France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

26 octobre 1954, Neuf-Mesnil, Nord:

Référence pour ce cas: 26-oct-54-Neuf-Mesnil. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Selon les journaux régionaux Nord-Matin et La Croix du Nord du 30 octobre 1954, le témoin du cas de Pont-sur-Sambre le 26 octobre à 5:30 du matin, avait assuré avoir appris qu'un ouvrier de Neuf-Mesnil aurait vu la même chose à la même date et la même heure.

Rapports:

[Ref. nmn1:] JOURNAL "NORD-MATIN":

Scan

PONT-SUR-SAMBRE

Enfin le ciel de Pont
a eu aussi sa soucoupe!

Mardi dernier vers 5 h. 30 du matin, se rendant à son travail qui consiste en service de garde pour le compte de la Société des Forges de la Providence usine d'Haumont (Nord), notre compatriote M. Louis Blanquart, demeurant à Pont-sur-Sambre, rue de Pantegnies, se trouvant au lieu-dit "Pont Mauricaud" confins des territoires des communes de Pont-sur-Sambre, Bachant, et Saint-Rémy-du-Nord a aperçu dans le ciel, un engin ayant la forme d'une petite boule de feu, se déplaçant à une vitesse inouïe, d'Ouest en Est, tout en laissant derrière lui une gerbes d'étincelles. L'apparition a duré environ 2 secondes. L'engin se trouvait à très grande distance.

Notre compatriote ancien membre de la gendarmerie ne souffla à mot à quiconque, mais hier un garde d'usine collègue M. René Bauwe, rue de Maubeuge à Hautmont raconta avoir vu la même apparition à la même heure et au même endroit. D'autre part notre compatriote a appris qu'un ouvrier de Neuf-Mesnil aurait vu la même chose toujours aux dates et heures précitées. C'est alors qu'il s'est décidé à nous compter son récit.

[Ref. cdn1:] JOURNAL "LA CROIX DU NORD":

Scan

UN ANCIEN GENDARME
DE PONT-SUR-SAMBRE
A VU UN ENGIN LUMINEUX
SE DEPLACER D'OUEST
EN EST

Le mardi 26 octobre, vers 5 h. 30 du matin, se rendant à son travail qui consiste en service de garde pour le compte de la Société des Forces de la Providence, usine d'Hautmont, M. Louis Blanquart, demeurant à Pont-sur-Sambre, rue de Pantegnies, se trouvant au "Pont Mauricaud", confins des territoires des communes de Pont-sur-Samble, Bachant, et Saint-Rémi-du-Nord, a aperçu dans le ciel un engin ayant la forme d'une petite boule de feu, se déplaçant à une vitesse inouïe d'ouest en est, en laissant derrièRe lui une gerbe d'étincelles. L'engin se trouvait à très grande distance.

M. Blanquart, ancien membre de la gendarmerie, a d'abord craint de ne pas être cru, c'est ce qui motive sa révélation tardive. Il ne souffla d'abord mot de la chose à quiconque, mais vendredi, une garde d'usine, M. René Mauve, rue de Maubeuge, raconta avoir vu la même "apparition" à la même heure et au même endroit.

D'autre part, M. Blanquart a appris qu'un ouvrier de Neuf-Mesnil avait vu la même chose toujours aux dates et heures prévues. C'est alors qu'il s'est décidé à révéler ce qu'il avait vu.

Explications:

Les informations sont toalement insuffisantes, mais si le témoin de Neuf-Mesnil avait bien vu "la même chose", alors c'était aussi un météore.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Neuf-Mesnil, Nord, seconde main, unique, anonyme

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 11 mai 2020 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 11 mai 2020.