La presse -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le phénomène OVNI dans la presse quotidienne:

La controverse Condon, les vraies intentions du Pr. Condon:

Article du New York Times, USA, le 8 lanvier 1967.

CONCLUSIONS OVNIS: Pas de visiteurs

Bien que les résultats par l'Université du Colorado des études des OVNIS n'aient pas encore étés rendus public, l'Associated Press a fait circulé hier un compte rendu fragmentaire des principales conclusions dans le rapport. On s'attend à ce que le rapport soit rendu public au même moment ou l'évaluation par l'Académie Nationale des Sciences demandée par l'USAF le sera.

Après investigation de centaines d'incidents OVNI, le Dr. Condon et son personnel ont constaté qu'un certain nombre d'épisodes précédemment classés comme inexplicables pourraient être expliqués par des causes naturelles ou par des canulars. Dans certains cas, des témoins avec des qualifications apparemment impeccables se sont avérés contradictoires et par conséquent leurs comptes rendus étaient de peu de valeur. Le document déclare qu'aucune preuve n'a pu être constatée que les OVNIS seraient des vaisseaux spatiauax intelligemment guidé d'au delà de la Terre et que donc un effort à grande échelle pour déterminer la nature des soucoupes volantes serait un gaspillage de temps et d'argent. Il n'y avait également aucune preuve que le gouvernement retenait des informations sur les objets au public, sauf une politique raisonnable de l'U.S. Air Force de retarder ses commentaires jusqu'à ce qu'une recherche ait été accomplie.

Le Groupe du Colorado semble avoir fait tout effort de rester à distance de toute influence de l'U.S. Air Force. Ainsi, les cas qu'ils ont étudiés ont été choisies en grande partie par les recommandations de groupes privés, en particulier le NICAP. Mais alors que la phase investigatrice du projet a pris fin vers la fin de 1967, il y avait eu une rupture entre le Dr. Condon et Donald Keyhoe du NICAP, prétendument en raison du manque de sympathie du Dr. Condon pour l'opinion que certains OVNIS peuvent être des visiteurs venus d'autres mondes.

D'autres fervents des OVNIS ont été désabusés quand un mémorandum interne de l'Université a été présenté dans un magazine d'audience nationale comme preuve d'une polarisation contre les partisans des objets volants non identifiés. Le document, écrit avant que le projet ait commencé, discute de si l'Université pourrait entreprendre cette étude sans encourir le ridicule du monde académique tout en laissant toujours entendre au public qu'une vraie étude serait faite. Deux membres du personnel ont été écartés, apparemment pour leur rôle dans la diffusion de ce mémorandum pris dans les dossiers du projets. L'un était un psychologue, le Dr. David R. Saunders, qui devint un membre de NICAP peu après avoir rejoint le projet Colorado. Cette semaine un livre a été mis en vente, écrit par le Dr. Saunders et un journaliste de Boulder, R. Roger Harkins, intitulé "OVNIS? Oui¨! Comment le Comité Condon a mal tourné." Saunders et Harkins arguent du fait que la recherche du projet Colorado était une facade conçue aux échelons les plus élevés du gouvernement pour masquer la vérité, et que "quelqu'un de ce projet a du avoir une double rôle," ce qui avait mené à une méfiance mutuelle parmi les membres.

PHOTOGRAPHIE: Le Dr. Condon (portrait).

Autres informations sur ce sujet dans la section science de mon site.

Note: des documents rendus publics par la CIA récemment sont bien la preuve que Condon n'a aucunement "fait tous les efforts pour ne pas être influençable par l'US Air Force" mais au contraire, a secrètement délégué ses études des photographies d'OVNIS à la CIA, par example.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 17 mars 2002.