sur le "mystère" des crop circles. Par exemple, Elto Haselhoff, et tant d'autres. Ont un intérêt ceux qui peuvent attirer de l'audience à base de "mystère" crop circles: séries TV, films comme "Signs", là, il y a de "l'intérêt", du gros intérêt. Ont un intérêt les "experts" en crop circles qui organisent des visites très lucratives dans les champs des crop circles en Angleterre. Ne parlons pas des T-shirts, DVD, "documentaires" etc. voilà, si l'on tient à parler en termes "d'intérêt", ce qu'il en est de cet "intérêt."

Cette mise au point nécessaire étant faite, revenons-en à Haselhoff.

Donc, il y a un effet par de la lumière, on ne sait quelle lumière, et cet effet est plus prononcé sur les tiges du centre du crop circle que celles des bords. Cet effet n'est pas de faire le crop circle, mais d'allonger les noeuds des tiges des plantes.

C'est scientifique. C'est vrai. C'est même paru une fois dans un des journaux scientifiques à comité de lecture, et on me dit souvent que ça prouve que c'est vrai (*).

(*) Au nom du ciel n'en croyez rien! J'insiste: réfléchissez et soyez prudent et critique en toute circonstance, "papier scientifique" ou pas! Ne vous laissez pas impressionner comme Anne Moro en croyant sous prétexte que quelqu'un a des titres, il énonce le vrai. Il y a beaucoup de scientifiques talentueux et formidables, il y en a d'autres qui racontent un peu n'importe quoi, et c'est publié tout de même, ne serait-ce que parce qu'il n'y a même pas de comité de lecture capable ou réellement désireux de vérifier ce que l'auteur raconte!

Mais voilà que je ne le conteste même pas, Haselhoff est effectivement un scientifique, il ne s'est pas inventé un doctorat comme le biologiste Levengood, il en a vraiment un. Du côté des zététiciens, on vous expliquera qu'il a laissé tomber sa science, qu'il est maintenant guitariste, à croire qu'eux aussi s'imaginent que la science est une grâce divine, qui n'a d'existence que si vous ne jouez pas de guitare.

Non, moi ce qui m'intéresse plutôt, c'est d'identifier cette fameuse boule de lumière. Ca, c'est dans mon domaine, l'ufologie, qui consiste bien souvent à identifier des boules de lumières, histoire de voir si ce sont des météores, Vénus, un ballon, un avion ou un engin extraterrestre.

Comme c'est de l'ufologie, donc de mon domaine, ça m'a été facile de l'identifier, cette boule de lumière.

Elle est bel et bien extraterrestre. Elle fonctionne même à l'énergie de fusion nucléaire. Mais elle n'est contrôlée par aucune intelligence.

Cette boule de lumière approche du crop circle depuis l'horizon. Elle est chaude, très chaude, et elle a un effet démontré sur la croissance des plantes. Un effet incontesté.

La boule de lumière est d'abord à la hauteur de l'horizon. Il y a dans le crop circle une zone d'ombre, en "1".

Tôt le matin, elle l'approche en biais. Elle n'éclaire alors pas certaines parties de la surface interne du crop circle, parce que ces parties restent encore dans l'ombre des plantes qui sont en dehors de la surface du crop circle, des plantes qui sont dressées.

Au fur et à mesure que la journée avance, cette grosse boule de lumière va lentement se placer de plus en plus au-dessus du crop circle, et se déplace en même temps d'Est en Ouest.

La boule de lumière s'élève, de plus en plus, la zone d'ombre, en "1", diminue.

Au bout de quelques heures, la boule de lumière est plus haute dans le ciel, et éclaire et chauffe beaucoup mieux le crop circle.

La boule de lumière est de plus en plus haute, à un moment il n'y a pratiquement plus de zone d'ombre.

Mais la grosse boule de lumière ne reste pas longtemps ainsi. Presque tout de suite, elle se met à redescendre vers l'horizon, et c'est alors les bords opposés du crop circle qui sont maintenant dans l'ombre.

La boule de lumière "redescend" vers l'horizon opposé. Il y a de nouveau une zone d'ombre, mais de l'autre côté.

Et donc, à cause de ce déplacement de la boule de lumière, la surface au milieu du crop circle a été bien plus longtemps soumise à sa lumière que les parties qui sont sur les bords.

C'est bel et bien l'effet mesuré par Eltjo Haselhoff.

Par contre, lui, ne nous dit pas comment de la lumière peut allonger des noeuds de plantes.

Moi si.

Pour que les noeuds s'allongent, il faut que la plante ait l'énergie qu'il lui faut pour cela. Aux endroits où elle reçoit bien cette énergie, venue de la boule de lumière, cela ira bien mieux que vers les bords, où la boule de lumière éclaire bien moins longtemps, comme montré ci-dessus.

