France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

24 octobre 1954, Lalizolle, Allier:

Référence pour ce cas: 24-oct-54-Lalizolle. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le journal régional Centre - Matin du 28 octobre 1954 aurait rapporté:

"Un chasseur, Monsieur Laforêt, cafetier domicilié route de la Bosse à Lalizolle se rendant à la chasse dimanche 24 Octobre vers 10 h. 30 a aperçu dans le bois dit de 'Grandchamp' commune de Lalizolle une soucoupe volante posée dans une éclaircie. Celle-ci mesurait environ 3 m de longueur et 1,70 à 1,80 m. de hauteur."

"N'en croyant pas ses yeux, Monsieur Laforêt fit demi-tour pour aller quérir des voisins, Mrs Dochet et Billaud... Mais lorsque tous revinrent pour voir la soucoupe elle avait disparu."

"Mystère ou hallucination? Disons farce tout simplement."

Le 8 août 1972, l'ufologue Jean Giraud avait trouvé l'épouse du témoin, lequel était décédé depuis six mois. Son épouse a confirmé l'observation à Jean Giraud, ajoutant qu'au début elle avait hésité à croire son mari.

Puis avec deux voisins, elle avait accepté de se rendre sur les lieux. L'un des voisins, Mr. Dochet, a pris son fusil de chasse "au cas où...", 'autre voisin, Mr. Billaud s'était armé d'un couteau de boucher.

Sur place, il n'y avait plus de soucoupe volante, mais sur un cercle de 2 à 3 mètres de rayon, l'herbe de la clairière avait été tassée ou aplatie, et les chiens de chasse de Monsieur Laforêt ont refusé d'approcher le lieu.

Madame Laforêt n'avait pu apporter aucune précision quant à l'apparence de l'engin observé.

Rapports:

[Ref. io1:] MAGAZINE "INFO-OVNI":

DATE 24/10/1954

HEURE 10 h. 30

LIEU Bois de Granchamp Lalizolle (Allier)

TEMOIN Monsieur Laforêt Tenancier de bar.

LES FAITS.

UN CAFETIER A VU UNE SOUCOUPE SE POSER PRES DE LALIZOLLE.

"Un chasseur, Monsieur Laforêt, cafetier domicilié route de la Bosse à Lalizolle se rendant à la chasse dimanche 24 Octobre vers 10 h. 30 a aperçu dans le bois dit de "Grandchamp" commune de Lalizolle une soucoupe volante posée dans une éclaircie. Celle-ci mesurait environ 3 m de longueur et 1,70 à 1,80 m. de hauteur.

"N'en croyant pas ses yeux, Monsieur Laforêt fit demi tour pour aller quérir des voisins Mrs Dochet et Billaud... Mais lorsque tous revinrent pour voir la soucoupe elle avait disparu.

"Mystère ou hallucination? Disons farce tout simplement."

SOURCES.

Presse régionale. "Centre-Matin" du 28/10/1954

ENQUETE.

L'enquête effectuée le 08/08/1972 révéla que le témoin était décédé depuis six mois. Son épouse interrogée confirma l'observation. Elle apporta les précisions suivantes:

Au début, elle hésita à croire son mari. Puis avec deux voisins elle accepta de se rendre sur les lieux. Monsieur Dochet prit son fusil de chasse "au cas où..." Monsieur Billaud s'arma d'un couteau de boucher.

Sur place il n'y avait plus rien, mais sur un cercle de 2 à 3 m de rayon, l'herbe de la clairière était tassée (ou aplatie) et surtout, les chiens de chasse de Monsieur Laforêt refusèrent d'approcher des lieux de l'atterrissage.

Aucune autre précision ne put être donnée par Madame Laforêt quant à l'apparence de l'engin observé.

ENQUETEUR.

Jean Giraud Groupe 03100.

[Ref. io2:] MAGAZINE "INFO-OVNI":

... 24/10/1954 10 h. 30 Lalizolle Témoin M. Laforêt

Dans une clairière du bois de Grands Champs, le témoin se trouva nez à nez avec une "Soucoupe" posée au sol de 3 m. de long et de 1.70 m de haut. Il prit la fuite, retournant plus tard sur place avec d'autres personnes, tous constatèrent que l'herbe était écrasée sur un cercle de 2 à 3 m de diamètre. Les chiens refusèrent d'approcher la trace (Enq. Pers.)

