Haneda 1952 -> Les Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les observations à Haneda AFB, Japon, 5 août 1952:

Voici un cas que le projet Colorado qui a mené au rapport Condon a considéré comme expliqué, arguant qu'il s'agissait d'une étoile, d'une part, et de faux échos de radar causés par des conditions météorologiques d'autre part. Ce n'est aucunement le cas, comme on le constate en effectuant une lecture attentive du matériel disponible; au contraire, c'est là une des observations qui montrent que des engins inconnus et qui ne peuvent pas être d'origine humaine parcourent nos cieux.

Dans ce dossier:

Cliquez! Les événements, un bref résumé.
Cette page Le rapport Blue Book sur ce cas, pages 34 et 35 (Cette page).
Cliquez! Ce que le responsable de la recherche OVNI de l'USAF nous apprend sur ce cas.
Cliquez! Les pages du rapport Condon sur le cas de Haneda.
Cliquez! Un scientifique renommé ridiculise les "explications" du rapport Condon.

Extraits du dossier Blue Book sur ce cas, page 34:

5 août 1952
Haneda APS, Japon

Description de l'Incident

L'objet a remarqué la première fois par deux aviateurs marchant à travers la rampe chez Haneda AFB la nuit du 5 Août 52 à 23:30I (heure locale). Les hommes de l'air étaient sur leur chemin vers la tour pour remplacer les opérateurs. Quand ils se sont présentés à la tour, ils ont appelé l'attention des opérateurs de la tour, qui quittaient leur service, sur l'objet.

Les quatre opérateurs ont convenu que l'objet, qu'ils ont observé pendant de 50 minutes à une heure par des jumelles 7x50, était circulaire dans sa forme et avec une luminosité constante. La lumière a semblé être une partie d'une grande forme ronde, foncée, qui avait environ quatre fois le diamètre de la lumière. Quand l'objet a été assez proche pour que les détails soient vus, une lumière plus petite, moins brillante, a pu être vue le long du bord inférieur de la forme foncée. L'objet s'est éteint en allant vers l'Est, mais est réapparu deux fois; il pouvait s'être éteint ou être réellement parti et revenu. La taille de la lumière, quand elle a été au plus proche de la tour, était approximativement identique à celle des ballons de haute altitude qui sont lâchés près de la tour. Une comparaison a été faite avec ces ballons de diamètre 24 pouces à 2000 pieds. Ceci ferait un objet de 50 pieds de diamètre à 10 miles. Pendant l'observation, un ballon lumineux a été lâché mais sa lumière était extrêmement faible et jaune comparée à l'objet.

Un C-54 en vol a été requis à vérifier l'objet, ce qu'a fait le pilote, mais il a rapporté ne voir qu'une étoile.

Une unité d'AC&W a été informée peu après l'observation visuelle originale et peu de temps après 23:40 a détectée un écho non identifié. L'objet a été détecté à des vitesses variables, de stationnaire à 300 noeuds. A 00:12 l'écho "s'est séparé en trois morceaux" et ils ont maintenu une distance de 1/4 de miles. Aucune observation visuelle n'a été faite à partir de l'unité d'AC&W bien que cela ait été tenté et que, en même temps, l'objet était à moins de 10 miles de la station. Le radar a été dirigé sur la cible par des observations visuelles de la tour, donc il peut sans risque être assumé que le contact visuel et le contact radar se sont rapportés au même objet.

A 00:03 un F-94 avait été dépêché pour une interception et avait reçu l'ordre de rechercher au Nord-Est de Haneda AFB au-dessus de la baie de Tokyo. Ils n'ont pu faire aucune observation visuelle, mais pouvaient voir l'étoile polaire et Vénus. Le F-94 a été dirigé vers l'objet par le GCI (le F-94 et l'objet étaient sur leur écran) et a il été tenu pendant 90 secondes. Peu de temps après ceci, l'objet et le F-94 ont disparu dans l'image de fond du sol sur le radar du GCI. A aucun moment le F-94 n'a eu de contact visuel. Le contact radar a indiqué que la cible était à 6000 yards, 10 degrés au-dessous et 10 degrés à la droite et à un cap de 320 degrés de la station.

Extraits du dossier Blue Book sur ce cas, page 35:

Peu après la perte ou le contact de radar, l'objet a été perdu visuellement.

Commentaires

L'équipage du F-94 a rapporté une excellente visibilité, pourtant ils ne pouvaient pas visuellement observer l'objet pendant une recherche complète du secteur. Ils ont déclaré que la lune était brillante et pourrait probablement avoir causé des réflexions sur les quelques nuages dispersés. Ceci, cependant, n'est pas en accord avec la description d'une lumière particulièrement brillante donnée par les opérateurs de la tour.

Puisque la météo n'a pas été donnée, il n'est pas possible de déterminer si le retour de radar a été provoqué par une certain type de propagation anormale.

Conclusion

Inconnu

Scans des pages originales du dossier Blue Book:

Scan


Scan

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 août 2002