Car c'est bien une lumière qui fait croître les plantes. Elle est extraterrestre, comme je le disais, et fonctionne à la fusion nucléaire, et je l'ai identifiée.

Langue au chat? Poursuivons.

Son existence est indiscutable, étayée par des preuves scientifiques et des milliards de témoins oculaires. Sa présence au-dessus des crop circle elle-même est tout aussi indiscutable.

Langue au chat? Poursuivons.

Son effet sur la croissance des plantes, de même, est absolument indiscutable. Les plantes qui en sont privées s'appauvrissent, dépérissent, meurent finalement. En fait, il est tel que si cette boule de lumière n'agissait pas, aucune plante comme on l'entend au sens usuel du terme n'existerait sur Terre.

La voici:

Les erreurs dans les interprétations des convaincus de l'étude d'Haselhoff:

La première est l'utilisation de l'argument d'autorité: il "est" un scientifique, donc il ne saurait commettre aucune erreur. Personnellement, lorsque l'on m'assure que le fait "d'être" scientifique rend infaillible, je ris.

La deuxième erreur est de prétendre que parce qu'un article est paru dans un journal scientifique professionnel, alors il est forcément "valide" puisque, forcément croient-ils, des confrères ont du se pencher sur le travail présenté et vérifier qu'il soit correct. Mais en réalité, je défie quiconque de me montrer que le moindre collaborateur du journal scientifique ait vérifié quoi que ce soit. En réalité, tous les jours, des papiers scientifiques mal fondés et non réellement vérifiés sont publiés dans les journaux scientifiques professionnels. Bien moins que dans les journaux à sensation, évidemment, mais croire que les journaux scientifiques professionnels sont des sortes de bibles ne contenant que du certain et du vérifié relève de la plus complète naïveté. C'est au contraire un sujet qui fait régulièrement l'actualité: études bâclées, résultats erronés, thèses fausses paraissent bel et bien dans des journaux scientifiques. De plus, je ne peux que rappeler que les mêmes personnes qui agitent telle ou telle "papier scientifique" dès lors que la thèse leur convient ne se gênent pas, lorsque la thèse ne leur convient pas, de crier haro sur la "science officielle" qui "nie" leur "Vérité".

La troisième erreur est de lire dans son papier des choses qui n'y sont pas. Haselhoff n'a jamais dit que des ondes quelconques faisaient les crop circles, mais ses admirateurs font comme si c'est ce qu'il avait démontré. La même erreur est d'ailleurs commise avec une belle constance au sujet d'études de W.C. Levengood, qui selon les admirateurs prouveraient une origine extraterrestre ou paranormale ou technologique des crop circles, alors qu'il se plait occasionnellement à donner "son" explication des crop circles (qui ne tient pas, j'y reviendrais), à savoir que ce seraient des météorites ionisées qui causent les crop circles, ceux ayant des dessins complexes étant fait par les artistes farceurs.

Les propos délirants dépassant complètement celui d'Haselhoff sont une constante des "documentaires" et livres "convaincus". Par exemple, dans le "documentaire" Contact Bert Janssen Productions, le narrateur assure:

"It is now a scientifically accepted fact that at least some crop circles were generated by balls of light."

Soit:

"C'est maintenant un fait scientifiquement admis qu'au moins certains crop circles ont été produits par des boules de lumière."

Michael Miley, dans UFO Magazine, écrivait en parlant de la "CCCS convention" à Andover du 20 au 22 juillet 2001:

"Haselhoff's research into light distribution, analogous to that of a light bulb, supports the thesis that it's the BOLs that are creating the crop circles."

Soit:

"La recherche de Haselhoff sur la distribution de la lumière, analogue à celle d'une ampoule, soutient la thèse que ce sont les Boules de Lumières qui créent les crop circles."

La quatrième erreur est de trouver qu'une "boule de lumière" serait nécessairement quelque chose de paranormal ou d'extraterrestre. En principe, n'importe quel ufologue doué de raison sait bien qu'une boule de lumière n'est pas forcément toujours quelque chose d'extraterrestre ou de paranormal.

La cinquième erreur est de ne presque jamais faire la moindre mention des avis contraires. Du côté sceptique, il y a bien eu réponses, et ces réponses, quoi qu'on en pense, sont pratiquement systématiquement ignorées des "experts" en crop circles, et pratiquement jamais mentionnées du tout sur les sites Internet qui vous assureront de vous offrir la "Vérité" sur les crop circles extraterrestres ou paranormaux en prétendant que "la Science" est de leur côté.

Je veux également signaler quelque chose de la déclaration de W.C. Levengood, son "point 8". Il déclarait: "la participation d'un rayonnement de micro-ondes a été confirmée par l'application du modèle de Beer-Lambert pour l'absorption de l'énergie électromagnétique par la matière." Naturellement c'est une lecture très étrange du papier de Haselhoff: il n'avait jamais une seule fois dit que cela avait quoi que ce soit à voir avec des "rayonnement de micro-ondes" ou de "l'énergie électromagnétique". De tels termes font évidemment frissonner les proponents des mystérieux crop circles, mais ce dont Haselhoff avait réellement parlé était en fait moins romantique même si l'on peut l'appeler pompeusement un effet électromagnétique: de la lumière.

