France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

18 octobre 1954, Issenheim, Haut-Rhin:

Référence pour ce cas: 18-oct-54-Issenheim. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

L'affaire est d'abord publiée par le journal régional Les Dernières Nouvelles d'Alsace, édition en allemand de Colmar, le 20 octobre 1954, se demandant si une soucoupe volante avait atterri à Issenheim le 18 octobre 1954.

Le journal relatait que ce matin-là à 4 heures, Lucien Flesch, 19 ans, habitant Rouffach, s'est trouvé selon ses dires face à une soucoupe volante, peu avant le croisement à l'entrée d'Issenheim. La soucoupe était à une centaine de mètres de la route, avait un diamètre de 5 à 6 mètres, une hauteur de 1 mètre, et ne dispensait aucune lumière.

Il ne lui était pas venu à l'esprit de s'approcher du mystérieux objet, mais il avait insisté sur le fait que la soucoupe luisait sous l'éclat de la lune comme de l'aluminium, et avait la forme d'une cloche.

Aucune trace d'atterrissage n'avait cependant été trouvée sur les lieux.

Le même jour, l'édition de Strasbourg du même journal titrait "Mars-Issenheim aller-retour" et publiait sensiblement le même récit, situant le lieu à l'entrée Nord d'Issenheim.

Toujours ce même jour, les Dernières Nouvelles du Haut-Rhin reprennent encore sensiblement le même récit, précisant que le témoin était à moitié paralysé par la frayeur et avec une voix chevrotante lorsqu'il s'est présenté à son travail à la fabrique Schlumberger de Guebwiller. S'il ne s'était pas approché, c'était selon ses mots "parce qu'on ne peut pas savoir ce qui se cache derrière." Il parlait d'une forme de cloche mais précisait qu'il n'en était pas totalement sûr parce qu'il n'avait "vu l'engin que de côté."

On apprend dans ce journal que c'est selon Mr. Flesch lui-même que cinq autre personnes se rendant à leur travail auraient aperçu la chose, une heure et demie plus tard, au même endroit, et assisté à son décollage à grande vitesse.

C'est également Mr. Flesch qui, voulant se rendre compte si l'engin avait laissé quelque trace, était revenu sur les lieux sans rien y relever de particulier.

Le journal L'Alsace reprend l'affaire le lendemain, ajoutant que le témoin se rendait à son travail. L'objet est cette fois dit être sphérique, et arrêté à un mètre du sol.

Le jeune homme aurait été pris de terreur, avait pédalé à toute allure et rejoint son lieu de travail à Guebwiller où il avait raconté son aventure à ses camarades.

L'Alsace mentionne sans préciser ni la source ni l'heure que cinq habitants de Bergholtz qui se rendaient à leur travail "auraient également aperçu la sphère, alors qu'elle s'élevait dans les airs."

Dans les sources ufologiques ultérieures, Mr. Flesch devient Mr. Fiesch ou Fish, la date passe parfois au 20 octobre, le vélo devient parfois un cyclomoteur, la soucoupe un "objet lumineux". Le cas est souvent situé sur la route national 83 entre Rouffach et Guebwiller.

Dans son livre de 2012 sur les OVNIS en Alsace, l'ancien journaliste Christian Valentin reproduit les sources de presse régionale, note comme moi les erreurs dans des versions ufologiques, et explique qu'à son grand regret il n'a pas réussi à retrouver trace du témoin par son enquête téléphonique fin 2008 auprès des abonnés de Rouffach et de ses environs.

Rapports:

[Ref. dn1:] JOURNAL "DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE":

Atterrissage d'une soucoupe volante à Issenheim?

Lundi matin à 4h, Lucien Flesch, un jeune homme de 19 ans habitant Rouffach, a vécu une expérience très particulière près d'Issenheim.

Selon ses assertions il s'est trouvé face à une soucoupe volante, peu avant le croisement à l'entrée d'Issenheim. Celle-ci se situait à une centaine de mètres de la route, avait un diamètre de 5 à 6 mètres, une hauteur de 1 mètre, et ne dispensait aucune lumière. Il ne lui est pas venu à l'esprit de s'approcher du mystérieux objet, mais il insiste sur le fait que la soucoupe luisait sous l'éclat de la lune comme de l'aluminium et avait la forme d'une cloche.

Aucune trace d'atterrissage n'a cependant été trouvée sur le lieu dit.

