France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

25 août 1954, Mulhouse, Haut-Rhin:

Référence pour ce cas: 25-aug-54-Mulhouse. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le 27 août 1954, le journal régional "L'Alsace" rapportait que trois jeunes, Bernard, 16 ans, Pierre, 14 ans et Roland, étaient venus les voir la veille au soir pour leur annoncer qu'ils avaient vu une soucoupe volante. Un autre garçon, René, 16 ans, l'avait vu aussi mais n'avait osé venir en parler à la rédaction du journal.

Ces quatre jeunes amis s'étaient retrouvés le 25 août 1954, comme tous les soirs, au bord du canal du Rhône-au-Rhin, à hauteur de la Sanara, près de la rue de Tunis. Levant les yeux, Pierre a vu évoluer un disque lumineux mais, a-t-il dit, "je n'y prêtais pas attention". L'objet est d'ailleurs vite parti.

Mais il est revenu danser devant ses yeux quelques instants plus tard et Pierre, cette fois-ci, a prévenu ses camarades. Ils ont déclaré au journal:

"Il s'agissait d'une espèce de disque très brillant, dont le diamètre faisait près d'un mètre. L'engin a zigzagué dans le ciel pendant quelques secondes puis il s'est éloigné très rapidement en direction de la gare et nous l'avons perdu de vue. Pendant toutes ses évolutions nous n'avons pas entendu le moindre bruit".

Rapports:

[Ref. al1:] JOURNAL "L'ALSACE":

Une "Soucoupe Volante" au-dessus de la ville?

Trois jeunes gens, Bernard, 16 ans, Pierre, 14 ans et Roland, nous ont rendu visite hier soir pour nous annoncer une nouvelle plutôt étonnante: ils avaient aperçu une soucoupe volante. René, 16 ans, qui avait assisté au phénomène en même temps, n'avait osé venir.

Les quatre amis s'étaient retrouvés mercredi, comme tous les soirs, au bord du canal du Rhône au Rhin, à hauteur de la Sanara, près de la rue de Tunis. Levant les yeux, Pierre vit évoluer un disque lumineux mais, dit-il, "je n'y prêtais pas attention". L'engin devait d'ailleurs disparaître bientôt, pour revenir danser devant ses yeux quelques instants plus tard. Pierre, cette fois-ci, prévint ses camarades. Mais laissons-leur la parole:

"Il s'agissait d'une espèce de disque très brillant, dont le diamètre faisait près d'un mètre. L'engin a zigzagué dans le ciel pendant quelques secondes puis il s'est éloigné très rapidement en direction de la gare et nous l'avons perdu de vue. Pendant toutes ses évolutions nous n'avons pas entendu le moindre bruit".

S'agit-il d'une "Soucoupe volante"? La chose n'aurait à vrai dire rien d'extraordinaire: pourquoi ces "appareils" ne viendraient-ils pas survoler Mulhouse, si en Norvège, elles atterrissent?

[Ref. cv1:] CHRISTIAN VALENTIN:

Dans son dossier sur la vague de soucoupes volantes en Alsace publié en 2004, Christian Valentin indique que le mercredi 25 août 1954 a eu lieu la première observation en Alsace d'un objet volant non identifié, au-dessus de Mulhouse.

Il indique que quatre jeunes de 13 à 16 ans qui se retrouvaient habituellement le soir au bord du canal du Rhône-au-Rhin près de la rue de Tunis, on fait un témoignage simple et laconique. L'un d'eux qui se prénommait Pierre a parlé d'une espèce de disque très brillant qui effectuait des zig-zag dans le ciel, et qui s'est éloigné au bout de quelques secondes et silencieusement en direction de la gare.

[Ref. sp6:] ASSOCIATION D'UFOLOGIE "SPICA":

Il y a cinquante ans
"Les Ovnis en Alsace"

C’est le 25/08/1954 qu’a lieu la première observation à Mulhouse, 4 jeunes gens observent un disque très brillant.

[... Autres cas...]

[Ref. mp1:] MICHEL PADRINES:

L'auteur indique que la première observation de 1954 en Alsace survient le 25 aôt 1954 à Mulhouse, "quatre jeunes gens observent un disque très brillant."

Auvne source n'est indiquée.

[Ref. cv2:] CHRISTIAN VALENTIN:

Une "SOUCOUPE VOLANTE au-dessus de la ville?

Trois jeunes gens, Bernard, 16 ans, Pierre, 14 ans et Roland, nous ont rendu visite hier soir pour nous annoncer une nouvelle plutôt étonnante: ils avaient aperçu une soucoupe volante. René, 16 ans, qui avait assisté au phénomène en même temps, n'avait osé venir.

Les quatre amis s'étaient retrouvés mercredi, comme tous les soirs, au bord du canal du Rhône au Rhin, à hauteur de la Sanara, près de la rue de Tunis. Levant les yeux, Pierre vit évoluer un disque lumineux mais, dit-il, "je n'y prêtais pas attention". L'engin devait d'ailleurs disparaître bientôt, pour revenir danser devant ses yeux quelques instants plus tard. Pierre, cette fois-ci, prévint ses camarades. Mais laissons-leur la parole:

"Il s'agissait d'une espèce de disque très brillant, dont le diamètre faisait près d'un mètre. L'engin a zigzagué dans le ciel pendant quelques secondes puis il s'est éloigné très rapidement en direction de la gare et nous l'avons perdu de vue. Pendant toutes ses évolutions nous n'avons pas entendu le moindre bruit".

