ALSACAT -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Haguenau, le 22 décembre 1944:

Numéro de cas:

ALSACAT-1944-12-22-HAGUENAU-1

Résumé:

Un rapport d'opération du 415ème Escadron de Chasse de Nuit de l'Armée de l'Air de l'Armée américaine rapportait qu'une observation de ce que l'on avait alors appelé les "Foo-Fighters" avait eu lieu dans la nuit du 22 au 23 décembre 1944 dans le secteur de Haguenau.

Une patrouille opérait dans le secteur "Angels 10" de Sarrebourg Nord et au Sud de l'autoroute a vu à 18:00 deux lumières venir vers leur avion depuis le sol, vues quelque part dans les environs de Haguenau.

Après avoir atteint l'altitude de l'avion, elles se sont stabilisées et sont restées sur la queue de l'avion pendant environ 2 minutes.

Les lumières avaient l'aspect de grandes lueurs de couleur orange. Elle sont ensuite parties, puis ont volé avec l'avion au même niveau pendant quelques minutes et puis se sont éteintes. Elles semblaient être sous contrôle parfait à tout moment.

Par l'ufologue Harold Wilkins, on apprend en 1954 que le pilote était le lieutenant David McFalls, originaire de Cliffside, Caroline du Nord, et son opérateur radar était le lieutenant Edward Baker, de Hemat, Californie. On apprend aussi que leur avion volait à 10.000 pieds.

Des versions ultérieures moins fiables assurent que le pilote a tenté des manoeuvres pour s'écarter de la lumière mais n'y avait pas réussi.

Données:

Données temporelles:

Date: 22 décembre 1944
Heure: 18:00
Durée: Plusieurs minutes.
Date du premier rapport connu: Décembre 1944
Délai de rapport: Heures, jours.

Données géographiques:

Département: Bas-Rhin
Commune: Haguenau
Lieu: Depuis un chasseur de nuit Beaufighter à proximité de Haguenau, OVNI dans le ciel.
Latitude: 48.814
Longitude: 7.792
Rayon d'incertitude: 50 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 2
Nombre de témoins connus: 1 ou 2
Nombre de témoins nommés: 2
Ages des témoins: Adultes.
Types de témoins: Pilote et radariste d'un avion de chasse de nuit.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapport d'opérations militaires.
Type de lieu: Depuis un chasseur de nuit Beaufighter, OVNI dans le ciel.
Conditions d'éclairage: Nuit
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: Oui
Départ OVNI observé: Oui
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Etonnés.
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Non identifié.

Sources:

[Ref. us1:] U.S. ARMY AIR FORCE - JOURNAL DE GUERRE DU 415TH NFS:

Un microfilm contenant les journaux historiques et les journaux de guerre du 415e escadron de chasse de nuit dans les archives de l'Armée de l'Air des Etats-Unis contient plusieurs rapports d'incidents Foo Fighters, y compris celui-ci au-dessus de Haguenau en 1944. C'est la source primaire pour cet incident [usa]. Il est indiqué:

Journal de Guerre Page 2 Décembre 1944

S E C R E T

JOURNAL DE GUERRE
415 NIGHT FIGHTER SQUADRON
BASE AERIENNE D'OCHEY, FRANCE
DECEMBRE 1944

[... Informations sans rapport ...]

23. D'autres Foo-Fighters étaient encore dans le ciel hier soir. Le Rapport d'Opérations dit: "Dans la proximité de Haguenau Avons vu 2 lumières venir vers A / C ["Aircraft", avion] depuis le sol. Après avoir atteint l'altitude de l'A / C elles se sont stabilisées et ont volé sur la queue du Beau [surnom du Beaufighter] pendant 2 minutes et elles ont filé et refoulés. 8ème mission - aperçu deux lumières oranges. Une lumière aperçue à 10.000 [pieds] l'autre est montée jusqu'à ce qu'elle disparaisse.

[... Informations sans rapport ...]

