Mes trouvailles -> Crop Circles -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Crop Circles:

Mes trouvailles:

Ce qui suit n'est pas la preuve de quoi que ce soit d'autre que ce qui est indiqué en conclusion. Tout autre point d'étrangeté est ou sera abordé ailleurs, c'est à dire ici.

"Nous pensons avoir réuni suffisamment de preuves et nous excluons définitivement les "plaisantins" dans cette affaire. L'Abeille est apparue soudainement au pied de la colline de Milk Hill, dans la nuit du 25 au 26 juin 2004."

(Un site "pro crop circles")

Le crop circle dit de "l'Abeille" à Milk Hill en 2004:

Cette formation n'est nullement "apparue soudainement", mais a été découverte par William Betts le 26 juin 2004 dans un champ en dessous de la colline de Milk Hill, où se trouve depuis la préhistoire le Cheval Blanc de craie que les amateurs éclairés de rock ont apprécié en illustration de l'album "English Settlement du groupe XTC. Il y a chaque année un grand nombre de crop circles dans ce secteur. Celui-ci, comme d'habitude, se trouve près d'un chemin, et assez distant des habitations.

Les opinions:

Le découvreur, William Betts, et quelques céréalogistes, disent que le cercle n'a pas pu être fait par l'homme. Pour eux, il est probant; on ne sait pas bien de quoi, mais au moins "probant" au sens "impossible qu'il ait été fait par des hommes."

La page www.cropcirclesecrets.org/crop_circles_history04a.html indique cependant:

Soit:

"Milk Hill. Certains y voient un caducée, d'autres en appareil de Tesla. Mais les évidences au sol crient "fait par l'homme." Ce groupe [d'artistes qui l'ont fait] ont réalisé des variations autour du même dessin depuis quatre ans, aux mêmes endroits, et semblent être derrière le dessin de "l'hirondelle" de l'année dernière."

Logique de construction:

Les artistes sont entrés dans le champ par "le haut" de l'image en empruntant les "tramlines", les traces des machines agricoles.

En rouge sur l'image, la tramline qu'ils ont suivi, et les petits aplatissements en bordure de la tramline, qui ont servi à construire les "ailes", à l'aide d'un ruban tenu par un homme dans ces "trous" et tendu par un homme qui à l'autre bout "tourne" en aplatissant les plantes pour faire les portions. Les rayons de ces portions de cercles sont montrés en bleu.

C'est la seule logique de ces trois "trous" qui en soi n'apportent rien au dessin. Le premier, inutile, a certainement été abandonné suite à erreur de mesure sur la distance avec le deuxième.

Certains parlent de trilobite ailé, d'autres d'abeille. Quoi qu'il en soit, il n'y a guère d'exploit de dessin, il n'y a pratiquement que des cercles vides, des cercles pleins et des arcs de cercles. Un vrai dessin d'abeille serait évidemment beaucoup plus difficile à réaliser, donc tout à été stylisé de manière à ce qu'il n'y ait à faire essentiellement que des cercles.

  

Mouches mortes:

Des mouches mortes ont été trouvées dans cette formation. Cette page en donne l'explication naturelle.

Défauts de construction:

Un credo de certains partisans d'une origine paranormale ou extraterrestre des crop circles est que les "faux" auraient des défauts tandis que les "vrais" seraient des chefs d'oeuvres de perfection géométrique, "donc" impossibles à réaliser pour des hommes.

Après tout, des extraterrestres qui dessinent mal, cela ne semble pas très sérieux. On dit alors que ceux qui ont des défauts de dessin dont fait par les hommes, et que ceux qui sont "parfaits" sont faits par des extraterrestres ou des forces paranormales.

En réalité, ceux considérés comme "vrais" - et on voit ici que le "vrai" des uns est un "faux" pour d'autres -, ceux considérés comme vrai ont des défauts, ce qui, entre autres choses, indique leur fabrication bien humaine. Faire un cercle est facile, mais quand il y en a beaucoup, dès qu'une occasion de se tromper se présente, les défauts sont là. Mais les "convaincus" ne les voient pas et/ou n'en parlent pas.

