France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

18 octobre 1954, Saint-Samson-la-Poterie, Oise:

Référence pour ce cas: 18-oct-54-SaintSamsonLaPoterie. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. om1:] JOURNAL "L'OISE MATIN:"

Scan

LE PASSAGE D'UN CIGARE VOLANT VU
à St-Samson-la-Poterie

Après l'ouvrier trépané de Quarouble, le martien affectueux d'Auvergne, les soucoupes volantes de la Chapelle-en-Serval, l'atterrissage mystérieux de St-Crépin-Ibouvillers sans compter les centaines de manifestations insolites de vaisselle diabolique, voici le cigare volant de St-Samson-la-Poterie et son passager issu de la "guerre des mondes."

Là, comme à St-Crépin, nous nous sommes rendus sur place. L'apparition était récente et les témoins prolixes. Nous avons eu la primeur de l'interview et des... recherches. Presque infructueuses, empressons-nous de le lire sans que cela puisse entamer notre volonté de renouveler ce genre d'enquête.

Le rayon lumineux

Lundi soir, le ciel était clair, les étoiles brillaient. Il était 20h45 quand M. André Vasseur, 25 ans, ouvrier à la briqueterie de St-Samson-la-Poterie regagnait à bicyclette, son domicile. Il était accompagné de sa femme. Tous deux venaient de passer quelques instants chez les beaux-parents d'André Vasseur à Fontenay-Tory.

Ils allaient aborder la descente qui précède Héricourt-St-Samson lorsque leur attention fut attirée par une lueur rouge en forme de cigare, immobile dans le ciel à une altitude importante.

D'un seul coup, nous dit André Vasseur, la lueur plongea vers le sol à une vitesse vertigineuse laissant derrière elle une traînée rouge formant comme une queue.

L'engin disparut derrière une haie à quelques centaines de mètres de la route."

Les jeunes gens n'étaient pas au bout de leur surprise. Parvenus au sommet de la côte, Mme Vasseur poussa un cri affreux.

- "Un cri de bête," précisa son mari.

Sur le bord de la route, à quelques centimètres de son guidon, un être étrange dardait sur elle un regard impressionnant.

- "Je l'avais vu, moi aussi, mais je n'ai pas eu la force de pousser un cri. Il avait un mètre environ. De forme humaine, mais trapu, la tête coiffée d'un casque enfoncé dans les épaules, ses yeux m'ont frappé. Il s'en échappait un faisceau lumineux de couleur orange qui nous suivait.

- "Ma femme n'avait plus la force de crier. Elle est tombée sans connaissance. Je l'ai relevée et tenant les deux bicyclettes à la main je me suis enfui.

- "Si ç'avait été dans la côte, j'aurais été incapable de poursuivre mon chemin.

- "Je me suis retourné, le faisceau me suivait toujours. Le "petit bonhomme" n'avait pas bougé. Rentrés à la maison nous n'avons pu ni manger ni dormir. Deux heures plus tard j'étais encore décomposé.

Deux traces suspectes

Nous sommes revenus sur "les lieux" en compagnie d'André Vasseur, qu'accompagnait sa femme et son employeur, M. André Eriard.

- "Vasseur, nous a dit ce dernier, est un garçon sobre, travailleur, parfaitement équilibré. Il est particulièrement courageux et il faut vraiment qu'il y ait eu quelque chose de sensationnel pour qu'il ait perdu son sang-froid.

On refait le chemin parcouru la veille par les témoins.

- "C'est là qu'il était, nous affirme Mme Vasseur encore effrayée."

Les gendarmes de Formerie, l'inspecteur Dejean, des renseignements généraux, le garde-champêtre de St-Samson qui les a rejoint inspectent les environs. A quelques mètres de l'endroit indiqué, on relève sur le bas-côté deux empreintes rondes et profondes de quelques centimètres de diamètre. Il est bien entendu impossible d'y attacher la moindre importance. Nous parcourons les prés voisins sous les regards indifférents d'un troupeau de bovins. Pas la moindre trace d'atterrissage, pas le plus faible indice.

- "Je n'irais plus chez ma mère le soir, conclut Mme Vasseur. Les millions de prime ne m'intéressent pas. Pour rien au monde je ne voudrais revoir ce que j'ai vu."

Nous insistons pour savoir si les époux Vasseur ont déjà vu des avions de ligne au-dessus de leur village - ils nous en font une descriptions précise - , s'ils avaient lundi soir fêté un événement quelconque:

- "Nous avions bu une tasse de café et nous n'avions pas dîné!"

D'autres personnes ont vu le cigare volant: MM Edmond Nantier, Dael, Lair. Ils en font une description identique. - L'heure de l'apparition est concordante. Et ils ne se sont pas rencontrés avant leur déposition.

Un témoignage de plus à joindre à notre dossier déjà imposant mais pas le moindre soupçon de preuve. Les cigares volants du Beauvaisis gardent leur secret.

[Ref. gn1:] GENDARMERIE NATIONALE:

Scan

E.M. F.A.A.
BUREAU SCIENTIFIQUE
COURRIER ARRIVEE
8 NOV. 1954

RENSEIGNEMENT

Origine: 02
Source: Gendarmerie
Valeur: B/2

Par P. V. N° 482 du 10.10.1954, la Gendarmerie de [Masqué] (Oise) rapporte que le 6.10.1954 vers 20 h. M. [Masqué] demeurant [Masqué] a observé pendant environ 40 minutes de 20h.10 à 20 h. 50 un disque lumineux de couleur rouge orange d'un diamètre apparent de la moitié de la pleine lune, supportant une espèce de nacelle. Cette apparition dont l'intensité lumineuse était variable, et qui s'est alternativement éteinte et rallumée plusieurs fois, semblait se trouver au-dessus de Senlis et se déplaçait très lentement vers la droite par rapport au point d'observation.

