Nowra 1954 -> Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le cas O'Farrell du 31 août 1954, Nowra, Australie:

Une rencontre avion-OVNIS très bien documentée est celle du Lieutenant J. O'Farrell dans la nuit du 31 Août, 1954, alors qu'il pilotait un avion Sea Fury au-dessus de la Nouvelle-Galles du Sud méridionale en Australie. Deux objets ont été non seulement aperçus par le pilote, mais ont été également dépistés par le radar à l'aéroport de la Royal Australian Navy à Nowra. Les objets volaient à une vitesse incroyable, et il est plus qu'improbable qu'il y ait eu quelque engin terrestre que ce soit même expérimental et secret capable de ces performances en 1954.

Dans ce dossier:

Cliquez! Les événements.
Cliquez! Le cas radar de Nowra en 1954, par le professeur Dr. James E. McDonald.
Cliquez! Le cas de Nowra, 1954, par Project 1947 (Cette page).

Bill Chalker:

L'INCIDENT DU "SEA FURY"
31 août 1954, Nowra, Australie

Un des rapports radar/visuels des plus controversés des années 50 s'est produit le 31 Août, 1954. L'histoire a fui au dehors en Décembre, 1954, et a fait les titres des premières pages des journaux. Le dossier officiel de la Marine sur l'événement est resté classifié jusqu'à ce que la direction du renseignement navale ait publlié une copie sur ma demande en 1982. Pendant sa visite de 1973 en Australie, le Dr. Hynek a pu interviewer le pilote impliqué dans cet incident célèbre, qui est devenu notoire sous appelation "l'incident du Sea Fury." Le Dr. Hynek m'a rendu disponibles ses notes d'intervies pendant ma visite 1984 aux quartiers généraux de son organisation le Center for UFO Studies (CUFOS) à Chicago. J'ai de mon côté, fourni au Dr. Hynek une copie du dossier officiel sur l'incident.

Le Lieutenant J.A. O'Farrell revenait à l'aéroport de Nowra de la Royal Australian Navy après un vol de nuit à travers le pays dans un avion "Sea Fury." Après avoir contacté Nowra à environ 19:10, O'Farrell a vu une lumière très brillante se rapprocher rapidement à une heure. Elle a volé devant son avion et a pris position sur son flanc gauche, où elle a semblé orbiter. Une deuxième et semblable lumière à été observée à neuf heures. Elle est passé à environ un mile du Sea Fury et a ensuite tournée vers la position où a été observée la première lumière. Selon O'Farrell, les vitesses de vol apparentes des lumières étaient les plus rapides qu'il avait jamais rencontrées. Il volait à 220 noeuds. O'Farrell est entré en contact avec Nowra où on lui a confirmé que deux échos se trouvaient sur l'écran radar à ses côtés. L'opérateur de radar, l'officier de service Keith Jessop, a confirmé la présence de 2 objets près du Sea Fury sur l'écran du radar de maîtrise des terrains. Les deux lumières de sont retrouvées à neuf heures et ont alors disparues sur un cap Nors-Est. O'Farrell a pu seulement distinguer "une forme vague avec la lumière blanche située dessus au centre." La direction du renseignement naval a alors écrit que O'Farrell était "un témoin totalement crédible" et qu'il "a été visiblement secoué par son expérience, mais demeure convaincu qu'il a vu ces objets."

Dans une entrevue récente, "Shamus" O'Farrell a décrit l'incident:

"J'ai dit, "Nowra, ici 921. Est-ce que vous me voyez sur vos radars?" Et quelques secondes plus tard ils sont revenus en disant, "921, affirmatif. Nous vous avons arrivant de l'Ouest. Nous avons également deux autres contacts. Lequel d'entre eux êtes vous?" J'ai dit, "je pense que je suis celui du milieu." Et alors ils ont dit, "faites un virage de 180 degrés... pour identification." Donc j'ai fait des virages rapides à 180 degrés et ensuite j'ai continué et j'ai fait un virage à 360 degrés pour reprendre de nouveau ma direction. Ils ont dit, "oui, nous vous avons. Vous êtes l'avion du centre." J'ai dit que c'est exact. Ils m'ont alors demandé "qui sont les deux autres avion?" et j'ai dit, "Je ne sais pas. J'espérais vous me diriez que, parce que je n'ai pas pensé qu'il y avait quiconque dans le ciel ici. Ils ont dit, "Et bien il ne devrait y avoir personne, et ils ne devraient certainement pas être si près de vous."

"Donc la conversation a continué comme ceci et j'étais très heureux de parler à quelqu'un parce que cela m'a redonné de l'assurance. Avec ces deux engins qui étaient arrivés si près de moi et dont je pouvais vraiment voir la masse foncée et qui étaient vraiment grands, mais je ne pouvais distinguer aucune autre lumières ni forme d'avion. Après cela ils ont accéléré et se sont dirigés au loin au Nors-Est à grande vitesse."

"J'étais sur le point d'appuyer sur le bouton et de dire à Nowra que les deux engins partaient quand Nowra m'a appelé et dit, "les deux autres avions semblent partir à grande vitesse au Nord-Est. Est ce correct?" et je leur ai dit, "oui!" Et ils ont dit, "Roger, nous verront si nous pouvons les dépister." Ils les ont dépistés pendant un moment et les ont puis perdus. "Je suis rentré et j'ai atterri à 07:30 (19:30) et quand je suis arrivé il y avait là un certain nombre de gens qui m'attendaient. J'ai pensé que c'était un peu étrange et donc ils ont approché, et ils ont dit, "vous êtes sûr qu'il y avait eu des engins là dehors?" et j'ai dit oui. Le Commandant de la Chirurgie est venu et m'a parlé. Il m'a dit vous sentez-vous malade, u avez-vous des problèmes? Je lui dit que non. Il a passé ses mains sur ma tête pour voir si j'avais eu quelque bosses. Il m'a regardé et a décidé que j'allais bien. Ensuite il a dit, "peut-être voudrez vous venir à l'infirmerie après que vous vous soyez changé et nous ferons un examen." Donc après que j'aie été fini je me suis rendu à l'infirmerie et il m'a fait passer un examen médical plus complet, et a dit, non, je vais bien. J'ai découvert plus tard, qu'en même temps, ils ont vérifié pour être sûr que je n'avais pas bu avant que j'aie décollé et toute cette sorte de chose."

