Journaux avant 1940 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Les récits d'airship dans la presse US:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Sacramento Daily Record-Union, Sacramento, Californie, page 4, colonnes 1-4, le 23 novembre 1896.

Attention: les histoires d'airship dans la presse de cette époque ne doivent pas être assimilées d'office à des "observations d'OVNIS" juste à leur lecture. Une évaluation de ces récits est ici.

UN AUTHENTIQUE VAISSEAU AERIEN

C'est ce que dit l'avocat de l'inventeur
Sa lumière vue la nuit dernière
Est dit être une invention venue d'Oroville
Il a été vu au-dessus d'Oakland Samedi
Déclaration d'un avocat de San Francisco
L'inventeur est son client
Seulement les lumières ont pu être vues la nuit dernière

Le visiteur aérien mystérieux qui avait causé tellement de discussion et d'agitation depuis le mardi dernier a encore fait un signe a Sacramento la soirée passée, et la réputation du whiskey distribué ici doit être loyalement défendue.

A environ 6 heures le dirigeable (ce que cela semble être maintenant) est passé au-dessus de cette ville, ou à son extrémité méridionale, et a lentement navigué au loin et disparu dans les brumes et l'obscurité du ciel du sud-est. C'est-à-dire, qu'une grande et brillante lumière électrique a été vue par un grand nombre de personnes, y compris ceux du bureau du "Record-Union". Elle n'était pas assez près, et le ciel était trop noir pour permettre à n'importe qui de distinguer n'importe quoi de plus que la grande lumière brillante transportée par le dirigeable, et qui est évidemment produit par une batterie électrique. Elle est différente de n'importe quelle autre lumière, étant claire et nette.

La lumière est venue de l'est à une altitude d'apparemment de 500 ou 600 pieds, allant dans la direction du sud-ouest. Elle était en vue pendant plus d'une heure, sauf que pour des intervalles de quelques minutes elle disparaîtrait soudainement, comme si elle était obscurcie par une certaine pièce de la machine volante à laquelle elle était sensée être fixée.

Ed Carragher du Saddle Rock Restaurant déclare qu'à l'aide d'une lunette de nuit il a pu distinguer un objet foncé au-dessus de la lumière, et le contour du dirigeable supposé.

Toutes sortes de plaisanteries ont été faites aux dépens des habitants de Sacramento depuis la publication mercredi passé des histoires d'un dirigeable passant au-dessus de Sacramento, mais il semble maintenant que la chose a été vue à Alameda et même à San Francisco. Le San Francisco "Chronicle" d'hier publie le rapport suivant fait par George D. Collins, un avocat honorable de cette ville, qui indique que c'était une machine volante qui est passé au-dessus de Sacramento, dont l'inventeur est son client, et qui a fait le voyage mardi soirée passé en partant d'Oroville vers un point dans le comté d'Alameda. Le "Chronicle" dit:

L'HISTOIRE DE MR. COLLINS

Le mystère du dirigeable qui avait amusé l'état et troublé quelques dignes citoyens de Sacramento a fait un changement de base, et il y a maintenant une abondance de personnes honorables dans et autour de San Francisco prêtes à faire le serment qu'ils ont vu la chose étrange dans les cieux, et que dans son aspect et son mouvement elle était identique aux lumières de vaisseaux et à la machinerie bourdonnante qui a menacé un clocher d'église de la capitale.

Mieux encore, il y a un avocat de San Francisco, George D. Collins, qui affirme que le dirigeable existe, que l'inventeur est son client; que l'engin étrange a navigué sans problèmes d'Oroville à San Francisco; qu'il est passé au-dessus de Sacramento sur son chemin vers la baie, et que dans quelques jours cette invention, qui est la solution d'un des problèmes les plus anciens et les plus ardus au monde, sera montré en plein joue, de sorte que tout San Francisco puisse le voir, et qu'il fera des cercles et des ascensions et descentes au-dessus du centre ville.

Et pourtant il y a des sceptiques vicieux qui rient sous cape et font de grossières plaisanteries au sujet d'une épidémie de fumisterie, et qui cherchent à s'amuser aux dépens des braves gens qui pensent avoir vu un dirigeable dans le ciel.

