Les cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le cas radar/film/visuel de Bellefontaine, Ohio, 1952:

Une observation d'un OVNI, visuellement, filmé, et détecté par radar, et l'enquête du projet Blue Book de l'US Air Force à son sujet en 1952, avec sa conclusion que l'objet est d'origine "inconnue," vite changée en "avion et ballon."

Dans ce dossier:

Cette page Les événements, un résumé.
Cliquez! Les événements, par le Major Donald E. Keyhoe, USM ret.
Cette page Les événements, par le Capitaine Edward J. Ruppelt, chef du Projet Blue Book, USAF (Cette page).
Cliquez! Le rapport du Projet Blue Book de l'US Air Force.
Cliquez! Les enquêteurs du Rapport Condon inventent une explication erronée.
Cliquez! Références.

Les événements selon le capitaine Edward J. Ruppelt, chef du programme Blue Book de l'US Air Force:

Extrait du livre "The Report on Unidentified Flying Objects", pp 174-176, par le Capitaine Edward J. Ruppelt.

A exactement dix heure quarante cinq le matin du 1er Août de 1952, un radar de l'Air Defense Command près de Bellefontaine, Ohio, a détecté une cible mobile non identifiée à grande vitesse allant au sud-ouest, juste au Nord de Dayton. Deux F-86 du quatre-vingt-dix-septième escadron de chasseurs d'interceptions de Wright-Patterson ont été envoyés et en quelques minutes ils se dirigeaient là où le radar a montré que l'OVNI était. Le radar n'avait aucun équipement pour déterminer l'altitude donc tout ce que le contrôleur au site du radar pouvait faire était de faire aller les deux F-86 sous la cible, et alors ils devraient la trouver visuellement.

Quand les deux avions ont atteint 30.000 pieds, le contrôleur au sol les a appelés et leur a dit qu'ils étaient presque sur la cible, qui continuait toujours son trajet vers le Sud Ouest à environ 525 miles à l'heure. Au bout de quelques secondes le contrôleur au sol a rappelé et a dit au pilote de tête que les cibles de son avion et de l'OVNI s'étaient mélangées sur l'écran de radar et que le pilote devrait faire une recherche visuelle; il était aussi rapproché de la cible que ce que le radar avait pu lui permettre. A ce moment le radar s'est arrêté, il est tombé en panne.

Mais presque exactement à cette seconde le pilote de tête a regardé vers le haut et là dans le ciel bleu clair à plusieurs milliers de pieds au-dessus de lui, il y avait une sphère de couleur argentée. Le pilote de tête l'a signalée à son ailier et tout deux ont commencé à monter. Ils sont allés à leur altitude maximale mais ils ne pouvaient pas atteindre l'OVNI. Après dix minutes de tentatives non réussies pour identifier la sphère ou le disque argentée énorme - parce que parfois il ressemblait à un disque - un des pilotes a pointé le nez de son F-86 vers le haut et a exposé plusieurs pieds de film avec sa caméra. Juste a moment où il faisait cela le voyant d'alarme sur sa caméra canon s'est mis à clignoter, indiquant que quelque chose de massif se trouvait devant lui - il ne photographiait pas un sundog, une hallucination, ou une lumière réfléchie.

Les deux pilotes ont interrompu l'interception et ont commencé à rentrer à Wright- Patterson quand soudainement ils se sont rendus compte qu'ils étaient toujours dans le Nord-Ouest de la base, presque au même endroit où ils avaient été quand ils ont commencé l'interception dix minutes avant. L'OVNI avait évidemment ralenti depuis la vitesse que le radar avait mesurée, 525 miles à l'heure, jusqu'à ce qu'il ait plané presque totalement immobile.

Dès que les pilotes étaient au sol, le magasin du film de la caméra canon a été dépêché au laboratoire de photo et développé. Les photos ont montré seulement une goutte ronde et indistincte - aucuns détails - mais elles étaient la preuve qu'un certain type d'objet volant non identifié avait été en l'air au Nord de Dayton.

Le lieutenant Andy Flues a été affecté à ce cas. Il a vérifié les localisation des ballons et a découvert qu'un ballon de météo à radiosonde de 20 pieds de diamètre de Wright-Patterson avait été très près de ce secteur quand l'interception non réussie a eu lieu, mais un ballon ne voyageait pas à 525 miles à l'heure et il ne pourrait pas être détecté par le radar au sol, donc il a continué ses recherches. L'OVNI ne pouvait pas avoir été un autre avion parce que les avions ne restent pas immobiles en l'air, et ce n'était aucun phénomène atmosphérique. Andy l'a classé comme inconnu mais il se tracassait toujours; ce ballon dans le secteur le laissait très soupçonneux. Il a parlé aux deux pilotes en une demi douzaine d'occasion et a passé une journée au site radar de Bellefontaine avant qu'il ait modifié sa décision "inconnu" et ait proposé la réponse.

La cible non identifiée que le radar avait dépistée à travers l'Ohio était un jet volant bas. Le jet était non identifié parce qu'il y avait de la confusion et la station de radar n'a pas obtenu son plan de vol. Andy a vérifié et a constaté qu'un jet venant de Cleveland avait atterri à Memphis à environ onze heure quarante. A dix quarante cinq ce jet aurait été au Nord de Dayton se dirigeant vers le Sud Ouest. Quand le contrôleur au sol a vu se confondre les cibles des deux F-86 avec dans la cible non identifiée, ils étaient à 30.000 pieds et recherchaient la cible à leur altitude ou plus haut donc ils n'ont pas vu le jet - mais ils ont vu le ballon. Puisque le radar est tombé en panne juste au moment où les pilotes voyaient le ballon, le contrôleur au sol ne pouvait pas voir que la cible non identifiée qu'il observant continuait vers le Sud-Ouest. Les pilotes n'ont pas pris la peine de regarder plus longtemps autour d'eux une fois qu'ils avaient repéré le ballon parce qu'ils ont pensé qu'ils avaient la cible en vue.

La seule partie de l'observation qui n'a toujours pas été expliquée était la détection du radar du F-86. Le Lieutenant Flues a vérifié, a fait des expériences, et a découvert que la petite boîte de l'émetteur sur un ballon radiosonde donnera une indication sur le radar utilisé dans les F-86.

Pour obtenir la preuve finale, le Lieutenant Flues a pris les photos de la caméra canon au laboratoire photo. Les deux F-86 avaient été à environ 40.000 pieds quand les photos ont été prises et le ballon de 20 pieds était à environ 70.000 pieds. La question d'Andy au laboratoire de photo était, "quelle serait la taille d'un ballon Biot sur les images d'un film de 16 millimètres si le ballon est à 30.000 pieds de distance?"

Les gens du laboratoire de photo ont fait quelques calculs et mesures et ont proposé la réponse, "un ballon de 20 pieds photographié à une distance de 30.000 pieds loin serait de la même taille que l'OVNI dans les photos de la caméra canon."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 février 2003.