Pendant cette interview, il a été question de la participation du Dr. Hynek:

"Cet homme (Hynek) - un professeur - avait effectué une étude de milliers d'observations tout autour du monde et il avait décidé que mon observation était un de celles qu'il n'avait pas pu expliquer par une cause normale. En touts, j'ai eu un entretien avec lui. C'était un type très intéressant et il a fait le commentaire qu'il y avait eu il y a environ 13 ou 15, je ne me le rappelle pas, des observations dont il avait eu connaissance au cours des années qui étaient comme la mienne et ne pouvaient pas être expliquées. La chose intéressante qu'il a dite était que toutes ces observations avaient été faites par des gens qui étaient des professionnels de l'aviation. Par cela il voulu dire qu'ils étaient des pilotes militaires, des équipages militaires de l'air, des opérateurs de l'aviation civile, des aiguilleurs du ciel, et autres de ce genre, ou des pilotes de lignes aériennes. C'étaient le genre de gens qu'il allait maintenant (1973) rencontrer et étudier. Toutes les autres il avait pu les expliquer par quelques autres phénomènes. Il en est venue au point où il a dit, "votre observation ne peut pas être expliquée." Et il l'a laissée telle. À ce jour je ne sais pas d'où c'est venu et où cela a disparu."

J'ai eu l'occasion de parler intensivement avec Shamus O'Farrell. J'étais particulièrement intéressé par la façon dont l'interview avec le Dr. Hynek en 1973 est survenue:

"Cela a eu lieu par l'entremise de Sir Arthur Tange, qui était secrétaire du ministère de la défense à cette époque. Hynek l'a contacté directement... Sir Arthur Tange m'a contacté et m'a dit que Hynek arrivait. Il lui avait écrit, par l'ambassade des USA, pour organiser une réunion... Et ce qui a suivi a été un appel téléphonique de Sir Arthur Tange qui me disait que Hynek venait et qu'il voulait que nous nous rencontrions. Je me suis dit, bien, je n'ai pas tous les faits, ils sont tous un peu brumeux. Alors il m'a envoyé les deux dossiers du ministère de la défense pour lecture, pour me rappeler le contexte."

Bill Chalker:

"Ceci semble indiquer un niveau d'intérêt élevé pour la visite de Hynek à cette époque?"

"Eh bien, je ne pense pas. Tout ce qui s'est produit était plutôt de la courtoisie parce que c'était un type très important, Hynek, et ils ont voulu se montrer accueillants etc... En ce qui concerne la Défense, c'était mort et enterré mais ils ne s'étaient pas eu se débarassé des dossiers. Ils les ont gardés. Normalement quand des dossiers comme ça sont amortis, ils décident de les mettre aux archives ou de s'en débarasser et de les détruire. Mais ils n'avaient fait ni l'un ni l'autre. Ils étaient restés dans le JIO. Ils les ont gardés. Je ne sais pas ce qu'ils avaient en tête à ce sujet, je ne l'ai jamais remis en cause. Je les ai juste employés comme moyen de me rafraichir la mémoire."

"Plus tard le type qui est devenu le scientifique en chef de la Défense, John Farrands, a été très intéressé par ces dossiers lui aussi, et il avait fait beaucoup d'enquêtes préliminaires sur la plupart des rapports quand il était le scientifique en chef de la Défense et dans la période juste avant qu'il soit ne deviennen le scientifique en chef de la Défense. Il a eu un entretien avec moi. J'étais un ami à lui. Je le rencontrais au déjeuner. Il a vu tout cela très en détail. Il savait tout. Il a convenu que c'était quelque chose qui ne pouvait pas être réfuté. Peu importe à quel point ils s'efforçaient de le faire, et ils ont essayé très durement de le réfuter. Ils ont vérifié tout les aspects médicaux, jusqu'à chercher la dernières fois à laquelle j'avais bu un verre..."

Bill Chalker:

"Cela a du être un souci pour vous?"

"Et bien, je voulais qu'on oublie tout cela. Cette sorte de recherche m'a fait considéré un peu comme un imbécile. J'étais inquiet de ce que cela ne ferait aucun bien à ma carrière. (Indépendamment du témoin de radar) il avait été détecté au radar au-dessus du NDB (balise non directionnelle) de Narulan, en même temps. Il s'est avéré qu'il y a justement un type travaillant au NDB. Il était sorti pour y faire une réparation. Il était allé le réparer. Il s'est a jsutement regardé en l'air à ce moment là parce qu'il a vu ces lumières voler au-dessus. Également, l'officier de contrôle du trafic aérien dans la tour à Mascot les a vues l'approcher. Tout cela a été étudiée par le type de la RAAF alors, et plus tard cela a été également étudié par le Joint Intelligence Bureau."

En 1993 j'ai aidé l'émission de télévision The Extraordinary avec une reconstitution de l'incident du Sea Fury. Shamus O'Farrell, Keith Jessop et moi ont été interviewés pendant l'émission. Le cas est l'un des meilleurs cas d'OVNIS radar visuels non expliqués dans les dossiers Australiens.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 23 septembre 2002.