[Ref. us2:] FRED B. RINGWALD, U.S. ARMY AIR FORCE:

Le 415e Escadron de Chasse de Nuit (415th Night Fighter Squadron ou 415th NFS) de l'US Air Force a été créée en février 1943 et il avait effectué des patrouilles dans la Méditerranée et le Nord-ouest de l'Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Au courant d'avril 1945, l'escadron a effectué des patrouilles et des missions d'intrusion, concentrant ses attaques sur les installations ennemies, les dépôts de matériels, les communications, et les troupes. Il utilisait des Bristol Beaufighters britanniques à ce moment.

En décembre 1944, des membres du 415th NFS ont fait plusieurs rapports de ce qu'ils ont appelé "Foo Fighters", comme enregistré dans un rapport du 30 janvier 1945 au Tactical Air Command par l'officier de renseignement Fred Ringwald. Il est intéressant de noter que Ringwald était lui-même l'un des premiers témoins des Foo-Fighters sur la zone de combat du Rhin.

Voici les parties de ce rapport sur l'observation dans leur dossier:


1. En conformité avec le paragraphe 2 de la 1ère annexe, les extraits suivants des Rapports de Sorties de divers pilotes qui ont rencontré le phénomène de nuit sont soumis pour information.

[...Autres observations...]

Nuit du 22-23 décembre 1944 - "Patrouillant à Angels 10 de Sarrebourg Nord et au Sud de l'autoroute. A 06h00 avons vu deux lumières venir vers l'avion depuis le sol Après avoir atteint l'altitude de l'avion, elles se sont stabilisées et sont restées sur ma queue pendant environ 2 minutes. Les lumières ont semblé être de grandes lueurs oranges. Après être restées avec l'avion pendant environ 2 minutes, elles sont parties et de sont détournées, ont volé avec nous au même niveau pendant quelques minutes et puis se sont éteintes. Elles semblaient être sous contrôle parfait à tout moment. Les lumières ont été vues quelque part dans les environs de Haguenau".

[...Autres observations...]

2 . Dans tous les cas où le pilote a appelé le centre CGI [station de radar au sol] et demandé s'il y avait un avion détecté dans la région, il a reçu une réponse négative.

F. B. Ringwald [Fred B. Ringwald, officier de renseignement de l'unité S-2.]
Capitaine , [ illisible ]
Officier du Renseignement

Note: le rapport énumère plusieurs autres observations en Alsace, celles-ci ont leurs propres dossiers. Il énumère également plusieurs observations dont l'emplacement est inconnu pour moi car ils ont été codés comme "Q-9050", "Q-1378", etc. Ces emplacements peuvent être sur l'Alsace, plus qu'ailleurs en France, ou sur l'Allemagne. Comme je n'ai pas encore trouvé le sens de ces codes d'emplacements, je ne peux pas inclure ces autres observations dans ALSACAT pour le moment.

[Ref. jc1:] JO CHAMBERLIN:

Le 22-23 décembre 1944, un autre pilote du 415ème escadron de chasse du nuit et l'observateur radar volaient à 10.000 pieds d'altitude près de Haguenau. "A 0600 heures, nous avons vu deux lumières escalade vers nous depuis partir du sol. Après avoir atteint notre altitude, elles se sont stabilisées et sont restées sur ma queue. Les lumières ont semblé être de grandes lueurs orange. Après être restées avec l'avion pendant deux minutes, elles se sont éloignées et détournées, volant sous parfait contrôle, puis se sont éteintes."

[Ref. ht1:] HAROLD T. WILKINS:

Pas d'autres observations de choses bizarres dans le ciel ne se sont présentées pour le 415e escadron de chasse de nuit US avant trois jours avant Noël 1944, le 22 déc 1944, le lieutenant David McFalls, originaire de Cliffside, Caroline du Nord, et le lieutenant Edward Baker, observateur radar - il est originaire de Hemat, Californie - Volaient à 10.000 pieds, juste au sud de Haguenau, dans le vieux Reichsland allemand, ou en Alsace-Lorraine (en allemand Elsass-Lothringen). Haguenau est à 20 miles au nord de Strasbourg, à 16 miles à l'ouest du Rhin.

