Mes trouvailles -> Crop Circles -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Crop Circles:

MES TROUVAILLES:

Ce qui suit n'est pas la preuve de quoi que ce soit d'autre que ce qui est indiqué en conclusion. Tout autre point d'étrangeté est ou sera abordé ailleurs, c'est à dire ici.

Les 14 points d'étrangeté signalés par W.C. Levengood - point 12) Des insectes qui adhèrent aux épis de blé dans les crop circles.

Des insectes morts sont cités comme caractéristique fréquente des crop circles, comme si c'était une caractéristique quasi-systématique parmi les autres caractéristiques d'étrangeté alléguées.

W.C. Levengood et Marilyn J. Ruben ont écrit en 2003 qu'il y avait quatorze caractéristiques d'étrangeté dans les crop circles. La douzième est donnée comme:

"Point 12) Des insectes adhérant aux épis dans les blés des crop circles."

Eltjo Haselhoff écrit à ce sujet dans la section "l'énigme des mouches mortes" en son livre "The growing complexity of the crop circles":

"Un tel phénomène n'avait jamais été vu et aucune solution satisfaisante n'a pu être trouvée."

L'immense majorité des sites Internet niant l'explication des crop circles par des farceurs répète ceci.

Y a-t-il vraiment des insectes morts dans les crop circles?

Je me suis demandé si c'est vrai. J'ai suspecté que les insectes morts sont seulement rarement trouvés dans les crop circles, qu'ils ne sont pas une caractéristique systématique du tout, mais quelque chose qui a été remarqué seulement occasionnellement sur quelques cercles, et est plus tard suis devenu une partie d'une mythologie des crop circles comme si c'était quelque chose de fréquent ou de systématique.

J'avais raison. La plupart des cercles de récolte n'ont pas d'insectes morts. Seulement certains, ou peu d'entre eux, ont des insectes morts.

Par exemple, la collection de rapports d'enquête de W.C. Levengood (à http://www.bltresearch.com/labreports.html) liste 16 rapports sur 16 crop circles différents de récolte (seulement 4 des 16 des 16 rapports sont lisibles là, la plupart sont seulement brièvement décrits, avec un bref aperçu des caractères d'étrangeté.)

Seulement un (celui de juillet, 1998, Cherhill, Wiltshire) de ces 16 crop circles a une mention d'insectes morts dans le crop cercle.

Chacun peut vérifier ceci: les mouches mortes ne sont PAS une caractéristique habituelle des crop circles. Elles sont trouvées seulement de temps en temps, et ne devraient pas avoir été présentées ainsi sans davantage de réflexion comme caractéristique intrinsèque des crop circles.

Y a-t-il une solution au mystère?

En second lieu, je me suis demandé s'il y a une explication naturelle pour ces insectes morts. N'importe quel chercheur sensé examinant un problème commence par une recherche de la littérature existante sur ce problème, au lieu de juste croire au mystère, de croire il n'y a aucune solution et d'aborder le problème en réinventant la roue, ou pire, de ne pas aborder le problème du tout.

J'ai trouvé qu'invariablement, la littérature "pour" semble prendre pour acquis qu'il n'y a aucune explication naturelle pour les mouches mortes dans les crop circles. Mais il ne m'a fallu qu'une minute pour découvrir qu'il y a bien une explication naturelle.

La solution du mystère des mouches mortes dans les crop circles

Cette solution A ÉTÉ TROUVEE EN 2003, par Francesco Grassi, un ingénieur, secrétaire du CICAP de Lombardie. Le CICAP est le Comitato Italiano per il Controllo delle Affermazioni sul Paranormale, très équivalent au CSICOP aux USA. C'est un groupe de sceptiques qui affirme qu'il n'y a rien de paranormal et essaye de résoudre de prétendus mystères du paranormal, et souvent ils le font.