Enfin, il est évident qu'aucun de ceux qui avance que le papier de Haselhoff "prouve que" n'ai réellement lu correctement cette phrase qui figure en conclusion de son papier:

By no means does the author pretend to present a 'lithmus test' for distinction between a 'genuine' crop formation, whatever it may be, and a hand-flattened area of crop. Much more data would have to be analyzed and thorough statistical studies will be necessary before such a criterion can be defined.

Soit:

En aucune façon l'auteur ne prétend présenter un 'test éliminatif' qui puisse distinguer un crop circle 'authentique', quoi que cela puisse être, et un secteur de récolte aplati par l'homme. Beaucoup plus de données devraient être analysées et des études statistiques complètes seront nécessaires avant qu'un tel critère puisse être défini.

Voilà tout simplement pourquoi le papier a été accepté: étant donné qu'il ne prétend rien prouver, et indique que le travail effectué est insuffisant pour prouver quoi que ce soit, il n'y avait aucune raison de le refuser ou de prendre du temps pour des vérifications approfondies!

Les erreurs de critiques se réclamant du scepticisme:

L'objectif de ces personnes est d'examiner de manière critique tout ce qu'ils estiment "paranormal" ou "extraordinaire ou "improbable" à priori (ce qui se résument à une variation sur le thème "c'est nouveau, ce n'est pas largement reconnu comme déjà établi" et de chercher les erreurs dans les évidences de ce qui en relèverait. C'est une très bonne démarche. Mais eux aussi commettent des erreurs, ou portent des jugements hâtifs plus idéologiques que sereins - le plus souvent, leur "truc" est de ne faire leur exposer qu'une fois qu'ils pensent avoir l'explication, et de ne rien dire du tout tant qu'ils n'ont pas ce qu'ils pensent être l'explication, ce qui donne une illusion de grande compétence ou de "succès" explicatifs constants, systématiques.

Une critique du papier d'Haselhoff par Joe Nickel, du CSICOP, a été de lui reprocher de ne pas avoir pratiqué son étude en double aveugle. Mais Nickel entendait par là qu'il s'agissait d'éviter des "tricheries". Pas de double aveugle, donc possibilité de tricherie: "ils savent toujours quelles plantes viennent du crop circles et lesquelles n'en viennent pas", écrivait-il. C'est vrai, mais en même temps, c'est une fausse piste, un faux problème, un manque de voir le vrai problème. Certes, il est difficile de poser comme illégitime son accusation de tricherie a priori. Mais son accusation implicite de tricherie était inutile: le vrai "double-test" au sens scientifique du terme n'est pas tant une "garantie de non-tricherie" - il est facile de tricher autrement! - le vrai manque dans le test est d'avoir comparé des plants du crop circle et des plants hors du crop circle et de ne pas avoir comparé des plants de ce crop circle allégué "non-humain" avec des plants de crop circles "garantis humains".

J'ai bien entendu également trouvé des réponses de "sceptiques" totalement à côté de la plaque. Sur un forum anglo-saxon, un participant demandait ce qu'il fallait penser du papier d'Haselhoff, la réponse a été que "les témoignages oculaires ne sont pas scientifiquement valide", alors qu'il n'y a absolument aucun rapport entre témoignage oculaire (de quoi?) et le contenu du papier d'Haselhoff. Son lecteur insistant, il précise alors qu'il ne saurait dire quoi que ce soit puisqu'il n'est pas qualifié en ce qui concerne les plantes, mais qu'il n'y a rien de scientifique dans le papier d'Haselhoff, point barre. Un autre renchérit, "je persiste, c'est fait avec des planches." C'est le ton le plus souvent rencontré sur les forums sceptiques: il n'y a pas la moindre recherche réelle ou argumentation réelle, juste la dénégation sans arguments, en s'abritant derrière le sempiternel "il n'y a pas de preuve", "c'est des mensonges" et autre "ce n'est pas à moi de prouver quoi que ce soit."

