France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

29 octobre 1954, Mesples, Allier:

Référence pour ce cas: 29-oct-54-Mesples. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal La Montagne du 30-31 octobre 1954 a rapporté:

"Un profond émoi régnait hier matin au cours complémentaire d'Huriel. Les élèves d'habitude bruyants, avaient, pour la plupart, formé un cercle attentif autour d'un de leurs camarades. Jean-Pierre Coubret, âgé de 14 ans, demeurant à Saint-Palais, leur racontait son ahurissante rencontre avec 'une soucoupe volante': un disque mystérieux, auréolé de rouge, l'a poursuivi quelques secondes, alors qu'il se rendait à l'école. Deux habitants de Mesples ont également observé le phénomène, mais n'osent formuler aucune hypothèse."

Le journal indiquait que Jean-Pierre Coubret, élève de cinquième au cours complémentaire d'Huriel, retourne deux fois par semaine à Saint-Palais chez ses parents, les mercredi et samedi soirs. Le 29 octobre 1954 au matin, il revenait à l'école à cyclomoteur comme d'habitude.

Vers 8 heures, après avoir traversé le bourg de Mesples, en haut de la côte, il a soudain vu un grand disque face au soleil. Il n'y a guère prêté attention, a continué à rouler en observant cependant le phénomène du coin de l'oeil.

Soudain, le disque a bougé, il a a fait un brusque saut qui l'a rapproché de la terre. Intrigué, l'enfant s'est arrêté. Le disque tournait rapidement sur lui-même en se déplaçant dans le ciel. Il ne se tenait pas dans une position horizontale, mais se déplaçait verticalement sur la tranche.

L'objet se présentait sous la forme d'un grand disque de couleur argentée qui captait les reflets du soleil, et autour, il y avait une auréole tantôt rose, tantôt tirant sur le violet, laissant une impressionnante traînée lumineuse lorsqu'il se déplaçait.

L'enfant regardait avec curiosité le disque encore loin, mais soudain, le disque a foncé sur lui à toute vitesse. Terrifié, l'enfant a enfourché son cyclomoteur et a fait précipitamment demi-tour. La peur lui a fait perdre le contrôle de sa machine et il a calé le moteur deux fois. Il a accéléré tant qu'il peut, en jetant derrière lui des regards terrorisés.

Il a déclaré au journal:

"J'ai eu la nette impression que pendant quelques secondes, la soucoupe m'a poursuivi."

Trébuchant et livide, il s'est précipité dans la première maison qu'il a rencontré, au domicile de M. et Mme Gentil, cultivateurs à Mesples, en leur disant: "Venez vite voir, j'ai peur, une soucoupe me poursuit!"

Mme Gentil est sortie à son tour de la maison. Elle a déclaré au journal: "D'abord j'ai été éblouie par le soleil et je n'ai rien vu, mais en fixant bien, quand les yeux ont été habitués à la lumière, j'ai aussi aperçu un disque: il était au moins trois fois plus grand que le soleil et entouré de reflets rouges et violets. Il se déplaçait assez rapidement, et il est passé plusieurs fois devant le soleil: on aurait dit qu'il tournait rapidement sur lui-même, mais je ne puis pas dire si c'était une 'soucoupe' car je ne sais pas comment elles sont faites."

L'objet a ensuite "disparu" sans aucun bruit.

M. et Mme Gentil n'ont pas pu expliquer le phénomène. Ils ne voulaient pas "s'embarquer" sur une affaire "qui leur paraissait bien mystérieuse", comme Mme Gentil l'a précisé aux gendarmes d'Huriel venus sur les lieux.

Elle comme le jeune Jean-Pierre sont certains de ce qu'ils ont vu. Les renseignements que donnent ses enseignants au journal "sont loin de le présenter comme un enfant déséquilibré: il travaille bien en classe."

Le journal le présente comme intelligent, intimidé par leurs questions, et estime qu'il "ne s'agit pas d'une farce inventée de toutes pièces par un gamin espiègle. Il n'a d'ailleurs pu feindre hier matin une frayeur aussi intense. Mme Gentil est formelle sur ce point."

La nouvelle s'était naturellement répandue comme une traînée de poudre et Jean-Pierre Coubret était devenu une vedette aux yeux de ses camarades du cours complémentaire.

Au moins trois autres journaux ont donné des versions un peu plus brèves de l'affaire; qui est entrée sous forme de résumé de quelques lignes dans la littérature ufologique à partie ds années 1960.

Dans les années 1970, l'ufologue Jean Giraud informait qu'actuellement, le témoin refuse de parler de son aventure.

