AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

MUTILATION D'UNE VACHE RAPPORTEE AU CANADA, 2004:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Winnipeg Sun, Winnipeg, Canada, le 29 avril 2004.

Une vache découpée, drainée de son sang à Arborg
La mutilation est déconcertante

Par Natalie Pona
Reporter de la rédaction

Un fermier bétaillier d'Arborg a fait une découverte terrifiante lundi, quand il a trouvé la carcasse partiellement pelée d'un de ses animaux qui était privé de sa langue et apparemment vidé de son sang. "Toute l'affaire s'est avérée être plus sinistre que je ne le pensais," a dit Yvonne, une voisine, qui a examiné l'animal mutilé. Elle a demandé à ce que l'on ne donne pas son nom pour protéger sa famille.

"Quelle sorte de fous avons-nous qui se balladent dans notre voisinage?"

Gordon, qui a permis au Sun de seulement imprimer son prénom, a indiqué qu'il a découvert la carcasse sur sa ferme lundi après-midi.

"Je ne veux pas vraiment speculer sur ce qui s'est produit. Je sais ce que j'ai vu," a-t-il dit, ajoutant qu'il est toujours bouleversé par sa découverte.

Arborg est à 100 kilometres au Nord de Winnipeg.

MUTILATIONS DE VACHES

La mutilation s'est produite samedi ou dimanche dans la nuit, a indiqué Gordon. Personne n'ont entendu quoi que ce soit.

Gordon a dit qu'il a entendu parler de plusieurs mutilations de vache dans le secteur au cours de ces dernières années.

Il a appelé la RCMP [la Police Montée Canadienne], rapportant que l'animal avait été attaqué par un prédateur. Il a depuis a changé d'avis au sujet de la cause.

"C'était certainement un objet tranchant qui a été utilisé," a-t-il dit.

Le caporal Glenn Syme de la RCMP d'Arborg a indiqué qu'il n'a jamais étudié un exemple de mutilation de bétail. La RCMP a pris à un appel cette semaine au sujet d'une vache attaqué par un prédateur, probablemen l'appel de Gordon.

LA PEAU TIREE DE LA FACE

L'animal a été trouvé avec une incision sous son menton. La peau avait été tirée du visage, exposant les dents.

"Ce n'est pas le macabre, nous avons vu du macabre auparavant, c'est le mal derrière cela," dit Yvonne.

Le bout de la langue de l'animal, coupé de sa racine, a été placé dans sa bouche, a-t-elle dit.

"Il n'y a pas une goute de sang dans cet animal. La seule manière pour vider un animal de son sang est (de le mutiler) tandis que son coeur pompe toujours," dit Yvonne.

Les découpes étaient très précises, comme si elles étaient faites par un chirurgien, a-t-elle dit.

"Vous ne savez pas à quoi vous avez affaire... la brute moyenne ou le mauvais garçon du voisinage ne serait pas capable de faire cela," a-t-elle dit.

Gordon et Yvonne ont appelé Fern Belzil, un investigateur basé dans l'Alberta qui enquête sur les décès non expliqués et qui avait étudié des mutilations de vache pendant huit ans, pour de l'aide.

Belzil a étudié 100 cas, dont les deux-tiers restent non expliqué.

"Je ne dis pas que ce sont des extraterrestres... beaucoup de choses font penser à des extraterrestres mais il n'y a aucune preuve," a-t-il dit.

Belzil a indiqué qu'il n'a jamais trouvé la moindre preuve qui montre qui ou quoi massacre ces vaches.

"C'est un véritable mystère," a-t-il dit.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201