Voici le rapport du pilote US McFall:

"A 0600 (six heures) près de Haguenau, à 10 000 pieds d'altitude, deux lumières très vives ont grimpé vers nous à partir du sol. Elles se sont stabilisées et sont restées sur la queue de notre avion. Elles étaient énormes, des lumières de couleur orange vif. Elles sont restés là pendant deux minutes. Sur ma queue tout le temps. Elles étaient sous contrôle parfait. Puis elles se sont détournés de nous, et le feu a semblé s'éteindre."

[Ref. gl1:] GORDON LORE ET HAROLD DENNEAULT:

Dans un incident similaire, un autre pilote vétéran du 415e et son opérateur radar ont été stupéfaits lorsque deux "grandes lueurs oranges" d'origine inconnue ont grimpé rapidement vers eux au cours d'une mission au-dessus de Haguenau, en Allemagne, à 06h00, le 22 décembre 1944. Ils avaient volé à 10.000 pieds.

"Après avoir atteint notre altitude", a déclaré le pilote, les objets "se sont mis au niveau et sont restées sur ma queue." Il est entré dans un piqué prononcé et les "lueurs" ont suivi avec une haute précision. Il a viré aussi fortement qu'il l'a osé et les objets ont suivi. Pendant deux minutes, les "lumières" ont traqué le chasseur par plusieurs manoeuvres complexes, exécutées sous contrôle parfait, puis se sont éteintes.

[Ref. cf1:] JEROME CLARK ET LUCIUS FARISH:

Ces ufologues indiquent que le 22 décembre 1944 un pilote du 415e Escadron de Chasse de Nuit Fighter a rencontré deux "grandes lueurs oranges" qui ont grimpé rapidement vers lui, tandis qu'il survolait Hagenau [sic], en Allemagne [sic], à six heures. L'opérateur radar a également vu les objets étranges.

"Après avoir atteint notre altitude," a dit le pilote, "ils se sont stabilisés et sont restés sur ma queue." Il a exécuté un plongeon raide, une banque forte, et d'autres manoeuvres complexes, mais les objets sont restés avec lui. "Après être restés avec l'avion pendant deux minutes," a-t-il dit, "elles ont décollées et sont parties, volant sous parfait contrôle, puis elles se sont éteintes."

[Ref. mb1:] MICHEL BOUGARD:

L'auteur indique que le 22 décembre 1944, deux pilotes de la 415e Escadrille de chasse basée à Dijon, les lieutenants David McFalls et Edward Baker, survolaient Hagenau [sic] à la hauteur de 3000 mètres. Alors qu'ils étaient à 32 km au nord de Strasbourg et à 26 km à l'ouest du Rhin, le pilote a fait la communication qui suit:

"Il est 18 h 00. Deux lumières très brillantes ont quitté le sol et se sont dirigées vers nous. Elles nous suivent pour l'instant."

C'était deux sphères orange qui sont restées dans le sillage de l'avion pour deux minutes, puis ont brusquement abandonné l'appareil et disparu.

[Ref. il1:] ILLOBRAND VON LUDWIGER:

L'ufologue allemand Illobrand von Ludwiger a décrit le cas dans un article sur les Foo Fighters tel qu'il a été rapporté par Wilkins [ht1].

[Ref. ld1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

22.12.44 région de Haguenau (France)

Volant de nuit, à une vingtaine de kilomètres au nord de Strasbourg, le lieutenant David McFalls, du 415th NFS, est suivi pendant plus de deux minutes par deux énormes masses phosphorescentes de couleur orange.

[Ref. db1:] DON BERLINER:

Don Berliner dit que le 22 décembre 1944, "au-dessus de Haguenau, Allemagne, le pilote et opérateur radar" d'un chasseur de nuit américain ont rencontré deux "grandes lueurs orange" qui ont progressé rapidement vers eux. Lorsque le pilote a piqué fortement et s'est incliné fortement, les objets sont restés avec lui. Le pilote a déclaré:

"Après avoir atteint notre altitude, elles se sont stabilisées et sont restées sur ma queue... Après deux minutes, elles ont filé au loin et ont tourné, volant sous parfait contrôle."