Rapports:

[Ref. lm1:] JOURNAL "LA MONTAGNE":

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Montagne, de Clermont-Ferrand, en page 5 dans l'édition du 30 au 31 octobre 1954.

J'AI ETE SUIVI PAR UNE SOUCOUPE VOLANTE
Le récit d'un jeune écolier terrorisé par un mystérieux engin

Montluçon. - Un profond émoi régnait hier matin au cours complémentaire d'Huriel. Les élèves d'habitude bruyants, avaient, pour la plupart, formé un cercle attentif autour d'un de leurs camarades. Jean-Pierre Coudret, âgé de 14 ans, demeurant à Saint-Palais, leur racontait son ahurissante rencontre avec "une soucoupe volante": un disque mystérieux, auréolé de rouge, l'a poursuivi quelques secondes, alors qu'il se rendait à l'école. Deux habitants de Mesples ont également observé le phénomène, mais n'osent formuler aucune hypothèse.

Un disque auréolé de rouge

Jean-Pierre Coudret, élève de cinquième au cours complémentaire d'Huriel, retourne deux fois par semaine à Saint-Palais chez ses parents: les mercredi et samedi soirs. Hier matin, il revenait à l'école à cyclomoteur comme d'habitude. Vers 8 heures, après avoir traversé le bourg de Mesples, en haut de la côte, il aperçoit soudain un grand disque face au soleil. Il n'y prête guère attention et continue à rouler en observant cependant du coin de l'oeil le phénomène. Soudain, le disque bouge, il fait un brusque saut qui le rapproche de la terre. Intrigué, l'enfant s'arrête. "La soucoupe volante" tourne rapidement sur elle-même en se déplaçant dans le ciel. Particularité remarquable, elle n'est pas comme les autres, dans une position horizontale, mais elle évolue verticalement sur la tranche. Elle se présente sous la forme d'un grand disque de couleur argentée qui capte les reflets du soleil. Autour de l'engin une auréole tantôt rose, tantôt tirant sur le violet, laisse une impressionnante traînée lumineuse lorsque le disque se déplace.

"La soucoupe fonce sur moi"

L'enfant regarde avec curiosité le disque, encore loin: mais soudain, l'engin fonce sur lui à toute vitesse. Pris d'une immense frayeur, le jeune écolier enfourche son cyclomoteur et fait précipitamment demi-tour. La peur lui fait perdre le contrôle de sa machine et il cale par deux fois le moteur. Il accélère tant qu'il peut, jetant derrière lui des regards terrorisés.

"J'ai eu la nette impression, nous dit-il, que pendant quelques secondes, la soucoupe m'a poursuivi." Trébuchant et livide, il se précipite dans la première maison qu'il rencontre, au domicile de M. et Mme Gentil, cultivateurs à Mesples. "Venez vite voir, j'ai peur, une soucoupe me poursuit !" Mme Gentil sort à son tour de la maison: "D'abord j'ai été éblouie par le soleil et je n'ai rien vu, nous dit-elle, mais en fixant bien, quand les yeux ont été habitués à la lumière, j'ai aussi aperçu un disque: il était au moins trois fois plus grand que le soleil et entouré de reflets rouges et violets. Il se déplaça assez rapidement, et il est passé plusieurs fois devant le soleil: on aurait dit qu'il tournait rapidement sur lui-même, mais je ne puis pas dire si c'était une "soucoupe" car je ne sais pas comment elles sont faites."

Et soudain le mystérieux engin a disparu sans aucun bruit. Plus rien dans le ciel que le soleil continuant à inonder les champs de ses rayons déjà chauds.

Hallucination?

M. et Mme Gentil se refusent à donner des explications à ce phénomène. Avec un excellent bon sens, ils ne veulent pas "s'embarquer" sur une affaire qui leur paraît bien mystérieuse. Mme Gentil le précise bien aux gendarmes d'Huriel venus sur les lieux. Mais il n'en demeure pas moins qu'elle a aperçu ce disque trois fois plus grand que le soleil.

Quant au jeune Jean-Pierre, il est formel ; et les renseignements que nous donnent ses maîtres sont loin de le présenter comme un enfant déséquilibré: il travaille bien en classe. Il suffit d'ailleurs de regarder son visage ouvert et intelligent pour exclure l'idée d'hallucination.

De plus nos questions l'intimident, ce qui prouve bien qu'il ne s'agit pas d'une farce inventée de toutes pièces par un gamin espiègle. Il n'a d'ailleurs pu feindre hier matin une frayeur aussi intense. Mme Gentil est formelle sur ce point.

