Cash / Landrum -> Les cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le cas Cash-Landrum, 1980:

Ceci est le début de mon effort de documentation de ce cas célèbre.

En décembre 1980, Betty Cash, Vickie Landrum et son petit-fils Colby Landrum roulaient vers Huffman au Texas lorsqu'ils virent une large lueur dans le ciel. Poursuivant leur route ils croisèrent un grand OVNI en forme de diamant, planant au-dessus de la route en crachant des flammes en dessous de lui. Les flammes bloquant la route, ils durent arrêter leur véhicule à une centaine de mètres de l'engin, Vickie et Colby restèrent dans la voiture tandis que Betty s'approchait à pied de l'engin. Sa peau fut brûlée par la chaleur, elle revient au véhicule alors que l'engin s'envolait poursuivi par un grand nombre d'hélicoptères non identifiés. De retour chez eux, tous trois souffraient de symptômes graves semblables à un coup de soleil, mais aussi des vomissements, pertes de cheveux et troubles gastriques. Il fut prétendu que l'engin était un prototype américain tentant de reproduire les performances des OVNIS, à cause des flammes sous lui et de son accompagnement par des hélicoptères.

Dans cette section:

Cliquez! Mémo du Col. Sarran, USAF, 1/4.
Cette page. L'interrogatoire des trois témoins par l'USAF, 1ère partie (Cette page).
Cliquez! L'interrogatoire des trois témoins par l'USAF, 2e partie.
Cliquez! L'avocat Peter Gersten du Citizen Against UFO Secrecy raconte l'affaire.
Cliquez! Références.

Transcription de l'interrogatoire de Betty Cash, Vickie et Colin Landrum à Bergstrom AFB, août 1981:

TRANSCRIPTION DE L'INTERROGATOIRE A BERGSTROM AFB DE
BETTY CASH, VICKIE & COLBY LANDRUM

Août 1981

TRANSCRIPTION de l'interrogatoire enregistré à la Bibliothèque Légale de la base aérienne de Bergstom, Building 2102, le 17 Août 1981, entre Betty Cash, Vicki Landrum, Colby Landrum et des représentants de l'Armée de l'Air des Etats-Unis en les personnes du capitaine John Camp, juge en fonction du personnel, le capitaine Terry Davis, l'officier des plaintes, et Mlle Pat Wolf, aide de l'officier des plaintes.

COMMENTAIRE PAR LE CUFON:

Nous sommes très heureux d'avoir reçu une copie de cette bande par Betty Cash elle-même.

Le cas Cash - Landrum est sans conteste un des classiques parmi les cas d'observation d'OVNI avec effets physiques. Il prend une grande importance en raison des traces laissées derrière lui par l'objet inconnu sous forme d'effets de rayonnement sur les trois témoins et leur voiture. QUELQUE CHOSE de réel a causé de terribles effets. Il est sûr que leur souffrance soit réelle.

Egalement importants, les rapports des témoins à propos de nombreux hélicoptères militaires américains dans la proximité immédiate de l'objet inconnu et les démentis officiels de n'importe quelle connaissance de l'incident par le gouvernement.

Il a été largement écrit sur ce cas, et il a été le sujet d'un certain nombre d'émissions spéciales de TV. L'observation a été recréée pour au moins trois émissions de TV. Cette entrevue a été recréée sous la supervision de Betty Cash pour l'émission "Unsolved Mysteries" (mystères non résolus). Dans cette recréation, on décrit une carte qui avait déjà une épingle dessus quand Betty et Vickie arrivent à l'endroit de l'incident. Ceci avait été remarqué par Betty et Vickie. Cet enregistrement n'est pas en accord avec ceci. Il est exact que le commencement de l'interview quand tous sont entrés dans la salle n'est pas sur la bande, mais à aucun moment l'épingle n'est mentionnée quand Betty et Vickie sont invitées à localiser l'emplacement de l'incident sur une carte.

Tirez en vos propres conclusions, mais notez que chacun des trois témoins a souffert terriblement, et n'a toujours aucune vraie réponse à propos de ce à quoi ils ont été exposés.

Jim Klotz CUFON SM SYSOP
Dale Goudie Information Director
4-Juin-1996

Conventions utilisées dans la transcription:

BC Betty Cash CTD Terry Davis, Capt. USAF
CJC John Camp, Capt. USAF PW Pat Wolf
CL Colby Landrum VL Vicki Landrum

Une virgule (,) indique une courte pause,
Des points de suspension (...) indiquent une pause plus longue.
Les commentaires tels que des tentatives de porter un inflexion et autres sont entre parenthèses ().

NOTE: Tous les noms propres sont orthographiés phonétiquement quand des épellations confirmées ne sont pas disponibles. Tout les efforts ont été fait pour donner le même sens de l'emphase que celui présent dans la bande. Aucune autre affirmation d'exactitude n'est faite ou ne devrait être impliquée; ceci est simplement la meilleure transcription que nous puissions donner à partir de la bande disponible.

Cet enregistrement a été fourni à Dale Goudie, directeur, UFO Reporting and Information Service, par Betty Cash. Transcrit par Jim Klotz, SM SYSOP du CUFON. [Traduction en français par l'auteur de ce site.]

(Début de la bande)

CJC: ... le Capitaine Davis ici, qui est notre Chef des réclamations... Il est notre officier des réclamations de la base juste pour qu'on le laisse prendre notre petite réunion sur un magnétophone... Avez-vous la moindre objection à cela?

BC: Non.

VL: Pas d'objections.

CJC: OK. Maintenant je vous poserai quelques questions plutôt ridicules, rappellez-vous juste que c'est pour si nous écoutons à nouveau cette bande dans un an, on saura qui était ici et de quoi il s'agissait, ce qui s'est passé, ok?

BC: D'accord.

CJC: Enregistrons que nous avons une réunion dans la bibliothèque légale au bâtiment 2102, le 17 Août 1981 à 10:40 heures et que sont présents le capitaine John Camp, l'avocat en fonction du personnel, le capitaine Terry Davis, officier des réclamations, Mlle Pat Wolf, l'aide de l'officier des réclamations, et Madame, je vous demanderai de bien vouloir vous identifier aussi.

