ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas précédent Cas suivant >

Cas de Wittelsheim, le 11 décembre 1980:

Numéro de cas:

ALSACAT-1980-12-11-WITTELSHEIM-1

Résumé:

Dans le magazine d'ufologie Lumières Dans La Nuit N° 219-220 de septembre - octobre 1982, est paru le rapport d'une enquête de trois membres du groupe d'ufologie S.A.H.R ("Groupement Haut-Rhinois d'Etude des Phénomènes Aérospatiaux"), Joël Amlbiehl, Daniel Cortese et Christine Possner. Leur rapport explique ce qui suit.

Le 12 décembre 1980, le témoin principal d'un phénomène aperçu la veille à Wittelsheim téléphonait à un membre du groupe d'ufologie G.H.R.E.P.A. de Guebwiller pour signaler son observation; le 17 décembre 1980, les enquêteurs du S.A.H.R. se rendent sur les lieux.

Le rapport liste les témoins comme étant Lucien [X], lycéen, témoin principal ci-après témoin A, 16 ans; Christine [X], collégienne, ci-après témoin B, soeur de A, 12 ans; François [X], collégien, ci-après témoin C, frère de A et B, 14 ans, Mme [X], ci-après témoin D, 50 ans, mère des autres témoins.

Le lieu est au 5, Passage de la Mine à Wittelsheim.

Les enquêteurs notent que la météo était la même que pour le cas de Mulhbach sur lequel ils avaient également enquêté, soit un temps frais avec température entre 0° et - 1° au sol, avec quelques cirrus à 7000 mètres d'altitude, un vent d'Ouest - Sud - Ouest faible en altitude (20 à 25 noeuds) et nul au sol. Quelques étoiles étaient visibles, la lune était non visible, la visibilité excellente portait à 15 km.

Le témoin principal Lucien [X] - témoin A - indiquait que le 11 décembre 1980 à 22:31, il était sorti dans la cour pour chercher de la boisson dans le coffre de leur voiture.

Au retour, il a eu tout à coup son attention attirée par une lumière brillante se déplaçant dans le ciel, d'une grosseur évaluée à celle de Vénus (évaluée à 300 ou 400 m de hauteur et à 5 ou 6 km de distance).

Cette lumière avançait à une allure équivalente à celle d'un avion "Piper" et semblait venir du Grand-Ballon en effectuant une trajectoire Nord-Nord-Ouest. Immédiatement, le témoin a pensé que ce pouvait être, sans aucun doute, un OVNI compte-tenu de sa luminosité jaune orangé constante et de sa vitesse "anormale".

En courant, il a retraversé la cour, est rentra chez lui (distance de 25 m environ, temps écoulé de 15 secondes environ; il a annoncé à sa famille "qu'une lumière étrange se promenait dans le ciel curieusement". La réaction immédiate de la mère fut de dire, "Ce ne serait pas un OVNI des fois, non?" sur un ton vaguement ironique selon le témoin A. Sans plus attendre, il a ouvert les volets du salon (face NNO) et s'est aperçu que la lumière avait disparu. Il a alors couru jusqu'à la fenêtre de la cuisine face au NNE), ce en 4 à 7 secondes, et il a revu l'objet lumineux dans le ciel à hauteur de la Constellation de Cassiopée, au-dessus de sa maison.

Cette fois-ci, la chose lui est apparue nettement sous la forme d'un disque, et non sous celle d'un avion (mais sa trajectoire était passée de NNO à plein Sud pour se diriger vers la maison des témoins).

Le témoin A soulignait: "D'ailleurs, l'objet comportait des lumières qu'on ne pouvait attribuer à un avion quel qu'il soit: il y avait des lumières jaunes (au nombre de sept), des lumières vertes (au nombre de quatre) et une lumière rouge centrale. Tout cela formant l'objet, ayant lui-même un contour très visible de couleur blanc brillant. De plus, aucune de ces 12 lumières ne clignotaient à aucun moment de l'observation."

Le déplacement du phénomène était uniforme et le témoin A a estimé qu'à 200 mètres de hauteur environ, une lumière pouvait avoir un diamètre de 2 millimètres, alors que l'objet lui-même pouvait avoir une grosseur d'environ 1 centimètre. Il a précisé que "Les formes étaient très nettes", mais aucune antenne ou hublots ont été visibles.

