France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

9 janvier 1954, Gemeaux, Côte-d'Or:

Référence pour ce cas: 9-jan-54-Gemeaux. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Une dépêche de l'Agence France Presse, se retrouvant dans journal Suisse National Zeitung du 11 janvier 1954, se retrouvant lui-même dans un mémorandum de la CIA, indiquait que pendant quelques secondes, des habitants de Gemeaux, Côte-d'Or, avaient "récemment" observé dans le ciel une boule rouge surmontée par un triangle. Le phénomène s'est déplacé sans laisser de traînée.

Il semble d'après un catalogue ufologique de 1987 que le 13 janvier 1954, le journal La Bourgogne Républicaine évoquait entre autre une observation du 9 janvier 1954 à Gémeaux, se demandant si c'était un ballon, un avion, un météore ou une soucoupe volante.

De son côté, l'auteur Jimmy Guieu, dans son livre de fin 1954 sur les soucoupes volantes, indiquait que le 9 janvier 1954, "un objet rouge dégradé avec des reflets verdâtres a été vu à Gémeaux entre 6 heures et 8 heures du matin", selon l'enquêteur Charles Garreau.

Charles Garreau avait fait la bêtise de placer les observations de ce jour sur une carte en reliant les lieux d'observation par une ligne en fonction des heures données. Ne se rendant pas compte que ces heures étaient essentiellement approximative, il niait que c'était un météore au motif que la trajectoire aurait fait des zigzags.

Dans son livre de 1956 "Alerte dans le Ciel, Garreau indiquait que le 9 janvier 1954, à 07h45 du matin, à Gemeaux, les témoins avaient vu le "Mystérieux Objet Céleste" arriver à une "vitesse fantastique", marquer une très courte pause, peut-être une fraction de seconde, et repartir à la même vitesse après un brusque changement de cap de 120°.

Ceci fut expliqué par les ufologues "sceptiques" Jacques Barthel et Gérard Brucker dans leur livre de 1979; ce qui n'a pas empêché certains de continuer à présenter cette observation comme "non identifiée."

Rapports:

[Ref. cia1:] CIA:

Scan
Scan

CLASSIFICATION [Censuré]

CENTRAL INTELLIGENCE AGENCY
INFORMATIONS PROVENANT
DE DOCUMENTS OU EMISSIONS DE RADIO DE L'ETRANGER

  RAPPORT NO. 00-W-30339
  CO NO.: ..
PAYS: Non-alignés   DATE D'INFORMATIONS: 1953-1954
SUJET: Militaire; Scientifique - Objets volants non identifiés  
METHODE DE PUBLICATION: Presse quotidienne   DATE DIST.: 26 mai 1954
LIEUX DE PUBLICATION: Comme indiqués   NB. DE PAGES: 4
DATE PUBLICATIONS: 10 déc 1953 - 2 mar 1954  
LANGAGES: Divers   SUPPLEMENT AU RAPPORT N.:
[Censuré] [Censuré]   CES INFORMATIONS N'ONT PAS ETE EVALUEES
SOURCE: Comme indiqué  

OBSERVATIONS D'ENGINS VOLANTS NON IDENTIFIES DANS LES PAYS NON ALIGNES
10 DEC 1953 - 2 MARS 1954

[... (Rapports de l'étranger et de France)]

PHENOMENE CELESTE A GEMEAUX -- Bâle, National-Zeitung, 11 Jan 54

(AFP) -- Pendant quelques secondes, des habitants de Gémeaux, département de Côte-d'Or, récemment (date et heure ne sont pas indiqués) ont observé dans le ciel une boule rouge surmontée par un triangle. Le phénomène s'est déplacé sans laisser de traînée. La même observation a été rapportée par plusieurs témoins de Nouvelles-les-Champlitte et Langres.

[... (Rapports suivants)]

[Ref. cgu1:] CHARLES GARREAU:

Le journaliste et pionnier de l'ufologie française Charles Garreau a dessiné la carte ci-dessous pour tracer des observations qui se sont toutes produites le 9 janvier 1954, entre 06:15 du matin et 7:50 du matin dans l'Est de la France.

