France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

21 octobre 1954, Guînes, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: 21-oct-54-Guînes. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. gn1:] GENDARMERIE NATIONALE:

Scan

GENDARMERIE NATIONALE

COMMANDEMENT REGIONAL DE LA 2ème REGION MILITAIRE

2ème Légion de Gendarmerie
Compagnie du Pas-de-Calais
Section de [-]
N° 159/4

[Masqué], le 23 Octobre 1954

RAPPORT

du Capitaine [Masqué], Commandant la Section de Gendarmerie

sur un phénomène lumineux observé par le Maréchal des Logis Chef [Masqué], commandant la brigade de [Masqué] et le Gendarme [Masqué] de la même brigade.

REFERENCE: Note de servive n° 15/4 commandement Régional de la Gendarmerie Nationale du 11 janvier 1954.

Le 21 octobre 1954 à 19 heures 30 le Maréchal des Logis Chef [Masqué] et le gendarme [Masqué] de la Brigade de [Masqué] ont observé un phénomène lumineux alors qu'ils circulaient entre ANDRES et GUINES sur le G.C. n° 224.

Ces deux militaires se dirigeant vers Guines allaient atteindre la voie ferrée d'intérêt local (coordonnées Lambert Nord de Guerre: x=568.800- y=351.900). L'obscurité était totale, le ciel très dégagé, les étoiles visibles, le vent presque nul. Soudain ils virent une traînéLe lumineuse trèS brillante traverser le ciel à basse altitude et à très grande vitesse selon une trajectoire orientée Nord-Sud.

Cette trace lumineuse ne peut être comparée qu'au sillage lumineux pouvant être laissé par une fusée et pouvant être issue d'un engin resté invisible.

Elle avait la forme d'un cône d'une longueur pouvant aller de 200 à 300 mètres et d'un diamètre de 2 à 10 mètres, la point du cône dirigé dans le sens de la marche, la base du cône prolongé d'une multitude d'étincelles.

L'altitude du phénomène, assez difficle à déterminer, peut néanmoins se situer entre 400 et 500 mètres.

Aucun bruit n'accompagnait cette traînée qui avait la luminosité de l'éclair et qui fut visible durant 15 secondes au maximum.

Ce phénomène ne peut être classé parmi des phénomènes connus, tels qu'étoiles filantes ou météores en raison de l'importance de ses dimensions et de l'horizontalité de sa trajectoire, ni être émis par un engin ou appareil connu, fusée ou avion, étant donné sa vitesse.

signé:
[Signatures]

[Ref. gn2:] GENDARMERIE NATIONALE:

Scan

E.M. F.A.A.
BUREAU SCIENTIFIQUE
COURRIER ARRIVEE
8 NOV. 1954

RENSEIGNEMENT

Origine: 02
Source: Gendarmerie
Valeur: B/2

Par P. V. N° 482 du 10.10.1954, la Gendarmerie de [Masqué] (Oise) rapporte que le 6.10.1954 vers 20 h. M. [Masqué] demeurant [Masqué] a observé pendant environ 40 minutes de 20h.10 à 20 h. 50 un disque lumineux de couleur rouge orange d'un diamètre apparent de la moitié de la pleine lune, supportant une espèce de nacelle. Cette apparition dont l'intensité lumineuse était variable, et qui s'est alternativement éteinte et rallumée plusieurs fois, semblait se trouver au-dessus de Senlis et se déplaçait très lentement vers la droite par rapport au point d'observation.

La famille de M. [Masqué], composée de sa femme, ses 2 fils et sa belle-fille a également observé ce phénomène.

Par P: V: n° 553 du 19.10.1954, la Gendarmerie de [Masqué] (Oise), rapporte que le 18.10.1954 Mme [Masqué] et son ami [Masqué] circulant à bicyclette entre FONTENAY TORCY et SAINT SAMSON LA POTERIE ont aperçu un engin forme "cigare" se dirigeant à une vitesse prodigieuse d'ouest en est, puis tombant à la verticale. Cet appareil possédait à l'avant un phare blanc tandis qu'à l'arrière s'échappaient des flammes de couleur rouge-orange. Pendant quelques secondes, la région (encaissée) a été éclairée sur 2 à 3 km2. 300m. plus loin, la femme, qui avait dès l'apparition ressenti de violents maux de tête, a aperçu dans le phare de sa bicyclette un "homme" étrange debout et immobile sur le bas-côté de la chassée, elle se sentit les jambes paralysées. Aux dires de M. [Masqué], qui, la suivant, vit également "l'homme", elle n'en serait passé qu'à quelques centimètres.

