Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Abbeville Libre, Abbeville, France, page 1, le 8 octobre 1954.

Scan

Dans le siècle des soucoupes volantes

Après la bassine
voici la ruche... volante

Deux jeunes gens ont vu cet engin
mystérieux sur une route, près de Vron

C'est la conversation du jour.

"As-tu vu une soucoupe volante?"

Non... et toi... Il m'a semblé pourtant voir quelque chose de bizarre, disait ces jours derniers, un représentant de commerce à une débitante de notre ville.

Et vous, les gendarmes, qui êtes souvent en tournée de jour et de nuit, avez-vous vu quelque chose?

- Absolument rien...

Et pourtant, il y en a dans le ciel picard de ces engins mystérieux... de différentes formes... et des petits bonshommes qui, vêtus de scaphandre, tournoient autour de cet appareil qui transmettait des rayons électriques rendant l'approche difficile.

C'est vendredi, vers 18 h. 45, que deux jeunes gens de Vron, Bernard Duvoisin et René Condette, âgée [sic] de 18 ans qui revenaient de leur chantier en suivant la route de Ligescourt à Vron, eurent leur attention attirée par un engin... qui s'était posé sur le chemin qu'ils suivaient à bicyclette.

Cet engin était de couleur orange, et comment était cet engin mystérieux?

de la forme d'une cloche, ont-ils déclaré.

Et au moment où nous étions à 70 mètres environ de lui, cette ruche... sans abeilles, mais soi-disant renfermant deux petits bonshommes, s'envola et disparut dans l'horizon.

Ainsi, un peu partout l'on voit des cigares, des soucoupes, des bassines, des disques, des traînées lumineuses et de drôles d'individus...

L'avenir nous dira ce que sont ces engins... mais nous restons sceptiques en attendant les événements.

***

ET ENCORE UNE SOUCOUPE
DANS LA REGION DE RUE
ET DE QUEND

Dimanche, vers 21 h. 10, M. Georges Galand, boucher à Rue, qui pilotait une auto et avait sa femme à ses côtés, se trouvait au lieu-dit "Pont-à-Cailloux", territoire de Quend, lorsqu'il aperçut un engin bizarre ayant la forme d'un cigare.

Ayant ralenti la vitesse de sa voiture pour mieux l'observer, il constata que cet engin volait à allure réduite et à faible altitude. C'est ainsi que les époux Galland ont pu le suivre durant huit kilomètres.

Il obliqua ensuite vers Saint-Quentin-en-Tourmon.

D'autre part, M. Georges Savary, de Rue, a eu également son attention attirée par la présence d'un engin, ayant la forme d'un disque rouge, qui, d'après ses déclarations, se seraient [sic] posées [sic] dans un herbage à environ 400 mètres de son habitation.

Cet engin serait reparti quelques minutes plus tard, en direction du Crotoy. On ne releva aucune trace sur le lieu d'atterrissage.

***

UNE BOULE DE FEU DANS
LE CIEL DE NOYELLES

Vers 21 h. 10, M. Carton, employé à l'usine Saint-Frères, à Abbeville et habitant Grand-Lavier, a aperçu dans le ciel, à environ 8 à 10 kilomètres, en direction de Noyelles-sur-Mer, une boule de feu, tournoyant et donnant la nette impression de changer de couleur.

Cette boule avait la forme des deux tiers de la lune et ne semblait pas voler à une allure folle, puisque durant quelques minutes il la suivit des yeux ainsi que les époux Lecomte et deux autres personnes.

Puis cette boule mystérieuse... disparut dans la direction de Boulogne.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 8 mars 2020.