BC: Betty Cash.

CJC: Et quelle est votre adresse, où vivez-vous?

BC: Route 1 Box 127B, Dayton Texas.

CJC: OK, et vous êtes accompagnée par votre...?

BC: Vicki Landrum.

CJC: Vicki Landrum. Est-elle de votre parenté?

BC: Non.

VL: J'étais là pendant l'incident...

CJC: OK. ... (continuant) et c'était aussi le cas pour Colby Lee.

CJC: OK, donnez moi donc votre nom, prénom et votre adresse aussi.

VL: Mon nom est Vicki Landrum et j'habite au 506 West Clayton, Dayton, Texas.

CJC: OK... Et euh... Colby...

VL: Il peut vous le dire tout seul.

CJC: OK, Colby, qui sont tes parents et où habites-tu?

CL: J'habite aussi au 506 West Clayton.

CJC: OK, et quel âge as-tu?

CL: Sept ans.

CJC: Tu as sept ans?

CL: Je vais avoir huit ans en Janvier.

CJC: Huit ans en Janvier, OK. Comment épelles-tu ton nom de famille?

CL: L-A-N-D-R-U-M.

CJC: OK, maintenant... Je crois selon votre conversation plus tôt que, Euh, vous aviez fait l'expérience d'une observation d'OVNI et avez censément subi quelques dommages ou quelque contact de ça. Est-ce que, Mme Cash, vous voudriez commencer en premier et me dire exactement la date et ce qui s'est produit et où vous étiez et ainsi de suite?

BC: Oui. Nous... c'était sur le 1485 de Market Road entre New Caney et Huffman approximativement entre neuf heure et neuf heure trente dans la nuit du 29 Décembre 1980.

CJC: OK, laissez-moi maintenant vous demander s'il vous plaît euh, d'épeler ces villes voisines?

BC: N-E-W C-A-N-E-Y and H-U-F-F-M-A-N.

CJC: OK. Maintenant devant vous il y a une carte du Texas, pouvez-vous localiser ceci oh, quelque part dans la proximité de euh, où cette occurrence s'est produite?

BC: Si mes lunettes marchent assez bien. J'ai eu trois paires depuis que ceci m'est arrivé et je ne peux pas encore bien voir.

CJC: OK.

(pause... BC et VL regardant évidemment au-dessus de la carte, discutant tranquillement, la tonalité générale est évidente, mais pas assez claire pour transcrire)

... coupure dans l'enregistrement...

CJC: Nous avons eu une brève coupure dans l'enregistrement là juste pour permettre à Mme Cash l'opportunité d'essayer de localiser le lieu de l'observation sur une carte du Texas, mais en raison du manque de détail de la carte, elle ne pouvait pas le trouver. Est-ce le secteur au nord-est de Houston? Est-ce que l'on peut dire cela? OK, Mlle Wolf est... pouvez-vous indiquer certaines des autres villes près du secteur?

BC et VL: (parlant ensemble au-dessus de la carte) Nord Ouest, c'est ah... North Crosby, Humboldt...

BC ou VL: Ouais, oh, c'est directement au nord de Humboldt, New Caney est juste au nord de Humboldt, et New Caney et Huffman euh, Huffman est alors à l'Est.

BC ou VL: OK, ce que... que... cette carte reflète le comté où elles se trouvent?

BC ou VL: Liberty. ... Liberty County.

BC ou VL: (parlant en même temps): Non, on était dans le comté de Montgomery...

CJC: OK, Montgomery County.

BC or VL: ...mais nous habitons dans le compté de Liberty.

CJC: OK.

CL: Non, nous habitons dans le compté de Dayton.

(pause, ... rire de VL ou BC)

CJC: Ok, retourniez-vous de Houston ou... quelle était votre raison d'être dans ce secteur? Pourriez-vous vous nous le dire?

BC: Et bien nous n'avions pas pensé que c'était Lundi parce que nous avons eu tant de vacances, et nous étions allés à Cleveland cette nuit jouer au Bingo. Nous sommes arrivés à Cleveland mais il n'y avait pas de jeu de bingo. Nous ne pouvions pas... nous nous sommes dites, bon, c'est les vacances alors ils l'ont annulé. Donc nous avons pensé, et bien rentrons à New Caney, parce que qu'ils ont un concours de bingo là-bas également. Nous sommes revenus à New Caney et il n'y avait toujours pas de bingo, ne réalisant pas que c'était Lundi soir et pas Mardi, et nous nous sommes arrêtés au restaurant routier là sur... (incompréhensible) 59 et 1485

CJC: Il était à peu près quelle heure?

BC: Cela devait être aux environ de huit heure huit heure trente.

CJC: Du soir, c'est ça?

BC: C'est ça... et après que nous ayons fini de manger, nous sommes montés en voiture et nous nous sommes dirigés vers la maison, et nous avons roulé approximativement... Je dirais peut-être douze miles, quand nous avons repéré cet objet, et nous avons continué à l'observer, nous ne pouvions pas nous figurer ce qu'il était, nous ne pouvions même pas imaginer ce qui allait nous arriver... droit dedans. Mais tout soudain, quand nous sommes sortis sur cette route de campagne, il était juste descendu là, presque au niveau des cimes des arbres. Bien, il avait illuminé tout le ciel. Bon, on l'a vu jusqu'à cinquante miles de loin d'où nous étions. Mais, sur cette route de campagne, les lumières étaient si brillante, et la chaleur était si intense, que je suis sortie de la voiture. Je ne sais pas ce qu'était mon but à moins que ç'ait été juste un instinct normal de penser, bon, peut-être que je serais plus en sécurité à l'extérieur qu'à l'intérieur. Mais pour vous dire la vérité, nous avons pensé que la fin du monde arrivait. Je veux dire que je ne suis jamais passée par une telle situation de toute ma vie. Mais je savais qu'il y avait aucun moyen que nous passions en dessous de lui, de la façon dont du feu jaillissait en dessous de lui.

