AccueilAcceuil

Mur du son franchi sur Los Angeles:

EN DIRECTION DE GROOM LAKE?

Vers environ 7:00 un matin de Juin 1991, les habitants de la Californie du Sud furent réveillés par une détonation violente. Le choc était tellement important que beaucoup de gens ont contacté les stations de radio pour savoir si un tremblement de terre avait causé ce bruit, mais ce n'était pas le cas.

Ce bruit de franchissement du mur du son est inhabituel notamment parce que les pilotes militaires évitent de déclencher ce genre de choses au dessus de zones habitées, car personne n'apprécie ces bruits. Un autre fait intéressant est que cette détonation put être enregistrée et mesurées avec grande précision par les appareils destinés à prévenir les tremblements de terre fréquents dans cette région. L'attente de signe de relâchements de la tension de la faille de San Andreas est un travail à temps plein pour les gens de l'United States Geological Service (USGS) basés au California Institute of Technology à Pasadena. Les sismologues de CalTech surveillent et enregistre chaque petit mouvement dans le sol à l'aide d'un ensemble de 220 sismographes dispersés de la côte Sud jusqu'à l'Est dans le désert de Mojave.

Dans les années 80, l'USGS a découvert que ses instruments répondaient aux survol des Navettes Spatiales en approche supersonique ver la base d'Edwards. Ils se sont également aperçus qu'ils pouvaient détecter le trajet et la vitesse des navettes en comparant les temps auxquels le bang parvenait aux différents détecteurs.

L'USGS avait calculé que le bang de Juin 1991 et certains autres étaient produits par quelque chose qui se déplaçait de Mach 3 à Mach 4. La navette va bien plus vite lors de ses retours, mais ces jours là il n'y avait aucun retour de navette. La trajectoire calculée allait d'au dessus de Los Angeles dans le Nord-Est puis au dessus de la vallée de la mort jusqu'à Las Vegas. Son point d'arrivée semblait être le Nellis Test Range, la plus grande zone d'essai d'avions au monde.

Les engins volants non identifié qui émettaient des bangs au dessus de Los Angeles en 1991 et 1992 ne furent jamais entendu au delà du Nevada. Ils se rendaient probablement à la fameuse Area 51. S'ils allaient à l'Area 51, à quelque 300 miles de Los Angeles, cela signifie que malgré leur grande vitesse ils devaient déjà avoir décéléré.

Les bangs au dessus de Los Angeles n'étaient pas des incidents isolés. Ils étaient le premier signe qui corroboraient les rumeurs et observations qui se sont accumulées depuis le milieu des années 80. Les premiers rapports furent diffusés en 1986, peu de temps après que de larges portions de terrains autour de l'Area 51 furent interdites d'accès aux observateurs et aux curieux. Il est clair que la sécurité de la base devait être renforcée.

En Février 1988, le New York Times rapporta que l'US Air Force travaillait sue un avion de reconnaissance indétectable pouvant atteindre Mach 6. Au début de 1990, Aviation Week fit également référence a un tel avion, se faisant l'écho de témoignages de personnes ayant entendu un avion incroyablement bruyant quitter la bas d'Edwards pendant la nuit.

Si l'on considère la simultanéité de la mise à la retraite du SR-71 Blackbird en 1990, les articles du journal et du magazine à propos d'un avion à propulsion hypersonique, l'extension de la base de Groom Lake, et les bangs entendus à Los Angeles, il est raisonnable de penser qu'un avion hypersonique secret opère depuis les bases secrètes du Nevada et s'en va survoler le monde.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 13.03.2001