Alors que l'objet poursuivait sa trajectoire toujours à une altitude de 200 mètres en direction du Sud, le témoin A a appelé les membres de sa famille qui accoururent, par curiosité et aussi par ironie, dira-t-il.

Lorsque les trois autres membres de sa famille ont observé le phénomène, il lui semblait déjà beaucoup moins net qu'au-dessus de sa maison.

L'objet s'est éloigné de plus en plus, les lumières ont disparu progressivement, et il ne restait bientôt visible qu'un point lumineux jaune orangé, le tout d'environ 5 mm de diamètre; puis ceci a disparu soudain en plein ciel au-dessus de la forêt de Richwiller.

Scan.

La durée de l'observation par le témoin A est donnée comme 4 minutes.

Le témoin A a refermé les volets et a immédiatement rédigé un récit de son observation qu'il pensait remettre à la Gendarmerie.

Le témoin B a indiqué aux enquêteurs, comme dit précédemment pas le témoin A, s'être précipitée à la fenêtre de la cuisine où elle a pu observer le phénomène lumineux, pensant initialement "Cela ne peut sûrement pas être un avion...". Elle a décrit l'objet comme étant "3 boules attachées ensemble, et de mêmes couleurs".

Le témoin C s'est aussi rendu à la fenêtre de la cuisine afin d'observer le phénomène; il a grimpé sur une chaise de cuisine pour regarder par la fenêtre, son temps d'observation assez restreint de 15 à 20 secondes lui a quand même permis de donner une description du phénomène: trois lumières en forme de triangle. La grosseur de l'objet pouvait correspondre à la moitié de celle de la pleine lune; sa forme était celle d'un disque avec trois lumières au-dessous; et la couleur des boules lumineuses était jaune.

Le témoin D (mère des autres témoins) a également regardé par la fenêtre de la cuisine, et a décrit l'objet ainsi: "Il y avait quatre lumières dont les couleurs étaient orange, rouge, jaune, sous la forme d'un triangle arrondi". L'objet n'émettait, selon elle, aucun bruit. De plus, elle a affirmé que c'était la première fois qu'elle voyait une telle chose.

Les enquêteurs ont obtenu du témoin A, en utilisant un comparateur, des tailles angulaires:

Pour eux Le diamètre de l'objet serait de 10 mètres environ; dans ce cas là entre la tour et le bâtiment, le phénomène aurait été vu à environ 1,5 km, et au-dessus de la maison il aurait eu une altitude de 400 mètres.

Pour les couleurs, au nuancier Pantone: ils ont noté réf. 116 U; réf. 354 U; réf. rouge: super warm red; couleur du contour de l'objet: blanc brillant.

Les enquêteurs notent qu'il n'y a eu aucun effet physique ou psychologique. Le témoin A était nerveux, mais il a bien dormi bien qu'il fut persuadé d'avoir vu un OVNI.

Le témoin A a prévenu le lendemain un des membres du GHREPA de Guebwiller, puis sur les conseils de ce dernier, à 15:38 (précise le témoin A) il s'est rendu à la Gendarmerie de Wittelsheim où il a rapporté son observation.

D'après le témoin A, il n'y avait aucune voiture au moment de l'observation. Une voie ferrée passe à proximité de sa maison, mais aucun train n'est passé à ce moment-là.

Les enquêteurs notent que la ligne Haute-Tension la plus proche est à environ 1 km, qu'il y a l'aérodrome de Bâle-Mulhouse à 30 km, et qu'il est important de noter que l'objet semble avoir changé deux fois de direction - ils l'expliquent par un croquis, visible plus bas dans ce dossier.

Les enquêteurs décrivent le milieu des témoins comme ouvrier, les parents dont mineurs, habitent une maison minière, qu'il y a dans la famille 5 frères et 2 soeurs.

Ils disent du témoin A qu'il est lycéen, en classe de Seconde A littéraire, que ses loisirs sont l'astronomie, l'astrologie, la photo, et principalement l'ufologie, qu'il est le responsable du Club d'Ufologie de Wittelsheim; il avait fait une recherche dans les archives du journal l'Alsace, pour avoir des articles sur ce sujet.

