AccueilAcceuil

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

LA RENCONTRE AVION-OVNI DE BARILOCHE DANS LA PRESSE FRANCAISE, 1995:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien France Soir, le 3 Août 1995.

C'est en prenant connaissance de cette affaire sur le service de télétexte d'une chaîne de TV Suisse Romande en 1995 que j'ai commencé à m'intéresser de très près au problème des OVNIS. Vous trouverez plus d'informations sur le cas de Bariloche ici.

Ovni contre avion:
On a frôlé le crash!

En Argentine, un pilote en approche
du terrain de Bariloche
n'en a pas cru des yeux.
Pourtant plusieurs observations
confirment son témoignage

Une "soucoupe volante" de "couleur blanche", se déplaçant à grande vitesse, a perturbé pendant une quinzaine de minutes, dans la nuit de lundi à mardi, le trafic de l'aéroport de San Carlos de Bariloche, 1800 kilomètres au Sud-Ouest de Buenos Aires, ont indiqué une dizaine de témoins oculaires.

Tout à débuté alors qu'un vol d'Aérolinas Argentinas, en provenance de Buenos Aires avec 102 passagers et 3 membres d'équipage, terminait ses manoeuvres d'approche pour se poser sur la piste de Bariloche, une station de sports d'hiver située sur les premiers contreforts de la cordilière des Andes.

"Le pilote a dû faire une manoeuvre désespérée pour ne pas entrer en collision avec un ovni", affirment plusieurs membres des forces aériennes argentines. Selon un officier, qui lui aussi a vu l'ovni, "une coupure de courant s'est produite au même moment dans toute la ville et les appareils de mesure de l'aéroports sont devenus fous."

Intermittence

Plusieurs habitants disent également avoir aperçu l'engin, juste avant la coupure de courant. "A quinze minutes de vol de Bariloche, la tour de contrôle nous a autorisée normalement à entamer nos manoeuvres d'approche," explique le pilote Jorge Polanco.

"A moment où j'entamais la dernière descente, j'ai soudain vu en face une lumière blanche qui venait directement sur nous à toute vitesse, avant de s'arrêter d'un coup à une centaine de mètres. Quand j'ai repris les manoeuvres, l'objet a fait un tour bizarre pour accompagner notre virage de descente et rester en parallèle à une centaine de mètres", indique-t-il. "Au bout d'un moment, la soucoupe, de la taille d'un avion de ligne, a changé de couleur, deux lumières vertes apparaissant aux extrémités avec une lueur orange dans le centre qui s'allumait par intermittence," poursuit le pilote.

Au moment où j'amorçais ma dernière approche, les lumières de la piste de l'aéroport se sont éteintes d'un coup. J'ai dû remonter à 3 miles, en faisant une manoeuvre de fuite, toujours accompagné par l'ovni qui est remonté à une vitesse surnaturelle" et s'est soudain évanoui. "Cet engin ne se déplaçait pas selon les lois physiques et naturelles connues. Je n'en croyais pas mes yeux!" ajoute Polaco, qui avoue être resté, après l'atterrissage, "cinq minutes dans la cabine le coeur au bord des lèvres."

Scan


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 25 Janvier 2003