La solution a été publiée en un article "Anomalie ou phénomène naturel?" par Grassi en juin 2003, qui peut être trouvé à: http://www.cropfiles.it/docs/Dead_Flies.pdf L'article a été publié dans le livre des démarches du VIIe et VIIIe congrès national du CICAP (Reggio Emilia 2001 - Turin 2003, voir: http://www.cicap.org/prometeo/lb_3255.php)

Une autre version de la solution par Grassi est à http://www.cicap.org/crops/en/006.htm

Grassi commence par un peu d'histoire de ce mystère, citant Eltjo H. Haselhoff, docteur en physique théorique et expérimentale, en son livre "The growing complexity of the crop circles." Haselhoff rappelle que le mystère des mouches mortes a fait ses débuts le 17 juillet 1998, quand la chercheuse hollandaise Janet Ossebaard a constaté que beaucoup de mouches mortes étaient collées aux graines des blés dans un crop circle. Certains insectes ont semblé vivants, mais elle a remarqué qu'ils étaient morts. Beaucoup avaient leurs ailes tendues. Certains étaient comme éclatés: les pattes, les parties des corps, les ailes et les têtes étaient déployés. D'autres étaient encore vivantes mais avaient l'ait d'être comme paralysées.

Ossebaard a prélevé certains des insectes morts et les a envoyés à un expert au Musée d'Histoire Naturelle de Londres.

L'expert a immédiatement trouvé la solution, mais on dit alors qu'une analyse plus approfondie avait exclu cette solution (cependant la nature de l'analyse plus approfondie n'est pas indiquée).

Grassi a remarqué que le livre de Haselhoff ne contient aucune photographie du crop circle contenant ces mouches mortes, et que son emplacement n'est pas même indiqué (c'est exact, je l'ai vérifié).

Il a donc recherché l'article original d'Ossebaard "le mystère des mouches mortes", a trouvé que ce crop circle était à Cherhill dans le Wiltshire en Angleterre, et a trouvé la photographie de ce crop circle:

Ce crop circle est très loin d'être impressionnant, au point que je pourrais même penser qu'il résulte d'une simple tornade!

Vous rappelez-vous mon introduction? J'ai indiqué que Levengood, parmi 16 rapports énumérés sur le site Internet de BLT Research, a seulement UN crop circle où des mouches mortes sont rapportées. C'est celui-là!

Le rapport de BLT n'est pas publié. Grassi ne manque pas de noter le problème évident et fatal du manque de données et du manque d'accessibilité de la documentation. Au sujet de ce crop circle, dont le témoin anonyme avait raconté qu'il était impressionnant par sa réalisation, il commente:

"Je puis déduire que - évidemment - tous les chercheurs de crop circles ne sont pas d'accord avec le rapport que 'les témoins presque anonymes' ont envoyés au CICAP. En fait, le crop circle des mouches mortes est simplement horrible, et nous pouvons supposer sans risque que les 'témoins presque anonymes' n'ont jamais observé la 'perfection' de cette formation qu'ils considèrent apparemment authentique, autrement ils n'auraient jamais commis un tel 'faux pas.'

Tout comme je l'ai déjà noté, il n'y a pratiquement AUCUNE documentation décente sur ce cas de crop circle avec des insectes morts.

Grassi a trouvé la solution dans le livre de Haselhoff, la prenant au point où l'expert au musée d'histoire naturelle de Londres l'a donnée à Ossebaard:

Les mouches étaient mortes à cause du champignon Entomophthora muscae.

"Muscae" signifie mouche en latin.

"Entomophthora" est composé de mots grecs "ento" signifiant insecte, "tomo" signifiant "coupé", "creusé", et "phtora" signifiant destruction.

Ce mycète attaque et détruit les organismes des insectes tandis qu'ils sont encore vivants.

Voici ce qu'avait dit l'expert:

"Cela ressemble à une maladie fongique épizootique, causé le plus probablement par des Entomophthora Muscae ou un de ses proches parents. Il cause souvent des événements plutôt spectaculaires de mortalité comme celui que vous décrivez. Les E. muscae infectent des mouches quand les spores se posent sur elles, ensuite, elles germent et croissent à travers la cuticule. Le mycète prolifère alors à l'intérieur de la mouche, en la dévorant littéralement de l'intérieur. Les mouches infectées grimpent souvent vers le haut avant la mort et s'accrochent fortement [aux plantes] ou sont collées dessus par conséquences du mycète. On pense que ceci facilite la dispersion du mycète, qui produit ses spores par décharges. Les structures produisant les spores émergent d'entre les segments abdominaux après la mort, tirent leurs spores, et puis s'effondrent, et donc dans des spécimens plus anciens il est parfois difficile de voir les traces du mycète, et les mouches mortes semblent étrangement normales, sauf qu'elles sont mortes et collées sur leurs substrat."