Signalement de "l'homme": taille 1m. environ, visage noir, tête casquée, corpulence forte, veste de cuir avec plastron à reflets brillants. Les rayons lumineux de ses yeux donnaient la sensation d'émettre des décharges électriques paralysant les jambes de 2 cyclistes et leur provoquant de violent maux de tête.

Les deux témoins ont éprouvé une frayeur intense. Ces personnes sont réputées de caractère sérieux et elles ne s'adonnent pas à la boisson.

M. [Masqué] demeurant à [Masqué], déclare avoir vu à la même heure, en revenant de son travail, le "cigare" descendant à la verticale; il déclare également que la région s'en est trouvée éclairée comme en plein jour pendant l'espace de 2 secondes.

Par P. V: n°752 du 23.10.1954, la Gendarmerie [Masqué] (S.I.) rapporte que le 19.10, de 21 h.30 à 23 h. 30; Mme [Masqué] et sa fille [Masqué], ont assisté de leur fenêtre à un spectacle lumineux étrange. Le logement [Masqué] est une dépendance du château d'EU, il est en surélévation de 12 mètres par rapport au Boulevard Hélène.

Dans la direction de la côte d'Ault, appelée également Côte Saint Valéry, à environ 1 km. 500 de leur point d'observation, ces personnes ont vu des lueurs

../...

Scan

éclatantes paraissant venir d'un point terrestre. La nuit était très noire, il y avait du vent et il venait de pleuvoir fortement. Les lumières devenaient de plus en plus fortes et éblouissantes, l'émetteur restant fixe. A un moment donné des points lumineux firent lancés de l'engin émetteur dans diverses directions, ces "fusées" formaient des cercles rouges, tournoyant et revenant à leur base de départ. Ce "ballet lumineux" semble ne s'être déroulé exclusivement qu'au sol.

Les dames [Masqué] ne sont pas sujettes aux hallucinations, elles sont calmes et sensées, la jeune fille a été élevée au Collège d'EU jusqu'à l'âge de 18 ans, elle est en possession du B.E. [Brevet d'Etudes] et parle l'anglais et l'allemand.

Des personnes ont aperçu, du Pont route sur la Bresle, des lueurs inhabituelles dans la direction de la côte de Saint Valéry mais n'ont pu observer le "ballet".

Un chef monteur électricien de l'E.D.F. à qui les gendarmes ont demandé son avis, pense qu'à l'endroit indiqué deux lignes à haute tension traversant les champs, l'humidité résultant de la pluie abondante a pu provoquer un arc électrique puissant et de plusieurs couleurs. Il n'explique pas le phénomène des lumières tournoyantes.

Par P.V. n° 159/4 du 23.10.1954 la Section de Gendarmerie de [Masqué], rapporte que le 21.10.154 à 19 h. 30, le Maréchal des Logis Chef [Masqué] et le Gendarme [Masqué] de la Brigade de [Masqué] ont observé un phénomène lumineux alors qu'ils circulaient entre Andres et Guines, se dirigeant vers Guines.

Ils virent une traînée lumineuse très brillante traverser le ciel à basse altitude et à très grande vitesse suivant une trajectoire rigoureusement horizontale orientée N-S.

La chose avait la forme d'une cône, point en avant, de 200 à 300 m. de long et d'un diamètre de 2 à 10 m., la base du cône étant prolongée par une multitude d'étincelles - altitude 400 à 500 m. Aucun bruit émis - luminosité de l'éclair. Le phénomène a été visible pendant 15 secondes au maximum.

[Ref. cp1:] CLAUDE POHER, GROUPE DE RECHERCHE SUR LES OVNIS "GEPA":

En 1968-1969, avant que l'effort d'ufologie officielle du GEPAN ne soit mis en place, son futur dirigeant le Dr Claude Poher avait été un membre du groupe officieux d'ufologie GEPA, et a rassemblé et encodé sur ordinateur plus de 700 rapports d'OVNIS sur lesquels des calculs statistiques sur des facteurs multiples pouvaient être menés. Dans le fichier se trouvaient un certain nombre de rapports français d'OVNIS pour 1954, dont celui-ci.