Ce témoin leur a semblé "de bonne foi, mais aurait une tendance à l'affabulation."

Ils notent que les autres témoins ne tenaient pas particulièrement à répondre à leurs questions et qu'ils ne semblaient pas s'intéresser au phénomène OVNI.

Ils notent que certains détails les "amènent à un certain scepticisme": le temps d'observation leur semble un peu exagéré, il y a une incertitude sur l'altitude, il leur paraît surprenant que le témoin A ait pu compter les 12 lumières et les situer exactement sur croquis, par rapport à la taille de l'objet alors qu'il leur avait fait le croquis de l'OVNI 6 jours après son observation.

Ils concluent que le phénomène observé "est très certainement celui vu à Muhlbach, les heures et la trajectoire coïncidant.

Rien d'autre ne semble être paru par la suite au sujet de cette observation dans la littérature ufologique; mais les circonstances ont fait que j'ai obtenu des éléments important à ajouter au dossier.

En effet, au début des années 2000, alors que la question des observations d'OVNIS avait commencé à m'intéresser fortement, j'ai rencontré le "Témoin A", Lucien, qui avaic d'autres ufologues français, tentait d'entreprendre l'établissement d'une nouvelle Fédération Française d'Ufologie. Il y en avait déjà eu une, mais cela avait été un échec - la nouvelle tentative le sera aussi, beaucoup d'ufologues préférant être le "Directeur" de leur propre groupe d'ufologie que d'admettre l'idée d'une Fédération qui proposerait des ressources en commun et autres standards d'enquête vécus comme une sorte de "chapeautage". J'ai rencontré Lucien près d'une dizaine de fois dans ce contexte, et nous avons mené ensemble quelques enquêtes ufologiques dans la région. J'ai aussi appris pourquoi l'ufologie l'intéressait tant: bien jeune, en 1972, il avait déjà été un des témoins d'une observation à Wittelsheim également, dont nous avions souvent discuté.

Par contre, je ne sais pas pourquoi, il ne me semble pas me rappeler qu'il ait évoqué cette seconde observation. Et je note que le rapport d'enquête sur cette seconde observation ne dit rien de la première. Mon explication est que comme beaucoup de témoins dans ce cas, et ayant connaissance d'idées circulant en ufologie sur des "répéteurs", personnes vues comme suspectes en raison de multiples observations, il a certainement pensé dans les deux cas que mentionner une autre observation pourrait l'exposer à ces suspicions.

En fait, cette première observation explique bien des choses que les enquêteurs de la deuxième ont "repéré", qu'ils ont visiblement trouvées curieuses, et que je peux éclairer. Son observation initiale avait été très mal accueillie. Il en avait parlé à son instituteur, lequel avait balayé la chose en lui expliquant qu'il avait vu "une fusée" - explication qui ne tient pas du tout la route, et qui l'a dès lors rendu très méfiant vis-à-vis des "explications" que donnent trop souvent sans aucune recherche diverses figures d'autorité sur la question. Comme beaucoup de témoins d'événements vraiment étranges, Il était devenu "sceptique" quant à toute "science officielle". Et c'est cela qui a été vu par les enquêteurs de cette seconde observation comme "une tendance à l'affabulation." Il remettait tout en cause, cherchant les failles, refusant les certitudes tant "sceptiques" sur les OVNIS, que les explications "extraterrestres" assénées avec trop d'assurance et trop peu d'argumentation parfois. Il s'était constitué une "culture" sur le sujet, avait été membre de plusieurs groupes ufologiques locaux, en effet, mais non pas par un intérêt surgi du néant, au contraire, par un intérêt provenant directement de sa première observation.

Ceci explique aussi cette chose étonnante citée dans le rapport d'enquête de ce cas: La réaction immédiate de la mère fut de dire, "Ce ne serait pas un OVNI des fois, non?" sur un ton vaguement ironique selon le témoin A). Evidemment! Il avait déjà vu, il s'y intéressait, il en parlait dans sa famille, dont un membre avait d'ailleurs été également témoin de sa première observation.