La source est indiquée comme "Clark, Jérôme, et Farish, Lucius, "The Mysterious 'Foo Fighters' of World War II," 1977 UFO Annual."

[Ref. dw2:] DOMINIQUE WEINSTEIN:

DATE 44.12.22
HEURE 17:05
PAYS France
LIEU Zone de Haguenau
TYPE D'AVION ET DE TEMOINS un pilote de chasseur de nuit de l'USAAF (415th NFS)
DESCRIPTION DE L'OVNI deux immenses formes lumineuses orange ont suivi l'avion à 10.000 pieds d'altitude
Radar
CODES G X E X
SOURCES 352/388/405/03

Les sources 352, 388, et 405, sont indiquées êtres "UFO ai confini della realta, special issue of february 1986 of monthly aeronautical magazine JP4"; "UFO Briefing document: the best available evidence, D. Berliner et A. Huneeus (1995)"; "1995 Korean UFO wave, Sunglyul Maeng, 1996".

[Ref. pb1:] PETER BROOKESMITH:

Le 22 décembre 1944, le lieutenant David McFalls du 415e Escadron de chasseurs de nuit des Etats-Unis était au-dessus de Haguenau, en Allemagne. A 06h00, il vit à "d'énormes lumières de couleur orange vif" montant vers l'avion. McFalls a piqué, viré, et a tourné son avion, mais l'OVNI l'a filé pendant deux minutes, puis est parti au loin et s'est éteint.

[Ref. uw2:] SITE WEB "UFOWEB":

COMMUNES DEPT LATITUDES LONGITUDES ANNEES
Haguenau 67 48,817 7.783 1944

[Ref. kr1:] EGON KRAGEL ET YVES COUPRIE:

Les auteurs indiquent que le 22 décembre 1944 les lieutenants David McFalls et Edward Schlueter survolaient Haguenau dans le Bas-Rhin, comme pilotes de la 415e escadrille de chasse basée à Dijon. Ils se sont stabilisés à une hauteur de 3000 mètres quand ils ont remarqué "deux lumières très brillantes qui quittent le sol et se dirigent soudain vers l'avion". Puis ces boules lumineuses, deux sphères orange, se sont mises à les suivre, attachées au sillage de leur avion. Un des pilotes a raconté: "Après deux minutes, elles ont filé au loin en volant de manière parfaitement contrôlée."

Les auteurs indiquent que ceci est cité dans "La Chronique des OVNIS" de Michel Bougeard.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

14/15 déc. 1944; Erstein, Allemagne [sic]

Lumière brillante & paraissait être 4 ou 5 fois plus grande qu'une étoile allant à 200 mph. (Page 96,130 Ref.1)

La référence indiquée correspond à "Strange Company (2007), Keith Chester".

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Novembre - undefined 22 témoin 2, un pilote du 415ème escadron de chasse américain, ainsi qu'un radariste rentrent de mission au-dessus de Haguenau, lorsqu'ils voient 2 grandes lumières orange rejoignant à grande vitesse leur altitude de vol de 3500 m (10 000 pieds). McFalls note : « A 18:00 avons observé 2 lumières quitter le sol se diriger vers nous. Une fois à notre altitude, elles se sont stabilisées et sont restées derrière ma queue. Les lumières ont l'apparence de grandes lueurs orange. Après être restées 2 minutes avec l'avion, elles se détachent et virent au loin, volant de manière parfaitement contrôlée, et s'en vont » 9 . Le pilote aura piqué pour tenter de les distancer, mais sans succès.

La source est indiquée comme "Lore, Gordon I. R. Jnr., et Deneault, Harold H., Jnr., 'Mysteries of the Skies; UFOs in Perspective' p. 116 Prentice-Hall, New Jersey 1968."

[Ref. nc1:] NICK COOK:

Peu à peu, les rapports sont entrés dans le royaume de la bureaucratie. Dans les archives et sur l'Internet, j'en ai trouvé des dizaines.