Bien qu'aucune narration ne soit jointe, il est évident par la carte que selon Garreau une observation d'une certaine sorte s'est produite le 9 janvier 1954, à Gemeaux. Paradoxalement, Garreau n'indiquait pas l'heure.

[Ref. jgu1:] JIMMY GUIEU:

L'auteur indique que le 9 janvier 1954 un objet rouge dégradé avec des reflets verdâtres a été vu à Gémeaux entre 6 heures et 8 heures du matin, selon l'enquêteur Charles Garreau.

[Ref. cgu2:] CHARLES GARREAU:

Le journaliste, auteur et ufologue pionnier indiquait que samedi le 9 janvier 1954 à l'aube, il y a eu une "incursion fulgurante" sur l'est de la France, qui selon lui "semble devoir faire date dans le volumineux dossier des 'soucoupes volantes'".

Garreau indiquait que de "tous les points" de la région, les renseignements ont afflué à sa rédaction, sur un objet qui "évolua pendant près de deux heures au-dessus de l'Est."

Il disait que les premiers rapports laissaient la porte ouverte à toutes les hypothèses, météore, ballon, avion à réaction, "ou soucoupe!", mais que les rapports qui lui sont parvenus par la suite élimineraient toutes les hypothèses sauf celle de la soucoupe volante.

Il rappelait que les météores ont toujours une trajectoire parfaitement rectiligne, une vitesse constante relativement élevée de 30 à 40000 km/h, et que les ballons, ont une vitesse apparente qui ne peut dépasser celle des courants stratosphériques les plus violents, de 3 à 400 km/h.

Parmi les cas qu'il évoquait, il y avait eu des observations à 7:45 du matin à Chaumont, Montigny-le-Roy, Langres, Gemeaux.

Il précisait qu'à Gemeaux en Côte-d'Or, les témoins avaient vu le "Mystérieux Objet Céleste" arriver à une "vitesse fantastique", marquer un très court temps d'arrêt, une fraction de seconde peut-être, et repartir à la même allure après un brutal changement de cap de 120°.

Il expliquait qu'aucun météore ou ballon n'aurait pu se livrer au "zigzag" montré selon lui par les observations de ce matin, et qu'aucun avion du moment n'aurait été capable "de s'immobiliser puis de foncer à plus de 3 000 à l'heure", performances qu'il déduit de certaine des observations et des distances entre points d'observations en se basant sur les heures d'observations rapportée.

Garreau ajoutait que "pour ne laisser subsister aucun doute", il avait interrogé les différentes stations de météo régionales, et qu'on lui avait dit qu'aucun ballon n'avait lâché.

A la base américaine de Semoutiers, près de Chaumont, on lui avait dit "Ce n'était ni un ballon, ni un avion, de chez nous."

Il ajoutait que l'observatoire de Besançon n'avait rien vu, et que les radars de Contrexéville et de Dijon ainsi que le goniomètre de Perrogney en Haute-Saône n'avaient rien vu, puisque leurs spécialistes ne prenaient leur service qu'à huit heures.

Il ajoutait que le "Bureau scientifique" avait hésité à prendre position, disant que la seule explication "naturelle" possible serait celle d'un météore, mais "le périple décrit par l'objet est tel qu'il ne pourrait s'agir d'un seul météore. Il faudrait donc admettre que c'est un essaim de météorites qui a traversé "(sous les nuages!!!)" le ciel de l'Est de la France en suivant des trajectoires différentes."

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les auteurs indiquent que la Dépêche du Berry du 11 janvier 1954 a dit du cas de Gémeaux à 7:21:

"Plusieurs personnes ont vu dans le ciel, pendant quelques secondes, une boule rouge, surmontée d'un triangle. L'objet, qui venait de la région de l'Is-sur-Tille, est passé sans laisser de trace et s'est immobilisé sur le village avant de repartir comme un éclair en direction de Til Chatel, pour disparaître à l'horizon. A peu près à la même heure, le même phénomène a été observé à Neuvelle-les-Champlites [sic] et Langres."

