France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

14 octobre 1954, Saint-Germain-du-Bois, Saône-et-Loire:

Référence pour ce cas: 14-Oct-54-StGermain. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dans son livre de 1958 sur la vague fançaise de 1954, l'ufologue Aimé Michel indiquait que le 14 octobre 1954 à la tombée de la nuit à Saint-Germain-du-Bois en Saône-et-Loire, Marcel Lonjarret marchait dans la campagne, quand une lumière suspecte a attiré son attention. Il est allé voir, et a vu que derrière une haie en bordure d'un champ de maïs, il y avait une sorte de dôme lumineux de couleur rouge orange immobile au ras du sol.

Marcel Lonjarret a regardé sans oser s'approché, puis est rentré chez lui. Revenu sur les lieux le lendemain, il n'yavait relevé aucune trace.

Le récit apparaît dans d'autres sources ufologiques avec des différences légères. Charles Garreau et Ryamon Loavier donnent l'heure comme 18:00 - ce qui correspond à l'heure où le soleil se couchait.

En 1979, les ufologues "sceptiques" Gérard Barthel et Jacques Brucker notent ce cas au 14 octobre 1954 ainsi: "Saint-Germain-du-Bois - 71 - 20 h: canular après enquête."

En 1997, Jean Sider donne un récit semblable à celui d'Aimé Michel, mais où le témoin est à bicyclette, l'heure est 19 heures. Il précise que c'est l'indiscrétion d'un voisin qui révélera l'affaire, parue dans le journal La Dépêche - La Liberté de Saint-Etienne, du 16-17 octobre 1954 en page 3.

Il se demande quelle enquête ont bien pu mener Barthel et Brucker, puisqu'ils ne onnaient aucune précision, et surtout parce que l'ufologue Roger Chéreau avait pu rencontrer le témoin en 1986 dans sa ferme de Saint-Germain-du-Bois où il vit sa retraite, n'ayant pas chagé d'addresse, et qu'il a non seulement confirmé son récit mais a certifié que jamais Barthel et Brucker de l'avaient contacté, ni sur place ni par téléphone.

Ce que personne n'a voulu découvrir, c'est que ce 14 octobre 1954, à la tombée de la nuit justement, un gros météore avait été largement rapporté comme "engin" ou "cigare volant", et était passé par là.

Rapports:

[Ref. aml1:] AIME MICHEL:

Aimé Michel indique que le 14 octobre 1954 à la tombée de la nuit à Saint-Germain-du-Bois en Saône-et-Loire, Marcel Lonjarret marchait dans la campagne, quand une lumière suspecte a attiré son attention. Il est allé voir, et a vu que derrière une haie en bordure d'un champ de maïs, il y avait une sorte de dôme lumineux de couleur rouge orange immobile au ras du sol.

Marcel Lonjarret a regardé sans oser s'approché, puis est rentré chez lui. Il est revenu sur les lieux le lendemain et n'a relevé aucune trace.

[Ref. aml5:] AIME MICHEL:

Une curieuse droite.

J'avais alors (après de nombreuses autres tentatives) entrepris d'étudier la disposition des observations sur une carte région par région, lorsque quelque chose de curieux attira mon attention sur le Centre-Est de la France. Du Sud de Poligny jusqu'à un point situé près de Gueugnon, en Saône-et-Loire, cinq observations présentaient une disposition rigoureusement rectiligne, sur une distance de 150 kilomètres.

Le long de cette ligne, d'Est en Ouest, se succédaient les observations du Bois de Poligny, de Saint-Germain du Bois, de Saint-Romain sous Gourdon, de la Départementale 60 près de Ciry le Noble, et de la Départementale 25 près du bois de Chazey. En contrôlant leur date je découvris avec étonnement que tous ces cas étaient du 14 Octobre, puis que, sur les 5 observations, l'une (Saint-Germain) était un objet lumineux posé au sol, la suivante (Saint-Romain) un objet lumineux immobile, posé au sol, bloquant un moteur et éteignant un phare, la troisième un objet lumineux survolant la campagne au ras des arbres (Départementale 60), la quatrième un objet semblable bloquant un moteur et éteignant des phares. Seule, l'observation de Poligny pouvait à la rigueur prise pour un bolide. Toutes les autres présentaient les caractères les plus incroyables attribués aux Soucoupes.

Cette première ligne droite me donna une autre idée: puisque 5 cas du 14 Octobre étaient alignés, pourquoi ne pas examiner si les autres cas du même jour ne présentaient pas eux aussi quelque disposition intéressante? Je découvris alors, ce même jour, un nouvel alignement de 4 observations: Poligny (déjà sur l'autre droite), Palleau (Saône-et-Loire), Meursanges (Côte d'or), et enfin, à 460 kilomètres de là, Méral, dans la Mayenne. Et Méral était encore une observation au sol [mais le 11 et non le 14].