Un article critique en français m'a été signalé par un zététicien récemment:
http://esprit.critique.free.fr/Dossiers%20en%20ligne/IEC%202006/IEC_2006_N_04_Crop%20circles_Dobremez_Duret_Montagne.pdf
Il y est question selon trois étudiantes en Maîtrise de Pharmacie, comme travail dans le cadre d'une initiation à l'esprit critique, "d'analyser la pertinence de sa démarche scientifique". La chose est parfois naïve ou facile. Un exemple de critique faible - il y a également de bonnes choses! - est "qu'il signe sa préface d'un très sérieux 'Dr' Eltjo Haselhoff." C'est pousser le bouchon un peu loin que de lui reprocher cela: s'il ne faisait nul état de son doctorat, ne dirait-on pas alors "cela n'a aucune valeur, l'auteur n'est qu'un amateur" comme on me le dit dans l'autre camp? Comme travail critique, les trois étudiantes indiquent et résument simplement le texte du CICAP auquel je viendrais vite, en donnant simplement une synthèse, indiquant que "dans cette critique ces derniers suggèrent que les données auraient été sélectionnées de manière à coller avec les conclusions de l'auteur..." et une "falsification des données" est déclarée. Parfois, la critique est franchement absente là où elle devrait être. Les auteurs écrivent par exemple, "Pour en arriver à cette conclusion, il s'est appuyé sur de nombreux témoignages de personnes affirmant avoir vu des boules de lumière se déplaçant au-dessus des champs étudiés." Non, c'est bien pire que cela, et l'antienne sceptique sur "les témoignages" toujours présentés pas fiables ou pas scientifiques n'ont rien à voir là-dedans: il n'y a tout simplement aucun témoignage présenté dans le livre! Seule existe l'affirmation de leur existence - certes - mais sans le moindre travail du tout pour en présenter et encore moins en évaluer ne serait-ce qu'un seul d'entre eux (mes évaluations sont à paraître). Les trois jeunes filles concluent, deux indiquant que le livre ne tient pas ses promesses de respecter la méthodologie scientifique, la troisième "admet qu'il y a des éléments troublants difficiles à expliquer par une origine humaine. Pourtant, difficile ne veut pas dire impossible..." Bref, je ne veux pas faire le grincheux, mais je dois bien noter l'absence de "valeur ajoutée" ou véritable "avancement" dans l'article.

Une critique par le "camp sceptique" sur laquelle règne le silence dans l'autre "camp":

Un peu plus consistant mais largement ignoré dans les deux "camps" est un article paru dans le magazine du CSICOP, le Skeptical Inquirer, par des membres du CICAP, la branche Italienne de l'organisation qui "vérifie les affirmations du paranormal": "Italian skeptics debunk crop circle electromagnetic radiation claim". L'autre camp pourrait croire que ce n'est pas paru dans un journal scientifique donc sans valeur, mais l'article est également paru dans le très ouvert Journal of Scientific Exploration, un journal scientifique à comité de lecture, qui l'a accepté. Il leur restera donc à arguer que les auteurs ne sont pas de "Vrais Scientifiques." Ayant lu le papier, je puis dire que pour l'essentiel l'argumentation est basée sur le nombre insuffisant ou bizarrement réparti des prélèvements (plus "dans" que "hors", différent d'un cercle à l'autre composant la formation), des arrangements injustifiables avec des données éliminées, altérées, une absence de protocole de prélèvement, et que l'étude manque donc de "pertinence scientifique", et une insistance sur des questions de "reproductibilité". Il est également montré que le crop circle étudié ne correspondant pas à celui montré en photo dans le fameux livre d'Haselhoff.

Ils ont également bien remarqué que le papier ne démontre pas que des "boules de lumière" font les crop circles. Ils lui reprochent de ne pas avoir démontré une différence entre crop circles "non-humains" et crop circles "humains", mais il n'est pas très clairement montré que ce que aurait dû être fait est de faire la même étude en comparant crop circle prétendu "vrai" et crop circle fait pour l'occasion, ce qui est pour moi l'erreur méthodologique fondamentale dans ce travail. Il n'y a pas non plus d'explication particulière concernant la source de la "boule de lumière."

Les erreurs dans l'étude d'Haselhoff:

Enfin, un point capital également est que Haselhoff a retiré la totalité de ses articles sur l'Internet. Ses admirateurs les pointent par des liens vers des sauvegardes faites par www.archive.org à http://web.archive.org/web/20060208065532/http://www.dcccs.org où cet organisme archive purement et simplement un peu tout ce qui a été sur l'Internet à un moment ou un autre, que cela plaise ou non à l'auteur - qui en général ne connaît pas ce service - mais le site d'Haselhoff, lui est retiré. Et je peux ajouter, puisqu'il m'a été reproché par un ufologue de ne pas "prendre contact", que je n'ai jamais pu avoir de contacts avec lui ou son DCCCS mais que ce n'est pas faute d'avoir essayé. Ce retrait, que d'aucuns pourront attribuer aux actions malfaisantes de je ne sais quels CIA, j'y vois plutôt une réalisation probable de sa part de ce qu'il a un peu trop cru les "experts" en crop circles et pas assez envisagé les explications plus ordinaires des anomalies qu'il a pensé trouver.

Et lorsque le site web du "DCCCS" est enfin réapparu (www.dcccs.org), on n'y trouve plus rien du tout si ce n'est quelques misérables courts textes anonymes assurant que les sceptiques ont tort car ils n'ont pas prouvé que des gens font des crop circles et autres affirmations fantaisistes totalement dépassées. De la science, vous n'en trouverez point. Un vide sidéral règne sur la page des "Discussions" ( http://www.dcccs.org/discussies.htm ) et quelques liens pointent vers des sites commerciaux sur les crop circles.