[Ref. dn2:] JOURNAL "DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE":

Mars - Issenheim aller-retour

Un jeune homme de Rouffach qui travaille à Guebwiller, Monsieur Lucien Flesch, prétend avoir vu lundi matin vers 4h en se rendant de Rouffach à son lieu de travail, une soucoupe volante posée dans un champ à 100 m de la route nationale, à l'entrée Nord d'Issenheim. L'objet lui aurait paru long de 5 à 6 m, haut d'un mètre et il brillait au clair de lune comme s'il avait été construit en aluminium. Une heure et demie plus tard le même objet aurait été vu par des habitants de Bergholtz se rendant au travail. Les mêmes auraient été témoins de l'envol de la soucoupe à une vitesse vertigineuse.

[Ref. dh1:] JOURNAL "DERNIERES NOUVELLES DU HAUT-RHIN":

Atterrissage d'une soucoupe volante à Issenheim?

Un jeune homme de 19 ans de Rouffach, Lucien Flesch, a vécu lundi vers 4h du matin une étrange expérience près d'Issenheim. C'est à demi-paralysé par la frayeur qu'il se présentait peu après sur son lieu de travail à la fabrique SCHLUMBERGER à Guebwiller, et racontait d'une voix chevrotante comment il s'est trouvé en présence d'une soucoupe volante peu avaf1t le croisement à l'entrée d'Issenheim. C'est à à une centaine de mètres de la route qu'il a remarqué un engin métallique de 5 à 6 m de long et un mètre de hauteur. Aucune lumière n'émanait de l'appareil. Il n'est pas venu à l'esprit de M. Flesch de s'approche ¬davantage du mystérieux engin, car ainsi qu'il le dit, on ne peut pas savoir ce qui se cache derrière. Il a précisé que la chose brillait comme de l'aluminium sous l'éclat de la lune, et qu'elle lui semblait avoir la forme d'une cloche. Il n'en est cependant pas tout à fait sûr, car il n'a vu l'engin que de côté. Comme le soutient M. Flesch, une heure et demie plus tard, 5 personnes de Bergholtz se rendaient au travail auraient aperçu la chose au même endroit et assisté à son décollage à très grande vitesse Curieux de savoir s’il subsistait des traces à .endroit où le corps céleste lui était apparu, M. Flesh est retourné sur place, sans rien trouver de tel.

[Ref. la1:] JOURNAL "L'ALSACE":

Scan

NOUVELLES REGIONALES

Une soucoupe, un cigarre [sic] et une sphère volants au-dessus de Guebwiller

Hier matin, vers 7 h. 40, M. Pierre Ackermann, employé à la filature de Guebwiller, a aperçu, alors qu'il sortait de la rue de Lure, un disque rond d'un brillant intense, venant des hauteurs de l'Oberlinger et qui disparut derrière le Kreyenbach. Le tout n'avait duré qu'environ 10 secondes. Ce que M. Pierre Ackermann affirme être une soucoupe évoluait sans bruit à une hauteur de 300 à 400 mètres. Le disque mesurait à cette distance environ 30 à 40 centimètres. Il est à remarquer que M. Pierre Ackermann était particulièrement bien placé, pour suivre les évolution de la soucoupe, puisqu'il se dirigeait perpendiculairement à celle-ci.

Deux élèves du collège Classique de Garçons, qui à la même heure se rendaient à l'école, affirment avoir également vu le disque volant.

D'autre part, un jeune homme de Rouffach, M. Lucien Flesch, affirme avoir vu, alors qu'il se rendait à son travail et qu'il passait à proximité d'Issenheim, un objet sphérique, aux reflets métalliques. Cet objet, qui avait un diamètre d'environ 5 ou 6 mètres, semblait être arrêté à un mètre du sol.

Pris de terreur devant cette apparition pour le moins étrange, le jeune homme pédala à toute allure et rejoignit son lieu de travail à Guebwiller, où il fit à ses camarades le récit de sa curieuse aventure. D'autre part, cinq habitants de Bergholtz qui se rendaient à leur travail, auraient également aperçu cette sphère, alors qu'elle s'élevait dans les airs. M. Flesch, voulant se rendre compte si cet engin mystérieux avait laissé quelque trace, revint sur les lieux, mais n'y releva cependant rien de particulier.

Alors qu'elle aidait à vendanger lundi dernier au Zinnkoepfle, une jeune fille de Soultzmatt, Mlle Mimie Fleck, aperçut en plein jour, à une hauteur de 2.000 à 3.000 m, un objet volant brillant d'une forme allongée. L'appareil, venant de la direction de Guebwiller, avançait à une très grande vitesse, puis, arrivé au-dessus du vignoble de Soultzmatt, il s'arrêta pendant quelques instants pour disparaître finalement en direction du Nord.