(à suivre)

[Ref. jve5:] JACQUES VALLEE:

345 -005.24331 46.75320 14 10 1954 20 00 2 (S. GERMAIN DU BOIS) F 011133 C** 295

[Ref. aml4:] AIME MICHEL:

Puis, un jour, je crus voir un commencement de lumière. Etudiant les cas du 14 octobre sur une carte de Bourgogne, je fus frappé par le fait que cinq d'entre elles (Poligny, (Saint-Germain-du-Bois, (Les Brosses-Tillot, (Nationale 60 et (Le Bois de Chazey) étaient disposées sur une ligne droite. Je cherchai alors d'autres lignes droites, et j'en trouvai des foules. Beaucoup de peu probantes, mais certaines qui semblaient défier le hasard.

[Ref. gal1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

Les deux auteurs rapportent les faits suivants dont ils indiquent que la source est des coupures de presse et dossiers personnels.

Le 14 octobre 1954, vers 18:00, au moment où la nuit tombe, dans la campagne à Saint-Germain-du-Bois, en Saône-et-Loire, M. Lonjaret, un cultivateur, rentre à sa ferme en marchant à travers les champs.

Derrière une haie, en bordure d'un pièce de maïs, il voit une sorte de dôme lumineux de couleur rouge orangée, immobile au ras du sol.

Il n'ose pas s'en rapprocher. Il revient sur les lieux le lendemain mais ne découvre pas de traces.

[Ref. jve1:] JACQUES VALLEE:

256

14 Octobre 1954, crépuscule. Saint-Germain-du-Bois (France):

M. Lonjarret a observé un objet lumineux orange au sol près d'un champ. (Quincy; M 175).

[Ref. fru1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Saint-Germain-du-Bois en Saône-et-Loire le 14 octobre 1954 à 19:00, Marcel Lonjaret, cultivateur, rentrait à sa ferme, à travers champs, lorsqu'une lueur suspecte a attiré son attention.

Derrière une haie, en bordure d'un champ de maïs, il a découvert, immobile, au ras du sol une sorte de dôme lumineux de couleur rouge-orangée. Il a observé cet engin sans oser s'approcher et est rentré chez lui. Le lendemain, le témoin est revenu sur les lieux, mais n'a trouvé aucune trace.

Les auteurs indiquent que les sources sont le cas 256 du catalogue Vallée; Aimé Michel dans "A Propos des Soucoupes Volantes" pages 292-293; Quincy; C. Garreau and R. Lavier in "Face aux ET" pages 108-109.

[Ref. bbr1:] GERARD BARTHEL ET JACQUES BRUCKER:

Les deux auteurs notent ce cas au 14 octobre 1954:

"Saint-Germain-du-Bois - 71 - 20 h: canular après enquête."

[Ref. mft1:] MICHEL FIGUET:

Dans un extrait de son catalogue Francat, Michel Figuet a noté que le cas de type CE0 de St-Germain du bois était au crépuscule une "confusion avec la chute d'une bolide."

[Ref. jsr1:] JEAN SIDER:

Jean Sider indique que la contre-enquête de Barthel et Brucker sur le cas de RR2 à Saint-Germain-du-Bois en Saône-et-Loire est "imaginaire."

Il indique que le 14 octobre 1954 à 19:00 heures, Mr Longjarret, cultivateur, rentre chez lui à bicyclette et aperçoit soudain en bordure de champ derrière une haie une boule de feu rouge. Il roule encore un peu, s'arrête, remarque que c'est un engin immobile en forme de dôme reposant dans un champ de maïs. Il est impressionné et regagne son domicile plutôt que de rester sur place, et c'est l'indiscrétion d'un voisin qui révélera l'affaire, parue dans "La Dépêche-La Liberté" de Saint-Etienne, du 16-17 octobre 1954 en page 3.

Jean Sider note que Barthel et Brucker déclarent en page 197 de leur livre que cela est un "canular après enquête", et il se demande: "quelle enquête?", puisqu'aucune précision n'est donnée.

Il précise quant à lui qu'en fait, l'ufologue Roger Chéreau a pu rencontrer le témoin en 1986 dans sa ferme de Saint-Germain-du-bois où il vit sa retraite, n'yant pas chagé d'addresse, et qu'il a non seulement confirmé son récit mais a certifié que jamais Barthel et Brucker de l'avaient contacté, ni sur place ni par téléphone.