L'avocat Collins, qui occupe des bureaux au deuxième plancher du building Crocker, a été vu à ce sujet à sa maison d'Alameda la nuit passée. Il a dit:

"Il est parfaitement vrai qu'il y ait enfin un dirigeable réussi en existence, et que la Californie aura l'honneur de le porter devant le monde. J'ai su cette affaire depuis un certain temps et j'agis en tant que mandataire pour l'inventeur. C'est un homme très riche, qui avait étudié le sujet des machines volant pendant quinze années, et qui est venu ici il y a sept ans depuis l'état du Maine afin de pouvoir perfectionner ses idées loin des yeux d'autres inventeurs. Durant les cinq dernières années il a dépensé au moins 100.000$ sur son travail. Il n'a pas encore déposé son brevet, mais son formulaire de dépot de brevet est maintenant à Washington. Je ne puis pas dire grand chose au sujet de la machine qu'il a perfectionné, parce qu'il est mon client, et sans compter qu'il craigne que le formulaire de dépot de brevet soit volé du bureau des brevets si les gens en viennent à savoir que son invention est faisable."

"J'ai vu la machine lors d'une nuit de la semaine dernière à l'invitation de l'inventeur. Elle est faite de métal, est d'environ 150 pieds de long et est construite pour porter quinze personnes. Il n'y a aucune puissance motrice pour autant que j'ai pu le voir; en tout cas pas à vapeur."

"Il est construit sur le principe de l'avion et a deux ailes de toile de dix-huit pieds de large et un gouvernail de direction formé comme la queue d'un oiseau. L'inventeur s'est élevé dans la machine, et après qu'il ait déplacé une partie du mécanisme pendant un moment j'a vu la chose commencer à monter de la terre très doucement. Les ailes se sont agitées lentement pendant qu'elle s'élevait et puis plus rapidement pendant qu'elle commençait à se déplacer contre le vent. La machine était sous contrôle parfait tout le temps."

"Quand il est arrivé à une hauteur d'environ quatre-vingt-dix pieds l'inventeur m'a crié qu'il allait faire une série des cercles et puis descendre. Il l'a fait immédiatement, commençant en faisant à un cercle d'environ 100 mètres de diamètre, et le rétrécissant graduellement jusqu'à ce que la machine soit arrivée à moins de trente pieds de la terre. Il alors est tombé tout droit, avec beaucoup d'élégance, touchant la terre aussi légèrement qu'une feuille morte."

"Les rapports de Sacramento l'autre nuit étaient vrais. C'était le dirigeable de mon client que le gens ont vu. Il a commencé à partir d'Oroville, dans le comté de Butte, dans la soirée et a pvolé soixante cinq miles en ligne droite directement au-dessus de Sacramento. Après être monté etr descendu deux fois au-dessus de la capitale, mon ami a poursuivi, sur une distance d'encore soixante-dix miles et a atterri en une zone sur ce côté le baie, où la machine se trouve maintenant, gardée par trois hommes. L'inventeur a trouvé pendant ce voyage d'essai que son bateau avait eu un mouvement onduleux qui lui a donné le mal de mer. C'est à ce défaut qu'il remédie maintenant."

"En encore six jours le problème sera réglé et c'est son intention de donner alors immédiatement aux habitants de San Francisco une chance de voir sa machine. Il volera juste au-dessus de la ville et de la rue du marché une douzaine de fois. Je ne puis pas vous dire où il loge le vaisseau ni quel est son nom, car je suis sous un engagement de secret, mais c'est un fait que la machine effectue son travail parfaitement et étonnera le monde et révolutionnera le voyage quand elle aura été montrée au public. L'inventeur peut voler avec elle vers New York demain s'il le veut."

"Il a complètement abandonné les idées de Maxim et de Langley en construisant la machine, et l'a construite à partir d'une théorie totalement nouvelle."

AU-DESSUS D'OAKLAND
Le visiteur étrange vu là-bas dans la soirée de samedi

Le San Francisco Call d'hier a le compte rendu qui suit sur le dirigeable ayant été vu au-dessus d'Oakland dans la soirée de samedi:

La nuit passée après 5 heures, alors qu'une voiture bondée sortait vers Piedmont, l'attention des passagers a été attirée vers une construction d'aspect particulier haut dans le ciel. Sa caractéristique la plus étrange était un phare puissant et une lumière différente qui a semblé être au fond de la machine et briller directement vers la terre. Il est arrivé en vue de la direction d'Oakland Est, est passé au-dessus de Piedmont, et selon le récit des passagers a semblé descendre d'une telle façon que cela indiquait qu'il atterrirait quelque part à San Francisco.