S'agit-il d'une "Soucoupe volante" ? La chose n'aurait à vrai dire rien d'extraordinaire: pourquoi ces "appareils" ne viendraient-ils pas survoler Mulhouse, si en Norvège, elles atterrissent?

Explications:

A propos de l'ouvrage de Christian Valentin:

Je n'ai pas du tout l'habitude de faire de la "publicité", et je n'ai pas de relation particulière avec l'auteur, mais je tenais tout de même à dire un mot sur le livre de Christian Valentin, "Mythes et Réalités des Phénomènes Aériens Non Identifié", (couverture ci-contre), réf. [cv2], qui comme son sous-titre l'indique, traite des cas alsaciens.

Je pense que les ufologues Alsaciens et généralement les personnes intéressés par la question des OVNIS, ou par l'histoire de l'Alsace, ma région, aimeraient ce livre.

Le livre de Christian Valentin, de 144 pages, est sobre mais bien présenté, sans parti pris, richement documenté et illustré, et c'est là le premier ouvrage sur papier traitant spécifiquement des récits d'observations alsaciennes. (Il en a bien eu un autre quelques années auparavant, mais il recopiait purement et simplement, sans les citer comme sources, des portions de mon site web, particulièrement les cas Alsaciens que j'avais traités quasi-exhaustivement dans mon catalogue des OVNIS en France en 1954, et d'un autre site web, les explications triviales que je proposais ou indiquais quand il y avait lieu y étant presque systématiquement tues!)

L'auteur ne s'attache pas à prouver ou réfuter la possibilités de visites extraterrestres ou autre explication dite "extraordinaire", il propose plutôt une revue chronologiquement ordonnée des affaires d'OVNIS en Alsace, partant des origine et s'arrêtant à 1980, se basant sur des sources ufologiques connues, sur des articles de la presse régionale et sur des cas moins connus voir inédits qu'il a recueillir directement. Ses propres commentaires sont en une couleur distincte, les références de ses sources sont toujours données. Un beau travail dans mon opinion!

L'auteur a actuellement un blog, où il indique quelles librairies de la région disposent de l'ouvrage, voir: christian.valentin.overblog.com

La SANARA indiquée dans le journal était la "Société Alsacienne de Navigation Rhénane", avec ses installations au bord du canal du Rhône-au-Rhin. Les témoins étaient à l'endroit marqué "Canal" sur cette vue aérienne du Sud-Est de Mulhouse. La soucoupe volante est partie en direction de la gare de Mulhouse, d'après les garçons.

Le journal L'Alsace faisait allusion à un atterrissage de soucoupe en Norvège. Il s'agit du cas à Oeydalen, où deux soeurs avaient vu un homme, bien humain, en combinaison kaki, qui a ri à leur vue, n'a pas compris ce qu'elles disaient même quand elles ont essayé l'anglais. Il leur aurait dessiné une carte de planètes pour leur indiquer celle dont il venait, puis les aurait conduit dans une clairière leur montrer un engin de cinq mètres de diamètre qui "ressemblait à deux couvercles de casseroles géantes collés l’une contre l’autre". L'homme y est monté, et a décollé en ne faisant "guère plus de bruit qu’un bourdon." L'enquêteur militaire a expliqué que c'était un pilote américain de l'OTAN et son hélicoptère, puis le pilote américain Marly Fauro de l'OTAN s'était présenté comme ayant été ce pilote. Mais l'enquêteur militaire a alors affirmé que la clairière avait été trop petite pour qu'un hélicoptère s'y pose...

Cette affaire avait fait grand bruit dans la presse en Europe. Une autre affaire avait fait du bruit, celle du cigare volant et des soucoupes vus à Vernon dans l'Eure dans la nuit du 22 au 23 août. On pourra donc plaider que ces garçons pouvaient parfaitement savoir ce qu'est une "soucoupe volante" et auraient pu monter un pur canular.

Si cela n'a pas été une pure invention, je n'ai pas d'explication ordinaire convaincante; mais d'un autre côté, il manque bien trop d'informations: heure, durées, tailles angulaires, vitesses, trajectoire, couleur etc. etc. Une enquête aurait pu comprendre un interrogatoire séparé des garçons, et compléter ces manques, mais à cette époque, cela ne se faisait tout simplement pas, sauf très rares exceptions.

Donc mon évaluation est: non identifié, faible crédibilité, manque d'informations.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Mulhouse, Haut-Rhin, disque, brillant, manoeuvres, zigzag, soir, jeunes, multiple

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 25 décembre 2004 Première publication.
1.0 Patrick Gross 2 mars 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.
1.1 Patrick Gross 27 mars 2014 Additions [al1], [cv2], addition du Résumé, des Expilcations.
1.2 Patrick Gross 13 octobre 2016 Additions [sp6].
1.3 Patrick Gross 2 juin 2018 Addition [mp1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 2 juin 2018.