Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Bourgogne Républicaine, Dijon, France, page 6, le 11 janvier 1954.

Scan

SOUCOUPE OU PAS SOUCOUPE?

Un engin mystérieux
a été observé
sur l'est de la France

Soucoupe ou pas soucoupe? Un engin mystérieux a survolé samedi matin l'est de la France. Nous donnons ci dessous - par souci d'impartialité - les dépêches reçues de nos correspondants. On remarquera que si des observations sont concordantes, d'autres diffèrent sensiblement.

Nous laissons à nos lecteurs le soin d'en tirer les conclusions...

EN COTE-D'OR

Gemeaux (de notre C.P.). -- Cela devait arriver! Depuis que notre commune a la visite des étoiles du music-hall, Misstinguett, Et des étoiles de la publicité, "Miss Lux", on s'attendait à la venue des soucoupes volantes!

Samedi matin, vers 7 h. 45, un étrange phénomène s'est produit dans le ciel de Gemeaux. Plusieurs observateurs ont vu pendant quelques secondes une boule rouge venant de la direction d'Is-sur-Tille, à une vitesse vertigineuse, absolument silencieuse et ne laissant aucune trace derrière elle. Soudain, la boule s'immobilisa, un quart de seconde dit un jeune observateur, puis elle repartit, toujours aussi vite, en direction de Tilchâtel et disparut.

Les enfants qui ont vu "la soucoupe" ont été surpris par la lueur rouge vif et la vitesse de déplacement qui les ont quelque peu effrayés.

Soucoupe ou pas soucoupe? Mystère. Toujours est-il qu'il s'agit là d'une chose étrange, différente d'une étoile filante, ne serait-ce que par le changement de direction!

EN HAUTE-MARNE

Langres (de notre C.P.). -- Un engin mystérieux a survolé samedi matin la région de Langres et le sud de la Haute-Marne. Il a été aperçu par de nombreux témoins en des lieux et heures différents.

A 6 h. 10, il était au-dessus de Neuvelle-les-Champlitte; à 8 h. 10, près de Langres. Les habitants de Jorquenay, Lannes, Champigny-les-Langres et des employés de gare à Langres-Marne pouvaient l'observer. Il volait au dessus des nuages, c'est-à-dire à une hauteur supérieure à 1500 m., et répandait une lumière intense rouge à l'avant et plus clair à l'arrière, avec des reflets verdâtres disposées en un faisceau triangulaire. L'allure était sensiblement égale à celle d'un avion à réaction est le sens de la marche à ce moment s'axait sur une direction nord-ouest-est. Cet engin ne faisait pas de bruit.

D'après M. Baudot, agent technique à la S.N.C.F., qui eu le temps de suivre des yeux le phénomène pendant plusieurs secondes, l'avance de l'appareil se faisait par saccades. Il ne pouvait s'agir d'un avion à réaction marchant feux de position allumée, la lumière produite étant en effet bien trop intense. Malgré le ciel déjà très clair, il était impossible de distinguer les formes de l'engin lui-même. Sa marche capricieuse quant à la direction suivie et sa vitesse assez réduite laissent penser qu'il ne pouvait s'agir d'un météorite.

A LUNEVILLE

Nancy (A.F.P.). -- trois habitants de Lunéville affirment avoir aperçu, le 9 janvier, vers 6 heures, un engin de forme ronde, se déplaçant du nord au sud.

L'engin, déclarent-ils, volait moins vite qu'un avion à réaction et laissait derrière lui une traînée lumineuse de couleur jaune. Il évoluait sans aucun bruit, bien que paraissant se déplacer à faible altitude.

Outre ces trois témoins oculaires, dont un professeur de lettres, plusieurs élèves du collège de Lunéville ont également aperçu cet engin.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 3 janvier 2021.