Les auteurs donnent deux schémas, celui de gauche est le trajet de la soucoupe volante selon Charles Garreau, celui de droite est la trajectoire du météore selon eux:

Les auteurs fustigent [à juste titre] les ufologues qui comme Charles Garreau ont pris littéralement les heures d'observations données dans les journaux [comme si les gens étaient alors munis de chronomètres! Ces heures ne sont généralement qu'approximations faites a postériori] et ont alors cru à un trajet compliqué de soucoupe volante là où un météore était passé.

Barthel et Brucker précisent que la trajectoire Nord-Ouest - Sud-Est du météore de 7:50 est confirmée par des témoignages venant de l'étranger.

[Ref. via3:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "VIMANA 21" - ADRUP:

Ce magazine a listé ce cas:

54 01 09 7H45 LN Oisilly et Gemeaux

[Ref. via2:] BULLETIN D'UFOLOGIE "VIMANA 21":

LES METEORES

[...Autres cas...]

9 JANVIER 1954

L'objet aérien qui a survolé la Côte d'Or a laissé la porte ouverte à diverses hypothèses: météore, ballon, avion à réaction ou soucoupe, d'après les journaux! Les témoins le décrivent comme un objet à la vitesse d'un escargot (de Bourgogne), puis comme un bolide décrivant un extraordinaire périple: Nancy, Neuvelle les Champlittes, Chaumont, Langres, Gemeaux, Besançon. Il aurait aussi été vu à Dijon, Oisilly et Auxonne. Il fut décrit aussi comme une traînée rougeâtre ou disque jaune, suivant sa vitesse et l'angle d'observation (réf. 21)

[...Autres cas...]

La source "réf. 21" est indiquée plus loin, comme "21 - Bourgogne Républicaine du 13/1/54, Mystérieux objets célestes d'Aimée [sic] Michel, page 96 à 99 -"

[Ref. via1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "VIMANA 21":

54 01 09 / GEMEAUX / 7H45 / LN / P /

Même observation. Un article de presse décrit le trajet du phénomène céleste tel qu'il ne pourrait pas correspondre à celui d'un météore.

(Source: Bourgogne républicaine 13.1.54)

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

[... Autre cas...]

La France aussi.

De la même manière, un OVNI a été rapporté errer dans les environs au-dessus de la campagne de France. La chose a donné un sacré spectacle pendant deux heures 6-8 heures du matin le 9 janvier.

Selon un enquêteur du groupe OVNIS civile Ouranos, Charles Garreau, l'objet céleste en question est d'abord apparu au-dessus de la communauté de Luneville [sic, Lunéville] où il a été vu luisant d'un écarlate brillant. Le même objet était ensuite au-dessus de Nancy brillant en jaune, et ensuite au-dessus de Montigny-le-Roy et deux autres villes, Langres et Gemeaux, où l'objet est apparu rouge avec des bandes vertes. Finalement, la chose a été visible se déplaçant au-dessus de Poligny montrant une couleur jaune-rouge et laissant une traînée bleue derrière elle. Garreau ne fait pas mention de la couleur de l'OVNI quand il est passé au-dessus de deux villes de plus mais a dit quelque chose au sujet de manoeuvres de l'objet. Tandis que la chose a accéléré au-dessus de Chaumont elle a changé de cap pendant qu'on l'observait, faisant un virage brusque et quand elle est arrivée à Lons-le-Saulnier la chose a plané pendant un moment avant d'accélérer en laissant derrière un immense panache de fumée rouge. Généralement, la vitesse de l'OVNI avait variée tout comme son altitude tel que l'indiquent les déclarations des témoins, et la taille apparente de l'objet allait de celle d'une orange à celle de la pleine lune. 43.

[... Autre cas...]

"Phénomène Céleste."