La nouvelle s'est naturellement répandue comme une traînée de poudre. Jean-Pierre Coudret est devenu une vedette aux yeux de ses camarades du cours complémentaire.

Beaucoup de gens restent sceptiques devant cette apparition d'une nouvelle "soucoupe volante" dans le ciel montluçonnais. C'est le fait de tous ceux qui ne voient pas ces étranges engins de ne pas croire ce qu'en racontent les autres.

[Ref. le1:] JOURNAL "LE MERIDIONAL":

Un garçonnet "poursuivi"
"par une soucoupe"!

MONTLUCON. -- Les gendarmes d'Huriel sont venus recueillir le témoignage d'une fermière de Mesples, Mme Gentil, dans la maison de laquelle avait cherché refuge un écolier de 14 ans, s'écriant:

"Venez vite voir, j'ai peur, une soucoupe me poursuit."

Mme Gentil sortit sur le pas de sa porte et ne vit tout d'abord rien. Cependant, scrutant le ciel, elle aperçut à son tour un disque "trois fois gros comme le soleil, teinté de rouge et de violet. L'engin tournait sur rapidement lui-même, puis il disparut brusquement".

Le jeune Jean-Pierre Coudret, demeurant à Saint-Palais (Allier), se rendait à cyclomoteur au cours complémentaire d'Huriel lorsque, selon ses affirmations, vers 8 heures, il aperçut, à la sortie du bourg de Mesples, un grand disque face au soleil qui soudain, se mit en mouvement, se rapprochant à grande vitesse de la terre.

Le garçonnet, intrigué, s'arrêta pour observer le phénomène. La "soucoupe", fait particulier, se tenait verticalement et non dans une position horizontale. Elle se présentait sous la forme d'un grand disque de couleur argentée, auréolé tantôt de rouge, tantôt de violet et laissant dans son sillage une traînée lumineuse.

Le jeune écolier, de plus en plus inquiet, eut alors la nette impression que l'engin piquait sur lui. Terrorisé, il enfourcha son cyclomoteur et fit demi-tour, se dirigeant sur Mesples, où il entra dans la première ferme venue.

Un engin lumineux traverse le ciel de Vals-les-Bains

VALS-LES-BAINS (C.P.).
Un objet de forme ronde émettant une vive lueur rougeâtre-orangée, a traversé à une très grande vitesse le ciel de notre cité.

Ce phénomène a été aperçu par de nombreux habitants des différents quartiers de la ville.

[Ref. lp1:] JOURNAL "LE PROVENCAL":

"VENEZ VITE, J'AI PEUR
une soucoupe me poursuit"

Montluçon (A.F.P.).
Les gendarmes d'Huriel sont venus recueillir le témoignage d'une fermière de Mesples, Mme Gentil, dans la maison de laquelle avait cherché refuge, vendredi matin, un écolier de 14 ans, en s'écriant "Venez vite voir, j'ai peur, une soucoupe me poursuit."

Mme Gentil sortit sur le pas de sa porte et ne vit tout d'abord rien. Cependant, scrutant le ciel, elle aperçut à son tour un disque "trois fois gros comme le soleil, teinté de rouge et de violet. L'engin tournait sur rapidement lui-même, puis il disparut brusquement".

Le jeune Jean-Pierre Coudret, demeurant à Saint-Palais (Allier), se rendait à cyclomoteur au cours complémentaire d'Huriel lorsque, selon ses affirmations, vers 8 heures, il aperçut, à la sortie du bourg de Mesples, un grand disque face au soleil qui soudain, se mit en mouvement, se rapprochant à grande vitesse de la terre.

Le garçonnet, intrigué, s'arrêta pour observer le phénomène. La "soucoupe", fait particulier, se tenait verticalement et non dans une position horizontale. Elle se présentait sous la forme d'un grand disque de couleur argentée, auréolé tantôt de rouge, tantôt de violet et laissant dans son sillage une traînée lumineuse.

Le jeune écolier, de plus en plus inquiet, eut alors la nette impression que l'engin piquait sur lui. Terrorisé, il enfourcha son cyclomoteur et fit demi-tour, se dirigeant sur Mesples, où il entra dans la première ferme venue.

[Ref. jg1:] JIMMY GUIEU:

Jimmy Guieu rapporte que le 29 octobre 1954, Jean-Pierre Coudret, un jeune de 14 ans de Saint-Palais dans l'Allier, se rendait à cyclomoteur au cours complémentaire d'Huriel vers 8 heure, quand il a aperçu à la sortie du bourg de Mesple, un grand disque face au soleil.