La famille de M. [Masqué], composée de sa femme, ses 2 fils et sa belle-fille a également observé ce phénomène.

Par P. V. n° 553 du 19.10.1954, la Gendarmerie de [Masqué] (Oise), rapporte que le 18.10.1954 Mme [Masqué] et son ami [Masqué] circulant à bicyclette entre FONTENAY TORCY et SAINT SAMSON LA POTERIE ont aperçu un engin forme "cigare" se dirigeant à une vitesse prodigieuse d'ouest en est, puis tombant à la verticale. Cet appareil possédait à l'avant un phare blanc tandis qu'à l'arrière s'échappaient des flammes de couleur rouge-orange. Pendant quelques secondes, la région (encaissée) a été éclairée sur 2 à 3 km2. 300m. plus loin, la femme, qui avait dès l'apparition ressenti de violents maux de tête, a aperçu dans le phare de sa bicyclette un "homme" étrange debout et immobile sur le bas-côté de la chassée, elle se sentit les jambes paralysées. Aux dires de M. [Masqué], qui, la suivant, vit également "l'homme", elle n'en serait passé qu'à quelques centimètres.

Signalement de "l'homme": taille 1m. environ, visage noir, tête casquée, corpulence forte, veste de cuir avec plastron à reflets brillants. Les rayons lumineux de ses yeux donnaient la sensation d'émettre des décharges électriques paralysant les jambes de 2 cyclistes et leur provoquant de violent maux de tête.

Les deux témoins ont éprouvé une frayeur intense. Ces personnes sont réputées de caractère sérieux et elles ne s'adonnent pas à la boisson.

M. [Masqué] demeurant à [Masqué], déclare avoir vu à la même heure, en revenant de son travail, le "cigare" descendant à la verticale; il déclare également que la région s'en est trouvée éclairée comme en plein jour pendant l'espace de 2 secondes.

Par P. V. n°752 du 23.10.1954, la Gendarmerie [Masqué] (S.I.) rapporte que le 19.10, de 21 h.30 à 23 h. 30; Mme [Masqué] et sa fille [Masqué], ont assisté de leur fenêtre à un spectacle lumineux étrange. Le logement [Masqué] est une dépendance du château d'EU, il est en surélévation de 12 mètres par rapport au Boulevard Hélène.

Dans la direction de la côte d'Ault, appelée également Côte Saint Valéry, à environ 1 km. 500 de leur point d'observation, ces personnes ont vu des lueurs

../...

Scan

éclatantes paraissant venir d'un point terrestre. La nuit était très noire, il y avait du vent et il venait de pleuvoir fortement. Les lumières devenaient de plus en plus fortes et éblouissantes, l'émetteur restant fixe. A un moment donné des points lumineux firent lancés de l'engin émetteur dans diverses directions, ces "fusées" formaient des cercles rouges, tournoyant et revenant à leur base de départ. Ce "ballet lumineux" semble ne s'être déroulé exclusivement qu'au sol.

Les dames [Masqué] ne sont pas sujettes aux hallucinations, elles sont calmes et sensées, la jeune fille a été élevée au Collège d'EU jusqu'à l'âge de 18 ans, elle est en possession du B.E. [Brevet d'Etudes] et parle l'anglais et l'allemand.

Des personnes ont aperçu, du Pont route sur la Bresle, des lueurs inhabituelles dans la direction de la côte de Saint Valéry mais n'ont pu observer le "ballet".

Un chef monteur électricien de l'E.D.F. à qui les gendarmes ont demandé son avis, pense qu'à l'endroit indiqué deux lignes à haute tension traversant les champs, l'humidité résultant de la pluie abondante a pu provoquer un arc électrique puissant et de plusieurs couleurs. Il n'explique pas le phénomène des lumières tournoyantes.

Par P.V. n° 159/4 du 23.10.1954 la Section de Gendarmerie de [Masqué], rapporte que le 21.10.154 à 19 h. 30, le Maréchal des Logis Chef [Masqué] et le Gendarme [Masqué] de la Brigade de [Masqué] ont observé un phénomène lumineux alors qu'ils circulaient entre Andres et Guines, se dirigeant vers Guines.

Ils virent une traînée lumineuse très brillante traverser le ciel à basse altitude et à très grande vitesse suivant une trajectoire rigoureusement horizontale orientée N-S.

La chose avait la forme d'une cône, point en avant, de 200 à 300 m. de long et d'un diamètre de 2 à 10 m., la base du cône étant prolongée par une multitude d'étincelles - altitude 400 à 500 m. Aucun bruit émis - luminosité de l'éclair. Le phénomène a été visible pendant 15 secondes au maximum.

[Ref. lo1:] CORAL ET JIM LORENZEN:

Les auteurs indiquent qu'une observation de masse d'un objet a eu lieu à environ 20:40 la nuit du 18 octobre à Fontenay-Forcy [Torcy], France, où un homme et son épouse ont vu un objet luminescent en forme de cigare d'une couleur rougeâtre en vol. Il a soudainement plongé vers eux et a atterri non loin de la route mais caché de la vue par les broussailles environnantes. Le couple a marché jusqu'au sommet d'une colline. Là où ils se sont trouvés face à face avec un être de forme humaine d'environ trois pieds de haut, qui portait un casque. Les "yeux" ont semblé luminescents, d'une couleur orange. Un des témoins a perdu connaissance. Quatre autres témoins ont rapporté observer la machine en vol au même moment que le couple d'un autre endroit. Un troisième groupe de témoins indépendants à Sanson-la-Poterie a observé l'engin pendant qu'il volait au loin à grande vitesse, et à basse altitude, illuminant la campagne.