CJC: Bon, maintenant, qui était dans la voiture à ce moment là?

BC: Vicki, Colby et moi-même.

CJC: OK. Ce sont les gens qui sont ici aujourd'hui?

BC: Voilà.

CJC: Quel genre de voiture conduisiez-vous?

BC: Une Cutlass Oldsmobile de 1980.

CJC: Avec deux portes ou quatre portes?

BC: Deux portes.

CJC: OK. Maintenant ah... pouvez-vous juste dessiner... un dessin de ce que c'était que vous avez vu s'il avait une forme perceptible, et juste le signer et le dater pour moi si vous voulez. Et aussi, je réalise que vous n'êtes pas une artiste donc ne vous inquiétez pas à ce sujet, faites juste de votre mieux pour essayer de dessiner une image de ça.

BC: (riant) Vicki dit que je suis la moins douée au monde.

(Pause, ... Betty dessine apparemment l'OVNI.)

CJC: OK.

BC: C'est supposé avoir une forme en diamant, mais ce n'est pas très bien.

CJC: OK, et allez-y et signez juste avec votre nom et la date en bas.

(Pause, ... Betty signe apparemment le dessin.)

CJC: Montrez-le maintenant à Mme Landrum, et Mme Landrum, convenez-vous que c'était approximativement la forme de ce que c'était que vous avez vu?

VL: Oui, monsieur, mais le feu descendait au moins jusque là... (inintelligible)

CJC: Comment grand diriez-vous que cet objet était, pouvez-vous vous le décrire avec des mots qui vous sont familiers?

BC: Et bien, la seule chose que je pense que je puis établir, c'est que peut-être il était grand comme, si pas plus grand qu'une tour de château d'eau.

CJC: OK, en d'autre mot, il avait cette taille?

BC: Oui... absolument.

CJC: OK, maintenant vous parlez de votre tour d'eau de taille municipale standard...? Il y a une chose comme une taille standard, ah, ouais, Terry...

CTD: Avez-vous dit que ceci était au-dessus d'un arbre?

BC: Il était au-dessus de la route, c'était... ils ont des pins vraiment immenses dans ce coin et lui il était pendu au-dessus des pins.

CTD: Donc il a brûlé les arbres vers le haut.

BC: Ben, (soupirs) ils étaient vraiment bruns, c'est ce que je peux vous dire.

CTD: OK.

BC: Il y a des photos de cela.

CJC: Est-ce que, Mme. Landrum, si vous vouliez, continuer et... si vous êtes d'accord avec la description de cet objet voudriez vous s'il vous plaît la signer et la dater également? hum... maintenant je veux que vous me disiez une fois que vous étiez sortie de la voiture, ce que vous avez fait et ce qui s'est produit.

BC: J'ai marché vers l'avant de la voiture, et la lumière était si brillante, et donc... la chaleur était si intense, je n'ai pas su si je devais courir, pour revenir dans la voiture, ou quoi, et je suis restée debout là pendant quelques minutes. Pas trop longtemps parce qu'il faisait tellement chaud et la lumière était tellement brillante. Et alors j'ai commencé à revenir dans à la voiture, et quand je l'ai fait j'ai du utiliser le fond de ma veste en cuir. J'ai touché la poignée de porte, et la poignée de porte était si chaude que je ne pouvais pas la tenir à ma main nue, donc j'ai pris la poche de ma veste en cuir pour ouvrir la porte de voiture et pour rentrer dedans. Et à ce moment c'était... du feu sortait hors de lui et alors il laissait le haut, quand il laissait ... il faisait... Je ne sais pas quelle genre de bruit vous dire qu'il faisait,... semblable à des feins pneumatiques... ou?... un bruit de whoosh.

VL: (Interrompant) Nous allons à une station de radio pour identifier le son aujourd'hui.

CJC: Pardon, Mme Landrum, qu'avez-vous dit?

VL: Nous allons à une station de radio pour identifier le son, quand nous serons sur le chemin de retour vers Houston.

CJC: OK. Maintenant si vous, quoi encore... quelles autres informations que vous... que vous pouvez nous donner.

BC: Et bien, je n'avais pas éteint le moteur sur la voiture, je l'avais garée. La radio était en marche pas forte, mais la voiture s'est complètement arrêtée. Je veux dire, c'était comme si quelqu'un avait éteint un commutateur. Et quand la chose a commencé à se soulever vers le haut, bien nous étions tous horrifiés... en fait Vicki surtout, je crois que peut-être j'aurais essayé de continuer sous lui, tellement j'étais effrayée. Mais elle a crié pour que je m'arrête, et juste là où elle a appuyé sa main, ses empreintes digitales sont toujours sur le tableau de bord, il a fondu mon tableau de bord dans la voiture avec ses empreintes digitales incorporées. Donc nous... J'ai finalement mis la voiture en route et elle était si chaude j'ai dû mettre en marche la climatisation afin que nous puissions avoir du frais. Et à ce moment-là nous étions tout brûlants. C'était juste... c'est juste quelque chose que vous devez vraiment vivre pour bien le décrire.

CJC: Combien de temps est-ce que le... cet OVNI est-il resté au-dessus de votre véhicule et à quelle distance au-dessus de lui était-il?

BC: Bien, ils ont mesuré et je pense qu'il était quoi... environ 60 à 80 pieds et nous étions arrêtés à environ 130 à 133 pieds de lui... de distance ... de l'objet.

CJC: Donc c'était environ... vous étiez à 130 pieds loin de lui... et il était à combien de pieds de haut?

BC: 60 à 80 pieds... au-dessus.

CJC: OK, et euh... combien de temps a duré cette observation, combien de temps avez-vous été exposés à lui?

BC: Et bien, je dirais environ 15 à 16, 17 minutes, cela m'a paru être des heures, mais ça ne pouvait pas avoir été aussi longtemps parce que quand je suis rentrée à la maison il était de dix heures moins 10, avec approximativement un trajet de vingt minutes d'où ceci s'est produit.