Pour la lisibilité, une interprétation décodée des données est fournie ici après le code original qui était une chaîne de 80 caractères. Le décodage a été fait selon les indications originales, le numéro de code et sa signification générique sont données. N'oubliez pas que la signification générique de chaque code est une catégorie prédéfinie, et non pas le détail spécifique effectif. Par exemple, si l'âge du témoin principal était de 33 ans, le codage aurait alloué le nombre "3" qui correspond à la catégorie "adulte de 21 à 59 ans."

Code original:0623552110195419301JA21040113410151000002020110000000000000000000000000010000000
Lieu:GC244 Guines (Pas de Calais) - France
N. de cas:0623
Code source:55
Nature source:Rapports de sources officielles françaises: Police, Gendarmerie, Armée, pilotes
Jour:21
Mois:10
Année:54
Heure:19
Minutes:30
Type d'heure:1 = heure locale
Nombre de témoins:2 = 2
Témoin principal connu nominativement:1 = nom(s) indiqué(s)
Age du témoin principal:0 = pas d'indication
Occupation du témoin principal:4 = armée, police, pompier, inspecteur
Enquête officielle:1 = une enquête officielle a été menée
Météo:1 = beau temps, ciel dégagé pas de nuage
Durée:3 = de 10 à 59 secondes
Distance minimale témoin - phénomène:4 = de 151 à 999 mètres
Méthode d'observation:1 = oeil nu
Nombre "d'objets" observés simultanément:01 = 1
Forme "d'objet" (terminologie des témoins):5 = cone, triangulaire, "chapeau chinois", trapézoïdal
Dimensions du phénomène:10 = 10 mètres
Couleur du phénomène observé:00 = pas d'indication
Luminosité du phénomène:2 = lumineux, fluorescent
Lumières ou projecteurs sur le phénomène:0 = pas d'indication
Vitesse de déplacement du phénomène:2 = "très rapide"
Accélération du phénomène:0 = pas d'indication
Trajectoire du phénomène:1 = ligne droite ou courbe très large
Sons perçus durant l'observation:1 = pas de bruit, silence total, objet silencieux
Hauteur angulaire maximale de l'observation (horizon = 0°):0 = pas d'indication
Nature du lieu d'atterrissage:0 = pas d'indication
Nombre de points de contact avec le sol:0 = pas d'indication
Traces d'atterrissage:0 = pas d'indication
Observation "d'occupants"0 = pas d'indication
Taille des "occupants" observés:00 = pas d'indication
Tenue des "occupants":00 = pas d'indication
Tenue:0 = pas d'indication0 = pas d'indication
Comportement général des "occupants":0 = pas d'indication
Interaction des "occupants" avec le(s) témoins(s):0 = pas d'indication
Tête, cheveux:0 = pas d'indication
Voix, respiration, menton:0 = pas d'indication
Peau:0 = pas d'indication
Yeux:0 = pas d'indication
Bouches:0 = pas d'indication
Détails divers:0 = pas d'indication
Effets thermiques:0 = pas d'indication
Effets lumineux:0 = pas d'indication
Effets magnétiques (ou électromagnétiques):0 = pas d'indication
Odeur perçue par le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets physiologiques sur le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets psychologiques sur le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets sur des animaux:0 = pas d'indication
Autres effets rapportés:0 = pas d'indication
Nébulosité:1 = traînée lumieuse ou "flammes" derrière le phénomène se déplaçant
Oscillations, émission de matière:0 = pas d'indication
Rotation, vol en formation:0 = pas d'indication
Disparition instantanée:0 = pas d'indication
Halo autour du phénomène:0 = pas d'indication
Interaction témoin / phénomène (en complément des autres rubriques):0 = pas d'indication
Dessin ou photo:0 = pas d'indication
Détails de structure observés:0 = pas d'indication

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le Pas de Calais à Guînes le 21 octobre 1954 à 19:30 heures "Deux témoins gendarmes se trouvant sur la départementale 244, ont observé par ciel clair un objet en forme de cône d'une taille estimée à 10 mètres. Il était lumineux et se déplaçait en ligne droite sans aucun bruit et très rapidement en laissant une trainée lumineuse. L'observation a durée moins d'une minute et la distance estimée entre les témoins et l'objet était inférieure à mille mètres."