[Ref. cp1:] CLAUDE POHER, GROUPE DE RECHERCHE SUR LES OVNI "GEPA":

En 1968-1969, avant que l'effort d'ufologie officielle du GEPAN ne soit mis en place, son futur dirigeant le Dr Claude Poher avait été un membre du groupe officieux d'ufologie GEPA, et a rassemblé et encodé sur ordinateur plus de 700 rapports d'OVNIS sur lesquels des calculs statistiques sur des facteurs multiples pouvaient être menés. Dans le fichier se trouvaient un certain nombre de rapports français d'OVNIS pour 1954, dont celui-ci.

Pour la lisibilité, une interprétation décodée des données est fournie ici après le code original qui était une chaîne de 80 caractères. Le décodage a été fait selon les indications originales, le numéro de code et sa signification générique sont données. N'oubliez pas que la signification générique de chaque code est une catégorie prédéfinie, et non pas le détail spécifique effectif. Par exemple, si l'âge du témoin principal était de 33 ans, le codage aurait alloué le nombre "3" qui correspond à la catégorie "adulte de 21 à 59 ans."

Code original:0627551810195420451JA3132010240013ZZZZ000140500000011015000020000000200000000000
Lieu:Formerie (Oise) - France
N. de cas:0627
Code source:55
Nature source:Rapports de sources officielles française: Police, Gendarmerie, Armée, pilotes
Jour:18
Mois:10
Année:1954
Heure:20
Minutes:45
Type d'heure:1 = heure locale
Nombre de témoins:3 = 3
Témoin principal connu nominativement:1 = nom(s) indiqué(s)
Age du témoin principal:3 = Adulte de 21 à 59 ans
Occupation du témoin principal:2 = fermier, docker, marine, gardien
Enquête officielle:1 = une enquête officielle a été menée
Météo:0 = pas d'indication
Durée:2 = de 1 à 9 secondes
Distance minimale témoin - phénomène:4 = de 151 à 999 m
Méthode d'observation:0 = pas d'indication
Nombre "d'objets" observés simultanément:01 = 1
Forme "d'objet" (terminologie des témoins):3 = cigare, cylindre, fusée
Dimensions du phénomène:ZZZZ = pas d'indication
Couleur du phénomène observé:00 = pas d'indication
Luminosité du phénomène:0 = pas d'indication
Lumières ou projecteurs sur le phénomène:1 = projecteurs, phares, lumières, "hublots"
Vitesse de déplacement du phénomène:4 = vitesse "étourdissante" et adjectifs équivalent
Accélération du phénomène:0 = pas d'indication
Trajectoire du phénomène:5 = trajectoire complexe avec une certaine régularité. suivant une rivière ou une route sinueuse
Sons perçus durant l'observation:0 = pas d'indication
Hauteur angulaire maximale de l'observation (horizon = 0°):0 = pas d'indication
Nature du lieu d'atterrissage:0 = pas d'indication
Nombre de points de contact avec le sol:0 = pas d'indication
Traces d'atterrissage:0 = pas d'indication
Observation "d'occupants":1 = débarquement d'un ou plusieurs occupants, sans avoir compté
Taille des "occupants" observés:0150 = 1 m 50
Tenue des "occupants":01 = casque
Tenue:5 = "tenue métallique"
Comportement général des "occupants":0 = pas d'indication
Interaction des "occupants" avec le(s) témoins(s):0 = pas d'indication
Tête, cheveux:0 = pas d'indication
Voix, respiration, menton:0 = pas d'indication
Peau:2 = peau sombre
Yeux:0 = pas d'indication
Bouches:0 = pas d'indication
Détails divers:0 = pas d'indication
Effets thermiques:0 = pas d'indication
Effets lumineux:0 = pas d'indication
Effets magnétiques (ou électromagnétiques):0 = pas d'indication
Odeur perçue par le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets physiologiques sur le(s) témoin(s):0 = pas d'indication
Effets psychologiques sur le(s) témoin(s):2 = mal de tête, perte de mémoire
Effets sur des animaux:0 = pas d'indication
Autres effets rapportés:0 = pas d'indication
Nébulosité:0 = pas d'indication
Oscillations, émission de matière:0 = pas d'indication
Rotation, vol en formation:0 = pas d'indication
Disparition instantanée:0 = pas d'indication
Halo autour du phénomène:0 = pas d'indication
Interaction témoin / phénomène (en complément des autres rubriques):0 = pas d'indication
Dessin ou photo:0 = pas d'indication
Détails de structure observés:0 = pas d'indication

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

284) 18 Octobre 1954, 20h40. Fontenay-Torcy (France):

M. et Mme Lherminier aperçurent un objet rouge, en forme de cigare, plonger vers eux en laissant derrière lui une traînée rouge et atterrir près de la route. Une fois arrivés au sommet de la colline, ils se trouvèrent face à face avec une silhouette humaine, épaisse, haute d'environ 1 mètre. Cette créature portait un casque et ses yeux émettaient une lueur orange. Un des témoins s'évanouit. Quatre autres personnes ont vu cet objet en vol dans des lieux différents. La campagne environnante était éclairée sur 2 ou 3 kilomètres. (Personnel).

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 18 octobre 1954 à Fontenay-Torcy, un homme et son épouse ont rapporté qu'ils avaient vu un objet rouge en forme de cigare dans le ciel. L'objet a soudainement plongé vers eux en laissant derrière lui une traînée rougeâtre, et a atterri derrière des buissons.