CJC: L'avez-vous rapporté à des autorités ou quelque chose à ce moment-là?

BC: Sûr, je l'ai fait.

CJC: A qui l'avez-vous rapporté?

BC: Et bien, (soupirs)... nous avons continuellement appelé Washington, en fait j'ai toujours le numéro de téléphone. Et ils ont dit enverraient quelqu'un pour vérifier. Et bien ils ont contacté Bill English de l'A-R-P-O, (APRO) et il nous a contactés.

CJC: Qu'est ce que c'est que l'A-R-P-O?

VL: C'est A-P-R-O, c'est euh... euh la recherche des OVNIS euh, ce n'est pas, euh, je veux dire qu'ils ne reçoivent aucune aide, ils le font avec leurs fonds propres, vous savez, c'est juste comme une organisation qui... euh, parce que ces gens se soucient des personnes qui sont blessées.

CJC: Permettez-moi de vous demander si vous l'avez rapporté à quelque autorité de maintient de l'ordre.

BC: Oui, pour sûr.

CJC: A qui l'avez-vous rapporté?

BC: Je ne l'ai pas rapporté à aucun d'eux, j'étais trop malade, avant que j'arrive à la maison, j'ai eu des boursouflures partout sur ma tête, mon visage, mon dos, mon cou, je brûlais... de l'intérieur et de l'extérieur. C'est Vicki qui a appelé tout le monde et essaye d'obtenir de l'aide pour moi. Parce qu'elle n'arrivait pas à appeler un docteur pour me voir alors, et un policier à Dayton est celui pour qui je lui a donné le numéro à appeler, n'est-ce pas Vicki?

VL: Oui oui... et il a du essayer de le trouver et ça lui a pris deux jours pour le trouver.

CJC: OK, très bien...

VL: Oui oui... (inintelligible)... Dayton a peu près deux jours à courir...

CJC: Mme. Landrum, nous devons... vous aurez toute l'occasion d'ajouter quelque chose ou de développer là dessus, donc vous aurez l'occasion de parler dans... une minute... est-ce que... vous avez mentionné, je pense, à Mlle Wolf l'autre jour, le vendredi passé où vous avez appelé, que vous aviez contacté un membre du Congrès et il vous a recommandé à nous ici, pouvez vous nous dire à peu près comment cela s'est passé?

BC: Ah, oui. Alan Hendry, que je ne connais pas, jamais entendu parlé, de Atlanta, en Géorgie, m'a contacté et a indiqué qu'il voulait aider de n'importe quelle manière qu'il pourrait et c'est lui qui m'a demandé d'écrire à Charles Wilson, à Lloyd Benson et à John euh ... Tower, et lui m'a indiqué qu'il se sentait sûr que de cette façon je pourrais obtenir de l'aide. Charles Wilson m'a mis en rapport avec M. Glass de Van Nuys en Californie, qui est un chercheur OVNIS ou quelque chose, mais... Lloyd Benson a écrit une lettre vraiment gentille en retour et m'a demandé de venir ici et de parler avec vous tous, et il se sentait sûr que vous allez essayer d'aider de toutes les façons que vous pourriez.

CJC: OK, avez-vous une copie de cette lettre aujourd'hui?

BC: Non, je n'en ai pas.

CJC: Ok, est-ce... avez-vous écrit au sénateur Tower?

BC: Oui je l'ai fait.

CJC: Et quelle réponse, s'il y en a une, avez-vous reçue de lui?

BC: Encore aucune réponse.

CJC: C'était il y a combien de temps que vous avez écrit?

BC: A peu près il y a trois semaines.

CJC: OK. Et le sénateur Benson a recommandé que vous veniez ici et parliez au juge-avocat du personnel ou parliez à qui?

BC: Il a dit le juge-avocat au bureau des plaintes à la base aérienne de Bergstrom, j'ai... ai écrit, ma mère, j'étais à sa maison quand j'ai écrit les lettres, et elle m'a appelé pour me dire que j'avais reçu la lettre et pour que je vienne ici.

CJC: OK, vous seriez si aimable de nous en envoyer une copie... Est-ce que Mlle Wolf, vous noteriez notre adresse ici... vous nous enverrez une copie de cette lettre?

BC: Oui, je serai heureuse de le faire.

CJC: Bien, très bien. OK, hum... maintenant permettez-moi de vous demander quelle est la raison de votre venue ici, je sais que vous avez parlé avec le sénateur Benson et qu'il a dit de venir ici, mais ce qui vous fait...

BC: (interrompant) A cause des hélicoptères.

CJC: OK, voulez-vous nous parler des hélicoptères maintenant?

BC: Oui, il y avait des hélicoptères tout autour de l'objet.

CJC: OK.

BC: Et c'est le genre d'hélicoptères que je n'ai pas l'habitude de voir.

CJC: OK.

BC: C'était ceux qui ont deux machines, deux rotors sur eux, et ils étaient un certain nombre. Nous avons roulé sur la route et nous nous sommes mis de côté et nous nous sommes arrêtés, et j'en ai compté vingt trois.

CJC: OK, ces hélicoptères ont-ils eu quelque inscription?

BC: Oui, pour sûr.

CJC: Et quel sorte...

BC: Ils avaient "United States Air Force".

CJC: OK, et vous dites qu'il y en avait 23?

BC: Oui, c'est ce que j'ai compté. Vicki dit qu'elle en a compté 26. Qui sait? Nous étions tous si malade et brûlant et chauds et effrayés jusqu'... que je ne dis pas que nous n'avons pas fait d'erreur.

CJC: Est-ce que votre OV... L'OVNI que vous avez vu avait-il des inscription sur lui que vous auriez pu voir?

BC: Rien que je n'ai pu voir, la lumière était tellement brillante.

CJC: Maintenant euh... est-ce que les hélicoptères sont restés avec cet OVNI ou...?

BC: Oui, oh... en fait, croiriez-vous que la première chose qui m'a traversé l'esprit était au sujet des pilotes qui étaient dans les hélicoptères, en raison de la chaleur que nous nous sentions là. J'ai été effrayée pour eux, pour vous dire la vérité.