[Ref. ou2] MAGAZINE D'UFOLOGIE "OURANOS":

2) Il y a aussi le fait que des chiens menés sur les lieux d'une observation se refusent à approcher l'endroit où la "Soucoupe Volante" a atterri. Nous avons eu l'occasion de mener une enquête sur un cas de ce type. Les faits s'étaient passés le 24/10/1954 à Lilizolle [sic] (Allier) et les chiens du témoin refusèrent de pénétrer dans le cercle d'herbes écrasées marquant l'endroit où l'engin avait atterri, tout se passant comme si ils y avaient perçu une odeur "désagréable" à laquelle l'homme (les témoins revenus sur les lieux) n'était pas sensible.

[Ref. ld1:] MAGAZINE "LUMIERES DANS LA NUIT":

24 octobre (Centre Matin du 28-10) Lalizolle 10:30.

M. Laforêt découvre une SV de 3 m de diamètre, de 1,70 mn à 1,80 m de haut, posée dans une clairière. D'après document personnel de M . Giraud: l'herbe était tassée sur le sol sur un cercle de 3 m de diamètre. Les chiens ont refusé d'approcher.

[Ref. ou1] MAGAZINE D'UFOLOGIE "OURANOS":

24/10/1954 Lalizolle (10 heures 30).

M. Marcel Laforêt parti à la chasse découvrit dans une clairière de la forêt de Grandchamp un appareil de 3 m de long et 1,70 à 1,80 m de haut. Affolé, il fit demi tour pour aller chercher de l'aide. A son retour, en compagnie de 4 personnes, l'engin avait disparu mais l'herbe était tassée et écrasée sur un cercle de 2 à 3 m de diamètre. Bien qu'il n'y eut plus rien, les chiens du témoin se refusèrent à approcher l'endroit. (Enquête personnelle et Centre Matin du 28/10/1954).

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET AND JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent que le 24 octobre 1954 à 10:30 à Lalizolle dans l'Allier, Mr. Laforêt s'est trouvé nez à nez avec un objet en forme de soucoupe posé au sol, qui avait une taille de 3 mètres de long sur 1m70 de haut.

Il a pris la fuite, est retourné plus tard sur place avec d'autres personnes, et tous ont constaté que l'herbe avait été écrasée sur un cercle de deux à trois mètres de diamètre. Les chiens refusèrent de s'approcher de la trace.

Ils indiquent que leur source est l'ufologue Jean Giraud du groupe LDLN 03100 qui a mené l'enquête, et Info-OVNI, Catalogue Allier.

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

Jean Sider donne les informations sur ce cas d'abord à partir du journal Centre-Matin du 28 octobre 1954, qui indique ceci:

Le 24 octobre 1954 à 10:30 du matin à Lalizolle, dans l'Allier, M. Laforêt chasse dans le bois des Grandschamps, et il aperçoit une soucoupe volante posée au sol au centre d'une clairière.

La soucoupe faisait environ trois mètres de diamètre pour un peu moins de trois mètres de hauteur.

M. Laforêt fait demi-tour pour aller prévenir des voisins, mais quand il revient avec eux, la soucoupe volante n'était plus là.

Jean Sider ajoute que dans son enquête publiée dans "Info-OVNI", catalogue de l'Allier, Jean Giraud a interrogé le témoin et ainsi appris que sur les lieux, l'herbe avait été écrasée sur un diamètre de trois mètres, et les chiens refusaient de s'en approcher, ce qui n'avait pas été précisé dans le journal Centre-Matin. Jean Giraud avait conclu que M. Laforêt, cafetier à Lalizolle, était de bonne foi.