Quand les témoins ont atteint le faîte d'une colline, ils se sont trouvés face à face avec "un individu corpulent, d'apparence humaine", mais de seulement un mètre de haut. L'individu portait un casque et ses yeux brillaient d'une lueur orange. L'un des deux témoins a perdu connaissance.

L'auteur ajoute que quatre personnes ont vu cet objet s'envoler d'un autre endroit et un troisième groupe de témoins à Sanson-la-Poterie, une autre ville, a vu "l'équipage s'envoler" à "une vitesse extraordinaire" en direction de l'ouest et la campagne a été illuminée sur une étendue de deux kilomètres.

Et:

284

18 Octobre 1954, 20h40. Fontenay-Torcy (France):

M. et Mme Lherminier aperçurent un objet rouge, en forme de cigare, plonger vers eux en laissant derrière lui une traînée rouge et atterrir près de la route. Une fois arrivés au sommet de la colline, ils se trouvèrent face à face avec une silhouette humaine, épaisse, haute d'environ 1 mètre. Cette créature portait un casque et ses yeux émettaient une lueur orange. Un des témoins s'évanouit. Quatre autres personnes ont vu cet objet en vol dans des lieux différents. La campagne environnante était éclairée sur 2 ou 3 kilomètres. (Personnel; Magonia).

[Ref. gl1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les auteurs indiquent que le 18 octobre 1954 à 20:45 dans l'Oise à Fontenay-Torcy, une cycliste, Mme Lherminier roule sur la CD 133, se dirigeant vers Saint-Samson-la-Poterie. A 500m de Fontenay, elle aperçoit un engin lumineux venant de l'ouest et se dirigeant vers l'est. Mme Lherminier évalue son altitude à 200m. Il a la forme d'un cigare long de 3 à 4m. A l'avant, un phare blanc qui éclaire la région sur une superficie de 3 à 4 km². A l'arrière, une traînée rouge. Il semble être éclairé sur le pourtour. Il descend verticalement, comme un ascenseur, et se pose dans une prairie. Bien qu'impressionnée, Mme Lherminier continue à rouler. Elle parcourt encore 300m environ. Sur le bas-côté de la route, elle aperçoit alors un être étrange. Il a à peine 1m de haut. Il porte une veste de cuir avec un plastron à reflets brillants. Son visage est noir. Il est coiffé d'un casque et est trapu.

Mme Lherminier passe à moins de 10m du petit être. Elle reçoit comme une décharge électrique au moment où elle se voit fixée par deux yeux lumineux. Ses jambes lui semblent soudain paralysées. Elle a beaucoup de mal à continuer à pédaler pour s'éloigner.

[Ref. pr1:] PETER ROGERSON:

461 18 octobre 1954 2040 hrs

FONTENAY-TORCY (FRANCE) Mr & Mme Lherminier ont vu un objet rouge en forme de cigare plonger vers eux et atterrir sur la route. Arrivés au sommet d'une colline, ils ont été confrontés à une silhouette humaine volumineuse d'environ un mètre. La créature portait un casque et ses yeux brillaient en orange. Quatre autres témoins ont vu l'objet en vol à partir d'emplacements distincts. La campagne a été illuminée sur 2 ou 3 km. (M284; Magonia 85)

[Ref. hj1:] HENRI JULIEN:

L'auteur indique qu'il y a des cas avec "Bibendum", l'exacte réplique du personnage qui symbolisait une marque de pneumatiques, vu notemment le 18 octobre 1954 à Fontenay-Torcy (Oise) et en novembre 1954 entre Avesne et Louvroie (Maubeuge). Cet humanoïde a des boudins autour des bras. Il est petit (moins d'un mètre), massif, porte un casque aussi large que ses épaules. Il a été observé à une distance de quatre mètres.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 18 octobre 1954 à Fontenay-Torcy Mr. et Mme Lherminier "ou M. A Vasseur et sa femme" selon "Le Parisien Libéré", soit un ouvrier briquetier et sa femme, roulent à bicyclette sur la D13, selon Jacques Vallée, ou, selon Charles Garreau, Mme Lherminier roule à bicyclette.

Ils ou elle aperçoivent un cigare lumineux long de 3 à 4 mètres avec à l'avant un phare blanc qui éclaire la région sur 3 ou 4 kilomètres carrés et qui descend vers eux. Il a une traînée rouge à l'arrière et semble éclairé sur le pourtour. Il descend verticalement comme un ascenseur et se pose dans une prairie.

Comme ils ou elle atteint le sommet d'une colline, ils ou elle se trouve face avec un individu d'apparence humaine, trapu, de un mètre de haut, portant une veste de cuir à plastron brillant, un casque, et ayant des yeux lumineux brillant d'une lueur orange.

Mme Lherminier, quand elle est passée à moins de 10 mètres de l'être, a reçu comme une décharge électrique quand l'être l'a fixée, et ses jambes ont semblé soudain paralysées. Selon Charles Garreau elle a eu du mal à continuer à pédaler. Un des deux témoins [?] a perdu connaissance, selon Jacques Vallée.

A Samson-la-Poterie, un troisième [?] groupe de témoins a vu l'appareil s'envoler en direction de l'ouest, et la campagne a été illuminée sur une étendue de deux kilomètres.

Les auteurs mentionnent quatre autres témoins en un autre lieu, et des traces de pas de l'être.

Les sources sont indiquées comme le cas 284 du catalogue de Jacques Vallée; "Face aux ET" de C. Garreau et R. Lavier en pages 187-188; Le Parisien Libéré, édition de l'Oise du 18 octobre 1954.