Autre fait que je puis éclairer. Lucien donne des détails que les enquêteurs trouvent curieusement précis: le nombre de lumières, leur disposition, par exemple. Je n'en suis pas du tout étonné. Il avait développé l'idée plutôt bienvenue en ufologie de précision; lors de nos enquêtes, c'était manifeste. Je suis persuadé qu'u moment de l'observation, il comptait les lumières, il rédigeait "dans sa tête" le rapport qu'il allait écrire très vite. Il allait très loin dans ce souci de précision, cela se constate lorsqu'il dit s'être rendu la Gendarmerie à "15:38", là où d'autres auraient dit "dans l'après-midi" ou "vers 15:30".

J'espère avoir ici éclairé les remarques, sensées, des enquêteurs sur le "témoin A". Je veux aussi préciser que lors des deux observations, s'il a été le seul à en faire grand cas, il n'était pas le seul témoin. Dans le cas présent, il n'est pas absurde de considérer qu'il y a même semblé avoir un témoignage concordant et totalement indépendant, avec l'observation à Mulhbach-sur-Munster.

Données:

Données temporelles:

Date: 11 décembre 1980
Heure: 22:31
Durée: 4 minutes.
Date du premier rapport connu:
Délai de rapport: 1 jour.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Wittelsheim
Lieu: Extérieur puis intérieur 5, Passage de la Mine.
Latitude: 47.790
Longitude: 7.245
Rayon d'incertitude: 30 m.

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 4
Nombre de témoins connus: 4
Nombre de témoins nommés: 4
Ages des témoins: 16, 12, 14, 50
Types de témoins: Deux frères, une soeur, leur mère.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: A ufologues locaux.
Type de lieu: Extérieur du domicile puis fenêtre du domicile.
Conditions d'éclairage: Nuit.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: Non.
Départ OVNI observé: Oui.
Entité(s): Non.
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Oui.
Dessins approuvé par témoins: Oui.
Sentiments des témoins: Etonnés.
Interprétations des témoins: Pas un aéronef connu, OVNI.

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Non identifié.

Sources:

[Ref. ldl1:] MAGAZINE D'UFOLOGIE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Scan.

Enquête du S.A.H.R

Wittelsheim (Haut-Rhin)

(cette enquête est la suite logique de celle parue dans L.D.L.N. 215-216 pages 18 et 19 "Phénomène dans le Ht Rhin près de Munster et Mulhouse)

Enquêteurs: (membres du Groupement Haut-Rhinois d'Etude des Phénomènes Aérospatiaux S.A.H.R.)

Le 12 décembre 1980, le témoin principal d'un phénomène aperçu la veille à WITTELSHEIM, téléphone à un membre du G.H.R.E.P.A. de Guebwiller (68).

Le mercredi 17 décembre, nous nous rendîmes sur les lieux.

Nom des témoins:

Adresse: 5, passage de la Mine - 68310 WITTELSHEIM.

Profession:

Date de l'observation: 11 décembre 1980.

Heure: 22 h 31 (heure précisée par le témoin A).

Lieu: WITTELSHEIM (68), carte Michelin 87, pli 19.

Météo: mêmes conditions que l'enquête ci-dessus.

Temps d'observation: 04 minutes (donné par le témoin)

Scan.

Les faits:

- Témoin A (principal)

Celui-ci était sorti dans la cour pour chercher de la boisson dans le coffre de leur voiture. Au retour, il eut tout à coup son attention attirée par une lumière brillante se déplaçant dans le ciel, d'une grosseur évaluée à celle de Vénus (évaluée à 300 ou 400 m de hauteur et à 5 ou 6 km de distance).

Scan.

Cette lumière avançait à une allure équivalente à celle d'un avion "Piper" (sic) et semblait venir du Grand-Ballon (?) en effectuant une trajectoire Nord-Nord-Ouest. Immédiatement, le témoin pensa que ce pouvait être, sans aucun doute, un OVNI compte-tenu de sa luminosité -jaune orangé -constante et de sa vitesse "anormale".

