France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

< Précédent  Tous  Suivant >

3 octobre 1954, Haubourdin, Nord:

Référence pour ce cas: 3-oct-54-Haubourdin.
Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Nord-Eclair, de Roubaix du 6 octobre 1954 faisait état de plusieurs observations dans la région le 3 octobre 1954, l'une d'elles vers 20 heures: "un groupe d'habitants du 'P'tit Belgique' pouvait, dans ce populeux quartier assister aux évolutions d'un mystérieux engin lumineux qui se déplaçait dans le ciel."

En 1978 déjà, puis à nouveau vers 2017, l'ufologue "sceptique" Dominique Caudron, basé dans le Nord, a catalogué des observations dans la région du Nord du 3 octobre 1954 négligées par les ufologues, dont de nombreuses inédites, et la plupart du temps explicables par une lune rousse dont l'aspect était altéré par des nuages.

L'une de ces observations avait été rapportée dans le journal régional Nord Eclair du 6 octobre 1954:

A une heure non précisée, en un lieu nommé "P'tit Belgique", à Haubourdin, dans le Nord, un groupe d'habitants a assisté aux évolutions d'un mystérieux objet lumineux dans le ciel.

Rapports:

[Ref. ner1:] JOURNAL "NORD-ECLAIR":

Scan.

Sequedin et Haubourdin ont eu
leurs "soucoupes dominicales"...

Cette fois-ci, nous le tenons! Le canton d'Haubourdin peut inscrire dans ses annales l'apparition de sa première soucoupe... et soucoupe dominicale encore.

Il ne s'agit pas d'une hallucination, car elle a été vue, de plus ou moins loin, par des dizaines de paires d'yeux.

Venons-en aux faits.

Dimanche soir, plusieurs communes de la région, qui n'ont pas tellement l'occasion de faire parler d'elles, se signalaient à l'attention de la presse par l'apparition de soucoupes.

A Lille, un groupe important de promeneurs pouvait assister, au pont de Canteleu, aux exhibitions d'un engin volant prenant successivement la forme d'une sphère, grossissant à vue d'oeil, pour se scinder en deux cigares, et retourner à sa forme primitive.

Le plus étonné des habitants du canton d'Haubourdin fut, sans contredit, M. Ferdinand Millecamps, 21 ans, maçon, demeurant 22, rue Victor Loridon. Passant dimanche, vers 20 h, sur le pont de Sequedin il aperçut, à quelques cinq cent mètres de lui, un gros objet lumineux posé sur les rails, entre Hallennes et Sequedin. L'engin s'éleva à la verticale, et M. Millecamps vint raconter l'événement à Haubourdin. Des habitants de Sequedin confirmèrent les déclarations de M. Millecamps.

A peu près à la même heure, un groupe d'habitants du "P'tit Belgique" pouvait, dans ce populeux quartier assister aux évolutions d'un mystérieux engin lumineux qui se déplaçait dans le ciel.

Les faits sont là. Plus d'un habitant s'est promis, le soir venu, d'explorer le ciel pour être témoin d'exploit identique. La chronique future des "Soucoupes volantes" nous apportera peut-être à bref délai, d'autres révélations.

...ET MARCQ-EN-BAROEUL

La bonne ville de Marcq commençait à faire piètre figure auprès des communes qui eurent l'honneur de recevoir la visite des Martiens. Depuis que les soucoupes sillonnent le ciel de France, elles semblaient totalement ignorait l'existence de Marc-en-Baroeul!

Que les Marcquois se consolent, l'honneur est sauf, car la ville a enfin vu sa soucoupe volante. Elle est apparue dans le ciel dimanche, vers 20 h., semblant venir de la direction de la Citadelle de Lille.

M. Lucien Lemaire, chef de service à la mairie de Marcq, se trouvait à ce moment, rue des Lilas, en compagnie d'autres personnes. Il vit très nettement l'engin de forme ronde, qui émettait des lueurs oranges. A un certain moment un deuxième disque se détacha du premier, s'éclaira et reprit ensuite sa place.

[Ref. dcn1:] DOMINIQUE CAUDRON:

CHRONOLOGIE D'UN DIMANCHE FANTASTIQUE

Le week-end du 2-3 octobre apparait sur tous les graphiques comme le maximum-maximorum de la vague de 1954. Bien que le travail de dépouillement de la presse de l'époque ne soit pas encore terminé, les 118 éditions diverses de journaux et revues que j'ai pu dépouiller pour cette période nous donne[nt] un aperçu à peu près complet, en tous cas très largement représentatif des observations régionales qui ont été rapportées dans la presse pour le dimanche 3 octobre. J'ai inclus les observations de la Somme qui me paraissaient indissociables de celles du Nord-Pas-de-Calais et qui figurent d'ailleurs dans le chapître intitulé "Zigzag sur le pays minier" du livre d'A. Michel: "Mystérieux Objets Célestes". Je compte, pour un cas, chaque observation faite par un groupe indépendant de témoins. L'étonnante quantité d'observations rapportées ci-après, montre encore une fois l'intérêt de fouiller à fond les archives de journaux.