[Ref. jv3:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 18 octobre 1954, à Fontenay-Torcy, en France, un homme et son épouse ont rapporté qu'ils ont vu un objet rouge en forme de cigare dans le ciel. Il a soudainement plongé vers eux, laissant une traînée rougeâtre, et a atterri derrière un buisson. Ils ont atteint le sommet d'une colline et ils se sont trouvés confrontés à un individu massif, d'aspect humain mais de seulement 3 pieds de haut. Il portait un casque, ses yeux ont rougeoyé d'une lumière orange. L'un dans le couple a perdu connaissance. Quatre autres personnes ont vu l'objet en vol d'un autre endroit, un troisième groupe de témoins indépendants à Sanson-la-Poterie, une autre ville, on vu voler l'engin à l'ouest à une vitesse énorme. La campagne a été illuminée sur une aire d'un à deux miles de large.

[Ref. lg2] LOREN GROSS:

Le 18 octobre. Fontenay-Torcy, France. (8:40 p.m.)

"Des yeux de ver luisant".

Un couple français, M. et Mme. Lherminier, a dit aux autorités qu'un corps rouge fusiforme descendu du ciel du soir et s'est posé à un endroit en bas de la route de leur côté. Arrivant sur une crête de colline, l'homme et sa femme se sont retrouvés confrontant une créature trapue, d'environ trois pieds de haut et portant un casque. La créature, ont-ils dit, avait eu des yeux orange incandescents inoubliables. Quatre autres personnes dans le secteur ont fait des observations indépendantes d'un OVNI dans ce secteur général à ce moment. 147.

  • 147. Vallee, Jacques. Dimensions. p.109.

[Ref. lg1:] LOREN GROSS:

Le 18 octobre. Fontenay-Forcy [sic], France. (20h40)

"Observation de masse".

Une goutte rougeâtre s'abattit sur un couple près de Fontenay-Forcy, atterrissant derrière des arbustes qui le présentaient. L'homme et la femme se précipitèrent vers l'endroit où se trouvait l'objet et, à leur grand étonnement, se retrouvèrent face à face avec une silhouette de trois pieds de haut, portant un casque par lequel on enregistrait. Le mystérieux objet aérien a été signalé dans la région par quatre témoins indépendants. Un autre groupe à Sanson-la-Poterie aperçut un objet étrange s'éloignant du lieu de débarquement supposé à grande vitesse. 154.

  • 154. Lorenzen, Coral et Lorenzen, Jim. UFOs: Flying Saucer Occupants. p.97.

[Ref. re1:] KEVIN RANDLE ET RUSS ESTES:

Les auteurs indiquent que le 18 octobre 1954, à Fontenay-Forey [sic], France, un couple a observé un engin en forme de cigare qui a plongé soudainement vers le sol. Le couple s'en est approché et a vu un être d'environ 3 pieds de haut. Ses yeux semblaient briller en orange. Quatre autres témoins ont déclaré avoir vu le cigare rougeoyant en vol.

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

L'auteur indique que le 18 octobre 1954 à 20:45 entre Fontenay-Torcy et Héricourt et Saint-Samson-la-Poterie, Mr. et Mme André Vasseur sont à bicyclette sur la D113, et aperçoivent un cigare lumineux qui a semblé atterrir derrière une haie.

Quand ils ont atteint le sommet d'une légère montée, dont Jean Sider pense qu'elle cachait probablement le point d'atterrissage, ils ont soudain distingué sur le bord de la route un être d'environ 1 mètre de haut, trapu, mais de forme humaine.

Il portait un casque très curieux qui paraissait rentrer dans les épaules, et de ses yeux s'échappaient un faisceau lumineux de couleur orange dirigé vers les témoins.

Mme Vasseur a poussé un cri et est tombée sans connaissance, son mari l'a relevée, et le couple s'est enfui tant bien que mal. Arrivés à leur maison, ils ont perdu l'appétit et le sommeil.

La Gendarmerie, et l'inspecteur Dejean des Renseignements Généraux, sont venus sur place le lendemain, et ont relevé à quelques mètres de l'endroit indiqué seulement deux traces rondes profondes de quelques centimètres, et rien d'autre.

L'enquête de voisinage a indiqué que Mr. Vasseur est un travailleur sobre et parfaitement équilibré.

Jean Sider indique que d'autres témoins nommément cités on vu l'objet en forme de cigare le même soir à la même heure et dans le même secteur.

Il indique que la source est L'Oise-Matin, de Compiègne, du 20 octobre 1954 en page 10, et que Michel Figuet cite des effets et des noms de témoins différents.

[Ref. lh1] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4198: 1954/10/18 20:40 10 1:46:20 E 49:34:20 N 3333 WEU FRN OIS A:A

FONTENAY-TORCY,FR:6 SEP.OBS:SCP ATTERRI:OIDE CASQUE:ZONE ILLUMINEE:>>W:/r30+/r217p210

RefN° 4 VALLEE:DIMENSIONS: Casebook/Contact. Page No. 95 : PATURAGE

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 18 octobre, en France, à Fontenay Torcy à "20 h 40 les époux Lherminier aperçurent un objet en forme de cigare rouge, plonger vers eux en laissant derrière lui une traînée rouge et atterrir près de la route. Une fois arrivés au sommet de la colline ils se trouvèrent face à face avec une silhouette humaine épaisse, haute d'environ 1 m. Cette créature portait un casque et ses yeux émettaient une lueur orange. Un des témoins s'évanouit. Quatre autres personnes ont vu cet objet dans des lieux différents. La campagne était éclairée sur 2 ou 3 kilomètres."

Les sources sont indiquées comme "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 285".