[Ref. cm1:] JOURNAL "CENTRE MATIN":

Une soucoupe volante format 4 C.V. se pose à Oran

LES SOUCOUPES VOLANTES SE SONT MANIFESTEES PRINCIPALEMENT LA NUIT DERNIERE, AU-DESSUS DE LA NORMANDIE. A EN CROIRE PLUSIEURS PERSONNES, DONT Mlle MICHELLE VITKOSUSKY, CLERC DE NOTAIRE, PLUSIEURS ENGINS NON IDENTIFIES ONT EVOLUE DURANT DEUX HEURES. D'UN ENGIN VIOLEMMENT ECLAIRE, ET POSE DANS UN CHAMP, A GAUCHE DE LA ROUTE DE SAINT-VALERY-EN-CAUX, S'ECHAPPAIENT DES DISQUES LUMINEUX QUI PRENAIENT RAPIDEMENT DE LA HAUTEUR, POUR REGAGNER ENSUITE LEUR POINT DE DEPART.

Un cigare volant exécuta le même manège. Deux autres engins aperçus non loin de la falaise de Mers-les-Bains, semblaient correspondre par signaux avec le premier groupe. Il faut ajouter que les gendarmes qui ont effectué une enquête sur place, n'ont relevé aucune trace de ce mystérieux carrousel.

Un phénomène un peu semblable aurait été observé au-dessus de Vic-Bigorre, par un groupe d'une dizaine d'étudiants qui s'entraînaient sur un terrain de sport. Ils auraient vu quatre disques en formation qui semblaient tourner sur eux-mêmes à grande vitesse.

Plusieurs témoignages ont été recueillis en Alsace. L'un des témoins, Lucien Fiesch [Flesch] a aperçu près d'Issenheim, un engin sphérique d'environ 6 mètres de diamètre qui stationnait à un mètre du sol. Pris de peur, M. Fiesch [Flesch] s'éloigna et regagna son lieu de travail.

A Guebwiller, M. Pierre Ackerman a déclaré avoir aperçu dans le ciel un disque brillant qui se déplaçait silencieusement à environ 400 mètres d'altitude. Deux collégiens ont confirmé cette déclaration.

Une habitante de Soultzmatt, a déclaré avoir observé un engin de forme allongée qui se déplaçait à très grande vitesse.

Un autre témoignage vient de la Nièvre. L'autobus Lormes-Nevers se dirigeait vers cette dernière ville, lorsque, près de Saxi-Bourdon, le conducteur stoppa et s'écria: "une soucoupe", tous les passagers descendirent et distinguèrent, à les en croire, un disque brillant comme de l'aluminium, à 70 ou 80 mètres d'altitude.

Le dernier témoignage est celui d'un facteur de la gare de Saint-Pierre-la-Cour, qui vit dans le ciel un disque, répandant des rayons lumineux oranges.

* * *

Mercredi matin, vers 3 heures, M. Gaston Blanquère, demeurant à Oran, revenait avec des passagers à bord de son auto. Peu après le village de Jean-Mermoz, l'attention des automobilistes fut attirée par une vive lueur venant du sud et qui grossissait rapidement.

Un disque lumineux traversa la route au-dessus d'eux, descendit quelques centaines de mètres plus loin et parut prendre contact avec le sol.

L'engin avait la grosseur d'une petite automobile. Il se composait d'une coupole supérieure d'où sortait une lueur jaune. La partie inférieure du disque laissait échapper une gerbe lumineuse bleuâtre. Des sortes de phares très puissants balayaient la plaine.

Dix minutes plus tard, la luminosité s'atténua et l'engin, prenant de la hauteur, s'éloigna rapidement et sans bruit.

Le commissaire de police du Sig, au cours de son enquête, vit confirmer ces déclarations par un fellah d'un douar voisin.

[Ref. jv5:] JACQUES VALLEE:

382 -007.25583 47.90333 20 10 1954 ISSENHEIM-HT RHIN F 001 G**

[Ref. jv1:] JACQUES VALLEE:

20 Octobre 1954. Issenheim (France):

Lucien Fisch a vu un objet qui atterrit près de la route N83. Il était lumineux. (Quincy, Paris-Presse, 22 oct. 1954).

[Ref. gl1:] CHARLES GARREAU ET RAYMOND LAVIER:

L'ufologue Charles Garreau et le journaliste Raymond Lavier rapportent dans leur livre que le 20 octobre 1954, à Issenheim dans le Haut-Rhin, selon des coupures de presse et des dossiers personnels, M. Lucien Fish a fait la rencontre suivante:

Il se rendait au travail à vélomoteur et se trouvait sur la Route Nationale 83 entre Issenheim et Rouffach, il faisait encore nuit.