"A 0600, à 10.000 pieds, deux lumières très vives ont grimpé vers nous depuis le sol", a dit un autre pilote du 415e aux agents de renseignement après une rencontre le 22 décembre, près de Haguenau, à proximité de l'endroit où Schlueter, Meiers et Ringwald avaient été. "Elles se sont stabilisées et sont restées sur la queue de notre avion. C'étaient d'énormes lumières de couleur orange vif. Elles y sont restées pendant deux minutes. Sur ma queue tout le temps. Elles étaient sous parfait contrôle. Puis elles se sont détournés de nous, et la lumière a semblé s'éteindre."

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN - "BASE OVNI FRANCE":

Haguenau (67) le 22 décembre 1944

Caractéristiques générales

Num Base: 1206
Département: Bas Rhin (67)
Lieu d'observation: Haguenau
Latitude: 48.816
Longitude: +7.783
Date d'observation: 22 décembre 1944
Heure: 17:05 heures
Durée (HH:MM:SS): N.C.
Météo: Pas d'indication météo
Type d'observation: Visuel: proche
Nbre de témoin(s): 1
Enquète officielle: Non

Caractéristiques de l'objet

Nbre d'objet: 2
Type d'objet: Non-défini
Taille: Non précisée
Couleur: Orange
Luminosité: Brillant
Caractéristique visuelle: Pas d'indication
Vitesse: non définie
Mouvement/Déplacement: Suit un avion
Objet au sol: Non
Disparition instantanée: Non

Observation

Le pilote d'un chasseur de l'USAF a observé deux énormes formes lumineuses, oranges. Elles ont suivi l'avion alors qu'il se trouvait à 3000 mètres d'altitude.

Sources

UNIDENTIFIED AERIAL PHENOMENA EIGHTY YEARS OF PILO par Weinstein Dominique

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

22 décembre 1944 18:00

Hagenau [sic], France

USAAF Pilots - 415th NFS incident.

Deux énormes sphères orange éclatantes ont suivi un avion de guerre de l'US Army Air Force du NFS 415e NFS à 10.000 pieds d'altitude au-dessus de Haguenau, France dans la région du Bas-Rhin. Les noms des pilotes étaient McFalls et Baker.

Deux énormes sphères lumineuses orange ont suivis avion à 10.000 ' Objets ont été observés à partir d'une voiture. Deux sphères orange, de taille énorme, ont été observé par deux témoins masculins militaires expérimentés dans un avion de guerre pendant deux minutes (McFalls).

Classification Hynek: RR1

Classification Vallée: RR1

Les sources sont indiquées comme: "Weinstein, Dominique, Aircraft UFO Encounters, Project ACUFOE, Paris, 1999 Lore, Jr., Gordon I. R., Mysteries of the Skies: UFOs in Perspective, Prentice-Hall, Englewood Cliffs, 1968; Hill, H. Edward, Catalog Through 1950, (in 5HHL); Wilkins, Harold T., Flying Saucers on the Attack, Ace Star A-11, New York, 1967; Vallee, Jacques, Anatomy of a Phenomenon, Henry Regnery, Chicago, 1965; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Arnold, Kenneth, Coming of the Saucers, Authors, Amherst, 1952; Hall, Richard H., From Airships to Arnold: A Preliminary Catalogue of UFO Reports in the Early 20th Century (1900-1946), UFO Research Coalition, Fairfax, 2000, ISBN:1-928957-01-3; Hatch, Larry, *U* computer database, L'Auteur, Redwood City, 2002"

[Ref. cv2:] CHRISTIAN VALENTIN:

L'ancien journaliste Christian Valentin a publié en 2012 un très intéressant livre retraçant l'histoire des observations d'OVNIS et autres soucoupes volantes en Alsace, des origines jusqu'en 1980.

Dans ce livre, il écrit un chapitre concernant les "Foo Fighters" avec une présentation générale de la question, puis une chronologie de cas.

Il indique que de fin septembre à fin novembre 1944, le 415ème escadron de chasse de nuit (415th NFS) américain était stationné sur la base de Dijon Longvic, avant de se déplacer sur l'ancienne base aérienne de Toul sur le plateau d'Ochey, réaménagée par le Génie américain avec une piste artificielle de 1200 mètres.