Grassi a contacté Janet Ossebaard pour obtenir des informations plus précises, des photographies et le rapport de laboratoire. Ossebaard n'avait pas les rapports de laboratoire, elle a dit que Bert Janssen pourrait les avoir. Janssen a indiqué que les rapports étaient dans des boites depuis son déménagement et n'étaient pas faciles à trouver.

Grassi a demandé à Janssen s'il pouvait se rappeler le contenu du rapport de laboratoire, et il a dit que "les mouches étaient partiellement couvertes d'un certain genre de substance blanche ce qui a indiqué que la cause de la mort était un champignon."

Grassi lui a demandé pourquoi cette explication a été éliminée et il a dit que "il devait y avoir eu un certain genre d'indicateur qui était absent et donc leur mort ne pouvait pas avoir été provoquée par un mycète" ce que je trouve totalement insatisfaisant. Un rapport perdu, et aucune raison correcte contre l'explication des mycètes? Ce n'est pas la science.

Ossebaard a envoyé une photographie, et elle montrait cette substance blanche. Ce détail était intéressant: quand les champignons ont fini de manger l'insecte, il se propage autour de lui, il sporule. C'est la substance blanche.

Grassi prouve que tous les autres signes des champignons correspondent aux étapes de leurs attaques, se rapporter à son article pour les détails.

Grassi a également pensé à la théorie des micro-ondes de Haselhoff. En lisant que les descriptions par Ossebaard, Haselhoff a pensé que des micro-ondes pourrait expliquer les caractéristiques "éclatées" de certaines des mouches. Grassi a réfuté cette explication en prouvant que les mouches mises dans un four à micro-ondes n'éclatent pas, n'écartent pas leurs ailes, ne collent pas, et montrent un aspect "cuit" très différent de celui vu dans les mouches mortes des crop circles, qui parassent vivantes, non cuites.

Relation entre les mouches mortes et les crop circles - ou son absence

Evidemment l'argument des partisans n'est pas simplement qu'il y ait des mouches mortes, mais qu'il y a des mouches mortes dans les crop circles.

Mais il n'y a absolument aucune indication de ce qu'il n'y aurait aucun insecte mort en dehors des crop circles.

Réfléchir un peu mène à des explications, SI il était vrai qu'il y a des mouches mortes dans les crop circles et qu'il n'y en avait pas en dehors:

Les spores des champignons ne voyagent pas facilement vers les corps des insectes. Pour que cela se produise sur une échelle plus grande que la normale, les spores doivent être apportées sur les corps des insectes par un mécanisme additionnel à la sporulation normale.

Le vent est un tel mécanisme. Des spores peuvent être portées par le vent sur une plus grande distance que la sporulation habituelle en air calme. Et comme par hasard, le crop circle initial en lequel Ossebaard a trouvé les mouches mortes semble causé par un tourbillon plutôt que par des farceurs. Le tourbillon pourrait avoir permis à plus de spores d'atteindre plus d'insectes là. Mais évidemment les crop circles en général ne sont pas provoqués par le vent, qui ne pourrait jamais expliquer leurs tracés complexes.

Que se passe-t-il si ils sont réalisés par des farceurs, des "land artists"?

Les plantes sont dérangées, agitées, aplaties. Les spores des mycètes sont également agitées ainsi et atteignent les insectes plus que d'habitude.

Ainsi, cela n'aurait rien d'étonnant et ce serait bien naturel qu'il y ait effectivement plus d'insectes infestés dans les crop circles qu'en dehors. Comme cela se produit souvent, les perturbations écologiques causent des épidémies!

Une autre possibilité est liée au nombre de tiges qui se tiennent droites. A l'intérieur des crop circles, très peu de tiges sont droites, la plupart sont couchées. Les mouches mortes sont trouvées au sommet des tiges. Comme nous avons vu, cela est ce qui se passe avec l'infection par le champignon, alors qu'il ne semble y avoir aucune raison à cela dans des théories exotiques ou "paranormales" (pourquoi des extraterrestres viendraient-ils coller des mouches au sommet des tiges? Pourquoi les mouches seraient-elles au sommet des tiges quand de mystérieuses ondes d'une boule de lumière alléguée viendraient prétendument les aplatir?)