Le disque s'est soudainement mis en mouvement et s'est rapproché du sol à grande vitesse.

Jean Pierre Coubret a été intrigué et s'est arrêté pour observer le phénomène.

Jimmy Guieu rapporte que le soucoupe volante se tenait verticalement et non pas horizontalement, et se présentait sous la forme d'un grand disque de couleur argenté auréolé tantôt de rouge et tantôt de violet, tout en laissant une traînée lumineuse dans son sillage.

Jean-Pierre Coubret a été de plus en plus inquiet et a eu la nette impression que l'engin piquait sur lui. Il fut pris de panique et remonta sur son cyclomoteur, fit demi-tour et démarra pour rouler jusqu'à Mesples et entrer dans la première ferme du village en criant:

"Venez vite voir! J'ai peur, une soucoupe me poursuit."

Une fermière, Mme Gentil, est accourue et a été également sidérée de voir tourner dans le ciel un énorme disque lumineux teinté de rouge et de violet, qui tournait de plus en plus rapidement, et disparut brusquement, ce en quoi Jimmy Guieu voit une preuve de la possibilité pour les soucoupes de se rendre invisibles.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

399 -002.35521 46.43100 29 10 1954 (MESPLES-ALLIER) F 001244 G

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

321

29 Octobre 1954, 07h45. Mesples (France):

Un enfant (14 ans) chercha refuge en pleurant dans la ferme dont Mme Gentil est propriétaire, en disant qu'il était poursuivi par une soucoupe. Un disque rouge et violet, trois fois plus large comme le soleil, tournoyant sur lui-même à grande vitesse, fut aperçu s'approchant rapidement du sol, puis il disparut. Enquête de la police locale. (Personnel).

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

N° 169. 29 Octobre. A Mesples, près de Montluçon, un disque se tenant sur la tranche et tournoyant très vite est descendu rapidement vers le sol. Il y eut deux témoins pour le voir disparaître soudain dans le ciel. Il était 7 h 50 du matin.

[Ref. jv3:] JACQUES VALLEE:

29 octobre 1954, 07 h 45. Mesples (France):

Un enfant de quatorze ans chercha refuge en pleurant dans la ferme dont Mme Gentil est propriétaire, en disant qu'il était poursuivi par une soucoupe. Un disque rouge et violet, trois fois large comme le soleil, tournoyant sur lui-même à grande vitesse, fut aperçu s'approchant rapidement du sol, puis il disparut. Enquête de la police locale (Personnel).

[Ref. ou1:] MAGAZINE "OURANOS":

29/10/1954 Mesples (07 h 45)

Le jeune Coubret 14 ans qui se rendait au C.E.G. d'Huriel fut poursuivi par un disque tournoyant (?) de 1 m de diamètre se tenant verticalement sur la tranche. Observation souvent rapportée. Un atterrissage aurait pu avoir eu lieu. (Centre Matin du 30/10/1954 et documents personnels).

[Ref. ld1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

29 octobre (La Montagne du 30-10) Mesples 8:00.

P. Coubret, 14 ans, de Saint-Palais, se rendant à l'école d'Huriel en cyclo, venait de traverser Mesples, lorsqu'il aperçoit soudain un grand disque qui évoluait sur la tranche, tournant rapidement sur lui-même en se déplaçant dans le ciel. Le disque paraissait foncer à toute vitesse sur lui; le garçon, apeuré, fait demi-tour et se réfugie au premier domicile qu'il trouve, chez M. et Mme Gentil, à Mesples. Ceux-ci sortent et aperçoivent le disque, trois fois grand comme le soleil, entouré de reflets rouges et violets. Il se déplaçait rapidement, passant plusieurs fois devant le soleil, paraissant tourner rapidement sur lui-même.

[Ref. io2:] MAGAZINE "INFO-OVNI":

024 29/10/1954 07 h. 45 Mesples Témoin -M. Coubret (14 ans)

Le témoin qui se rendait à l'école fut "poursuivi" par un disque lum. vert. Il se réfugia dans une ferme voisine. sources nombreuses mais actuellement le témoin refuse de parler de son aventure.

[Ref. pr1:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

500 29 octobre 1954 0?45 hrs MESPLES (FRANCE)

Un enfant âgé de 14 ans a demandé l'asile dans une ferme appartenant à Mme Gentil, criant qu'il avait été poursuivi par une soucoupe. Un disque trois fois plus gros que le soleil, rouge & violet, filant rapidement a été vu descendant sur le sol, puis a disparu. La police locale a enquêté. (M321)

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Mesples dans l'Allier vers 8 heures du matin du 29 octobre 1954, après avoir traversé le bourg de Mesples, en haut d'une côte, un adolescent a soudain aperçu un grand disque de couleur argentée captant les reflets du soleil.