Une des observations rapportée était au 22 décembre 1944:

"Au voisinage de Haguenau, vu 2 lumières venant vers l'appareil depuis le sol. Après avoir atteint l'altitude de l'appareil, ils se sont stabilisés derrière le "Beau" pour le suivre durant 2 minutes, puis s'en détacher et s'éloigner."

Concernant l'appellation "Beau", il note que c'est la contraction de "Bristol Beaufighter", le premier avion de chasse doté d'un radar embarqué, fabriqué par Bristol Aeroplane Co Ltd en Grande-Bretagne, et que le 415th N.F.S Night Fighter Squadron volait sur des modèles Beaufighter NF MK 6 F.

Il indique que ceci est un extrait traduit de "War Diaries et Unit Reporting" - 145th Night Fighter Squadron, Orhey Air Base, France, selon Barry Greenwood, dans Just Cause N°32 et 33, CUFON - Computer UFO Network - Seattle, Washington, USA.

[Ref. sp4:] ASSOCIATION UFOLOGIQUE "SPICA":

Le cas a été rentré trois gois au lieu d'une dans leur listing:

Commune Date et heure d'observation Forme générale
Identification
Couleur générale
Hypothèse
Conclusion
HAGUENAU jeudi 23 novembre 1944 à 22h00 boule, balle ou melon (3D)
Non Identifié
information non communiquée
Néant
Non résolu -manque d'info
HAGUENAU jeudi 23 novembre 1944 à 22h00 boule, balle ou melon (3D)
Non Identifié
rouge
Néant
Non résolu -manque d'info
HAGUENAU dimanche 24 décembre 1944 boule, balle ou melon (3D)
Non Identifié
orange
Néant
Non résolu -manque d'info

Discussion:

Dans le rapport Condon, Martin D. Altschuler dit que les Foo Fighters étaient des feux de Saint Elme. Cependant, ce ne peut pas être l'explication correcte pour ce cas, il suffit de lire ce que sont les feux de Saint Elme dans le texte d'Altschuler ou d'autres descriptions pour comprendre qu'il n'apparaît pas en tant que grande lumière orange, ne s'élève pas de la terre vers des avions, ne suit pas des avions et ne vole pas au loin après deux minutes. D'autres phénomènes de plasma tels que la foudre en boule ne s'appliquent également pas.

Pour moi, la description de l'équipage des actions de la grande lueur orange ne peut pas correspondre à des phénomènes naturels. La possibilité qui vient à l'esprit immédiatement est un autre avion.

Cette idée est renforcée dans le fait que le même équipage a rapporté une autre lumière, une flamme rouge, la nuit suivante, et a ajouté que quand cette autre boule de lumière en se retournant "est apparue sous la forme d'un avion."

Dans ce contexte, et avec la brièveté du rapport original, il n'est pas déraisonnable de considérer que l'équipage pensait vraiment qu'ils ont observé une certaine sorte d'avion. Un contexte de soucoupe volante ou OVNI n'existait pas alors, ainsi un rapport et une description d'une lumière ne comporteraient aucun élément qui suggère qu'ils n'aient pas pensé que c'était une certaine sorte d'avion de construction humaine.

Il est également évident qu'aucune manoeuvres extraordinaire n'est rapportée en dehors de la montée initiale. Car la boule de la lumière suit l'avion pendant deux minutes, seulement la vitesse classique d'avion semble être en jeu, avec peut-être un dépassement.

Si la boule de la lumière était un avion, ce ne peut cependant pas avoir été un avion très familier, autrement l'équipage aurait tenté de donner une opinion à son sujet. Ce ne peut pas être un avion ennemi très conventionnel, ou très proche, parce qu'un combat aurait probablement résulté de la rencontre.

Il s'avère que l'équipage n'a pas pensé que c'était un avion ordinaire et ils n'ont pas réagi comme ils l'auraient probablement fait s'ils avaient pensé que ce peut être un avion ennemi. Le rapport n'aurait pas commencé par une phrase telle que "Encore des Foo Fighters dans le ciel la nuit passée."