[Ref. lh1:] LARRY HATCH - "*U* COMPUTER DATABASE":

4259: 1954/10/24 10:30 2 3:00:20 E 46:09:20 N 3333 WEU FRN ALR 7:7

LALIZOLLE,FR:3M SCP ^ dans FORET:3M/HERBE APLATIE GRASS:CHIENS REFUSENT/ALLER PRES:/r30p197

RefN°194 LUMIERES dans la NUIT.(LDLN France) Numéro No. 128 : FORET

[Ref. goe1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique dans son catalogue qu'en France, en 1954, le 24 octobre, à Lalizolle, "Vers 10 h 30 M. Laforêt se trouve nez à nez, dans une clairière du "Bois de Grands Champs" avec une soucoupe de 3 m de long et de 1m70 de haut, posée au sol. Il prend la fuite. Plus tard il retourne sur place avec d'autres personnes et tous constatent que l'herbe est écrasée en un cercle de 2 à 3 m de diamètre. Les chiens refusent de s'approcher de la trace."

La source est indiquée comme: "M. FIGUET/ J.L. RUCHON: "Ovni, Premier dossier complet..." éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 197)".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans l'Allier à Lalizolle le 24 octobre 1954 à 10:30 heures, "Un témoin se trouve nez à nez avec un objet en forme de soucoupe posé au sol. Taille 3 mètres de long sur 1m70 de haut. Il prend la fuite, retourne plus tard sur place avec d'autres personnes, tous constatent que l'herbe est écrasée sur un cercle de deux à trois mètres de diamètre. Les chiens refusèrent de s'approcher de la trace."

La source est indiquée être "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. prn2:] PETER ROGERSON - "INTCAT":

24 octobre 1954. 1030hrs.

GRANDCHAMP, LALIZOLE [sic] (ALLIER : FRANCE)

Mr Laforet a rencontré un objet en forme de disque de 3 m de diamètre et de 1,7 m de haut au bois de Grandchamp. Il s'est enfui et est revenu avec des compagnons. Ils ont trouvé un cercle d'herbe aplatie de 2-3 m de diamètre, que les chiens ont refusé d'approcher.

C. E. OVNI M 46 citant Lumieres dans le [sic] Nuit 128 p18.

Explications:

Malheureusement, l'article de journal n'était pas très informatif, certainement pas de ton sérieux, donc pas tout à fait fiable, et le principal témoin était décédé quand une enquête fut entreprise.

Ainsi, le scénario le "plus ordinaire" serait qu'un météore était passé au-dessus du bois et semblait avoir atterri dans la forêt, mais était naturellement passé derrière l'horizon, et M. Laforêt, allant enquêter, a trouvé une clairière avec un cercle d'herbe aplatie par des animaux par exemple et a pensé que c'était le point d'atterrissage de la soucoupe.

Bien sûr, je ne sais pas si cela est correct ou si un vaisseau extraterrestre a vraiment atterri dans la clairière. Probablement, je ne le saurai jamais.

La seule chance de faire de l'affaire plus qu'une anecdote avec une explication triviale potentielle serait de localiser l'endroit, de vérifier le sol et de trouver quelque chose qui serait la preuve d'une nature vraiment intéressante qui aurait survécu au passage du temps; mais où est la clairière?

Parenthèse: des cas dans lesquels une "soucoupe volante" ronde a été rapportée avoir atterri et avoir aplatit l'herbe en un cercle se sont produits en nombre. Lorsque cela s'est produit en Australie dans les années 1970, cela a impressionné un certain Doug Bower. Bower est revenu plus tard en Angleterre et en 1978, avec son nouvel ami David Chorley, il a commencé, pour faire une farce, à aplatir des céréales en ronds dans les champs du Wiltshire, espérant que les gens croient que des soucoupes volantes avaient atterri. Après deux années à faire ses cercles en vains, la farce a commencé à réussir et le folklore des crop circles a commencé.

Certains des "experts en crop circles" ont essayé de trouver des cas datant d'avant 1978 pour "prouver" que les cercles existaient avant la farce de Bower et Chorley, et ont appelé toutes sortes de types de traces d'atterrissage d'OVNIS différents, des "crop circles". Mais ils ont apparemment manqué celui-ci.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Lalizolle, Allier, Laforêt, forêt, clairière, matin, chien, chasse, soucoupe volante, rond, trace, cafetier, Dochet, Billaud, rond, crop circle

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 1 mai 2005 Première publication.
1.0 Patrick Gross 12 février 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [goe1], [lc1].
1.1 Patrick Gross 10 décembre 2018 Additions [lhh1], [prn2], [ld1], [io1], [io2], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchée".
1.2 Patrick Gross 13 juillet 2019 Addition [ou2].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 13 juillet 2019.