France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

14 octobre 1954, Apt, Vaucluse:

Référence pour ce cas: 14-oct-54-Apt. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. pl1] JOURNAL "LE PARISIEN LIBERE":

Scan

LES SOUCOUPES VOLANTES

Fausse alerte en Vaucluse

LE MINISTERE DE L'AIR DEMENT
l'observation d'un phénomène lumineux
par deux aviateurs de la base d'Orange

Un grand événement a fait long feu hier sur le front des soucoupes volantes.

L'affaire s'est déroulée en Vaucluse, dans le ciel limpide où le mont Ventoux domine le relief, au-dessus de Fontaine-de-Vaucluse. A 18 h. 30 des témoins affirmaient qu'ils venaient de voir évoluer un disque blanc surmonté d'une calotte sphérique. L'engin possédait deux feux puissants et alternés passant du blanc au rouge et au violet. Les commentaires allèrent bon train et de très bonne foi semble-t-il, plusieurs personnes firent des récits qui confirmaient la plupart des innombrables phénomènes déjà observés de par le monde. La base aérienne de Caritat, toute proche, fut alertée tandis que l'engin était encore visible. Deux avions à réaction prirent l'air et l'on attendit avec impatience le rapport des pilotes.

Cependant, des imprudents se risquèrent à publier des nouvelles prématurées: les pilotes avaiet repéré l'engin qu'ils prenaient en chasse. Mais celui-ci s'échappait à une vitesse largement supérieure à la leur.

En réalité, il n'en était rien et hier, le ministère de l'Air démentait ces affirmations fantaisistes. "Contrairement aux informations publiéEs par certains journaux vendredi matin, les deux pilotes lancés à la poursuite de la soucoupe ont survolé Fontaine-de-Vaucluse à différentes altitudes et n'ont observé aucun engin inconnu au cours de leurs recherches. Les deux pilotes sont des officiers expérimentés et leur compte-rendu est formel."

Il fallait donc faire son deuil de la soucoupe de Fontaine-de-Vaucluse. Mais dans un domaine qui offre en cet automne 1954 une vaste inconnue au monde, cela ne suffit pas pour conclure que les soucoupes volantes n'existent pas. Il reste, hélas, trop de cas inexpliqués, et l'énigme qui demeure posée ne semble pas près d'être résolue.

D'autre part, M. Gauffredy, adjoint au maire de Roussillon, a vu, vers 18 heures, une soucoupe de couleur verdâtre qui a disparu en quelques secondes. M. Pierre Hector, entrepreneur, a aperçu le même engin à la même heure à Coustellet.

***

-- A 18 h. 30 hier, une vingtaine de personnes ont aperçu dans le ciel d'Apt un engin ayant la forme d'un cigare avec une grosse lueur blanche à l'avant. L'engin a disparu brusquement en laissant deux lueurs vertes.

-- A Valmon, à Bollène, au Ponet et à L'Isle-sur-Sorgue, entre 18 heures et 18 h. 30, diverses personnes dignes de foi ont vu soit un disque lumineux soit un cigare se déplaçant à une vitesse vertigineuse.

-- Un ouvrier boulanger, M. Elie Théry, âgé de 43 ans, demeurant route de Saint-Omer, à Calais, en se rendant à son domicile vers 3 h. 30 du matin, a aperçu sur la voie ferrée Dunkerque-Calais, près du passage à niveau de Saint-Pierre-Halte, à 50 mètres de lui, un engin lumineux sphérique d'environ 2 mètres de haut dur 4 mètres de large. L'objet était extrêmement brillant.

M. Théry, qui passe pour un homme très sérieux et fort consciencieux, a été vivement ému de cette découverte.

-- A Vignory et à Brottes, villages de la Haute-Marne, un objet de couleur orangée a été aperçu par différents témoins.

Dans le premier cas, celui-ci s'élevait à une allure vertigineuse vers le ciel; la seconde fois, ce sont M. Taillandier, employé des autobus chaumontais, sa femme et sa fille, demeurant à Brottes, qui virent, se déplaçant très vite, une lueur identique venant de Neuilly et allant vers Vignory.

Dans les deux cas, aucun bruit n'a été perçu.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans le Vaucluse à Apt le 14 octobre 1954 à 18:30 heures, "Un couple observe du quartier de Tauvignan un objet ayant la forme d'un cigare possédant une grosse lueur en avant. L'objet a disparu en laissant deux lueurs vertes. Deux autres témoins se trouvant l'un au pont de Mauragne et l'autre près des usines Laclés ont aussi fait cette observation."

La source est notée: "Le Dauphiné Libéré".

Explications:

Le météore de 18:10 ce jour-là.

Il n'y a pas de quartier "Tauvignan" à Apt; le nom correct est "Taulignan".

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Apt, Vaucluse, couple, anonyme, cigare, lueur, vert, multiple, Mauragne, Laclé, blanc

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 13 avril 2009 Première publication.
1.1 Patrick Gross 14 octobre 2014 Explication changée de "Non encore recherchée" en "Le météore de 18:15 ce jour-là" et addtion du pragraphe "Il n'y a pas de quartier..."
1.2 Patrick Gross 5 décembre 2016 Addition [pl1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 décembre 2016.