La première erreur est de ne pas avoir cherché quel genre de "boule de lumière" pourrait expliquer une disparité d'allongement des noeuds.

La deuxième erreur est de ne pas savoir utiliser correctement la méthodologie scientifique dans un tel cas. En effet, comme "tout le monde le sait" sauf Haselhoff et les partisans de l'origine "mystérieuse", paranormale ou extraterrestre de crop circles, il était ici absolument nécessaire de ne pas se borner à constater une "anomalie", mais à vérifier qu'il s'agit bien d'une anomalie spécifique aux crop circles allégués "vrais".

Le vrai problème scientifique à résoudre n'est pas de démontrer qu'il y a telle ou telle différence entre les plantes "dans" et "hors" du crop circle. Il est évident qu'il doit y avoir de multiples différences entre des plantes aplaties et des plantes non aplaties!

Le vrai problème était de vérifier que cette différence-là apparaît exclusivement dans des crop circles que l'on déclare "mystérieux", "non faits par l'homme", et des crop circles faits par l'homme. Il s'agissait d'aller faire quelques crop circles expérimentaux, et de vérifier si dans ceux-là, dont il est alors sûr qu'ils sont faits par l'homme, on ne retrouve pas la même "anomalie". Ne pas procéder ainsi est une erreur scientifique majeure.

Comparer un crop circle fait dans un pays et un crop circle fait dans un autre pays, un crop circle fait à une certaine date et un autre fait à une toute autre date, n'est à cet égard pas valable. Ce qui doit être comparé est le crop circle prétendument paranormal ou extraterrestre et plusieurs crop circles faits soi-même dans les environs immédiats du premier et dans la même période de temps. Cela, cette méthodologie évidente, n'a jamais été suivie dans aucun des "papiers scientifiques" ni par Haselhoff ni par aucun partisans des "mystérieux" crop circles.

La troisième erreur est d'avoir interprété comme une évidence d'une proximité de la boule de lumière le fait que l'allongement des noeuds serait plus prononcé vers le centre que vers les bords. Il aurait fallu réaliser qu'il y a autre chose qui est plus prononcé aux bords qu'au centre: l'ombre.

Pour résumer:

Et par conséquent, la preuve que les crop circles ne sont pas faits par des farceurs bien humains doit être trouvée ailleurs.

Réaction d'Anne Moro du site web "Culture Crop"

Il s'agit d'un site Internet réalisé par Anne Moro proposant la thèse que certains crop circles sont des messages extraterrestres.

Anne Moro a lu ce qui précède, publié au 30 août 2007, et en a annoncé la publication, à http://www.culture-crop.com/page_recentes.htm tout de suite suivi par une objection que je suis sommé de réfuter.

Je n'en ai pas cru mes yeux quand j'ai lu cette objection, et me suis même demandé si c'est bien sérieux d'y répondre tant l'argument est aberrant:

Anne Moro me somme de prouver qu'il y avait du soleil!

Oui, c'est bien cela, ce n'est pas un rêve: ce n'était "peut-être pas très ensoleillé dans le secteur", je cite:

"Puisqu'il incrimine le soleil, c'est à lui de prouver sa présence à partir du 7 juin 1999!"

Stupéfiant. Dire que je vais devoir répondre.

Oui, le soleil se lève tous les jours et se couche toute les nuits. C'est pour cela que nous avons des jours et des nuits. Les nuits, ce sont ces périodes où il fait plutôt sombre. Dans les maisons, on allume les lumières. On a des phares pour éclairer les routes.

Le jour, ce sont ces périodes ou le soleil éclaire la terre. Plus besoin de phares ni de lumières. Les nuages? Mais les nuages ne font pas de nuit! Même quand il y a des nuages, il fait jour! Cela tient tout simplement au fait que la plus grande partie de la lumière traverse les nuages!

Même lorsqu'il y a des nuages, les plantes de Hollande ont assez de lumière pour la photosynthèse.

Et de fait, en juin 1999, le blé et toutes les autres plantes ont poussé.

Le plus drôle est qu'en réalité s'il y a eu des nuages, c'est une très bonne nouvelle pour la croissance des plantes. Cela veut dire qu'elles ont probablement eu un autre élément nécessaire à la pousse: l'eau! Cela veut dire qu'il n'y a pas eu de sécheresse...