Autour de l'engin, une auréole tantôt rosé tantôt tirant sur le violet laisse une impressionnante traînée lumineuse lorsqu'il se déplace. Il est face au soleil; il n'y prête guère attention et continue sa route en l'observant du coin de l'oeil.

Soudain, ce disque bouge et fait un saut qui le rapproche de la terre. Intrigué, l'écolier s'arrête. L'appareil discoïdal tourne rapidement sur lui-même en se déplaçant dans le ciel. L'engin se déplace dans une position verticale, sur la tranche.

Soudain, il évolue vers le témoin à grande allure. Pris d'une intense frayeur, le jeune écolier cale par deux fois le moteur et accélère tant qu'il peut, jetant derrière lui des regards terrorisés.

Trébuchant et livide, il se précipite au domicile d'un couple de cultivateurs à Mesples. "Venez vite voir, j'ai peur, une soucoupe me poursuit!" Ils accompagnent l'enfant, ils observent l'objet qui évolue au-dessus des haies et des genêts, il passe plusieurs fois devant le soleil. Soudain, le mystérieux engin disparaît sans bruit.

Les auteurs indiquent comme sources Vallée, Quincy, et les journaux La Montagne du 30 octobre 1954 et L'Echo Républicain du 1 novembre 1954.

[Ref. mf1:] MICHEL FIGUET:

Cet ufologue a noté:

Nr CAS CLASSIFICATION DATE HEURE LIEU CODE POSTAL CREDIBILITE SOURCE
267 CE2 29 10 1954 07.45 Mesples 03370 Bl P-RS, CV n° 31, OVNI

[Ref. lg1:] LOREN GROSS:

29 octobre. Mesples, France. (7:45 a.m.)

M. Gentil était dans sa ferme le matin du 29 octobre, quand il entendit frénétiquement frapper à sa porte. Elle ouvrit la porte et trouva une adolescente en pleurs qui cherchait la sécurité parce qu'elle était «poursuivie par une soucoupe». A l'extérieur, dans le ciel, on voyait un disque tourbillonnant, rouge et violet. La chose a rapidement chuté à une altitude plus basse et a disparu. La police locale s'est intéressée à l'incident. 232.

  • Rogerson, Peter. "The Catalogue" MUFOB New Series 4. automne 1976. N°38. p.7.

[Ref. lh1] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4308: 1954/10/29 07:50 5 2:21:20 E 46:26:00 N 3333 WEU FRN ALR 8:8

MESPLES NW/MONTLUCON,FR:SCP SUR REBORD POURSUIT FILLE:TOMBE:S'AVANOUIT EN PLEIN AIR!

RefN° 8 VALLEE,Jacques: PASSPORT TO MAGONIA. Cas No. 321 : PAYS DE FERMES

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans l'Allier à Mesples le 29 octobre 1954 à 08:00 heures, "Vers 8 h, après avoir traversé le bourg de Mesples, en haut d'une côte, le témoin, un adolescent, aperçoit soudain un grand disque de couleur argentée captant les reflets du soleil : autour de l'engin, une auréole tantôt rosé tantôt tirant sur le violet laisse une impressionnante traînée lumineuse lorsqu'il se déplace. Il est face au soleil; il n'y prête guère attention et continue sa route en l'observant du coin de l'oeil. Soudain, ce disque bouge et fait un saut qui le rapproche de la terre. Intrigué, l'écolier s'arrête. L'appareil discoïdal tourne rapidement sur lui-même en se déplaçant dans le ciel. L'engin se déplace dans une position verticale, sur la tranche. Soudain, il évolue vers le témoin à grande allure. Pris d'une intense frayeur, le jeune écolier cale par deux fois le moteur et accélère tant qu'il peut, jetant derrière lui des regards terrorisés."

"Trébuchant et livide, il se précipite au domicile d'un couple de cultivateurs à Mesples. "Venez vite voir, j'ai peur, une soucoupe me poursuit! " Ils accompagnent l'enfant, ils observent l'objet qui évolue au-dessus des haies et des genêts, il passe plusieurs fois devant le soleil."

"Soudain, le mystérieux engin disparaît sans bruit."

La source est notée: "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 29 octobre 1954 à 07:45 à Mesples, France "Un disque trois fois plus grand que le soleil, rouge et pourpre, tournant rapidement".