CJC: Les hélicoptères étaient approximativement à quelle distance de cet objet?

BC: (à voix basse) Pas très loin.

CJC: Me donneriez-vous une distance en pieds, ou en longueurs de football, longueurs de terrain de football?

BC: Je ne pense pas qu'ils seraient... qu'ils étaient aussi loin, peut-être, je ne peux pas dire, je ne dirais pas. Puisque je ne suis pas sûre.

CJC: Euh... quand vous employez cette description d'un château d'eau, vous savez, est-ce que c'était aussi haut qu'une tour de château d'eau, vous avez une tour de château d'eau à l'esprit à laquelle vous référer? Ou que vous pouvez utiliser comme étalon? y en a-t-il une à Clayton Texas, que vous...?

BC: Vous voulez dire Dayton?

CJC: Dayton Texas.

BC: Il y en a une là.

VL: Non... je... y a-t-il un château d'eau là bas?

CL: Il y en a deux.

CJC: Et bien j'essaye... il y a des différent... il y a un certain nombre de différentes tailles de tours de château d'eau, j'essaye juste d'avoir une idée de combien l'OVNI était grand, et vous dites que c'est environ la taille d'une tour de château d'eau, j'essaye juste de dire est-ce que c'est aussi grand qu'une tour de château d'eau que vous avez vue, vous pourriez m'indiquer où...?

BC: Et bien, ouais, j'en ai vu partout dans le pays. Vous savez, haute, mais je veux dire qu'il n'y a pas une tour de château d'eau précise dont je puisse parler. Mais je les ai juste vus dans des villes et tout ça. Ce ont de grandes tours blanches habituellement.

CTD: Qu'exactement avez-vous vu sur le côté des hélicoptères? qu'est-ce qui était écrit exactement?

BC: Euh... "United States Air Force".

CTD: Ecrit (se racle la gorge) en entier?

BC: Non.

CTD: OK, que...

BC: C'était rond.

CTD: Non, je veux dire, est-ce que les mots "United States Air Force" étaient écrit en entier?

BC: Non.

CTD: Ok, ce que je demande c'est, vous avez vu quoi exactement?

CJC: Pourriez-vous... juste là sur ce morceau de papier où vous mettez votre nom et tout... pourquoi ne pas noter pas les mots exactement comme vous les avez vus sur les côtés des hélicoptères.

CL: (inintelligible) ... qui ont atterri à Dayton?

VL: Chut.

(Pause, apparemment en train d'écrire...)

CJC: OK. Maintenant vous avez écrit cela avec... était-ce en imprimé?... ou écrit à la main?... Je voulais que vous ne donniez exactement ce que vous aviez vu.

BC: Non, c'était imprimé.

CJC: Imprimé, ok, euh...

VL: (interrompant) Voulez-vous que j'écrive là, "imprimé?"

CJC: Non, c'est bon. Pourquoi ne pas mettre juste vos initiales près de cela (pause)... Maintenant hum... ceux-ci étaient du type qui a des rotors jumeaux sur le dessus?

BC: C'est cela.

CJC: Maintenant, ah... êtes vous restée là jusqu'à ce que l'OVNI s'en aille?

BC: Oui... tout à fait.

CJC: Très bien, et est-ce que ces hélicoptères sont partis en le suivant?

BC: Oui, pour sûr. En fait, oh... ils ont dérivé davantage vers l'oues... vers l'est, l'ouest, ou à l'ouest... vers Crosby et l'aéroport intercontinental, c'est par là qu'ils allaient... il y allait et les hélicoptères étaient des deux côtés de lui et c'est comme s'ils faisaient de leur mieux pour aller par dessus lui. C'était irréel. En fait, même quand on est descendu à 1960, quand nous nous sommes arrêtés au stop pour le virage au 1960... nous avons roulé vers la First National Bank à Dayton qui, à ce moment, était en construction, et nous pouvions toujours voir venir les hélicoptères. Maintenant, est-ce qu'ils allaient aider les autres équipages ou pas, je n'ai pas pris de temps de découvrir.

CJC: OK, maintenant quel type d'effets ou de problèmes avez-vous eu en raison de ce que vous avez vu?

BC: Vous voulez voir quelques photos?

CJC: Et bien si vous les avez, nous voudrions les voir. Si vous... vous rappelez, certains de ces derniers sont des documents que nous ne pourrons pas conserver, vous comprenez, c'est vous qui devez les garder, mais si vous ... s'il y en l'une ou l'autre que nous pourrions copier par exemple avec une photocopieuse...

BC: Là c'est le premier jour après que cela se soit passé.

CJC: Je regarde une photographie qui montre que Mme. Cash a eu une perte significative de cheveux le long du côté de son... crâne au-dessus de son oreille droite et prolongé en arrière au-dessus de la couronne de sa tête... OK.

BC: C'est une image de l'endroit où cela s'est produit.

CJC: OK, maintenant combien de temps après l'incident avez-vous pris ces photographies? Je sais que... ces photos de vous-même... les photos ont été prises le jour suivant?

BC: (parlant en même temps que CJC) Ce n'est pas moi qui les ai prises... Ce n'est pas moi qui les ai prises.

BC: Non, elles ont été faites plus tard, mais il y en avait de faite et celles là sont des tirages faits plus tard à partit d'elles... J'avais eu quelques autres photos... mais je dois les avoir laissées dans mon autre sac. En plus j'étais complètement boursouflé, en fait j'ai une cicatrice au-dessus de mon oeil où un des boursouflures... chaque fois qu'elles se montraient, elles s'ouvraient... coulant comme avec de l'eau... juste de l'eau gluante, il n'y avait aucun pus ou quelque chose comme ça, vous savez. Mais elles... en fait, je suis restée à l'hôpital pendant un mois, peut-être un petit peu plus longtemps... à l'hôpital de Parkway à Houston.

CJC: Ok, y a-t-il maintenant euh... toute autre chose que vous voudriez nous dire à ce sujet?

