Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Bourgogne Républicaine, de Dijon, France, page 4, le 13 octobre 1954.

Voir le dossier du cas.

Scan

S'ETANT POSEE AU SOL A LA FAVEUR
D'UNE PANNE DE COURANT AU VILLAGE

LA "SOUCOUPE" DE CIZE
NE POUVAIT PLUS S'ENVOLER

En réalité, l'engin mystérieux
n'était qu'un tracteur agricole

Champagnole (de notre C.P.). -- A Champagnole, certains sont obnubilés par les soucoupes. On en parle constamment et nous avons été mis à rude épreuve ces jours derniers pour contrôler les différents récits concernant des soucoupes vues dans les cieux... ou même au sol!

Voici la dernière histoire qui m'a été contée et qui a mis en émoi tout un village.

Samedi soir, alors qu'une panne d'électricité avait plongé le petit village de Cize dans l'obscurité la plus complète, deux hommes arrivaient l'un après l'autre et déclaraient avoir vu une soucoupe posée au lieudit "Gerland", à la sortie de Champagnole. Le premier, M. Laboul-Colin arrivant précipitamment à moto, fit une description détaillée de ce qu'il avait vu. Des feux rouges et blancs qui tournaient en rond en plein champ. La soucoupe, visiblement ne pouvait s'envoler!

Il fallait aller voir de suite. Le second, M. Chiadot, ex maire de Sapois, venu à bicyclette, fit exactement les mêmes déclarations. Dans l'établissement de M. Lacroix autour de la lanterne, il y eut bientôt foule. Tout le village était là, rassemblé. On alerta M. Robert Ghini, maire de Cize. Pour la n...ième fois les deux témoins précisérent ce qu'ils avaient vu: "Elle tournait en rond et était illuminée! On n'entendait rien."

Quelques personnes se rendirent sur les lieux. On eut bien vite l'explication du phénomène. Mais on se garda bien de le dire aux deux braves gars qui, de bonne foi, inlassablement, recommençaient leur récit sous les rires de l'assemblée.

A cette heure peut-être les a-t-on détrompés.

M. Fernand Grossen, conseiller municipal, labourait ses champs au clair de lune, avec un tracteur, tous feux allumés!

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 27 février 2021.