Toutes les radiations du spectre solaire ne peuvent être utilisées par les organes chlorophylliens. La conversion de l'énergie des photons incidents en énergie chimique par l'appareil photosynthétique d'une feuille n'est réalisée que pour les rayonnements ayant une longueur d'onde comprise entre 400-700 nm environ. Cette gamme est communément admise pour définir le rayonnement utile à la photosynthèse, même si les spectres d'action peuvent présenter quelques divergences entre espèces (notamment entre plantes ligneuses et herbacées). Le sigle PAR (Photosynthetically Active Radiation) est actuellement le plus répandu pour désigner le rayonnement utile à la photosynthèse.

En fait, dans la "réponse" d'Anne Moro, tout montre l'état d'esprit qui anime sa lecture. Dès son titre, "Les crop circles vus de loin", le lecteur est roulé dans la farine:

  1. mettre en tête de ses lecteurs que ce serait là un "argument" qui "sauverait" l'étude d'Haselhoff alors que cela n'a strictement aucune pertinence.
  2. faire croire aux lecteurs que je n'aurais jamais vus de crop circles de près.
  3. faire croire aux lecteurs que tout se passe comme s'il était possible de voir de près un crop circle disparu depuis 8 ans.
  4. faire comme si Anne Moro, elle, l'avait vu de près.
  5. faire croire que lorsqu'elle voit, elle, un crop circle de près, elle le voit bien tandis que de loin je le verrais, moi, moins bien, alors que c'est tout le contraire et qu'elle le sait.

"Il se trouve que North Brabant et Metz sont proches", dit Anne Moro. Vraiment? 350 km à vol d'oiseau entre Metz, France, et ce crop circle prétendu "probant" à Hoeven, Noord Brabant, Hollande!

Ce seraient donc les amateurs de Metz qui donnent aux braves paysans hollandais la météo... La science avance ;-)

C'est là une de ces curieuses appréciations de distances et autres que vous retrouverez partout dans le dossier crop circle. Nous autres ufologues, lorsque nous cherchons les conditions météo, la couverture nuageuse, pour une observation à Paris, nous ne prenons pas comme météo une anecdote d'un ami amateur à site 350 kilomètres ailleurs!

Dans les temps qui ont suivi, Anne Moro a fermé son site sur les crop circles, y laissant un message sonore selon lequel le site n'a plus rien à ajouter et que son intérêt se portera sur d'autres sujets d'études que les crop circles, comme la faim dans le monde et des solutions céréalières. Puis quelque mois plus tard, le site est réapparu, y compris le thème des crop circles, mais avec en plus des propos au sujet des cultures OGM et comme la suggestion de quelque mystérieux lien entre les deux.

Réaction du Dr. Haselhoff via un blog:

Au 3 juillet 2008, apparaît un article sur un blog, à:

http://cropcircles.hautetfort.com/archive/2008/07/03/eltjo-haselhoff-au-sujet-des-noeuds-allonges-et-exploses.html

Un certain "GaLeo" dit y avoir interrogé le Dr. Haselhoff au sujet de mon explication ci-dessus, et donne les contre-arguments du Dr. Haselhoff, qui sont:

Voyons le premier argument:

"Le cercle est si grand que tout effet externe pouvant augmenter la taille des noeuds (soleil, vent) serait attendu plus ou moins uniformément sur la surface du cercle."

Le cercle? Il s'agit en réalité de deux cercles:

"Je suis allé procéder à un échantillonnage complet des deux formations..."

Source: "Les cercles dans les blés et leurs mystères", livre d'Eltjo Haselhoff, éditions Favre SA, France, page 91, 2002.

Ce cercle "si grand", combien mesure-t-il? Le propre d'un scientifique n'est-il pas de d'exprimer quantitativement, et non qualitativement? "Si grand", est-ce 100 mètres de diamètre?

Car en effet, si le cercle, ou plutôt les deux cercles, avaient des diamètres de l'ordre de plusieurs dizaines de mètres, l'argument ferait sens: seule une faible proportion de sa surface serait sujette à des ombres. N'est-il pas curieux que le Dr. Haselhoff donne la mesure de ces cercles comme "si grands" au lieu de l'exprimer en mètres?

Hélas!

"Dans les deux cercles de neuf mètres de diamètre..."

Source: "Les cercles dans les blés et leurs mystères", livre d'Eltjo Haselhoff, éditions Favre SA, France, page 91, 2002.

Oui! Ces cercles "si grands" ne faisaient que 9 mètres de diamètre!

Voyons maintenant l'affirmation qui soutient le deuxième argument:

"L'année dernière, nous avons créé à la main les cercles identiques à 1999. Nous avons effectué l'échantillonnage aux mêmes dates. Il est apparu que les noeuds étaient allongés de 0 à 10% alors qu'en 1999 les noeuds étaient allongés de 80 à 120%."

Ceci peut se lire, en somme, dans les cercles recréés, un noeud qui serait de 2mm de long hors cercle n'aurait que 2mm à 2.20mm dans le cercle, tandis que dans les "vrais" cercles étudiés, un noeud de 2mm des cercles aurait de 3.6mm à 4.40mm.