Luc Chastan indique que la source est "Les Universons par Poher Claude ** http://www.premiumwanadoo.com/universons/"

[Ref. ge1:] "GROUPE D'ETUDES ET D'INFORMATIONS SUR LES PHENOMENES AEROSPATIAUX NON IDENTIFIES":

[D244] DE ANDRES (62) VERS GUINES (62) 21.10.1954
Observé le: 21-10-1954
Région: Nord-Pas-de-Calais
Département: Pas-de-Calais
Classe: B
Résumé: Observatoins du passage silencieux N-S d'une trainée lumineuse dans le ciel: probable observation du passage d'un bolide.
Description:

Le 21 octobre 1954 à 19h30 deux gendarmes observent durant au plus 15 secondes une traînée lumineuse très brillante qui traverse silencieusement le ciel à grande vitesse en direction Nord-Sud. Dans la nuit sombre avec ciel dégagé et étoiles visibles, cette traînée a la forme d’un cône avec la pointe en avant et la base prolongée par de nombreuses étincelles. Sa trajectoire est horizontale.

Bien que les témoins excluent (à tort) un météore « en raison de l’importance de ses dimensions et de l’horizontalité de sa trajectoire » c’est probablement ce qu’ils ont vu.

Le GEIPAN classe ce cas B: probable observation du passage d'un bolide provoqué par la rentrée dans l'atmosphère d'un météoroide naturel qui se fragmente.

Compte-rendu: Aucun.

Détails du témoignage
Témoin
Date de l'observation 21-10-1954
Numéro de pièce
Age Adulte (au-delà de 18 ans)
Profession Autre Catégorie
Sexe Masculin
Réaction Curiosité Active
Crédibilité
Conditions
Environnement Chemins départementaux,Routes
Conditions météo Ciel Dégagé
Heure de l'observation Chiffrée: 18 heures - 20 heures
Cadre de référence Ciel ou nuages
Distance entre phénomène et témoin Non-précisé
Début de l'observation Début d'observation par témoin
Fin de l'observation Fin d'observation par phénomène
Localisation
Angle du site Autres;Autres
Direction d'observation Nord
Cap Nord
Trajectoire Ligne droite;Ligne droite
Nature de l'observation Termes descriptifs (lumières, etc)
Caractéristique de l'observation Unique;Avec trainée, queue, étincelles,
Forme globale Conique, triangle
Couleur Non-précisé
Taille apparente Chiffrée
Vitesse apparente Rapide, grande, vite
Bruit Aucun bruit
Effet sur l'environnement Non-précisé
Nombre 1

Détails du témoignage
Témoin
Date de l'observation 21-10-1954
Numéro de pièce
Age Adulte (au-delà de 18 ans)
Profession Autre Catégorie
Sexe Masculin
Réaction Curiosité Active
Crédibilité Crédibilité Normale
Conditions
Environnement Chemins départementaux,Routes
Conditions météo Ciel Dégagé
Heure de l'observation Chiffrée: 18 heures - 20 heures
Cadre de référence Ciel ou nuages
Distance entre phénomène et témoin Non-précisé
Début de l'observation Début d'observation par témoin
Fin de l'observation Fin d'observation par phénomène
Localisation
Angle du site Autres;Autres
Direction d'observation Nord
Cap Nord
Trajectoire Ligne droite;Ligne droite
Nature de l'observation Termes descriptifs (lumières, etc)
Caractéristique de l'observation Unique;Avec trainée, queue, étincelles,
Forme globale Conique, triangle
Couleur Non-précisé
Taille apparente Chiffrée
Vitesse apparente Rapide, grande, vite
Bruit Aucun bruit
Effet sur l'environnement Non-précisé
Nombre 1

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas deux fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541021 21.10.1954 Andres Guines France 19.30
19541021 21.10.1954 Guines France 19.30 NL

Explications:

Non encore recherchée.

Description plutôt évidente d'un météore.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Guînes, Guine, Guine, Pas-de-Calais, officiel, multiple, journée, triangle, lumineux, rapide, traînée, météore

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 17 septembre 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 12 janvier 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 21 janvier 2017 Additions [gn1], [gn2], [ge1], [ub1]. Changement du nom de ville "Guine" en "Guînes".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 21 janvier 2017.