Là il a vu un engin lumineux arriver à grande vitesse et se poser dans un champ. Il a été effrayé et plutôt que d'attendre pour voir ce qui se passerait, il a mis plein gaz et il est parti.

[Ref. jv2:] JACQUES VALLEE:

L'auteur indique que le 20 octobre 1954, Mr. Lucien Fisch a vu atterrir un objet lumineux à Issenheim, près de Guebwiller dans le Haut-Rhin.

[Ref. fr1:] MICHEL FIGUET ET JEAN-LOUIS RUCHON:

Les deux auteurs indiquent qu'à Issenheim dans le Haut-Rhin, le 18 octobre 1954 à 04:30 du matin, un jeune homme, Lucien Fisch, roulait à cyclomoteur sur la Route Nationale 83, entre Rouffach et Guebwiller, quand à l'entrée nord d'Issenheim, il a vu posé dans un champ à 100 mètres de la route un objet de 5 à 6 mètres de long et haut d'un mètre.

L'engin avait la couleur de l'aluminium et brillait au clair de Lune.

Une heure après, vers 5 h 30, cinq habitants de Bergholtz se rendant à leur travail auraient vu le départ de l'engin à une vitesse vertigineuse.

[Ref. go1:] GODELIEVE VAN OVERMEIRE:

L'ufologue belge indique qu'en 1954, le 18 octobre, en France, à Issenheim, "Lucien Fisch a vu un objet qui atterrit près de la R. N. 83. Il était lumineux."

Les sources sont indiquées comme "Quincy", "Paris-Presse, 22 oct 1954" et "Jacques Vallée: 'Chronique des apparitions ET' - DENOEL 1972 - COLL. J'AI LU - p. 286".

Elle note qu'une autre version dit: "Le jeune témoin roule à motocyclette sur la N 83 entre Rouffach et Guebwiller à 4 heures du matin. Dans un champ à 100m de la route il voit un objet posé ayant la couleur de l'aluminium et brillant au clair de lune. Une heure après, vers 5 h 30 5 habitants de Bergholtz se rendant à leur travail auraient vu le départ de l'engin à une vitesse vertigineuse. Les faits se sont déroulés un lundi, donc le 18 et non pas le 20 comme indiqué par erreur par J. Vallée."

La source en est indiquée comme "FIGUET/ J.L. RUCHON: 'Ovni, premier dossier complet...' - éd. Alain Lefeuvre 1979, p. 184".

[Ref. uw2:] SITE WEB "UFOWEB":

COMMUNES DEPT LATITUDES LONGITUDES ANNEES
Issenheim 68 47.900 7.267 1954

[Ref. cv1:] CHRISTIAN VALENTIN:

Le journaliste Christian Valentin rapporte que le lundi 18 octobre 1954, à 4 heures du matin, un jeune homme de Rouffach se rendant à son travail avait vu près d'Issenheim un objet sphérique aux reflets métalliques, d'un diamètre de 5 à 6 m, et stationnant à 1 m au-dessus du sol.

Pris de panique, le jeune homme pédala à toute vitesse jusqu'à son lieu de travail, ou il fit le récit de son étrange aventure.

Le même objet a été vu une demi-heure après par 5 habitants de Berghotz, alors qu'il s'envolait à une vitesse vertigineuse.

L'auteur indique que le jour n'est pas le 20 comme dit dans le catalogue Vallée mais le 18 puisque c'était un lundi.

Ils indiquent comme sources le cas 290 du catalogue Vallée; C. Garreau et R. Lavier dans "Face aux E.T" page 28; Les Dernières Nouvelles d'Alsace du 20 octobre 1954; Quincy; Paris-Presse du 22 octobre 1954.

[Ref. bp1:] "BUHL - PAGE D'HISTOIRE":

[...]

Source: "L'Alsace" du 1° octobre au 31 décembre 1954

[...]

Le 20 octobre:

[...]

D'autre part, un jeune homme de Rouffach, M. Lucien Flesch, affirme avoir vu, alors qu'il se rendait à son travail et qu'il passait à proximité d'Issenheim, un objet sphérique aux reflets métalliques. Cet objet qui avait un diamètre d'environ 5 à 6 m semblait être arrêté à 1 mètre du sol.

Pris de terreur devant cette apparition pour le moins étrange, le jeune homme pédala à toute allure et rejoignit son lieu de travail à Guebwiller, où il fit à ses camarades le récit de sa curieuse aventure.