Bien entendu, les cercles des crop circles sont de beaux cercles. Il est rare de se tromper à ce niveau. Ici, l'opportunité d'erreur concerne les arcs de cercle qui constituent les ailes. Où doit-on commencer et d'arrêter en aplatissant ces arcs? Il n'y a guère de repères évidents pour ce faire, et c'est donc là que se trouvent les erreurs, "comme par hasard", suis-je tenté d'écrire.

Les défauts ne sont donc pas "n'importe où", mais là où on les attend quand on a compris que ce sont des hommes qui font ces figures et que l'on a compris où les erreurs vont être difficiles à éviter.

  

Durée de réalisation:

Je lis parfois que les crop circles sont faits par des extraterrestres au motif qu'il faudrait "des heures" ou "des jours" à des "commandos surentraînés" pour les faire. Ce n'est simplement pas vrai et cela a été prouvé maintes fois mais les "convaincus" ne veulent pas le dire, ou ne le savent pas.

Pas un enquêteur ne semble avoir jugé utile de publier les dimensions de cette formation, ce qui est tout de même assez ahurissant et pourtant habituel.

Le plus grand cercle "rempli" central est visiblement aplati par un tracé du cercle extérieur puis un remplissage concentrique jusqu'au centre. Sur la photo, on peu compter environ 12 de ces cercles, ce qui suggère un rayon de 12 mètres si une planche de 1 mètre est utilisée. Par comparaison on peut alors estimer la taille de la formation à quelques 100 mètres.

En donnant 100 mètres de large à la formation, les calculs pour sa création donnent:

Avec une planche de un mètre de large, il faut donc parcourir 12 cercles de rayons décroissants de 12 mètres à un mètre, soit:

12 * 2 * PI = 75
11 * 2 * PI = 69
10 * 2 * PI = 62
9 * 2 * PI = 57
8 * 2 * PI = 50
7 * 2 * PI = 44
6 * 2 * PI = 38
5 * 2 * PI = 31
4 * 2 * PI = 25
3 * 2 * PI = 18
2 * 2 * PI = 13
1 * 2 * PI = 6
- * 2 * PI = 3

Ceci donne une longueur à parcourir de 490 mètres.

Trois autres cercles remplis sont à la "tête de l'abeille". Comparés au plus grand cercle rempli de 25 mètres de diamètre, ils font respectivement 8 mètres, 5 mètres et 3 mètres de diamètre environ.

Leur réalisation demande donc:

4 * 2 * PI = 50
3 * 2 * PI = 18
2 * 2 * PI = 13
1 * 2 * PI = 6

soit 90 mètres en comptant large.

3 * 2 * PI = 18
2 * 2 * PI = 13
1 * 2 * PI = 6

Soit 40 mètres en comptant large.

2 * 2 * PI = 13
1 * 2 * PI = 6

Soit 20 mètres en comptant large.

Ces trois cercles remplis demandent donc de parcourir 150 mètres.

5 cercles partiels non remplis forment les nervures des ailes. Ils ont été tracé à l'aide d'un ruban, les centres à partir desquels se tenaient une personne tenant l'extrémité du ruban au centre de ces cercles partiels clairement visibles, ils n'ont aucune raison d'être pour le dessin lui-même, se trouvent de façon éloquent alignés et juste à côté d'une trace de machine agricole (ceci devrait suffire à faire comprendre à n'inporte quel enquêteur que le cercle est fait par des hommes, mais aucun enquêteur de l'a indiqué).

Pour la portion de cercle formant le contour extérieur des ailes, nous avons un cercle d'un diamètre de 90 mètres en comptant large.

Si le cercle était complet, nous aurions besoin de deux passages complet puisque la trace est de la largeur de deux planches, donc un cercle de 90 * PI = 282 mètres, 282 *2 = 565 mètres.