En courant, il retraversa la cour et rentra chez lui (distance = 25 m environ, temps écoulé = 15" environ); il annonça à sa famille "qu'une lumière étrange se promenait dans le ciel curieusement". Immédiatement, la réaction de la mère fut celle-ci: "Ce ne serait pas un OVNI des fois, non ?" (sur un ton vaguement ironique..., précise le témoin). Sans plus attendre, il ouvrit les volets du salon (face NNO) et s'aperçut que la lumière avait disparu. Il courut alors jusqu'à la fenêtre de la cuisine (face NNE); (notons que le témoin mit environ 04 à 07 secondes pour se déplacer du salon à la cuisine et pour ouvrir les volets de la cuisine). Là, l'objet (sic) lumineux réapparut dans le ciel -à hauteur de la Constellation de Cassiopée -(au-dessus de sa maison) et, cette fois-ci, apparut nettement au témoin sous la forme d'un disque, et non sous celle d'un avion (mais sa trajectoire était passée de NNO à plein Sud pour se diriger vers la maison des témoins).

"D'ailleurs, souligne le témoin, l'objet comportait des lumières qu'on ne pouvait attribuer à un avion quel qu'il soit: il y avait des lumières jaunes (au nombre de sept) (sic), des lumières vertes (au nombre de quatre) (sic) et une lumière rouge centrale (sic). Tout cela formant l'objet, ayant lui-même un contour très visible de couleur blanc brillant. De plus, aucune de ces 12 lumières ne clignotaient à aucun moment de l'observation".

Le déplacement du phénomène était uniforme et le témoin put estimer qu'à 200 m de hauteur environ, une lumière pouvait avoir un diamètre de 02 mm, alors que l'objet lui-même pouvait avoir une grosseur d'environ 01 cm. ("Les formes étaient très nettes, précise le témoin; mais aucune antenne ou hublots ont été visibles).

Alors que l'objet poursuivait sa trajectoire toujours à une altitude de 200 m (?) et en direction du Sud, le témoin appela les membres de sa famille qui accoururent (par curiosité et aussi par ironie, dira celui-ci). De plus, souligne le témoin, lorsque les trois autres membres de sa famille observèrent le phénomène, l'objet lui semblait déjà beaucoup moins net qu'au-dessus de sa maison.

L'objet s'éloigna de plus en plus, les lumières disparurent progressivement et ne devinrent bientôt plus qu'un point lumineux jaune orangé, le tout d'environ 05 mm de diamètre; puis ceci disparut soudain en plein ciel au-dessus de la forêt de Rich-

Scan.

Scan.

Scan.

willer. Le témoin ferma les volets et, immédiatement, rédigea le récit de son observation qu'il pensait remettre à la Gendarmerie.

- Témoin B (soeur du témoin A):

Le témoin B nous apprend, comme l'a dit précédemment le témoin A, qu'il se précipita à la fenêtre de la cuisine où il put observer le phénomène lumineux. Sa première réaction fut de penser: "Cela ne peut sûrement pas être un avion...". Il nous décrivit l'objet comme étant "3 boules attachées ensemble, et de mêmes couleurs".

- Témoin C (frère du témoin A)

Le témoin C se rendit, lui aussi, à la fenêtre de la cuisine afin d'observer ce phénomène. Soulignons qu'il grimpa sur une chaise de cuisine pour regarder à la fenêtre. Malgré son temps d'observation assez restreint (15 à 20"), il a quand même pu nous donner une description du phénomène. Celui-ci était composé de trois lumières en forme de triangle. La grosseur de l'objet pouvait correspondre à la moitié de celle de la pleine lune; sa forme était celle d'un disque avec trois lumières au-dessous; et la couleur des boules lumineuses était jaune.

- Témoin D (mère du témoin A):

La mère des trois témoins précédents, présente également à la fenêtre de la cuisine, nous décrivit l'objet ainsi: "II y avait quatre lumières -dont les couleurs étaient orange, rouge, jaune, -sous la forme d'un triangle arrondi". L'objet n'émettait, selon elle, aucun bruit. De plus, elle nous affirma que c'était la première fois qu'elle voyait une telle chose.

Scan.