Et: "A 7:45 heure du matin à Mesples, France un garçon de 14 ans a cherché refuge dans la ferme possédée par Mme Gentil, criant qu'il était pourchassé par une soucoupe volante. Un disque trois fois le diamètre apparent du soleil, de rouge et de pourpre, et en rotation rapide, a été vu descendant rapidement vers le sol. Il a alors disparu. Il y avait eu une enquête sur l'incident par la police locale."

Et: "Un enfant de 14 ans a cherché refuge dans la ferme possédée par Mme Gentil, pleurant qu'il avait été poursuivi par une soucoupe. Un disque trois fois plus grand que le soleil, rouge et violet, tournant rapidement, a été vu descendant vite vers le sol et alors il a disparu. Enquête par la police locale."

Et: "On a aperçu un objet qui a eu un aspect et une performance au-delà des possibilités des aéronefs terrestres connus."

Et: "Une soucoupe rouge a été observée par deux témoins féminins, d'âge typique 14 ans, à une ferme pendant cinq minutes."

Les sources sont notées comme "Guieu, Jimmy, Flying Saucers Come from Another World, Citadel, New York, 1956; Bowen, Charles, The Humanoids: FSR Special Edition No. 1, FSR, Londres, 1966; Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073); Vallee, Jacques, Challenge to Science: The UFO Enigma, Henry Regnery, Chicago, 1966; Vallee, Jacques, Preliminary Catalog (N = 500), (dans JVallee01); Vallee, Jacques, A Century of Landings (N = 923), (dans JVallee04), Chicago, 1969; Schoenherr, Luis, Computerized Catalog (N = 3173); Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002."

[Ref. ud2:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 1 novembre 1954 le matin à Mesples, France, il y avait eu une observation.

La source est dite être "Coupures de Journaux".

[Ref. ud3:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 2 novembre 1954 à 08:00 à Mesples, France "Un objet non identifié a été aperçu, mais avec un aspect et un comportement qui très probablement auraient une explication conventionnelle. Un objet a été observé par deux témoins."

La source est notée comme: "Vallee, Jacques, Computerized Catalog (N = 3073)."

[Ref. lm2:] SITE WEB DU JOURNAL "LA MONTAGNE":

[... Autre cas ... ]

A Saint-Palais (Allier), un écolier raconte qu'une soucoupe volante l'a poursuivi.

[... Autre cas ... ]

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

1954 - A 7:45 heure du matin à Mesples, France un garçon de 14 ans a cherché refuge dans la ferme possédée par Mme Gentil, criant qu'il était poursuivi par une soucoupe volante. Un disque de trois fois le diamètre apparent du soleil, de rouge et de pourpre, et en rotation rapide, a été vu descendant rapidement vers la terre. Il a alors disparu. Il y a eu une enquête sur l'incident par la police locale. (sources: Jacques Vallée, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 240, affaire 321; Jimmy Guieu, Flying Saucers Come from Another World, p. 232).

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*29 oct. 1954 - A 7:45 heure du matin à Mesples, France un garçon de 14 ans a cherché refuge dans la ferme possédée par Mme Gentil, criant qu'il était poursuivi par une soucoupe volante. Un disque de trois fois le diamètre apparent du soleil, de rouge et de pourpre, et en rotation rapide, a été vu descendant rapidement vers la terre. Il a alors disparu. Il y a eu une enquête sur l'incident par la police locale. (Sources: Jacques Vallée, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 240, cas 321; Jimmy Guieu, Flying Saucers Come from Another World, p. 232).

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas plusieurs fois avec diverses erreurs:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541029 29.10.1954 Mesples France 08.00 CE I
19541029 29.10.1954 Mesples France CE I
19541029 29.10.1954 Mesples France CE I
19541029 29.10.1954 Mesples France
19541029 29.10.1954 Mesples France 08.00 CE I
19541101 01.11.1954 Mesples France Matin
19541029 29.10.1954 Mesples France
19541102 02.11.1954 Mesples France 08.00
19541108 08.11.1954 Huriel Mesples France 08.00

(Cette base de données a enregistré ce cas 9 fois au lieu d'une.)

[Ref. pr2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

29 octobre 1954. 0800hrs.

MESPLES (ALLIER : FRANCE)

Jean-Pierre Coubrait [sic] se rendait à l'école en moto quand il a vu un grand disque face au soleil. Tandis qu'il continuait sa route, il s'approcha de lui, prenant une position verticale, et sembla le pourchasser. En panique, il s'est arrêté à la ferme de M. et Mme Gentile [sic]. Mme Gentile est sortie pour enquêter. Au début, elle n'a rien vu, puis a vu un disque de 3 à 4 fois le diamètre angulaire du soleil, entouré de reflets rouges et violets. L'objet a fait plusieurs rotations puis a disparu. La chose avait laissé une traînée et le garçon avait l'impression que la chose l'avait "piqué". Il y avait eu des enquêtes de police.