Nous n'avons aucune date et heure au sujet du cas, mais il y avait une histoire curieuse dans un journal suisse daté 10 janvier, 1954. La C.I.A a collecté la coupure suivante et l'a traduite en anglais. Elle disait:

"Pendant quelques secondes, des habitants de Gemeaux, département de Cote d'Or, ont récemment observé dans le ciel une boule rouge surmontée par un triangle [*]. Le phénomène a passé sans laisser de traînée. La même observation a été rapportée par plusieurs témoins de Nouvelles-les-Champlitte [sic] et de Langras. [sic]" 46.

[... Autre cas...]

[*] La traînée est le triangle.

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

Godelieve van Overmeire indique qu'en 1954, le 9 janvier à France, à Chaumont, Montigny le Roy, Langres, Gemeaux, "7 h 45 : En quelques dizaines de secondes, à une altitude qui semble relativement basse aux témoins, un engin fulgurant, à la trajectoire capricieuse, épousant vaguement la forme d’un cigare, zèbre le jour naissant de sa lumière intense, rouge à l'avant, plus claire à l’arrière, avec des reflets verdâtres formant un faisceau triangulaire. M. Thibault: "Mais le plus surprenant est que je reconnus un disque, que je distinguai par sa teinte plus claire, au fond de la tache lumineuse, c’est à dire non pas en tête, mais en queue". (Charles GARREAU : 'Alerte dans le ciel : le dossier des enlèvements' éd. Alain Lefeuvre 1981, p.101, 102)"

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que le 9 janvier 1954 à Gemeaux en "Côte d'or (21)" à 07:45 heures, il y a eu "Observation d'un objet discoïdal d'une luminosité aveuglante rouge dégradé et verdâtre formant un faisceau triangulaire. Venant du nord est et partant vers le sud est."

La source est indiquée comme "Les soucoupes volantes viennent d'un autre monde par Guieu Jimmy ** Fleuve Noir 1954".

[Ref. uda1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 11 janvier 1954 à Gemeaux, France, il y a eu "Boule et triangle."

La source est indiquée comme Hall, Richard H., UFO Reports from the Files of the CIA, Fund for UFO Research, Washington.

Explications:

Le météore du 9 janvier 1954 à 07:48.

Arrivant de derrière l'horizon visuel, un météore paraît d'abord monter, puis marquer une pause, puis repartir. Quant au changement de direction de 120° invoqué par Garreau, il n'est pas rapporté dans des sources d'époque disponibles, et pourrait être sa simple "déduction" provenant du trajet erronné qu'il donnait à l'objet, qu'il croivait venir de Langres et repartir pour Oisilly (voir sa carte).

Quand l'AFP parlait d'une "une boule rouge surmontée par un triangle" qui "s'est déplacé sans laisser de traînée", il faut réaliser que la traînée était le "triangle" qui surmontait la boule, traînée visible sous cet angle sur le météore s'éloignant en descendant.

Cela correspond bien au contenu dans [goe1], "à une altitude qui semble relativement basse aux témoins" donc potentiellement déjà loin, mais pas au disque "non pas en tête, mais en queue" évoqué par Mr. Thibaut. Mais on ne sait pas s'il était, lui, à Gemeaux...

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Gemeaux, Côte-d'Or, multiple, boule, triangle, rouge, ciel, durée

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 5 avril 2006 Première publication.
1.0 Patrick Gross 17 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [jgu1], [lcn1], [uda1].
1.1 Patrick Gross 10 janvier 2010 Addition [goe1].
1.2 Patrick Gross 2 novembre 2016 Addition [lgs1].
1.2 Patrick Gross 25 janvier 2019 Additions [via2], [via1], Résumé. Dans les Explications, addition des paragraphes "Quand l'AFP parlait..." et "Cela correspond bien..."
1.3 Patrick Gross 2 février 2020 Addition [cgu2]. Dans le Résumé, addition du paragraphe "Dans son livre de 1956..." Dans les Explications, addition du paragraphe "Arrivant de derrière l'horizon visuel..."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 2 février 2020.