BC: Oui. J'ai eu... J'ai toujours la diarrhée, j'ai toujours l'estomac dérangé, je me sens toujours faible, je suis fatiguée, je n'ai aucune énergie comme j'avais l'habitude d'en avoir, j'ai des maux de tête graves... et j'ai... Je parierai que je pourrais compter sur ma main combien de maux de tête j'avais eus dans ma vie, jusqu'à ceci s'est produit. Mais... c'est incroyable comment j'ai mal à la tête. Mon oreille droite me tracasse en ce moment. Son... le bruit faisant bip-bip... le bruit faisant bip-bip aigu que l'objet faisait... c'était tout simplement... assourdissant. Tellement il était aigu.

CJC: Est-ce qu'il était comme celui d'un avion, vous savez, comme un avion de ligne à réaction? Avez-vous jamais volé sur un avion de ligne commercial?

BC: Oh oui... bien sûr que je l'ai fait.

CJC: Etait-il plus fort ou semblable à cela? Avez-vous déjà entendu parler de quelque chose de semblable à ça, auquel vous pourriez le comparer?

BC: Non, non. C'est exactement la raison pour laquelle je vais aller écouter des sons.

CJC: Vous demande pardon?

BC: C'est la raison pour laquelle je vais aller écouter des sons.

CJC: OK. Y a-t-il quelque chose que vous pouvez nous dire au sujet de ce que vous avez vu ou de ce qui vous est arrivé?

BC: Bien, la seule chose que je sais est que j'étais malade dans un délai de 30 minutes après le moment où cela s'est produit, et je brûlais, j'étais juste si je m'étais boursouflée partout, comme si je m'étais étendue sur une plage, et cela c'est produit dans un délai de 30 minutes après... cet incident. Je me sentais bien avant, ensuite, tout ceci a eu lieu. Le matin suivant j'étais tellement malade que je ne pouvais pas... et j'implorais pour de l'eau, j'étais morte de soif, ou j'ai pensé que je l'étais. Je me suis senti comme si j'étais complètement déshydratée. Je ne pouvais pas même sortir du lit pour me chercher un verre d'eau.

CJC: Avez-vous une sensation spéciale dans votre bouche?

BC: Rien si ce n'est une extrême sécheresse...

CJC: Avez-vous... euh... essayé... OK

BC: (interrompant) ... mes lèvres ont été gonflées, mes oreilles ont été gonflées environ trois fois... c'est à dire en fait, mon corps entier... ma famille ne m'a plus reconnue. Quand ils sont venus à l'hôpital, ils leur ont indiqué dans quelle pièce j'étais. Ils ont dit qu'ils n'étaient même pas sûrs que c'était moi, s'ils ne m'avaient pas connu.

CJC: Avant cette occasion au 29 Décembre, 1980, aviez-vous jamais été hospitalisée ou traitée euh... pour quelques maux ou problèmes que ce soit?

BC: Certainement, j'ai eu une opération du coeur.

CJC: OK, et c'était quand et où?

BC: A Birmingham Alabama en mille neuf cent... soixante six.

CJC: Ok, y a-t-il eu tout autre traitement?

BC: Rien autre que juste une hystérectomie... quand j'avais 29 ans.

CJC: Quand vous aviez 29 ans. Maintenant, avez-vous jamais été soignée pour euh... un état médical qui aurait exigé que vous soyez exposée à quelque matériau radioactif que ce soit?

BC: Non.

CJC: Y a-t-il toute autre chose dont vous pouvez nous faire part?

(pause)

BC: Et bien, rien d'autre que, ils ont fait chaque test possible... sur moi, et ils ont dit qu'ils ne pouvaient RIEN trouver... de problème avec mon corps n'importe où, qui puisse causer que je sois dans cette condition.

CJC: Quand vous dites "ils", qui sont ces "ils"?

BC: Les docteurs à l'Hopital Parkway.

CJC: Avez-vous le nom d'un médecin auquel vous pourriez vous référer?

BC: Pour sûr que j'en ai un.

CJC: OK, quel est son nom?

BC: Dr. Shoney.

CJC: Dr. Shoney? Voulez-vous épeler cela s'il vous plaît?

BC: S-H-O-N-E-Y

CJC:Ok, a-t-il un cabinet là à Parkway... ou dans Parkway... est-ce que Parkway est à...

BC: Houston.

CJC: ...ou que ce soit...

BC: C'est à Houston.

CJC: OK. Avez-vous une meilleure adresse pour le Dr. Shoney... vous avez dit Parkway... est-ce l'hôpital de Parkway?

BC: (interrompant) Oui, hin hin.

CJC: Je ne suis pas familiarisé avec lui, c'est la raison pour laquelle j'ai demandé...

BC: (interrompant) Il a, euh... et bien il a un bureau aussi à Antoine. Je ne suis pas sûr de ce qu'est l'adresse parce que si je vais le voir pour quoi que ce soit, je roule juste jusque chez lui. quoi, je conduis juste bien à lui (rires)

CJC: Je vois. OK. Maintenant euh... vous êtes sous... vous me dites que vous avez actuellement toujours la dysenterie et la perte de l'audition, perte d'audition, est ce correct?

BC: J'ai toujours des maux de tête, j'ai toujours l'estomac dérangé, je ne peux toujours pas prendre un bain chaud, si je le fais, je ressemble de nouveau à une victime de brûlures.

CJC: OK juste une min...

(interruption de l'enregistrement)

CJC: Ok, voudriez-vous...

BC: Je ne peux pas supporter la chaleur.

CJC: OK. Vous êtes... donc... en d'autres mots vous êtes sensible à la chaleur?

BC: Et comment.

CJC: Qu'en est-il de l'exposition à la lumière du soleil?

BC: Je ne peux pas supporter la lumière du soleil. Je veux dire que c'en est vraiment au point où je dois rester à la maison à moins que je sorte après que la fraîcheur tombe l'après-midi et que le soleil se couche, ou sinon je suis malade et au lit le jour suivant.

CJC: OK. Maintenant, est-ce que ceci inclut... quelle partie de vos corps sont sensible à la chaleur?