Ainsi je me suis demandé s'ils pourraient avoir rencontré un certain nouvel avion allemand sans armes ou qui n'est pas en mission de combat, qui émettrait une quantité peu commune de lumière de sorte qu'il apparaisse comme une lueur orange, qui puisse monter rapidement et assez droit depuis le sol.

En regardant les rapports de Foo Fighters en général, il est évident que la majeure partie ne sont aucunement des avions. Mais ceci ne signifie pas que tous les rapports de Foo Fighters ne sont pas causés par des avions. Certains pourraient l'être, particulièrement ceux vus la nuit, le ciel étant noir quand cette observation s'est produite.

Le Messerschmitt 163 "Komet", comme son nom l'indique, serait brillamment lumineux de nuit: c'est le premier avion fusée utilisé au combat au monde. Il atteint 9000 mètres d'altitude en 2 minutes, ou 12000 mètres en 3 minutes, peut encore manoeuvrer 3 à 4 minutes, puis quand le carburant est épuisé, il redescend en planant, fusée éteinte.

Un Me-163 est exposé au musée de l'USAF à Dayton, Ohio, USA, un autre est exposé au Musée de la Science à Londres, R-U.

A partir de février 1944, les Komet étaient justement construits dans la Forêt Noire, non loin du lieu de cette observation. En juillet 1944, 16 Komet sont en service, leur nombre se montera à 250 à la fin de l'année 1944. Audacieux, l'avion a été une catastrophe en opération, avec 80% d'entre eux détruits dans des explosions de son carburant dangereux au sol. Les pilotes mettaient leur colonne vertébrale en triste état lors des décollages. Les interceptions de bombardiers se passaient mal parce que le Komet allait trop vite, et ils étaient souvent détruits par les chasseurs P-51 Mustang qui protégeaient les bombardiers une fois qu'il devait se poser en planant à vitesse alors bien moindre. Bien qu'il y ait eu plus de 400 Komet construits, ils n'ont détruit que 9 bombardiers alliés, ce qui en fait un des avions militaires les plus inefficace jamais construits.

Les manoeuvres rapportées semblent bien compatibles avec le Komet: Une montée depuis le sol, un vol à niveau, un virage avec un éloignement, et l'extinction de la fusée.

Cependant, il y a des problèmes avec une telle explication:

Le 2ème Escadron du Jagdgeschwader (JG) 400, première et seule unité de combat utilisant le Me-163, était basé sur le terrain de Venlo en Hollande et n'a mené que peu d'action avant d'être déplacé vers Brandis, près de Leipzig en juillet 1944. A Brandis, le JG 400 a connu sa plus forte activité opérationnelle le 28 septembre 1944 quand il a été capable de faire décoller 9 Me-163 pour intercepter des bombardiers américains. C'était de jour, et l'histoire montre qu'il ne semble y avoir eu aucun essai de cet avion de nuit. Le seul terrain d'essais de nuit de la Luftwaffe était Estelle Retime.

Mano Ziegler, pilote d'essai puis pilote de Me-163 au JG 400 avait été interrogé sur la possibilité de vols de nuit du Me-163 et avait répondu: "Essayer d'atterrir dans la nuit vous mettrait en petit morceaux dans toutes la campagne!" (Ziegler p.113) De fait le "Komet" n'a aucun phare d'atterrissage, ce qui équivaut, compte tenu de ses caractéristiques, à une mort certaine dans le cas d'une tentative d'atterrissage de nuit.

De plus, le rayon d'action du Me-163 était de seulement 25 miles dans de bonnes conditions, et le JG 400 ne volait donc que dans la région de Leipzig.

J'ai examiné pour un autre cas de Foo-Fighter alsacien diverses autres explications potentielles que je ne reprendrais pas ici; aucune ne me semble réellement convaincante pour cette observation.

La carte ci-dessus montre Haguenau, dans le Bas-Rhin en Alsace, Sarrebourg, dans le département de la Moselle, en Lorraine. La frontière avec l'Allemagne est la ligne jaune, la frontière du Bas-Rhin en Alsace est la ligne bleue.

Evaluation:

Non identifié

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 26 mars 2017 Création.
1.0 Patrick Gross 26 mars 2017 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 26 mars 2017.