Précisions complémentaires: (fournies par le témoin A)

1 a) Grosseur au comparateur:

b) Couleurs au nuancier Pantone: réf. 116 U; réf. 354 U ; réf. rouge: super warm red; couleur du contour de l'objet: blanc brillant.

2 - Effets sur les témoins: aucun effet physique ou psychologique. Le témoin A était nerveux, mais il a bien dormi bien qu'il fut persuadé d'avoir vu un OVNI.

Réaction, le lendemain: prévenir un des membres du GHREPA de Guebwiller, puis sur les conseils de ce dernier, prévenir la 'gendarmerie'. A 15 h 38 (précise le témoin A) il s'est rendu à la Gendarmerie de Wittelsheim où il rapporta les faits de son observation.

Notes complémentaires:

D'après le témoin A, il n'y avait aucune voiture au moment de l'observation. Une voie ferrée passe à proximité de sa maison, mais aucun train n'est passé à ce moment-là.

Il n'y a pas de ligne Haute-Tension (une à environ 1 km).

Il y a un aérodrome à 30 km (Bâle-Mulhouse. Important: l'objet semble avoir changé deux fois de direction (voir croquis).

Complémentaire - Enquête psychologique:

- Description du milieu dans lequel vit le témoin (principal): milieu ouvrier; parents mineurs (habitation: maison minière) famille nombreuse: 5 frères et 2 soeurs.

- Témoin A:

Il est lycéen, en classe de Seconde A (littéraire) loisirs: astronomie, astrologie, photo, ufologie (principalement; en effet, il est le responsable du Club d'Ufologie de Wittelsheim)

Grand intérêt pour l'Ufologie: il a fait une recherche à "l'Alsace" (journal) dans les archives, pour avoir des articles sur ce sujet.

- Autres témoins:

Nous avons été accueillis rapidement par les autres témoins qui ne tenaient pas particulièrement à répondre à nos questions et qui ne semblent pas s'intéresser au phénomène OVNI.

-Certains détails nous amènent à un certain scepticisme:

Temps d'observation semble un peu exagéré
Incertitude, au point de vue -niveau altitude
Surprenant qu'il ait pu compter les 12 lumières (plus la situation exacte des lumières -sur le croquis-) par rapport à la taille de l'objet (goniomètre = 15) alors qu'il nous fit le croquis de l'OVNI 6 jours après son observation.

Conclusion:

Ce phénomène observé est très certainement celui vu à Muhlbach peu de temps auparavant (les heures coïncident, la trajectoire suivie également);

Le diamètre de l'objet serait de 10 m environ; dans ce cas là entre la tour et le bâtiment, le phénomène aurait été vu à environ 1 ,5 km, et au-dessus de la maison il aurait eu une altitude de 400 m.

Ce témoin nous semble de bonne foi, mais aurait une tendance à l'affabulation.

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN - "BASE OVNI FRANCE":

Wittelsheim (68) le 11 décembre 1980

Caractéristiques générales

Num Base: 2600
Département: Haut Rhin (68)
Lieu d'observation: Wittelsheim
Latitude: 47.816
Longitude: -7.33
Date d'observation: 11 décembre 1980
Heure: 22:31 heures
Durée (HH:MM:SS): 00:04:00
Météo: Pas d'indication météo
Type d'observation: Visuel : Eloigné
Nbre de témoin(s): 4
Enquète officielle: Non

Caractéristiques de l'objet

Nbre d'objet: 1
Type d'objet: Plusieurs formes pour sans dou
Taille: Non précisée
Couleur: Blanc
Luminosité: Non précisée
Caractéristique visuelle: Nombreuses lumières
Vitesse: Avion de tourisme
Mouvement/Déplacement: Un ou plusieurs virages
Objet au sol: Non
Disparition instantanée: Oui

Observation

Le premier témoin observe alors qu'il est hors de la maison une lumière brillante orange se déplaçant à l'allure d'un avion de tourisme venant du Grand Ballon au nord nord-ouest. Il entre précipitamment chez lui, ouvre les volets de la cuisine et appelle le reste de la famille soit 3 autres témoins. L'objet s'est approché. En fonction des témoignages l'objet est une sphère blanche brillante ou un triangle arrondi. L'ensemble comporte de nombreuses lumières (entre 12 et 3 en fonctions des témoins) de couleurs différentes. Il semble que l'objet ai fait deux léger virage au cours de sa traversée. Il disparu subitement au-dessus de la forêt de Richwiller, vers le Sud-est.