D'autre part, 5 habitants de Bergholtz qui se rendaient à leur travail avaient également aperçu cette sphère, alors qu'elle s'élevait dans les airs. M. Flesch, voulant se rendre compte si cet engin mystérieux avait laissé quelque trace revint sur les lieux mais n'y releva cependant rien de particulier.

[Ref. dj1:] DONALD JOHNSON:

Ce Jour-là

20 octobre

[...]

1954 - Lucien Fisch a vu un objet atterrir près de la Route N83 à Issenheim, France. Il était lumineux. (Source: Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 234).

[...]

[Ref. jb1:] JEROME BEAU:

Mercredi 20 octobre 1954

[...]

A Issenheim (France), Lucien Fisch voit 1 objet lumineux atterrir près de la route N83.

[...]

Jérôme Beau indique comme sources: "Quincy" et "Paris-Presse, 22 octobre 1954".

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN:

Luc Chastan indique que dans le Haut Rhin à Issenheim le 18 octobre 1954 à 04:30 heures "Un jeune témoin roule à cyclomoteur sur la N83, entre Rouffach et Guebwiller. A l'entrée nord d'Issenheim, il voit dans un champ à 100 mètres de la route, un objet de 5 à 6 mètres de long et haut d'un mètre, posé ayant la couleur de l'aluminium et brillant au clair de Lune."

"Une heure après, vers 5 h 30, cinq habitants de Berghoitz [Bergholtz] se rendant à leur travail auraient vu le départ de l'engin à une vitesse vertigineuse."

La source est indiquée comme "Ovni, Premier dossier complet... par Figuet M./ Ruchon J.L. ** éd. Alain Lefeuvre 1979".

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique que le 18 octobre 1954 à 04:00 dans le nord d'Issenheim, France, "OVNI atterrit près de la route N83. A 0530 heures 5 témoins le voient décoller à très grande vitesse."

Le site ajoute: "On a aperçu un objet qui a eu un aspect et une performance au-delà des possibilités des aéronefs terrestres connus. Un objet multicolore a été observé par cinq témoins sur une route pendant 90 minutes."

La source est indiquée comme "Hatch, Larry, *U* computer database, l'Auteur, Redwood City, 2002".

[Ref. ro1:] RAOUL ROBE:

Dans l'article portant sur une prétendue observation alsacienne, celle de Merxheim, l'auteur indique une série d'autres "observations d'OVNI connues aux environs" de ce site, dont:

ISSENHEIM - 20/10/54 à 3,200 km S-O-O [de Merxheim] quasi-atterrissage

[Ref. cv2:] CHRISTIAN VALENTIN:

L'ancien journaliste Christian Valentin a publié en 2012 un très intéressant livre retraçant l'histoire des observations d'OVNIS et autres soucoupes volantes en Alsace, des origines jusqu'en 1980.

Dans ce livre, il relate que l'observation du lundi 18 octobre 1954 dans le Haut-Rhin à Issenheim à 4h00 du matin a été relatée par plusieurs journaux; avec une première parution le 20 octobre dans ce qui se trouvait être à l'époque encore deux quotidiens différents: les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) qui couvraient le Bas-Rhin, et son pendant les Dernières Nouvelles du Haut-Rhin (DNHR). Il donne d'abord la version des DNA du mercredi 20 octobre 1954, page 2 de l'édition bilingue de Sélestat:

Atterrissage d'une soucoupe volante à ISSENHEIM?

Lundi matin à 4h, Lucien Flesch, un jeune homme de 19 ans habitant Rouffach, a vécu une expérience très particulière près d'Issenheim.

Selon ses assertions il s'est trouvé face à une soucoupe volante, peu avant le croisement à l'entrée d'Issenheim. Celle-ci se situait à une centaine de mètres de la route, avait un diamètre de 5 à 6 mètres, une hauteur de 1 mètre, et ne dispensait aucune lumière. Il ne lui est pas venu à l'esprit de s'approcher du mystérieux objet, mais il insiste sur le fait que la soucoupe luisait sous l'éclat de la lune comme de l'aluminium et avait la forme d'une cloche.

Aucune trace d'atterrissage n'a cependant été trouvée sur le lieu dit.

