Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Libre Artois, Arras, Pas-de-Calais, France, page 3, le 6 octobre 1954.

Scan

Des engins mystérieux
sillonnent le ciel de notre région

Les soucoupes volantes, les cigares volants et autres appareils mystérieux continuent à se manifester un peu partout. Au cours du dernier week-end on a signalé la présence d'engins étranges dans le ciel de la Côte-d'Ivoire, dans le Finistère, dans les Deux-Sèvres et dans l'Indre.

De très nombreuses personnes, parmi lesquels se trouvaient les officiers de l'Ecole de haute montagne, ont déclaré avoir vu pendant plus d'une heure, un engin brillant évoluer entre le Mont Lachat et le Mont-Blanc.

Le pilote Guiron a indiqué que, volant à environ 2 000 mètres au-dessus de Faverges, il a vu un engin qui, a-t-il dit, n'avait aucune ressemblance avec un avion normal. En outre, la direction suivie à grande vitesse par cet appareil excluait l'hypothèse d'un ballon-sonde.

Notre région, elle non plus, n'a pas été épargnée et l'on signale de nombreuses apparitions d'appareils bizarres.

CURIEUX ENGIN DANS LA SOMME...

Bernard Devoisin et René Condette, 18 ans, deux jeunes gens de Vron, dans l'arrondissement d'Abbeville, revenant de leur travail à bicyclette, virent une machine au beau milieu de la chaussée.

Roulant à toute pédales, pour couvrir les quelque 150 mètres qui les séparaient de l'engin, ils virent celui-ci s'envoler alors qu'il s'en trouvaient encore à environ 70 mètres.

Bernard Devoisin, qui pédalait en tête, a vu un homme vêtu comme une sorte de scaphandrier, qui a contourné son appareil, lequel est parti aussitôt.

Quant à la soucoupe de couleur orange, elle avait la forme d'une ruche, avec un toit en pointe. Elle occupait à peu près la largeur de la route, soit environ trois mètres.

...ET AU-DESSUS
DE JEUMONT

Dans la soirée de samedi à dimanche, deux Jeumontois ont déclaré avoir aperçu alors qu'ils circulaient rue de Soire-le-Château, un engin en forme de soucoupe qui, après avoir évolué quelques secondes au-dessus de la ville, est monté à la verticale et a disparu.

NOMBREUX TEMOINS
PRES DE CAMBRAI

Mlle Anne-Marie Perrut, 26 ans dont le père est gendarme à la brigade de Marcoing à quelques kilomètres de Cambrai, a fait le récit suivant:

"Dimanche, vers 20 h. 30, allant à la fenêtre, je vis deux grosses boules lumineuses: une grosse et au-dessous une plus petite. Celle-ci semblait se mouvoir légèrement de droite à gauche, comme une nacelle de ballon.

"J'appelai mon père qui se moqua de moi. J'insistais et, enfin, il vint voir et c'est alors qu'il alerta les autres gendarmes présents dans la caserne. Les familles se joignirent à nous et ainsi une vingtaine de personnes purent se rendre compte de ce que nous avions vu.

"Pendant un quart d'heure on vit cette apparition lumineuse comparable à la lune, mais en plus gros. De rond, l'objet prit une forme de cigare, puis de croissant. Il partit vers la direction de Villers-Plouich puis revint pour disparaître définitivement."

Les gendarmes qui nous ont confirmé ce fait déclarent que ces boules lumineuses pouvaient se trouver à une altitude approximative de 6 à 700 mètres.

APPARITION
PRES D'ARMENTIERES

Dimanche, entre 21 h, et 21 h. 20, un engin, en forme de demi-lune de couleur doré, barré au centre par un trait de couleur verdâtre, a stationné au-dessus de la rue Fleury, à La Chapelle d'Armentières. Tous les habitants ont longuement observé l'engin. L'un d'eux se munit de jumelles pour mieux en préciser les contours, puis subitement la soucoupe disparut en direction de Fleurbaix.

ATTERRISSAGE D'UN CIGARE
PRES DE LILLE

Dimanche, c'était la ducasse à Chéreng, petite commune située non loin de Lille. A 19 h. 20, quelques habitants virent un cigare qui atterrit à la passerelle de la Marque. L'atterrissage, précédé d'une pluie d'étincelles se fit sans bruit, mais l'engin disparut avant l'arrivée des témoins. L'ambiance joyeuse de la fête laissant croire à une plaisanterie, de nombreuses personnes ne crurent pas aux récits des témoins - mais la confirmation se fit dans la journée du lundi.

UNE SOUCOUPE
SUR LE PLATEAU
DE LORETTE

Dimanche, vers 21 h. 30, plusieurs personnes purent se rendre compte de la présence d'engins de type inconnu sur le plateau de Lorette.

M. Lecocq J.-B., de Liévin, distingua dans le ciel aux environs du phare de Lorette, un engin lumineux ayant la forme d'un croissant qui oscillait légèrement. Il arrêta plusieurs personnes pour leur faire constater cette apparition. De cet engin de forme oblongue, se détacha la partie inférieure qui descendit vers le sol et vint reprendre peu après sa position contre la partie supérieure. La soucoupe redescendit alors dans la vallée.

UNE MARMITE VOLANTE
A ABLAIN-SAINT-NAZAIRE

Une soucoupe volante a été aperçue à Ablain-Saint-Nazaire, dans la soirée de dimanche, par M. Louis Lherbier, agent général d'assurances, rue Marcel Lancino. Ce dernier se trouvant dans sa cour, fut intrigué par la présence d'une petite boule rougeâtre semblant se mouvoir dans les airs. Il appela son épouse, ainsi que M. Robert Mairesse, employé aux mines et l'épouse de ce dernier. Les quatre personnes aperçurent très bien la chose qui prit en fin de compte la forme d'une marmite se tournant sur elle-même. Puis au bout de quelques minutes, cet objet étrange s'éleva rapidement dans les airs et disparut.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 juin 2020.