2 mm est la longueur moyenne des noeuds des plantes dans les champs des formations en question au moment de la prise d'échantillons selon le Dr. Haselhoff (ibid p.92).

Dans son livre en page 94, le Dr. Haselhoff indique que pour les noeuds les plus allongés, ceux du centre de la formation, la longueur moyenne était de 4.28 mm.

Il faut bien réfléchir à ce qui est comparé là.

Il est évident que l'allongement des noeuds, phénomène naturel du au phototropisme, se fait dans le temps, et que si les prélèvements sont fait au bout d'un jour, d'une semaine, de trois semaines, cela change tout!

Alors, quel est l'intervalle de temps entre la création des cercles authentiques et les prélèvements correspondants?

Cet intervalle de temps, inconnu, change entièrement la donne. Il est inconnu, sauf pour ceux, nombreux, y compris le Dr. Haselhoff, qui confondent la date de découverte d'un crop circle et sa date de création. Dans le livre du Dr. Haselhoff, tout ce que l'on sait est que le garçon prétendait avoir trouvé l'une des formations le 7 juin 1999, et l'autre a été découvert une semaine plus tard, par "on", comme dans "on à découvert", page 91. Par ailleurs, aucune date pour les prélèvements n'est donnée par le Dr. Haselhoff, ce qui est un manquement fatal, fort peu scientifique.

Mais le point crucial est: absolument rien ne prouve que ces crop circles ne fussent pas déjà là depuis des semaines.

La déclaration du Dr. Haself que l'échantillonnage dans la reconstitution a été fait "aux mêmes dates" n'a aucun sens si l'on ne peut pas savoir que les formations que l'on prétend comparer elles aussi ont été faites "aux mêmes dates" ou pas! Qu'on ne me parle pas de science si ce point n'est même pas remarqué!

Il est donc impossible de "refaire" le phénomène pour comparaison puisque la durée à respecter entre la création de la formation à étudier et le prélèvement de ses plantes est inconnue! Et de ce fait, il n'est pas étonnant que ces nouveaux arguments soient prévus pour être présentés à une conférence grand public sur les crop circles au lieux d'avoir été publiés dans un journal scientifique professionnel, car, on peut l'espérer, des referees repéreraient cette faille dans la démonstration!

A propos du témoin:

Le Dr. Haselhoff et les personnes qu'il a convaincues ne cherchent pas particulièrement à vous faire savoir sur quoi reposent exactement les affirmations que des phénomènes lumineux ont été vu faire ces crop circles à Hoeven en 1999.

Vous trouverez ici quelques informations essentielles concernant le témoin de ces deux crop circles.

Comment Anne Moro vous embobine, encore:

Source: http://www.culture-crop.com/123soleil.htm

Difficile de comprendre quoi que ce soit à ce charabia!

Quelques explications s'imposent.

Anne Moro a créé un site web sur les crop circles, "Culture Crop". On y trouve aussi, je ne sais pas pourquoi, des histoires sur les OGM dont on ne sait trop quel est le lien avec les crop circles. La position d'Anne Moro est que certains crop circles sont créés par des gens, mais d'autres sont créés par ce qu'elle appelle des "exotiques". Je suppose que c'est une manière de dire: des extraterrestres, ou des "paraterrestres", ou des "ultraterrestres". En tout cas pas des gens.

Anne Moro avait déclaré le crop circle dont il est question ici "authentique" (donc créé par des "exotiques", je suppose), et qui plus est "scientifiquement prouvé".

Comme je me penche sur ces fameux crop circles "scientifiquement prouvés", ces "meilleurs cas", j'y ai réfléchi, et ai alors trouvé la solution à la soi-disant preuve de son origine non-humaine: le soleil éclaire plus longtemps le centre que les bords qui sont plus longtemps à l'ombre, il n'y a donc aucun mystère à ce que le phototropisme ait plus joué au centre qu'aux bords.

C'est ce que Anne Moro appelle "solution lancée avec grande ironie sur le net".

Anne Moro prend bien soin de ne pas dire à ses lecteurs ils pourront lire l'article.

Aucun nom, aucun lien vers ma page, rien. Comme d'habitude!

Ce serait évidemment fatal pour Anne Moro que de donner honnêtement les sources de ce qu'elle critique. Elle préfère en faire sa caricature personnelle et réduire mes explications à rien.

Et que veut dire "le scientifique avait bien pensé..."? Et non, Haselhoff n'avait pas pensé aux ombres des bords du cercle. Il a simplement cru que les plantes devaient recevoir la même dose de soleil. Et a trouvé anormal que l'effet du phototropisme soit plus fort au centre bien éclairé qu'aux bords plus à l'ombre.

C'est très facile de me démentir: il suffira de trouver dans la papier de Haselhoff la citation qui montre qu'il avait pensé à cela. Vous ne trouvez pas? Tiens donc. Moi non plus.