Il donne ensuite la version des DNA du même 20 octobre 1954 mais en page 2 de l'édition française de Strasbourg:

MARS - ISSENHEIM aller-retour

Un jeune homme de Rouffach qui travaille à Guebwiller, Monsieur Lucien Flesch, prétend avoir vu lundi matin vers 4h en se rendant de Rouffach à son lieu de travail, une soucoupe volante posée dans un champ à 100 m de la route nationale, à l'entrée Nord d'Issenheim. L'objet lui aurait paru long de 5 à 6 m, haut d'un mètre et il brillait au clair de lune comme s'il avait été construit en aluminium. Une heure et demie plus tard le même objet aurait été vu par des habitants de Bergholtz se rendant au travail. Les mêmes auraient été témoins de l'envol de la soucoupe à une vitesse vertigineuse.

Il donne la version des Dernières Nouvelles du Haut-Rhin du même 20 octobre 1954 dans l'édition bilingue de Colmar:

Atterrissage d'une soucoupe volante à ISSENHEIM?

Un jeune homme de 19 ans de Rouffach, Lucien Flesch, a vécu lundi vers 4h du matin une étrange expérience près d'Issenheim. C'est à demi-paralysé par la frayeur qu'il se présentait peu après sur son lieu de travail à la fabrique SCHLUMBERGER à Guebwiller, et racontait d'une voix chevrotante comment il s'est trouvé en présence d'une soucoupe volante peu avaf1t le croisement à l'entrée d'Issenheim. C'est à à une centaine de mètres de la route qu'il a remarqué un engin métallique de 5 à 6 m de long et un mètre de hauteur. Aucune lumière n'émanait de l'appareil. Il n'est pas venu à l'esprit de M. Flesch de s'approcher davantage du mystérieux engin, car ainsi qu'il le dit, on ne peut pas savoir ce qui se cache derrière. Il a précisé que la chose brillait comme de l'aluminium sous l'éclat de la lune, et qu'elle lui semblait avoir la forme d'une cloche. Il n'en est cependant pas tout à fait sûr, car il n'a vu l'engin que de côté. Comme le soutient M. Flesch, une heure et demie plus tard, 5 personnes de Bergholtz se rendaient au travail auraient aperçu la chose au même endroit et assisté à son décollage à très grande vitesse Curieux de savoir s’il subsistait des traces à .endroit où le corps céleste lui était apparu, M. Flesh est retourné sur place, sans rien trouver de tel.

Il commente que les DNA sortent l'information en deux versions distinctes selon les éditions, les corps d'articles fournissant, dans un habillage différent, une description homogène du phénomène. Il fait remarquer l'orientation foncièrement différente des deux titres, et l'omission des témoins du décollage dans l'édition de Sélestat.

Il note que le compte-rendu factuel paru le même jour dans les DNHR est identique à celui des DNA mais plus détaillé, avec quelques précisions d'ordre psychologiques, et il laisse entendre que le témoignage complémentaire des 5 habitants de Bergholtz a été rapporté de seconde main.

Christian Valentin indique que le lendemain 21 octobre 1954, le journal L'Alsace en page 5 d el'édition en français, semblait à priori se contenter d'une retranscription plutôt succincte des éléments annoncés la veille par ses confrères, mais cette impression est contrebalancée par deux détails originaux: tout d'abord la mesure de 1 mètre ne se rapporte plus à la taille de l'objet mais à la hauteur de l'objet au-dessus du sol, et on apprend que le jeune homme se déplaçait à bicyclette:

Un jeune homme de Rouffach, M. Lucien Flesch, affirme avoir vu, alors qu'il se rendait à son travail et qu'il passait près d'Issenheim, un objet sphérique aux reflets métalliques. Cet objet qui avait un diamètre d'environ 5 à 6 m, semblait arrêté à 1 m au-dessus du sol.

Pris de terreur devant cette apparition étrange, le jeune homme pédala à toute allure et rejoignit son lieu de travail où il fit à ses camarades le récit de sa curieuse aventure.

D'autre part, 5 habitants de Bergholtz qui se rendaient à leur travail auraient également aperçu cette sphère alors qu'elle s'élevait dans les airs. M. Flesch, voulant se rendre compte si cet engin mystérieux avait laissé quelque trace, revint sur les lieux mais n'y releva cependant rien de particulier.

Le lendemain vendredi 22 octobre l'information est condensée et reprise dans d'autres titres de la presse française, avec une erreur de transcription dans le nom du témoin: le "l" de Flesch devenant un "i". Il en donne "un exemple tiré du site internet de Patrick Gross", soit cette page, en substance l'extrait relatif au cas dans Centre-Matin du 22 octobre 1954.