[Ref. sd1:] STEVEN DUNN:

Fonetay-Forey, FR [sic]
18 Oct 54

Un couple a vu un engin en forme de cigare pendant qu'il plongeait soudainement vers la terre. Ils ont vu un être d'environ 3 pieds de haut. C'est yeux [sic] ont semblé rougeoyer en orange. 4 autres témoins ont également vu l'engin.

CE-3-102 Randle/Estes FOV pg 270

[Ref. ar1:] ALBERT ROSALES:

184.

Lieu. St Samson-La-Poterie, France

Date: 19 octobre 1954

Heure: 2045

André Vasseur, 25 ans, et son épouse retournaient à la maison sur leur bicyclette et approchaient la descente qui précède Héricourt-St Samson quand leur attention a été attirée par une lueur rouge en forme de cigare, immobile dans le ciel. Tout d'un coup l'objet en forme de cigare brillant a plongé vers la terre à une allure terrible, laissant une traînée rouge ressemblant à une queue. L'engin a disparu derrière une haie à quelques cent mètres de la route. Le jeune couple est arrivé au-dessus d'une colline quand Mme Vasseur a émis un cri terrible. Sur le bord de la route, à quelque centimètre de son guidon, un être étrange se tenait en la regardant fixement. Le personnage était de forme humaine, mais de posture accroupie, avec sa tête couverte avec un casque inséré dans les épaules. Un rayon de la lumière de couleur orange était émis de ses yeux, qui a suivi les témoins. Son épouse a perdu conscience et est tombée à la terre. André a continué avec son épouse et s'est retourné pour voir que l'être ne s'était toujours pas déplacé. Ils ont tous deux souffert d'insomnie après l'incident. La police a apparemment trouvé des empreintes de pas mystérieuses à l'emplacement.

HC addendum

Source: LDLN numéro inconnu

Type: C

[Ref. ar2:] ALBERT ROSALES:

178.

Lieu. Fontenay-Torcy France

Date: 18 octobre 1954

Heure: 2040

M. et Mme Lherminier ont vu un objet rouge en forme de cigare plonger vers eux, laissant une traînée rougeâtre, et atterrir près de la route. Au moment d'atteindre le sommet de la colline, ils ont été confrontés à un personnage humain trapu, d'environ 3,5 de haut, portant un casque. Les yeux de la créature étaient incandescents avec une lumière orange. Un témoin s'est évanoui sur place. 4 autres ont vu l'objet en vol, depuis des endroits séparés. La campagne a été illuminée sur plus de 2 ou 3 kilomètres.

Humcat 1954-104

Source: Jacques Vallee, Passport to Magonia

Type: C

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

19 octobre

1954 - Aussi à 20:45 près de St. Samson-La-Poterie, France André Vasseur, 25 ans, et son épouse retournaient à la maison sur leur bicyclette et approchaient la descente qui précède Héricourt-St Samson quand leur attention a été attirée par une lueur rouge en forme de cigare, immobile dans le ciel. Tout d'un coup l'objet en forme de cigare brillant a plongé vers la terre à une allure terrible, laissant une traînée rouge ressemblant à une queue. L'engin a disparu derrière une haie à quelques cent mètres de la route. Le jeune couple est arrivé au-dessus d'une colline quand Mme Vasseur a émis un cri terrible. Sur le bord de la route, à quelque centimètre de son guidon, un être étrange se tenait en la regardant fixement. Le personnage était de forme humaine, mais de posture accroupie, avec sa tête couverte avec un casque inséré dans les épaules. Un rayon de la lumière de couleur orange était émis de ses yeux, qui a suivi les témoins. Son épouse a perdu conscience et est tombée à la terre. André a continué avec son épouse et s'est retourné pour voir que l'être ne s'était toujours pas déplacé. Ils ont tous deux souffert d'insomnie après l'incident. La police a apparemment trouvé des empreintes de pas mystérieuses à l'emplacement. (Source: Albert S. Rosales, Humanoid Contact Database 1954, citant LDLN).

[Ref. dj2:] DONALD JOHNSON:

Ce jour-là

18 octobre

[...]

1954 – Fontenay-Torey [sic], France. A 20:40 Mr. et Mme Lherminier ont vu un objet rouge en forme de cigare piquer vers eux avec une traînée rougeâtre et atterrir près de la route. En atteignant le sommet de la colline, ils ont été confrontés à un personnage humain trapu d'environ un mètre (3,3 pieds) de haut. La créature a porté un casque et ses yeux brillaient d'une lumière orange. Un témoin s'est évanoui sur place. Quatre autres ont vu l'objet en vol en des endroits séparés. La campagne a été illuminée sur plus de 2 ou 3 kilomètres. (Source: Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 233).

[...]

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Lundi 18 octobre 1954

[...]

A Sanson-la-Poterie, un 3ème groupe de témoins voit l'appareil s'envoler à une vitesse extraordinaire en direction de l'ouest. La campagne est illuminée sur une distance de 2 à 3 km.

[...]

Et:

Lundi 18 octobre 1954

[...]

20:40 A Fontenay-Torcy (France), M. et Mme Lherminier aperçoivent 1 objet rouge en forme de cigare, plonger vers eux en laissant derrière lui une traînée rouge et atterrir près de la route. Une fois arrivés au sommet de la colline, ils se trouvent face à face avec une silhouette humaine, épaisse, haute d'environ 1 m. Cette créature porte un casque et ses yeux émettaient une lueur orange. Un des témoins s'évanouit. 4 autres personnes ont vu cet objet en vol dans des lieux différents. La campagne environnante était éclairée sur 2 ou 3 km.

[...]