Ainsi, à l'intérieur du crop circle, il y a seulement peu de tiges debout pour que les mouches y grimpent, alors qu'il y a un nombre énorme de tiges en dehors du cercle. Statistiquement, ceci crée, pour les investigateurs amateur des crop circles, l'illusion qu'il y a beaucoup de mouches mortes à l'intérieur des crop circles. Il pourrait y en avoir tout autant à l'extérieur, mais elles sont simplement beaucoup moins apparentes.

Fantaisies pures

En lisant des partisans des thèses exotiques ou paranormales pour les crop circles sur l'Internet il devient visible qu'il y a seulement peu de cercles de récolte avec des mouches mortes, et que le mystère entier a été gonflé par les commentateurs qui ne fournissent pas de données utilisables et répètent simplement le dogme. L'un d'eux écrit:

"Dans quelques formations, des mouches ont été trouvées collées aux céréales, par leurs ailes, comme si les ailes avaient partiellement fondu."

En tous ces textes, l'indication d'endroit est simplement le leitmotiv répété: "dans certaines formations."

Je n'ai jamais trouvé la plus petite évidence de mouches collées aux plantes des crop circles par leurs ailes.

"En 1998, plusieurs formations en Angleterre se sont avérées contenir des mouches mortes collant aux tiges des plantes, qui ont été déshydratées comme si elles avaient été cuites au four, ce qui est encore conforme à l'utilisation possible d'une certaine forme d'énergie de type micro-onde."

La seule "formation en Angleterre" en 1998 que je puis trouver est encore et toujours celle de Cherhill dans le Wiltshire. Et noter l'expression: "conformé à l'utilisation possible" des micro-ondes. On est loin de la démonstration de l'action de micro-ondes!

Un autre texte raconte:

"Dans certaines formations, de nombreuses mouches mortes ont été trouvées collées par leurs langues..."

Collées par leurs langues? Nous verrons comment ceci d'explique.

Une preuve que j'ai trouvée: Entomophthora muscae comme responsable de la mort des mouches dans un crop circle

Très occasionnellement, la documentation est peu une meilleure. Et quand elle l'est, la théorie des champignons se révèle correcte.

"Elles sont mortes, figées sur les tiges, la trompe collée sur les épis. Pétrifiées ou paralysées, elles sont visiblement en parfait état."

Cette description des mouches mortes trouvées dans un crop circle de 2004 est donnée à
http://www.culture-crop.com/2004beemilkhill4.htm

Visiblement en parfait état? Pas du tout!

Les trois images de mouches mortes ci-dessous sont données pour ce crop circle.

J'ai ajouté les lignes vertes pour attirer votre attention à une caractéristique apparaissant avec plus ou moins d'importance sur ces mouches mortes. Elles ressemblent à des abeilles... Elles ont des raies autour de l'abdomen et une certaine substance sous le ventre comme des abeilles portant du pollen. Mais ce sont néanmoins bien des mouches. Des mouches avec des raies jaunes recueillant le pollen? Cela aurait du attirer l'attention de l'investigateur(s) mais non.

Voyez leurs photographies:

Cette substance autour de leurs segments d'abdomen et sous leur ventre est le champignon Entomophthora Muscae en sporation!

Voir http://www.virtualmuseum.ca/Exhibitions/Mushroom/English/Species/entomophthoramuscae.html :

Les investigateurs ont prétendu que les mouches-là étaient "en parfait état", mais ils n'ont pas vu ce qui était juste devant leurs yeux...

Conclusion:

Les mouches mortes sont loin d'être des caractéristiques intrinsèques des crop circles.

Des mouches mortes sont trouvées en dehors des crop circles également, mais aucun investigateur n'a pris la peine de trouver comment cela se produit.

S'il y avait plus de mouches mortes dans les crop circles qu'en dehors, cela serait bien naturel.

Les prétendus "experts en matière de crop circles", cette fois encore, n'ont pas vu l'explication naturelle évidente d'une des étrangetés alléguées des crop circles.

Les mouches mortes dans les crop circles ne sont pas cuites par des ondes quelconques. Elles sont mangées vivantes par des champignons.

Et par conséquent, la preuve que les crop circles ne sont pas faits par des farceurs bien humains doit être trouvée ailleurs.

Plus d'informations et images:

En Italien:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 juin 2006