Sources

Lumières dans la Nuit numéro 219/220

[Ref. spa1:] ASSOCIATION UFOLOGIQUE "SPICA":

Commune Date et heure d'observation Forme générale
Identification
Couleur générale
Hypothèse
Conclusion
WITTELSHEIM jeudi 11 décembre 1980 à 22h31 boule, balle ou melon (3D)
Non Identifié
blanche
Néant
Non résolu -manque d'info

Discussion:

Carte.

Sur la carte ci-dessous, j'ai placé le lieu de l'observation à Mulhbach-sur-Munster, celui de cette observation à Wittelsheim, et la localisation de ce qui était alors appelé l'Aéroport de Bâle-Mulhouse (maintenant "Euroairport Basel-Mulhouse-Freiburg").

Carte.

De Mulhbach à Wittelsheim, il y a 29 kilomètres à vol d'oiseau; de Wittelsheim à l'aéroport de Bâle-Mulhouse, il y a 28 kilomètres à vol d'oiseau.

Il est assez évident que si l'en s'en tient à un "scepticisme" à toute épreuve, on considérera que dans les deux cas, il s'agissait d'un avion qui serait passé au-dessus des deux lieux d'observation pour se poser à l'aéroport, dont la piste est d'ailleurs dans l'axe de la trajectoire globale.

Il est tout de même remarquable que dans les deux cas, les témoins pourtant familiarisés avec les avions avaient bel et bien pensé à cette explication, et l'avaient rejetée. On pourra aibjecter que peut-être bien d'autres gens avaient vu et reconnu ledit avion et ne l'avaient donc évidemment pas signalé comme OVNI.

A noter tout de même, s'il s'agit d'un même objet, les changements de direction qui seraient assez curieux pour un avion de ligne, à première vue. A Muhlbach, nous avons une trajectoire N.N.O. vers S.S.E., ce qui enverrait l'objet vers l'aérodrome de Houssen (le témoin y a pensé) ou celui de Bâle-Mulhouse.

A Wittelsheim, l'objet au début de l'observation par le témoin dans la cour arrive de la direction du Grand-Ballon, c'est-à-dire du Nord-Ouest, quasiment la direction du lieu de l'autre observation, et il effectue une trajectoire Nord-Nord-Ouest ce qui est exactement celle de l'autre observation. Mais ensuite l'objet de Wittelsheim serait allé vers le Sud. Cela exclut alors un atterrissage à Houssen qui est au Nord, mais n'exclut pas une manoeuvre de virage pour se poser à Bâle-Mulhouse qui est au Sud-Est. De fait, les avions de ligne doivent contourner Mulhouse, et ici, prendre la direction Sud correspond à un tel contournement.

Comme j'ai bien connu le témoin principal de cette observation, je pense que ce n'était pas un avion. Je pense fortement qu'il aurait reconnu un avion comme étant un avion. Je l'ai vu personnellement un soir reconnaître un avion alors qu'un autre collègue ufologue présent pensait tout de même un peu trop sérieusement voir passer un OVNI. Je l'ai vu lors d'enquête expliquer des observations par des avions; je sais qu'il connaissait trè bien les jeux de lumière des avions.

Et il s'agirait là d'un avion dont les lumières n'ont jamais clignoté. Il dit clairement avoir vu la forme d'un disque, blanc, "un contour très visible de couleur blanc brillant." Connaissant ce témoin, je ne peux pas croire que cette description serait à ignorer.

En même temps, je me sens un peu "juge et partie" ici, ce qui me dérange. Mon opinion positive sur la fiabilité du sens de l'observation du témoin principal, je ne peux pas vraiment en prouver la justesse, même si elle est juste pour moi. C'est pourquoi je laisse la chose comme "non identifiée".

Evaluation:

Non identifié.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 27 août 2022 Création, [ldl1], [lcn1], [spa1].
1.0 Patrick Gross 27 août 2022 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 27 août 2022.