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans l'Oise à Fontenay Torcy le 18 octobre 1954 à 20:40 heures, "Un couple roulent à bicyclette sur la D133. Peu avant la descente qui précède Héricourt-St-Samson, ils aperçoivent, un cigare lumineux long de 3 à 4 mètres, avec à l'avant, un phare blanc qui éclaire la région sur 3 à 4 kilomètres carrés. A l'arrière, une traînée rouge. Il semble éclairé sur le pourtour. Il descend vers eux verticalement comme un ascenseur, et se pose derrière une haie à quelques centaines de mètres de la route.

"Comme ils atteignent le faîte d'une colline, les témoins se trouvent face à face avec un individu d'un mètre de haut, corpulent, d'apparence humaine. Il porte un casque, une veste de cuir avec un plastron à reflets brillants et ses yeux brillent d'une lueur orange. La femme qui l'a vue la première pousse un cri, il lui semble recevoir comme une décharge électrique au moment où elle se voit fixée par deux yeux lumineux. Ses jambes lui semblent soudain paralysées. Elle a beaucoup de mal à continuer à pédaler et s'évanouie même. L'homme la relève et tenant les deux bicyclettes à la main ils s'enfuient. Il se retourne, le faisceau les suit toujours. Le "petit bonhomme" n'avait pas bougé. Rentrés chez eux ils n'ont pu ni manger ni dormir. Deux heures plus tard l'homme se disait encore "décomposé"."

"Au cours de l'enquête, à quelques mètres de l'endroit indiqué, on relève sur le bas-côté deux empreintes rondes et profondes de quelques centimètres de diamètre comme des traces de pas, mais rien de bien probant."

Les sources sont indiquées comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979" et mon site web à "http://ufologie.net".

[Ref. lc2:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans l'Oise à St Samson la Poterie le 18 octobre 1954 à 20:40 heures "Trois témoins ont observé indépendamment l'un de l'autre un cigare rouge s'envoler en direction de l'Ouest. La campagne est illuminée à deux km à la ronde."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

La source est indiquée comme mon site web à "http://ufologie.net"

[Ref. lp1:] "LE PARISIEN":

IL Y A... 54 ANS

Invasion d'ovnis

Comme dans beaucoup de pays et de régions françaises, l'année 1954 fut riche en observations d'ovnis et autres phénomènes étranges dans l'Oise. A croire que les visiteurs de l'espace se plaisaient particulièrement dans le département puisque de Crépy-en-Valois à La Chapelle-en-Serval, en passant par Saint-Samson-la-Poterie, Ressons-sur-Matz, Senlis ou Formerie, des témoins jurèrent avoir vu soucoupes, cigares volants et autres mini-extraterrestres casqués avec un rayon orange! Coupures de presse et enquêtes de gendarmerie évoquent ces épisodes dont aucun ne débouchera, hélas! sur des preuves tangibles.

[Ref. ta1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT":

Lieu: St Samson-La-Poterie, France

Date: 19 octobre 1954

Heure: 2045

André Vasseur âgé de 25 ans et son épouse rentraient chez eux sur leur vélo et approchaient de la descente qui précède Héricourt-St Samson lorsque leur attention fut attirée par une lueur rouge de la forme d'un cigare, immobile dans le ciel. Tout d'un coup l'objet en forme de cigare brillant a plongé vers le sol à une allure formidable, laissant derrière lui une traînée rouge ressemblant à une queue. L'engin a disparu derrière une haie à quelques centaines de mètres de la route. Le jeune couple est arrivé au sommet d'une colline quand Mme Vasseur a émis un cri terrible. Sur le bord de la route, à quelques centimètres de son guidon, un être étrange la regarder fixement. Le personnage était de forme humaine, mais trapu, la tête coiffée d'un casque inséré dans les épaules. Un faisceau lumineux de couleur orangée émis par ses yeux, a suivi les témoins. Sa femme a perdu connaissance et est tombé au sol. André a continué avec sa femme et se retourna pour voir que l'être n'avait pas encore bougé. Ils ont tous deux souffert d'insomnie après l'incident. La police aurait trouvé les empreintes mystérieuses sur le site.

Source: LDLN numéro inconnu

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*19 oct. 1954 - Aussi à 20:45 près de St. Samson-La-Poterie, France André Vasseur, 25 ans, et son épouse retournaient à la maison sur leur bicyclette et approchaient la descente qui précède Héricourt-St Samson quand leur attention a été attirée par une lueur rouge en forme de cigare, immobile dans le ciel. Tout d'un coup l'objet en forme de cigare brillant a plongé vers la terre à une allure terrible, laissant une traînée rouge ressemblant à une queue. L'engin a disparu derrière une haie à quelques cent mètres de la route. Le jeune couple est arrivé au-dessus d'une colline quand Mme Vasseur a émis un cri terrible. Sur le bord de la route, à quelque centimètre de son guidon, un être étrange se tenait en la regardant fixement. Le personnage était de forme humaine, mais de posture accroupie, avec sa tête couverte avec un casque inséré dans les épaules. Un rayon de la lumière de couleur orange était émis de ses yeux, qui a suivi les témoins. Son épouse a perdu conscience et est tombée à la terre. André a continué avec son épouse et s'est retourné pour voir que l'être ne s'était toujours pas déplacé. Ils ont tous deux souffert d'insomnie après l'incident. La police a apparemment trouvé des empreintes de pas mystérieuses à l'emplacement. (Source: Albert S. Rosales, Humanoid Contact Database 1954, citant LDLN).