Anne Moro ironise avec des "fantômes" et des "anges". Je ne sais pas pourquoi. Certains "experts" en crop circles pensent que les crop circles sont fait par des anges, non?

Alors, qui dit quoi?

Je montre que les crop circles de Hoeven ne présentent aucun caractère d'étrangeté. Le phototropisme explique l'allongement des noeuds. Que cet allongement soit plus important au centre, je l'ai expliqué aussi. Haselhoff ne l'explique pas et croit donc qu'il est scientifiquement prouvé qu'il y a eu une boule de lumière juste au-dessus du crop circle. Anne Moro pense... pense quoi? Visiblement, elle pense ce que pense Haselhoff, et de manière générale, elle pense que ce crop circle a dû être fait par des "exotiques".

Moi je pense qu'il n'y a pas l'ombre d'un argument sensé pour l'affirmer.

Haselhoff dit aussi:

"En aucune façon l'auteur ne prétend présenter un 'test éliminatif' qui puisse distinguer un crop circle 'authentique', quoi que cela puisse être, et un secteur de récolte aplati par l'homme. Beaucoup plus de données devraient être analysées et des études statistiques complètes seront nécessaires avant qu'un tel critère puisse être défini."

Mais ça, Anne Moro ne veut pas que vous l'appreniez.

Mais ce n'est pas tout.

Dans mon article, je donne l'explication ordinaire, évidente, que "le scientifique" n'avait pas vue.

A ce stade, je ne discutais que de cela.

Mais il y a le reste, ce que vous devez aussi savoir sur ce crop circle, ce dont Anne Moro ne pipe mot.

Ce qui concerne le témoin, un fraudeur pris la main dans le sac.

Cela, Anne Moro ne vous en parle pas. Elle vous le cache aussi. Elle ne vous donne pas le lien vers l'article qui l'expose.

Alors pensez-y. A chaque fois que vous lirez quelque chose sur les crop circles par Anne Moro, rappelez-vous qu'elle cache ce qui ne lui convient pas.

Pour le reste...

Anne Moro fait mine de poser des questions, je cite la première en y répondant de suite:

"Qui a déclaré que c'était le soleil " évidemment " ?

Moi! Ci-dessus dans cette page, dont Anne Moro se refuse à donner le lien.

Ensuite, Anne Moro jour un bon vieux tour. Un tour classique, elle n'est pas la première à le jouer.

Il faut à Anne Moro: "une expérience démontrant cette "évidence" a-t-elle été faite par celui qui a fait cette déclaration ?"

Oui, vous ne rêvez pas! Anne Moro réclame une expérience, par moi-même, avec date et échantillons de plante... Un expérience pour prouver quoi?

Pour prouver que les plantes poussent mieux au soleil qu'à l'ombre...!

Voilà le genre de chose qu'il faut prouver à Anne Moro! Car sans preuve de ce que les plantes poussent mieux au soleil qu'à l'ombre, c'est sûr, ce crop circle a été fait par des "exotiques"...

Quelles sornettes... Vous croyez cette demande d'expérience fondée? Allons, je sais bien qu'en montrant des "échantillons" et autres "photos" qui prouveraient que les plantes poussent mieux au soleil qu'à l'ombre, on pourra suspecter que mon expérience est "falsifiée", ou rétorquer que je dois la faire publier dans un véritable magazine scientifique, et que sais-je encore...

(La photo tout en haut de cette page est un échantillon de plantes pris lors d'une de mes expériences personnelles. Car les expériences, je les ai faites. Mais n'importe qui pourra prétendre que ce sont des faux, évidemment!)

Et Anne Moro exigeait aussi, sans rire, rappelez-vous, que je prouve qu'il y avait du soleil en Hollande!

Alors j'ai mieux, mesdames et messieurs.

Une expérience scientifique que vous pouvez tous faire vous-même si vous en ressentez le besoin. Si vraiment vous ne croyez pas que les plantes poussent mieux au soleil qu'à l'ombre. Une expérience que je ne saurais falsifier. C'est vous qui êtes aux commandes.

Version simple: prenez votre plus belle plante d'intérieur, et descendez-la à la cave à l'abri de la lumière. Attendez. Observez.

Version je coupe les cheveux en quatre: faites un crop circle dans un champ. Rond, 9 mètres de diamètre, plantes bien haute, comme dans celui de Hoeven. Examinez toutes les huit heures le résultat du phototropisme. Aux bords, en allant vers le centre, comme Haselhoff l'a fait...

En attendant, voici un supplément gratuit d'ironie "sur le net":

Par Anne Moro sur son site à http://www.culture-crop.com/dossiers.htm :

Et oui! Quand le vent renverse des céréales, Anne Moro met des guillemets à intempéries. Parce que, voyez-vous, les "intelligences" mystérieuses qui feraient les crop circles pourraient même se servir du vent pour en faire...

J'avoue que je n'y avais pas pensé!

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 8 juillet 2008