BC: Tout mon corps.

CJC: Le corps entier... OK. Bien, euh... permettez-moi de vous demander, quel âge avez-vous?

BC: Cinquante deux ans.

CJC: Cinquante deux ans. Très bien, euh...

CTD: Puis-je poser quelques questions?

CJC: Ouais, pourquoi ne poseriez-vous pas quelques questions.

CTD: La seule question... Vous avez dit quelque chose au sujet de vos mains touchant le tableau de bord de votre voiture.

BC: Exact.

CTD: Et vous avez dit que quelque chose a fondu?... le tableau de bord a fondu, c'est ce que vous avez dit?

BC: Et bien, je pense que le tableau de bord a fondu, ses empreintes digitales étaient imprimées sur mon tableau de bord, quand je me suis jeté sur le frein pour sauver, pour éviter d'aller sous lui... elles sont imprimées dans mon tableau de bord.

CTD: Et la voiture est ici aujourd'hui?

BC: Non, elle est en Alabama; je suis venue en avion.

CTD: Oh...

BC: Je ne puis pas conduire sur cette distance. Ma mère est descendue ici et m'a ramenée en l'Alabama parce que je ne pouvais pas prendre soin de moi.

CJC: OK maintenant... vous avez donné une adresse comme étant à Clayton dans le Texas.

CJC: (interrompant) Dayton.

BC: Dayton Texas.

CTD: Elle vit à Clayton Street.

CJC: OK, est-ce qu'en ce moment vous vivez en Alabama?

BC: Oui.

CJC: Quelle est votre adresse là-bas?

BC: 209, 48th Street à Fairfield, Alabama.

CTD: Fairfield. Je connais un peu l'Alabama.

CJC: C'est vrai?

BC: ... dans le coin, pas Fairfield, mais pas loin de là.

BC: Et bien en ce moment c'est devenu presque comme être à Birmingham, c'était à 12 milles hors de la ville, c'était assez loin dans la campagne.

CJC: Ouais, Birmingham a plutôt grandie. Ok, et oh... est-ce en raison de cet incident que vous avez à nouveau déménagée en Alabama ou...?

BC: Exact.

CJC: Permettez-moi maintenant de poser à Mme Landrum quelques questions. Euh... y a-t-il des remarques ou quelque chose que vous avez vu pendant l'observation qui diffère de ce que Mme Cash a vu?

VL: Et bien, non, mais il y a quelque chose qu'elle n'a pas dit.

CJC: OK, et c'est quoi?

CJC: Bon d'accord... quand elle parlait du feu... euh... quand il arrivait... vous savez, il était suspendu en l'air, vous savez, au-dessus des arbres... quand le feu descendait, il montait vers le haut, et quand le feu s'arrêtait, vous voyez... quand le feu faisait comme s'il s'éteignait... c'est là qu'il redescendait... et finalement quand la grande rafale du feu est descendue et que le bruit était tellement aigu, c'est là qu'il s'est soulevé et est allé ver là où il allait s'élever et partir.

CJC: OK. Maintenant qu'est-ce qui, si quelque chose vous arrivait à vous en raison d'être...

VL: Et bien hum... vous pouvez voir les cicatrices sur mes bras, et quand je sors au soleil vous pouvez voir que ça devient une grande boursouflure samedi où ce... s'est produit. Et euh... mon oculiste a indiqué qu'il y a une possibilité que dans un an ou un an et demie il doive m'opérer. Parce que euh... un voile a déjà, avait déjà commencé... commencé à se former... vous savez, un voile, comme quand on a une cataracte, sauf que mes yeux ont été tellement gravement brûlés qu'ils ont pelés pendant environ trois mois. Tout le temps rien que des larmes, vous savez? Et ils étaient gonflés tellement que je pouvais à peine voir. Et il a dit que si ils étaient, n'étaient pas ... une cataracte normale si tout va bien il pourraient les enlever et j'aurais encore une partie de ma vue. Mais que si ils venaient d'une cataracte en cascade, que je ne pourrais plus jamais voir.

CJC: OK, permettez moi de vous demander, avez-vous à un moment regardé directement l'OVNI...?

VL: Oui monsieur, oui monsieur.

CJC: ...et pendant combien de temps?

VL: Euh, hum... bon je vous dirai, il criait et pleurait et tout et tout, et j'ai pensé que la fin du monde arrivait, et j'ai pensé que tôt ou tard nous allions rencontrer quelqu'un. Et je lui disais, regarde le, vous savez, je le lui montrait, je n'ai pas trouvé où l'objet était, vous savez, quand je... il était un peu comme... en aluminium lisse, je devine, vous savez, son intérieur a semblé foncé, vous savez, l'objet, et je lui disais de regarder vers l'intérieur s' il voyait un grand homme, que ce serait Jésus. Et nous restions là et j'ai continué à lui parler en lui disant de surveiller pour que cet homme descende à l'intérieur. Et je l'ai regardée pendant le temps où elle était sortie que... de la voiture, jusqu'à ce qu'elle soit rentrée dedans, je suis sortie pendant juste quelques minutes et je me suis brûlé le bras sur la voiture, et celle-là est toujours restée plus vilaine que l'autre. Vous savez, je le retenais dans la voiture et j'avais bras posé sur la voiture, vous savez, comme quand vous tenez la porte pour quelqu'un et euh... mais je pense que je l'ai regardé... trop longtemps. Puisque j'essayais de le calmer et de lui montrer quelque chose qui serait plus plaisant que ce qu'il était en train de voir.

CJC: Ok. Maintenant hum... vous avez mentionné le fait que vous aviez subi un certain type de brûlure ou... quelque chose sous chaque bras...