[Ref. gz1:] JULIEN GONZALEZ:

L'auteur indique qu'il y a eu une rencontre rapprochée du troisième type entre Fontenay-Torcy et Héricourt/Saint-Samson-la-Poterie, en Oise, le 18 octobre 1954 à 20h45:

Mme et M. André Vasseur, 25 ans, ouvrier, regagnaient leur domicile à bicyclette, abordant la descente qui précède Héricourt-Saint-Samson lorsque leur attention a été attirée par une lueur rouge en forme de cigare, immobile dans le ciel à une altitude importante.

Soudain, la lueur a plongé vers le sol à une vitesse vertigineuse, laissant derrière elle une traînée rouge. Parvenue au sommet de la côte, Mme Vasseur a poussé un cri d'effroi: sur le bord de la route, à quelques centimètres de son guidon, un être étrange la fixait d'un regard impressionnant. L'être, de forme humaine mais trapu, faisait 1 mètre de haut environ, il était coiffé d'un casque enfoncé sur les épaules. De ses yeux s'échappait un faisceau lumineux de couleur orange dirigé vers les témoins. Epouvantée, Mme Vasseur a perdu connaissance. Son mari l'a relevée et le couple s'est enfuit tant bien que mal. Rentrés chez eux, les époux n'ont pu ni manger, ni dormir. Deux heures plus tard, M. Vasseur était encore décomposé.

Le lendemain, les gendarmes de Formerie, l'inspecteur Dejean des Renseignements Généraux et le garde champêtre de Saint-Sanson se sont rendus sur place. A quelques mètres de l'endroit indiqué, ils ont découvert sur le bas-côté deux empreintes rondes profondes de quelques centimètres de diamètre. L'enquête a permis d'établir que d'autres personnes, MM. Edmond Nantier, Dael et Lair, avaient observé un objet cigaroïde le même soir, à la même heure, et dans le même secteur.

Julien Gonzalez fait remarquer que de nombreux ufologues comme C. Garreau, J. Vallée, M. Figuet, ont cité ce cas avec un nom erroné pour les témoins: Mme et M. Lherminier. Jean Sider qui a retrouvé l'article de L'Oise Matin du 20 octobre 1954 lors de ses recherches à la Bibliothèque Nationale, a été le premier à rectifier l'erreur dans son livre Le dossier 1954 et l'imposture rationaliste paru en 1997.

Les sources sont indiquées comme L'Oise-Matin , de Compiègne, du 20 octobre 1954; C. Garreau et R. Lavier, Face aux Extra-Terrestres, pages 187-188; Jacques Vallée, Chroniques des Apparitions d'extraterrestres, page 128; Michel Figuet et Jean-Louis Ruchon, OVNI: le premier dossier complet des rencontres rapprochées en France, pages 186-187; Jean Sider, Le dossier 1954 et l'imposture rationaliste, pages 209-210.

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 3 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541018 18.10.1954 Sanson Poterie France 20.40 NL
19541018 18.10.1954 Sanson Poterie France 20.40
19541018 18.10.1954 Sanson Poterie France 20.40 NL
19541018 18.10.1954 Fontenay-Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Fontenay Torcy France 20.40 CE III
19541018 18.10.1954 Formerie France 20.45 CE III

[Ref. pr2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

19 octobre 1954. 2045hrs.

SAINT SAMSON-LA-POTERIE (OISE : FRANCE)

André Vasseur (25 ans) et sa femme rentraient chez eux à bicyclette et approchaient de la pente avant Hericourt-St Samson quand ils ont vu un objet en forme de cigare rouge planant à haute altitude. Tout à coup, cette chose s'est écrasée et a atterri derrière une haie à plusieurs centaines de mètres de la route. Lorsqu'elles ont atteint le sommet de la colline, Mme V a crié en voyant un humanoïde trapu de 1 m de haut portant un casque jusqu'aux épaules. D'où les yeux auraient dû êtres, venaient d'étroits faisceaux de lumière orange, qui semblaient suivre le couple. Mme V s'est évanouie et André a dû la ramener à la maison avec les deux vélos, les faisceaux le suivant. Les deux témoins étaient tellement secoués qu'ils ne pouvaient ni manger ni dormir. Les recherches effectuées par la police, etc. le lendemain, ont été infructueuses.

P Gross URECAT citant L' Oise-Matin 20 octobre 1954. p10

Note: La référence de source "P Gross URECAT" est fausse à ce moment; mon dossier n'était pas encore dans mon catalogue URECAT mais ici. Rogerson ne fournit pas de lien vers mon dossier, et n'en reflète pas réellement le contenu.

[Ref. pr3:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

18 octobre 1954. 2040hrs.

FONTENAY-TORCY (OISE : FRANCE)

Mr. et Mme Lherminier ont vu un objet rouge en forme de cigare plonger vers eux avec une traînée rougeâtre et atterrir sur la route. Arrivés au sommet de la colline, ils ont été confrontés à une silhouette humaine volumineuse, d'environ un mètre de haut. La créature portait un casque et ses yeux brillaient d'une lumière orange. Quatre autres personnes ont vu l'objet en vol, à des endroits différents. La campagne était illuminée sur 2-3 km.

Vallee 1969 p85 et cas 284

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

St-Samson-la-Poterie, Oise, André Vasseur, cigare, rouge, atterrissage, occupant, humanoïde, rayon, trace, Gendarmerie, multiple

Sources:

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 27 janvier 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 3 janvier 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [dj1].
1.1 Patrick Gross 9 octobre 2014 Addition [ta1].
1.2 Patrick Gross 15 novembre 2014 Addition [ni1].
1.3 Patrick Gross 2 mars 2017 Additions [lp1], [gz1], [ub1].
1.4 Patrick Gross 12 janvier 2019 Additions [pr2], [re1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 12 janvier 2019.