France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

3 octobre 1954, Ablain-Saint-Nazaire, Nord:

Référence pour ce cas: 3-oct-54-Ablain-Saint-Nazaire. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Dns le journal régional La Croix du Nord, édition locale d'Arras et Béthune, Pas-de-Calais, du 6 octobre 1954, un journaliste annonce très fièrement qu'il a vu... un homme qui a vu une soucoupe volante.

Le journaliste raconte que "dimanche" donc le 3 octobre 1954, vers 21 h. 00, cet homme se promenait sur la câle 73, en compagnie de son épouse. Près du chevalet de la fosse XV, soit en direction du plateau de Lorette, il a aperçu un objet, une sorte de bassin dominé par une manière de coupole, le tout paraissant de dimensions respectables, vu la distance approximative et rougeoyant comme une forge.

Au bout d'un certain temps, inévaluable, quelque chose comme une "saucisse" s'en est détachée et "les deux engins" demeurèrent immobiles tellement longtemps que l'observateur et son épouse sont rentrés chez eux sans attendre une suite.

Rapports:

[Ref. lcn1:] JOURNAL "LA CROIX DU NORD":

Scan

J'EN AI VU UN...

Enfin, j'ai vu... J'ai vu un homme qui a observé une soucoupe. Pas une histoire avec trente-six intermédiaires, des cancans de coron ou une fâble bâtie sur des ragots d'ateliers nan. Du solide, un observateur conscient, une déclaration sensée autant que troublante.

Que dit le rapport? Dimanche vers 21 h. 00, notre homme se promenait sur la câle 73, en compagnie de son épouse. Près du chevalet de la fosse XV, soit en direction du plateau de Lorette, il a aperçu l'objet. Une sorte de bassin dominé par une manière de coupole, le tout paraissant de dimensions respectables, vu la distance approximative et rougeoyant comme une forge. Où l'affaire se corse, c'est qu'au bout d'un certain temps, inévaluable, se détacha de cette soucoupe - puisqu'il faut l'appeler par son nom - comme une "saucisse" et les deux engins demeurèrent immobiles. Ce stationnement se prolongea si longtemps que l'observateur et son épouse résolurent de regagner leurs habitations comme si de rien n'était.

Je suis maintenant bien avancé d'avoir vu un homme qui a vu une soucoupe, puis las de regarder s'en est allé coucher. Il ne me demanda pas de le croire et raconta le phénomène sans trop insister, avec l'air de s'excuser d'avoir été témoin solitaire. (De l'autre côté du plateau, d'autres ont vu aussi.)

Enfin, il m'a promis de me prévenir la prochaine fois. Que ce soit un disque, un stromboèdre, un lit-cage ou même un tapis, peu importe, je veux voir, voir vous dis-je.

Explications:

Ce soir-là dans toute la région il y avait eu des témoignages concordant avec celui-ci.

L'explication, parfois donnée dès l'époque dans certains journaux était la suivante: un croissant de Lune rousse proche du coucher, avait été basrré par un nuage, faisant croire à cette "séparation" en deux engins.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Ablain-Saint-Nazaire, Nord, lune, séparation, saucisse, dôme, couple, night, bassin, durée, rouge, orange, Lorette, immobile

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 14 juin 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 juin 2020.