Il note que dans les années 70 l'observation a été publiée dans divers ouvrages d'ufologie, et il en donne comme exemple la page 309 de "Chroniques des apparitions extra-terrestres" de Jacques Vallée aux éditions Denoël en 1972:

"20 octobre 1954. Issenheim. France"

"Lucien Fisch a vu un objet qui atterrit près de la route nationale 83. Il était lumineux. (Quincy, page 75)"

Il note que si les faits ont perdu toute leur signification originale, l'exemple est parlant et illustre les réductions que subissent les observations au fur et à mesure des reprises. Au final, l'information perd sa représentativité, présente des erreurs et aboutit dans l'exemple cité, à décrire l'inverse de ce qui s'est passé.

En effet, note-t-il, ce cas précis est l'observation au sol d'un objet non lumineux luisant sous les éclats de la lune, et Vallée en fait un atterrissage d'un objet lumineux. Le nom du témoin et la date attribuée à l'observation par J. Vallée sont inexactes. Il note qu'il est probable que Vallée ou sa source aient confondu la date d'observation et la date de parution.

Il donne comme autre exemple "Face aux extra-terrestres" de Charles Garreau et Raymond Lavier, chez Mame en 1975 en page 28:

"Le second atterrissage a été observé le 20 octobre 1954 près d'Issenheim dans le Haut-Rhin. Références: coupure de presse, dossiers personnels."

"Un cyclomotoriste, M. Lucien Fisch, qui se rend à son travail alors qu'il fait encore nuit, en suivant la R.N. 83 entre Issenheim et Rouffach, voit un engin lumineux arriver à grande vitesse et se poser dans un champs. Effrayé, M. Lucien Fisch ne cherche pas à connaître la suite des événements: il met plein gaz..."

Il y note la date erronée, un flou volontaire dans les références, un accent visiblement porté sur la dramatisation plutôt que sur les faits, et un récit divergent de l'original.

Il donne comme dernier exemple cet extrait du volumineux livre de Michel Figuet et Jean-Louis Ruchon publié en 1979 aux éditions Alain Lefeuvre, "OVNI: le premier dossier complet des rencontres rapprochées en France."

Il y trouve l'observation d'Issenheim résumée dans une synthèse des différentes sources, au moins replacé à la date correcte, mais sans qu'ils n'aient corrigé le nom du témoin; des sources diverses sont fournies, quoique dans le désordre:

18.10.1954 -Vers 4h et 5h30 -Issenheim N83 68870 C4 Bergholtz 68930 C4. TEMOINS : M. Lucien Fisch et 5 habitants de Bergholtz.

OBSERVATION: Un engin de 5 à 6 m de long et haut de 1 mètre, brillant comme de ['aluminium, posé au sol.

DEROULEMENT : Le jeune témoin roule à cyclomoteur sur la RN 83, entre Rouffach et Guebwiller. A l'entrée nord d'Issenheim, il voit dans un champ à 100 m de la route, un objet posé ayant la couleur de l'aluminium et brillant au clair de lune.

Une heure après, vers 5h30, cinq habitants de Bergholtz se rendant à leur travail auraient vu le départ de l'engin à une vitesse vertigineuse.

A NOTER: Les faits se sont déroulés un lundi, donc le 18 et non pas le 20 comme indiqué par erreur dans le catalogue de J. Vallée.

SOURCES: Catalogue Vallée: cas n° 290. C. Garreau et R. Lavier Face aux E.T., p. 28. -Dernières Nouvelles d'Alsace du 20/10/1954. -Quincy. -Paris-Presse du 22/10/1954.

Enfin, Christian Valentin informe qu'à son grand regret, une enquête téléphonique effectuée fin 2008 auprès des abonnés de Rouffach et de ses environs n'a pas permis de retrouver le témoin de la scène.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

*20 oct. 1954 - Lucien Fisch a vu un objet atterrir près de la Route N83 à Issenheim, France. Il était lumineux. (Source: Jacques Vallee, Passport to Magonia: A Century of Landings, p. 234, cas 290).

[Ref. sp4:] ASSOCIATION UFOLOGIQUE SPICA:

Commune Date et heure d'observation Forme générale
Identification
Couleur générale
Hypothèse
Conclusion
ISSENHEIM lundi 18 octobre 1954 à 04h30 information non communiquée
Non Identifié
grise ou métallique
Néant
Non résolu -manque d'info

[Ref. ub1:] "UFO-DATENBANK":

Cette base de données a enregistré ce cas 5 fois:

N° de cas Nouveau N° de cas Enquêteur Date d'observation CP Lieu d'observation Pays d'observation Heure d'observation Classification Commentaires Identification
19541020 20.10.1954 Issenheim France
19541020 20.10.1954 Issenheim France
19541020 20.10.1954 Issenheim France
19541020 20.10.1954 Issenheim France RR I
19541020 20.10.1954 Issenheim France RR II

Explications:

Le témoin, allant de Rouffach à Guebwiller, un trajet d'environ 10 km par la route, ne se trouvait sur la Route Nationale 83, ou sa bretelle entrant à Issenheim par le Nord alors que la D83 actuelle contourne le village par l'Est:

Carte

Pour cette fois, on peut éliminer la lune, puisque le témoin en voit les reflets sur l'objet. Mais la Lune était-elle au moins là, visible? Car dans le cas contraire, on aurait une preuve de mensonge.

