Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Oise-Matin, Beauvais, France, pages 1 et 12, le 25 septembre 1954.

Scan

Soucoupe volante?

Le document ci-dessus n'est pas une conception d'artiste d'une "soucoupe volante", c'est bel et bien une véritable photo, représentant, en plein vol, le célèbre avion anglais sans ailes, le "lit-cage volant", dont le ministre britannique des communications a annoncé l'existence la semaine dernière à l'inauguration de la "foire aérienne", de Farnborough.

Comme l'on ajouterait une carrosserie à un châssis d'automobile, notre dessinateur à enrobé l'appareil d'un revêtement qui, dans la réalité, pourrait être en aluminium.

Le résultat ressemblent assez a une petite soucoupe volante. Le "lit-cage" possède d'intéressantes caractéristiques: décollant et atterrissant à la verticale, il peut grâce à ses réacteurs - classiques - se mouvoir dans tous les sens.

Cet engin est-il une version réduite des soucoupes qu'affirment avoir vu récemment dans l'Oise, M. et Mme Lucien Masse de Villers-sur-Coudun et M. Pérez de Compiègne? Rien ne permet de l'affirmer.

Le jour où cela sera possible disparaîtra un mystère qui débuta, il y a près de

Suite en page 12

Scan

SOCUOUPE
VOLANTE?

Suite de la 1re page

huit ans, lorsque le pauvre pêcheur portugais aperçut au dessus de la mer un disque volant qui se livrait à d'étranges acrobaties dans le ciel.

Quelques semaines plus tard, une dépêche A.F.P. rapporta qu'en Suisse, un groupe de touristes observa une soucoupe évoluant à haute altitude au dessus d'un lac.

Un peu plus tard on attribua aux "soucoupes", signalées successivement au-dessus de l'Italie de la France, du Mexique et des Etats-Unis, une première victime.

Un aviateur d'une base militaire US avait pris l'air après avoir cru repérer une "soucoupe". Il ne revint jamais à sa base. Le lendemain, une patrouille découvrait son avion carbonisé. On n'a jamais su ce qui s'était passé.

A cette époque, les "soucoupes" devinrent pour beaucoup, un danger. N'étaient-elle pas, se demandaient certains journalistes, des engins venus d'un pays ennemi, ne constituaient-elles pas une menace?

Aux Etats-Unis, où l'on se passionne est le plus à ce sujet, le service secret de l'US Air Force connut des jours noirs.

Le public commençait à s'inquiéter. Les "soucoupes" s'étaient même montrées au dessus de Washington où l'on avait suivi, déclara le "Washington Post" leurs évolutions sur un écran de radar. Une escadrille de "jets" avait pris l'air mais les engins fantastiques, conclut le journal, disparurent rapidement.

Les cerveaux battaient la chamade, certains spécialistes avancèrent que les soucoupes venaient de Mars ou de Vénus, qui possède une atmosphère respirable.

Une explication - la première d'une dizaine d'autres, toutes différentes - fut donnée le 6 août 1952, devant la presse.

Un physicien de l'armée américaine, M. Noel Scott, fit pénétrer des molécules d'air légèrement ionisées dans une cloches de verre à l'intérieur de laquelle le vide avaient été réalisé. Les molécules d'air devinrent phosphorescentes.

De son côté le grand magazine "Life" publia des photos de "soucoupes" prises par des amateurs.

Les soucoupes volantes sont-elles une illusion ou une réalité? La question demeure entière et le "lit-cage volant" ne constitue évidemment pas une explication suffisante.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 7 mai 2021.