AccueilAcceuil

Le Chili reconnait le phénomène OVNI:

Le 2 Avril 1997, le journal chilien "La Cuarta" titre: "L'observation d'un OVNI au-dessus d'Arica est confirmée par la Direccion General de Aeronautic Civil." Le Chili est alors entré dans le petit nombre de pays qui ont officiellement déclaré que la nature des OVNIS est celle de machines volantes pilotées par une intelligence.

UNE OBSERVATION DECISIVE AU-DESSUS D'ARICA:

Luis Sanchez, directeur Chilien de Skywatch International déclara que c'était la première fois qu'une telle organisation avait attaché son nom à un rapport confirmé d'observation d'OVNI. La Direccion General de Aeronautic Civil confirmé de façon écrite et officielle qu'ils reconnaissent publiquement que le Chili connait des observations d'OVNIS et que le phénomène est réel, pas du tout normal, et n'ayant pas d'explication conventiennelle de type météore ou climatique.

L'événement qui a déclenché cette reconnaissance officielle était une observation très sérieusement documentée par le personnel d'une tour de contrôle du trafic aérien de l'aéroport international de Chacalluta à Arica, la ville la plus au nord au Chili. Le Lundi 31 Mars 1997, à 12:55am, trois OVNIS ont été visuellement observés par le personnel de la tour de controle et enregistrés sur radar. Ils ont été détecté lors d'une accélération à 8.000 miles par heure, selon les témoins oculaires, au-dessus de l'océan pacifique, près de Morro de Arica. Ils sont restés là pendant deux heures. A environ 15:00, les objets "ont filé au loin à très grande vitesse," se dirigeant vers les Andes.

Le directeur de l'aéroport, Julio Schettner a déclaré que les OVNIS ont plané "à une altitude comprise entre 3.000 et 4.500 mètres et ont émis des lumières bleues, rouges, vertes et jaunes qui les ont rendues clairement vivibles à l'oeil nu. Dans notre tour, il n'était pas possible de les dépister sur le radar, ainsi nous sommes entrés en contact avec les salles de contrôle de radar au Pérou (Arequipa) et à Santiago (du Chili). Aucun d'eux n'avait prévu de vols d'avions vers Arica à ce moment."

Schettner a indiqué qu'il avait été jusqu'alors sceptique au sujet de l'existence d'OVNIS, mais qu'il avait changé d'avis, ajoutant qu'ils "ont quitté Arica à une vitesse étonnante."

Mercredi le 2 Avril 1997, la Direccion General de Aeronautica Civil (DGAC), le ministère aéronautique civil du Chili, a annoncé que les trois OVNIS au-dessus d'Arica avaient été confirmés sur les radars, celui de la DGAC et ceux de l'Armée de l'Air (Fuerzas Aereas De Chili FACh) ont suivi les OVNIS d'Arica, voyageant à des vitesses allant jusqu'à 12.800 kilomètres (8.000 milles) par heure. "

Dans la capitale, Santiago De Chili, un porte-parole de la DGAC a déclaré "le Chili fait l'expéreince du phénomène OVNI."

LES FORCES AERIENNES CHILIENNES RECONNAISSENT LES OVNIS COMME ENGINS EXTRA-TERRESTRES:

L'autre raison importante supérieure qui explique la reconaissance du Chili et la franchise au sujet de la question des OVNIS est que le général Ramon Vega, ancien commandant de FACh, l'Armée de l'Air Chilienne, a personellement observé Udes OVNIS en deux occasions alors qu'il étair en vol.

J. Antonio Huneeus, peronnalité bien connue a reflété cette reconnaissance officielle avec cet article dans le magazine FATE:

LE GOUVERNEMENT CHILIEN INSTAURE UN GROUPE D'ETUDE DES OVNIS:

par J. Antonio Huneeus

Consultant de la rédaction, FATE Magazine

A la fin de 1997, le Chili s'est joint à la poignée de nations qui à un moment ou à un autre ont conduit recherches officielles à propos des OVNIS.

L'Armée de l'Air Chilienne (la FACh) a récemment annoncé la formation du CEFAA, dont le nom se traduit en anglais par "Comité pour l'étude des phénomènes aériens anormaux." Le CEFAA est rattaché à l'administration générale de l'aéronautique civile (la DGAC), l'équivalent Chilien de la Federal Air Administration Américaine. Il étudier les cas rapportés par les aviateurs et les radars, mais ne collectera pas les témoignages du public relatifs à des observations d'OVNIS.

Le directeur de l'école de l'aéronautique civile, le Colonel Enzo Dinocera, dirigera le CEFAA. Gustavo Rodriguez Navarro, un aiguilleur du ciel retraité avec un intérêt pour les observation d'OVNIS par les pilotes, occupera la fonction de secrétaire.

Selon La Tercera, le plus grand journal quotidien du Chili, l'instigateur du projet est le général Ramon Vega, ancien commandant en chef de la FACh et directeur de la Fondation pour les Etudes Aérospatiales, et également sénateur.

Quelques mois avant l'annonce officielle, j'ai eu l'occasion d'interviewer le général Vega et Gustavo Rodriguez lors d'une visite au Chili. J'assistais à un colloque sur les OVNIS à l'université de Santiago. L'un des orateurs était le docteur Mario Dussuel, un psychiatre qui étudie des cas d'enlèvements. Il a organisé une réunion privée pour le général Vega. L'ufologue et réalisateur de cinéma Argentin Alex Chionetti était également présent lors de cette conversation informelle.

Dès le début, il était évident que le général Vega était totalement convaincu de la réalité des OVNIS et n'était pas intéressé à une discussion portant sur leur existence. Il a dit qu'il travaillait sur "un projet pour rassembler les cas d'observations simultanées depuis des avions et par des radars" et était tout à fait bien informé au sujet des OVNIS, de l'aéronautique et de la métaphysique.

Le général Vega a reconnu qu'il a été lui-même témoin de deux observation d'OVNIS lors de sa carrière à la FACh. L'un ressemblait à un aérolithe volant horizontalement au-dessus d'une montagne en dehors de Santiago. L'autre s'est produit dans le Nord alors qu'il volait en formation avec deux autres jets. La base a informé les pilotes qu'elle avait détectée un objet inconnu dans leur voisinage. "J'ai observé depuis la carlingue et j'ai très brièvement vu quelque chose comme une feuille blanche passant au-dessus de mon jet," se souvient-il. "Tout est allé si vite qu'un des autres pilotes ne l'a pas vu."

Voir aussi:

Le 26.02.2001, le Directeur de la communication des Forces Aériennes Chilienne invite les ufologues.

Le 28.10.2001, un ancien Amiral reconnait dans une interview TV que les OVNIS sont réels.


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 08.05.2001