Oui, la Lune était à 129°, au sud-est, donc vers la gauche du témoin, et à une élévation de 55°, d'où elle pouvait effectivement se refléter sur l'objet.

Les lieux sont presque décrits avec une bonne précision. Le témoin arrive de Rouffach et se trouve sur la route entrant dans Issenheim par le Nord, avant le "croisement" qui est maintenant un rond-point. En 1954, la route nationale 83 entrait effectivement dans Issenheim, qui est plus tard contourné par l'Est par un nouveau tracé de la RN 83.

Ma conjecture est la suivante: le témoin se trouvait probablement au point rouge, peut-être plus en arrière ou plus en avant sur la route. La "soucoupe" posée aurait été à quelques 100 mètres sur sa gauche si l'on considère qu'il a en même temps dû voir la lune, puisqu'il indique qu'elle se reflétait sur l'engin, et que cela suppose vraisemblablement qu'elle était à peu près dans la même direction visuelle, et que l'on sait qu'elle était sur sa gauche. Je placerais donc la "soucoupe" au point bleu.

Carte

De ce fait, la soucoupe aurait pu être sur la route de Merxheim. Et il est alors possible que l'engin d'aspect métallique et en forme de cloche ait été une voiture arrêtée là. Le témoin, je le rappelle, ne voit ni atterrir ni décoller ni se déplacer la "soucoupe". Une voiture peut bien avoir un aspect métallique, peut bien refléter la lune, et vue de côté comme le témoin le précise, elle est compatible avec la forme de cloche qu'il évoque. Il y a d'ailleurs sur la route de Merxheim vers ce niveau un endroit où il serait logique de se garer, un croisement avec un chemin menant vers la route où se trouverait le témoin.

Les dimensions qu'il donne, de 5 à 6 mètres de long pour 1 mètre de haut, ne peuvent être totalement fiable car la vision stéréoscopique permettant une estimation d'un objet dans ces ordres de grandeur n'est fiable qu'à moins de 50 mètres, elle ne l'est plus à 100 mètres, surtout de nuit et pour un objet non reconnu.

Cela aurait pu être une Renault Frégate par exemple, laquelle existait avec peinture d'aspect métallique sur le dessus, et bas de flancs noirs moins visibles (photo ci-dessus).

Bien entendu, si le témoin a dit vrai en affirmant qu'il y avait réellement eu d'autres témoins qui auraient vu la chose décoller 1:30 plus tard, que c'était bien la même chose, une telle explication de tiendrait pas. Mais personne n'a indiqué la moindre tentative de vérifier l'existence de ces autres témoins, excepté Christian Valentin qui n'a pas réussi à en retrouver un seul.

Je n'ai donc pas une explication ordinaire certaine, mais j'en ai une possibilité qui ne me semble aucunement ni absurde ni négligeable.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Issenheim, Haut-Rhin, Bergholtz, multiple, Lucien Flesch, Lucien Fisch, Lucien Fish, Lucien Fisch, bicyclette, route, objet, sphère, métallique, atterrissage, reflets, peur

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 13 avril 2003 Première publication.
1.0 Patrick Gross 24 mars 2009 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée. Additions [go1], [dj1], [jb1], [ud1].
1.1 Patrick Gross 6 juin 2009 Additions [go1], [fr1].
1.2 Patrick Gross 27 mai 2010 Addition [la1].
1.3 Patrick Gross 30 juin 2010 Addition [jv5].
1.4 Patrick Gross 20 février 2014 Addition [ro1].
1.5 Patrick Gross 25 octobre 2014 Addition [ni1].
3.0 Patrick Gross 12 mai 2015 Addition [sp4].
3.1 Patrick Gross 24 janvier 2017 Addition [ub1].
1.8 Patrick Gross 28 mars 2017 Additions [dn2], [dh1], [cv2], Résumé. Explications changées, étaient "Non encore recherchées."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 28 mars 2017.