VL: (interrompant) ouais, vous voyez quand ça part, ça laisse des noeuds comme... et euh... et quand je suis allée chez le docteur là à Houston... Je veux dire que j'étais malade, j'ai eu la diarrhée et tout, mais je prenais soin de Betty, je prenais soin de Colby, je n'ai pas eu le temps pour aller voir le docteur, et je n'ai pas eu le temps de l'emmener, parce qu'il était comme un petit bébé pendant plus d'un mois. Je veux dire qu'il n'avait aucun contrôle de ses intestins, ou son, vous savez, rien, et j'ai pris soin de lui, et je n'allais pas le laisser. Et hum... donc euh... les médecins en ville m'ont demandé si je m'étais approché d'un chêne empoisonné ou d'un if avec mes bras. Et quand finalement... que les boursouflures se sont en quelque sorte éclaircies et sont parties, les endroits guéris avaient l'air terrible. Cela se voit encore, et euh... maintenant celles qui apparaissent laisse des marques.

CJC: Ok, permettez-moi juste de dire pour ce magnétophone dire que sur votre main gauche il y a... un euh... Je pense que c'est le metacarche... le metacarpe du dessus de la main gauche, une portion de sa main gauche il y a une contusion à peu près de la taille d'une pièce d'un quart de dollar, qui est du genre euh... de mauve-foncé, et vous avez dit ce dernier samedi cela a tourné... samedi passé...

VL: Ce passé samedi nous étions dehors au soleil pendant un assez long moment, et le soleil me fait ça. Juste comme celui là juste là qui était une grande vieille boursouflure, vous savez, ça s'en va et quand ça revient c'est comme une cicatrice. Comme ceci.

CJC: OK. Et qu'il y a là plusieurs cicatrices et boursouflures sur la partie inférieure de son bras et de ses mains. Maintenant euh... permettez-moi de vous demander...

VL: (interrompant) et mes ongles tombent, ils sont, ils sont revenus maintenant mais ils sont complètement tombés, mes ongles. J'ai gardé les ongles pour un certain scientifique.

CJC: Vous dites que vous les avez gardés, vous les avez donnés à un ou des scientifiques ou quelque chose comme ça?

VL: J'en ai gardé, je les ai. Je les ai chacun d'eux et je les ai étiquetés.

CJC: Bien, laissez moi vous demander maintenant... avez-vous eu quelque autres problèmes de sensibilité de peau dans le reste de votre vie?

VL: Bon euh... nous nous sommes complètement boursouflées, et il euh... il a eu des cicatrices sur son visage où il a eu des ampoules gonflées d'eau, sur sa petite joue et tout, plus de ce côté. Juste un, un côté de son visage parce que... la raison je pense qu'il n'a rien eu de ce côté c'est parce que je l'étreignais de ce côté, je pense que l'autre côté est celui qui a été touché, celui qui avait les ampoules parce qu'un côté n'était pas aussi méchamment boursouflé que l'autre côté.

CJC: Très bien... juste spécifiquement pour vous cependant, d'autres parties de votre corps sont-elles sensibles à la chaleur ou à la lumière du soleil?

VL: Non, il semble que c'est comme si ce sont mes yeux et mes bras parce que mes yeux je sens que c'est comme s'il y a du sable dedans, et je peux sortir au soleil ou quelque chose et alors je ressent que je veux juste mettre ma main dessus les frotter je pense, si je ne me forçais pas à arrêter je pourrais juste les frotter jusqu'à ce que je n'aie plus d'yeux.

CJC: OK, maintenant, avez-vous le moins du monde souffert de perte de cheveux?

VL: Oui monsieur, j'ai perdu mes cheveux. Mais mes cheveux ne sont pas tombés avant jusqu'à environ, c'était environ six semaines après l'incident quand je... environ un mois, environ un mois après l'incident, mes cheveux a commencé à tomber, et ils viennent juste de repousser, je n'ai pas... Je veux dire que c'est à ça qu'ils ressemblent depuis qu'ils sont revenus, j'avais des cheveux faciles et souples et maniables... Je veux dire qu'ils étaient, c'était des cheveux extra fins, c'était comme des cheveux de bébé, et ils étaient, il étaient, vous savez, onduleux, bouclés je pouvait faire n'importe quoi avec mes cheveux, après qu'il soient tombés et aient repoussés, c'est ceci ce que j'ai obtenu... à cause de cela j'ai même honte d'aller à l'épicerie.

CJC: Euh... avez-vous, l'une ou l'autre, éprouvé... Je sais que vous vous a mentionné avoir souffert de la dysenterie, mais l'un quelconque de vous a éprouvé des nausées?

VL and BC: OH...!

VL: ... Oh! ...Malade! Vous ne... J'étais... Je me levais pour aller à la salle de bains, et j'étais... Je tombais tellement malade que je devais m'allonger sur le plancher de salle de bains jusqu'à ce que je sois redevenue capable d retourner au lit.

CJC: OK. Maintenant pouvez-vous nous fournir plus d'information concernant l'OVNI lui-même?... qu'avez-vous vu, ou une meilleure description ou pouvez-vous comparer sa taille à quelque chose

VL: (interrompant) et bien, il était à peu près de la taille de oh... Je dirais une GRANDE tour de château d'eau.... pas au sommet, vous savez, mais je veux dire qu'il est venu un peu de cette manière, mais il était long, il n'était pas court, il était long.

CJC: Combien de flammes, de flammes séparées avez-vous vues depuis le dessous, 1, 2, 3..?

VL: (interrompant) et bien, il y avait tellement, il y avait tellement de lumière, qu'honnêtement j'en voyais seulement une, je veux dire, il y en avait seulement... comme des flammes qui descendent, vous voyez? Juste comme, juste comme une fusée... juste comme si vous tiriez une fusée ou quelque chose, vous savez comment la flamme descendra?

CJC: Oui, combien de flammes séparées avez-vous vues, avez-vous vus plusieurs flammes en même temps?

C U F O N
The Computer UFO Network
http://www.cufon.org

SYSOP - Jim Klotz
Webmaster - Chris Lambright
Information Director - Dale Goudie

UFO Reporting and Information Service
Director - Dale Goudie
P.O. Box 832, Mercer Island, WA 98040, USA
Voice Line - (206) 721-5035

Ceci termine la première partie de l'interrogatoire. La deuxième partie est ici.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 27 mai 2003.