France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

16 octobre 1954, Damparis, Jura:

Référence pour ce cas: 16-oct-54-Damparis. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

L'ufologue et journaliste Charles Garreau, dans son livre de 1951 ou 1981, avait apparamment rapporté une observation à Damparis dans le Jura, le 16 octobre 1954 à 21:30, au cours de laquelle un témoin aurait observé un corps très lumineux qui semblait beaucoup plus rapide qu'un avion, suivi d'une longue trainée bleu vert intense, pendant 4 secondes. L'objet .

Ceci correspond parfaitement au météore vu en France à ce moment. mais tout le monde ne l'a pas compris.

Rapports:

[Ref. aml7:] AIME MICHEL:

[... autres cas...]

L'objet [du 16 octobre 1954] a ensuite commencé à traverser la Côte-d'Or. Il a été observé à Damparis, puis à Dijon.

[... autres cas...]

La Commission d'Enquête de l'Armée de l'Air française, après avoir étudié le cas [des observations nocturnes du 16 octobre 1954], a conclu que l'objet était un "météore lent". La Commission n'a pas pris en compte le changement de direction de la dernière observation de Paris. Aux plusieurs témoins qui ont vu l'ovni s'arrêter dans le ciel, la Commission a répondu: "Illusion d'optique", et puisque les différences des heures rapportées suggéraient qu'un météore se serait déplacé à une vitesse incroyablement lente (2400 miles par heure), la Commission a supposé que les montres des témoins s'étaient cassées.

[... autres cas...]

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel écrit du météore du 16 octobre 1954 à 21:30:

LE TEST DU METEORE. Le 16 octobre, comme par un fait exprès, un splendide bolide traversa le nord de la France vers 21:30. Il fut observé sur une vingtaine de départements par des milliers de personnes, depuis l'Allier jusqu'à la Lorraine et de la frontière Suisse à Paris. Naturellement de nombreux témoins crurent avoir vu une Soucoupe Volante et le dirent. Les journaux imprimèrent "Soucoupe Volante à Orly", ou "à Montididier" ou "à Metz." Mais une fois encore la description faite par toutes ces cervelles débiles se révéla d'une remarquable honnêteté.

[...]

Les innombrables témoignages recueillis montrent en effet que même quand les témoins ont appelé "Soucoupe Volante" l'objet observé, leur description est identique sur 200.000 kilomètres carrés où le phénomène fut visible: une "boule orange suivie d'une traînée", une "grosse boule lumineuse avec une queue", un "oeuf volant suivi d'une traînée", un "cul de bouteille avec une traînée de trente fois son diamètre", etc. Le même phénomène est uniformément décrit.

[...]

[Ref. lgs1:] LOREN GROSS:

October 16th [1954]

[...other cases...]

More "meteor" sightings

[...other cases...]

At 9:25 p.m. residents of Salins, France, noticed something coming out of the southeast sky from the direction of northern Italy. As the thing passed overhead it appeared as a dull-glowing lenticular shape trailing a luminous stream of smoke. Moments later the lenticular body passed over the cities of Dole and Montmirey still on a northwest trajectory. The elongated form was then spotted at Damparis and Dijon. The object was at a high altitude since observers some distance to the right and left of the object's course could see the thing travel from horizon to horizon. At 9:35 p.m., continuing in a straight line, the lenticular body appeared over Paris, causing some concern at Orly airport which put all air traffic on hold while the phenomenon was in sight. Some people in the French capital claimed they saw the object come to a stop while others even asserted the object made a turn to the west.

The French Air Force Inquiry Commission looked into the case and concluded that a "slow meteor" was responsible, and that those who said they had seen a course change had merely suffered from an optical illusion. To explain the duration of the object's passage, the French Commission suggested that witnesses' timepieces were not set properly.

Aime Michel thought more of the case than the military because he had knowledge of a sighting near St. Malo, a town that lies west of Paris on the coast of Brittany. The time of this sighting was not known but there may have been a connection with the "slow meteor." What was seen at St. Malo, however, did not resemble the supposed meteor. According to the witness two objects raced across the sky and a third object was seen intercepting the first two at a right angle. This new formation of three objects sped away leaving a thin vapor trail behind them. 138.

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

L'auteur de la base rapporte qu'à Damparis dans le Jura, le 16 octobre 1954 à 21:30, un témoin a observé un corps très lumineux, suivi d'une longue trainée bleu vert intense. L'observation a duré 4 secondes. L'objet semblait aller beaucoup plus vite qu'un avion.

La source est indiquée comme "Alerte dans le ciel par Garreau Charles ** Alain Lefeuvre 1981".

Explications:

Météore du 16 octobre 1954 à 21:30.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Damparis, Jura, nuit, objet, lumineux, traînée, bleu, vert, rapide, durée

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 14 septembre 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 21 décembre 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 15 décembre 2019 Addition du Résumé.
1.2 Patrick Gross 26 février 2021 Additions [aml7], [lgs1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 26 février 2021.