[Ref. lhh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4119: 1954/10/14 19:10 5 5:14:40 E 46:45:20 N 3333 WEU FRN S&L 7:8

ST-GERMAIN-DU-BOIS,FR:1/VELO:LUMN.ORG.DOME SUR CHAMP:/r49p175+/r138N°9+/r8

RefN°217 Jean SIDER: Le DOSSIER 1954 (2 vol.) Page No. 24 : PAYS DE FERMES

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

Godelieve van Overmeire indique qu'en 1954, le 14 octobre, en France, à St Germain du Bois, "au crépuscule M. Lonjarret a observé un objet lumineux orange au sol près d'un champ."

Les sources sont notées "Quincy" et "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 281".

[Ref. jbu1:] JEROME BEAU:

Jeudi 14 octobre 1954

Au crépuscule - A Saint-Germain-du-Bois (France), M. Lonjarret observe 1 objet lumineux orange au sol près d'un champ.

Jérome Beau indique comme source "Quincy".

[Ref. lcn1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique dans sa base de données que dans la Saône et Loire à St Germain du Bois le 14 octobre 1954 à 19:00 heures "Le témoin rentre à sa ferme, à travers champs, lorsqu'une lueur suspecte attire son attention. Derrière une haie, en bordure d'un champ de maïs, il découvre, immobile, au ras du sol une sorte de dôme lumineux de couleur rouge-orangée. Il observe cet engin sans oser s'approcher et rentre chez lui. Le lendemain, le témoin revient sur les lieux, mais ne trouve aucune trace.".

La source est notée: "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. djn2:] DONALD JONHSON:

Donald Johnson indique que le 14 octobre 1954, juste après l'obscurité, autour de 19:00, à Saint-Germain-du-Bois, Saone-et-Loire Messr. Lonjarret a observé un objet orange circulaire lumineux sur le sol près d'un champ de maïs au large de la route D91.

Les sources sont indiquées comme Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 175; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, case # 256, citing Quincy; Jean Sider, Dossier 1954 et l'Imposture Rationaliste, p. 24.

[Ref. nip1:] "THE NICAP WEBSITE":

*14 oct. 1954 - Juste après l'obscurité, autour de 19h00, à Saint-Germain-du-Bois, dans le département de Saône-et-Loire, France Mr. Lonjarret a observé un objet lumineux orange circulaire sur le sol près d'un champ de maïs près de la route D91. (Sources: Aime Michel, Flying Saucers and the Straight Line Mystery, p. 175; Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, cas n° 256, citant Quincy; Jean Sider, Dossier 1954 et l'Imposture Rationaliste, p. 24).

[Ref. ubk1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 6 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541014 14.10.1954 St. Germain Bois France Nightfall RR I
19541014 14.10.1954 St. GermainBois France Nightfall RR I
19541014 14.10.1954 St. Germain Bois France Nightfall RR I
19541014 14.10.1954 St. Germain Bois France 19.00 RR I
19541014 14.10.1954 St. Germain Bois France Evening RR I
19541014 14.10.1954 St. Germain France 20.00

[Ref. prn2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

14 octobre 1954. Night.

ST-GERMAIN-DU-BOIS (SAONE ET LOIRE : FRANCE)

Marcel Lonjarret marchait dans la campagne quand une lumière bizarre a attiré son attention et il est allé enquêter. Derrière une haie a la limite d'un champ de blé il a vu une sorte de dôme lumineux orange-rouge immobile juste au-dessus du sol. Il l'a regardé, puis est rentré chez lui. Le lendemain aucune trace n'a pu être trouvée.

Michel 1958b p175

Explications:

Probablement le météore de 18:13 ce jour-là.

Il faut bien noter que personne ne donne la moindre durée d'observation, il semble même que le témoin soit parti assez vite lorsqu'il a vu la chose.

Cependant, il serait quelque peu surprenant que, même s’il pédalait pour partir de là, il n’ait pas remarqué l’importante luminosité du météore survolant la région.

Alors, c'était peut-être autre chose cette fois-ci. Mais rien ne pointe vers quelque chose venant d'une intelligence extraterrestre.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Saint-Germain-du-Bois, Saône-et-Loire, Lonjarret, Longjarret, objet, lumineux, orange, atterrissage, champ

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 5 février 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 8 avril 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [goe1], [jbu1], [lcn1].
1.1 Patrick Gross 26 avril 2009 Addition [jsr1].
1.2 Patrick Gross 28 février 2010 Addition [djn2].
1.3 Patrick Gross 29 juin 2010 Addition [jve5].
1.4 Patrick Gross 15 novembre 2014 Addition [jve5].
1.5 Patrick Gross 25 février 2017 Addition [ubk1].
1.6 Patrick Gross 15 juillet 2019 Additions [aml5], [aml4], [lhh1], [prn2].
1.7 Patrick Gross 17 juillet 2019 Addition du Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 15 juillet 2019.