Gross 1954. citant La Montagne 30/31 octobre 1954. p5 + Le Meriondel [sic] 31 octobre 1954. p1 + Le Provencal 31 octobre 1954. p9 + Guieu 1956b p231 + Figuet et Ruchon 1979

Jacques Bonabot citant CFRU Ouranus [sic] 8 citant Centre Matin 30 octobre 1954.

Vallee Cas 321

Evaluation - Parhélie?

Note: "Gross 1954" est sensé indiquer ma page, mais aucun lien n'est donné et son contenu n'est nullement reflété.

[Ref. ev1:] JOURNAL "L'EVEIL DE LA HAUTE LOIRE":

L'Auvergne étrange

1954, l'année où les ovnis nous ont envahis

CLERMONT-FERRAND INSOLITE

Publié le 16/08/2017 à 07h00

1954, l'année où les ovnis nous ont envahis

Cet été, nous vous proposons plusieurs récits tirés de notre hors-série L'Auvergne étrange, consacré aux affaires les plus mystérieuses de la région. Créatures inconnues, maisons hantées, sorcellerie… Aujourd'hui, un œil vers les extraterrestres.

Nous sommes en 1954. L'Abbé Pierre lance son appel lors de la vague de froid qui terrasse le pays. En mai, la France capitule en Indochine. En juin, Mendès France est élu Président du Conseil. En novembre, la guerre d'Algérie débute. Mais à partir de septembre, une actualité beaucoup plus légère (mais spectaculaire) s'installe dans les colonnes des journaux, avec une régularité de métronome.

Une lumière dans le ciel

Par exemple, le 2 octobre, vers 10 heures, à Clermont-Ferrand. Au collège moderne, pendant la récréation, des fillettes s'arrêtent de jouer. Quelque chose attire irrésistiblement leur attention. Au même instant, rue Diomède, Madame S. lève à son tour les yeux. Une étrange lumière brille dans le ciel. Elle croit d'abord discerner un ballon publicitaire. Mais en y prêtant attention, l'objet est bien différent: c'est une masse métallique, presque immobile, animé d'un léger mouvement oscillatoire. Brusquement, l'appareil prend de la vitesse et disparaît de son champ de vision. Dans les maisons alentours, d'autres voisins relatent une scène similaire.

Des ovnis très sérieusement étudiés en Auvergne

Énième épisode de la saga de l'automne. Encore un ovni. L'année 1954 demeure la période où l'on a enregistré le plus de signalements en France. Soit 2.000 cas rapportés par la presse.

Entre septembre et novembre, les apparitions se multiplient, des plus troublantes aux plus farfelues. Des engins brillants sont aperçus par plusieurs personnes au même moment, de Moulins au Puy-en-Velay.

Un écolier poursuivi par une soucoupe volante

Et les faits mystérieux ne se déroulent pas seulement dans le ciel. Le 12 octobre, à Montluçon, un cheminot découvre sur la voie ferrée un être couvert de poils qui parle un langage incompréhensible. Paniqué, le cheminot s'enfuit tandis qu'une machine lumineuse décolle derrière lui. A Saint-Palais (Allier), un écolier affirme qu'une soucoupe volante l'a poursuivi. Au Donjon (Allier), des chasseurs auraient tiré sur un appareil et récupéré un débris métallique.

La panique est telle qu'elle atteint l'Assemblée nationale. Trois députés gaullistes demandent au ministre de l'Air des éclairages sur ces intrusions. L'un d'eux exige que les vaisseaux soient pourchassés par l'armée.

Cinq affaires d'ovnis non élucidées en Auvergne

La presse s'emballe. Mais au fil des jours, des affaires se dégonflent. Ici, ce n'était pas une soucoupe mais une météorite. Là, un dirigeable. Ailleurs, un ballon-sonde. Sans compter les canulars. Ainsi, la créature velue de Montluçon n'était qu'un collègue de travail du témoin, déguisé avec une peau de chèvre. Et son engin volant une fusée de feu d'artifice. Quant aux chasseurs qui ont abattu un appareil, ils finissent par avouer leur mensonge.

Des observations d'ovnis en Auvergne?

Du coup, la presse se lasse. Les récits se raréfient. En novembre, le médecin parisien Heuyer scelle la fin de la vague devant l'Académie de médecine en mettant un nom sur le phénomène: "psychose collective".