3 OCTOBRE 1954:

[... autres cas...]

43) idem [=heure non précisée]- "P'tit Êelgique"- HAUBOURDIN -59-: Un groupe d'habitants a assisté aux évolutions d'un mystérieux objet lumineux dans le ciel. (N.E., 6/10, p.10)

[... autres cas...]

[...]

Or nous savons que ce soir là, à 21 h 30 la Lune en croissant se couchait au Sud-Ouest et que d'après le cas 9 elle était déformée par des nuages bas...

Catastrophe! Ce faisceau de soupçons jette un discrédit total sur cette magnifique série d'observations, une des plus belles qu'on ait jamais trouvée pourtant. Il va nous falloir vérifier certaines données, la direction de certaines observations, les conditions météorologiques mais d'ores et déjà le doute est trop grand, pour que nous puissions classer ces observations comme OVNI.

[...]

Dans son article, Dominique Caudron listait 46 cas pour le 3 octobre 1954 dans le nord de la France, expliquait que cela correspond à des centaines de témoins qui ne se connaissent dans un intervalle de temps d'une heure et demie, ce qui donne une impression d'un "phénomène réel".

Il notait que les heures ne correspondent pas toujours, qu'il y a des écarts jusqu'à 40 minutes pour un même cas selon ses versions.

Il notait que "tous ces cas se ressemblent un peu", énumérant la partie des cas où le phénomène se scinde en deux, où l'on dit qu'un disque se détache pour aller au sol, et rapelle qu'un des témoins, Mr. Bonte, a expliqué que la lune était barrée par un stratus.

Il notait que dans 5 des cas, l'objet est décrit comme un croissant, dans d'autres c'est un disque, un dôme, une colerette, dans d'autres il est comparé à la lune. Dans 7 cas, l'objet est dit suivre une voiture en déplacement, mais s'arrête quand la voiture s'arrête.

Il indiquait que dans 13 des cas il y a eu une indication de direction, toujours le sud-ouest, où se trouvait la lune.

Il indiquait que dans 7 cas l'objet s'abaisse sur l'horizon, et que la lune était bien en train de se coucher.

Il notait que certains cas s'expliquent peut-être par les montgolfières du retraité de Beuvry-les-Béthune.

[Ref. dcn3:] DOMINIQUE CAUDRON:

Dominique Caudron a dressé un inventaire d'observations dans le Nord au 3 octobre 1954, comprenant 51 rapports, dont celui-ci:

La fabuleuse journée du 3 octobre 1954

[...]

Chronologie des observations du 3 octobre.

Nous ne donnons ici qu'un résumé de ce qui est paru dans la presse de l'époque, pour la région du nord, sans tenir compte de qu'ont pu raconter ensuite les ufologues. Nous avons numéroté toutes ces observations, dont les premières n'ont rien à voir avec le coucher de la lune, afin de pouvoir les étudier globalement dans un tableau. Certaines font déjà l'objet d'un dossier spécial.

[... autres cas...]

43) Heure non précisée, "P'tit Belgique", HAUBOURDIN (59)

- Un groupe d'habitants a assisté aux évolutions d'un mystérieux objet lumineux dans le ciel.

(Nord Eclair 6/10 page 10)

[... autre cas...]

Tout ceci n'est qu'une compilation des renseignements donnés par l'ensemble des journaux de l'époque, éditions locales comprises, er dont les ufologues n'ont jamais utilisé qu'une partie.

Nous verrons que l'analyse de ces renseignements permet d'éliminer l'hypothèse d'une soucoupe volante, au profit de celles de multiples observations de la lune, dont l'image était rougie et déformée par des nuages, qui lui donnaient aussi un mouvement apparent illusoire.

[Ref. dcn4:] DOMINIQUE CAUDRON:

Analyse des observations du 3 octobre 1954

[... autres cas...]

43) Heure non précisée, "P'tit Belgique", HAUBOURDIN (59)

Renseignements insuffisants.

[... autres cas...]

Explications:

Carte.

Informations totalement insuffisantes.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Haubourdin, Nord, objet, lumineux, multiple

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 6 juin 2019 Première publication.
1.1 Patrick Gross 6 juillet 2022 Addition [dcn1]. Dans le Résumé, "Vers 2017" changé en "En 1978 déjà, puis à nouveau vers 2017".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 6 juillet 2022.