Ceci n'étant tracé que sur la moitié, nous avons 282 mètres.

Le bord intérieur des ailes est un tracé double, visiblement plus court que le bord extérieur, en comptant large on peut considérer qu'il demande autant de parcours que le contour extérieur, soit 282 mètres.

Les nervures des ailes sont également des demi-cercles, de tracé moins large fait un seul passage de planche.

Ils ont des diamètres respectivement décroissant de 62, 46, 35 et 28 mètres.

Celui de 62 mètres a un parcours de donc de 62 * PI / 2 = 97 mètres.

Celui de 46 mètres demande de 46 * PI = 145, 145 / 2 = 73 mètres.

Celui de 35 mètres est demande 35 * PI = 110 mètres, 110 / 2 = 55 mètres.

Le cercle le plus intérieur des nervures est de 28 mètres de diamètre et est un cercle complet, nous avons donc: 28 * PI = 88 mètres.

Les nervures demandent donc 97 + 73 + 55 + 28 mètres = 253 mètres.

La partie centrale de l'abeille est formée de 4 cercles complets faits en deux passages au vu de leur largeur. Ces cercles ont des diamètres respectifs de 39, 30, 23 et 15 mètres de diamètres, ce qui revient à des parcours de:

39 * PI * 2 = 245
30 * PI * 2 = 188
23 * PI * 2 = 144
15 * PI * 2 = 94

Mais ces cercles ne sont pas parcourus complètement.

Celui de 245 mètres est parcouru de moins de 2/3, en comptant large nous avons 245 * 2 / 3 = 163 mètres

Celui de 188 mètres est parcouru de moins de 2/3, en comptant large nous avons 188 * 2 / 3 = 125 mètres

Celui de 144 mètres est parcouru de moins de 2/3, en comptant large nous avons 144 * 2 / 3 = 96 mètres

Le plus petit n'est pas parcouru entièrement mais presque, gardons ses 94 mètres.

Ces quatre cercles de la partie centrale demandent un parcours de 163 + 125 + 96 + 94 = 478 mètres.

Au centre de la partie centrale se trouvent encore 4 figures de cercles pointés dont les plus grandes largeur sont de 20, 16, 12 et 6 mètres.

En assimilant ces figures à des cercles, ce qui exagère la longueur à parcourir, nous avons:

20 * PI = 63
16 * PI = 50
12 * PI = 38
6 * PI = 19

Soit 170 mètres.

Pour trois de ces figures, il y a un triangle augmenté d'un arc de cercle aplati à la pointe. En exagérant, considérons qu'il s'agit de carrés dont les côtés sont celui d'un côté de la partie triangulaire soit des carrés de 6, 4 et 2 mètres de côté, ce qui donne des distances à parcourir de 36, 16 et 4 mètres soit 68 mètres en tout.

Pour créer la figue de l'abeille, il faut donc parcourir:

490 + 150 + 282 + 282 + 253 + 478 + 170 + 68 = 2173 mètres.

A la vitesse lente de deux kilomètres à l'heure, il faut donc un peu plus de 2 heures avec une personne seule pour aplatir et un seul accompagnateur pour tenir le ruban pour créer la formation.

Il s'agit là de l'option la plus pessimiste: celle d'une équipe de seulement deux personnes, dont une seule aplatie, et avec une seule planche de seulement 1 mètre de large.

Conclusion:

Bien que n'étant nullement céréalogiste, mais ufologue, il ne m'a guère fallu de temps pour découvrir que cette formation montre les erreurs des artistes, aux endroits attendus. Elle montre les traces de la logique de la construction.

Inversement, aucune indication ne permet de dire que des extraterrestres ou des forces paranormales aient fait ce dessin.

Cette formation n'aurait jamais du être avancée comme preuve qu'il existe des "vrais crop circles" qui ne seraient pas faits par des hommes.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 23 mai 2006