Pourtant! Les spécialistes d'ovnis ne déposent pas les armes. Ceux qui y croient l'affirment: sur 2.000 cas, il doit bien y avoir un signe venu d'ailleurs!

Les trente histoires les plus mystérieuses survenues dans notre région sont à découvrir dans notre hors-série L'Auvergne étrange, à commander en ligne sur notre boutique.

Thibaut Solano

Explications:

Comme le ou les journalistes de La Montagne on déclaré que les gendarmes de Huriel sont venus, il doit y avoir un rapport officiel sur cette affaire; cependant, seuls quelques rapports de gendarmes de l'époque ont été publiés pour le moment, et il me semble que la politique officielle est de ne pas publier le rapport officiel lorsque le nom du témoin était connu.

Il y a une petite incertitude sur le nom du garçon: Coudret ou Coubret, et peut-être même Courbet. Coudret est un nom existant mais rare; Coubret est un nom existant encore plus rare, et Courbet n'est que peu répandu.

Une "moins pire" explication triviale, et assez courante cette année-là, serait un météore, mais elle ne tient guère: personne n'a rapporté le moindre météore ce jour-là autour de 8 heures du matin; un météore ne se tiendrait nullement sur la tranche.

On pourrait penser par certains aspects du récit que la chose n'a durée que quelques secondes, mais c'est là de toute évidence seulement la durée d'une des phases de l'observation: après avoir remarqué le disque, le garçon continue à rouler. Quand le disque semble foncer sur lui, il était descendu de la mobylette puisqu'il la enfourchée, il le temps de faire demi-tour, le temps ensuite de caler le moteur deux fois, donc de le remettre en marche deux fois, d'en descendre, d'alerter des gens à l'intérieur d'une maison, d'attendre qu'ils sortent, et au moins Mme Gentil a le temps de sortir, d'accoutumer ses yeux à la clarté du soleil et de voit le disque. Cela n'a pas pu être fait en seulement quelques secondes.

Peter Rogerson [pr2] suggère en 2016 qu'il s'agissait d'un "Mock Sun", c'est-à-dire une parhélie en météorologie. Il s'agit d'un phénomène d'optique atmosphérique constitué de lumière subtilement colorées des deux côtés du soleil, dans un halo de 22°, provoqué par la réfraction de la lumière solaire par des cristaux de glace dans l’atmosphère. Il y a parfois aussi un "pilier" partant du Soleil et une barre horizontale allant du Soleil à ses deux points de réflexion latéraux, le tout apparaissant comme une croix dans un cercle avec le soleil au centre et les deux réflexions sur le cercle à gauche et à droite du soleil. Ces parhélies se produisent généralement lorsque le soleil est près de l'horizon, car sa lumière traverse alors plus de cristaux de glace.

Ci-dessous: image avec contraste augmenté d'une parhélie avec tous ses aspects possibles:

Ci-dessous: quelques variantes:

Malheurseuement, un bon nombre de caractéristiques décrites dans l'observation ne s'accordent pas vraiment bien avec une parhélie:

Bien entendu, on peut arguer que le journal a mal reflété ce que le garçon et Mme Gentil avaient dit; mais ceci n'est en rien prouvé.

Je ne vois donc aucune explication triviale qui tienne totalement la route, et je ne vois pas pourquoi ceci ne pourrait pas être une observation d'un engin extraterrestre. Mais rien ne me permet de décider fermement.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Mesples, Allier, jeune, soucoupe, objet, poursuite, disque, rouge, violet, rotation, police, peur, multiple, bas, manoeuvres, rapide

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 17 avril 2006 Première publication.
1.0 Patrick Gross 5 mars 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [lc1], [ud1], [ud2], [ud3].
1.1 Patrick Gross 1 juillet 2010 Addition [jv5].
1.2 Patrick Gross 22 octobre 2011 Addition [lm2].
1.3 Patrick Gross 30 octobre 2011 Additions [jv2], [dj1]. Une recherche sur le web et dans mes documents n'a pas permis de trouver d'autres sources.
1.4 Patrick Gross 19 octobre 2014 Addition [ni1].
1.5 Patrick Gross 30 novembre 2016 Addition [ub1].
1.6 Patrick Gross 13 décembre 2016 Addition [lg1].
1.7 Patrick Gross 7 décembre 2016 Additions [ou1], [ld1], [mf1], [lh1], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."
1.8 Patrick Gross 16 décembre 2016 Addition [pr1].
1.9 Patrick Gross 20 avril 2019 Addition [ev1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 avril 2019.