Beaucoup parmi les passagers ont pris leurs journaux du matin en comptant y voir aujourd'hui une description complète de l'objet particulier qu'ils avaient si nettement vu, et ils ont été étonnés et déçus de ne trouver aucun reportage à ce propos.

Ils étaient tellement convaincus qu'il avait du avoir atterri de l'autre côté de la baie que certains d'entre eux ont téléphoné à San Francisco la nuit passée et s'en sont enquit. Comme on ne savait rien de cela on présuma qu'il a du avoir changé son cours et avoir atterri quelque part ailleurs, parce que rien ne peut persuader ceux qui l'ont vu que ce n'était pas un dirigeable véritable et piloté.

Tout ceux qui ont vu cet objet étrange s'accordent sur sa description et déclarent qu'il ressemble étroitement à l'illustration qui est parue dans THE CALL jeudi passé, du dirigeable qu'une masse de gens avait vu tandis qu'il est passé au-dessus de Sacramento dans la nuit de mercredi dernier. Certains d'entre eux ont distinctement vu les bras de propulsion et déclarent qu'ils étaient en mouvement, mais tous sont certains que la machine a été brillamment éclairée, et que la lumière du dessous jetait de la lumière sur le sol pendant qu'il passait, alors que le phare avant pouvait être vu sur une grande distance en avant de la machine.

Un des observateurs les plus mystifiés du dirigeable a été Charles II. Ellis, l'armurier des compagnies A et F. Mr. Ellis est un homme d'un certain âge et très assuré dans son expression, et probablement pas quelqu'un que l'on trompe facilement. Il a déclaré ce soir qu'il avait été aussi sceptique qu'on puisse l'être quand il a eu connaissance la première fois du dirigeable de Sacramento. Il déclare également qu'il n'a eu aucune alternative que celle de croire ses propres yeux.

"Je rentrais à la maison pour mon dîner aux environs de 5 heure et demi la nuit passée," a-t-il dit, "et j'étais dans le voisinage de la Vingt-Quatrième rue et du Nouveau Broadway, quand j'ai vu une chose semblant étrange dans le ciel. Il venait de l'est et d'abord je n'ai rien pu distinguer si ce n'est une lumière brillante. Quand je l'ai d'abord vu, les deux lumières ont semblé n'en faire qu'une et j'ai pensé que c'était un météore brillant. Le crépuscule tombait, mais le ciel a été opacifié et juste assez foncé pour permettre de distinguer quelque chose nettement. Le ciel était suffisamment foncé pour faire un arrière-fond qui rendrait un tel objet visible."

"Tandis qu'il venait plus près, j'ai pu voir qu'il y avait un certain objet foncé avec la lumière. Quand il était presque au-dessus de moi j'ai pu clairement distinguer qu'il a légèrement ressemblé à un ballon se déplaçant de guingois, avec une lumière brillante en avant, une autre en dessous de lui et a l'avant et à l'arrière de la lumière ce qui a semblé être des ailes. Il était à une grande hauteur au-dessus de la terre, probablement mille pieds, mais pas haut au point de rendre impossible de distinguer ce que c'était. Je n'ai pas voulu croire que c'était un dirigeable, car j'avais considéré le reportage précédent d'un dirigeable sous l'angle d'une plaisanterie. Cette fois, cependant, je n'ai eu aucune alternative. J'ai bien dû croire ce que j'ai vu."

"Dès qu'il est passé au-dessus de la baie de Sainte-Mary, j'ai été légèrement étonné ce matin de voir qu'aucune mention n'a été faite à ce propos dans les journaux. Je voudrais vraiment que l'on trouve cette chose, pour que je puisse satisfaire ma curiosité quant à la façon dont cela fonctionne, parce que c'était la chose la plus intéressante que j'aie jamais vue."

Mlle Hagstrom, qui réside sur l'avenue du Télégraphe, a vu le même objet il y a environ six semaines. La caractéristique qui l'a impressionné le plus était plus la lumière brillante qu'elle a distinctement vue. En rentrant chez elle, elle a dit à son frère ce qu'elle avait vu, mais rien de plus n'a été envisagé jusqu'à ce qu'elle ait lu récemment qu'un objet semblable avait été vu dans une autre partie de l'Etat.

Charles Hagstrom, le frère de la jeune dame qui était témoin de cet objet étrange dans le ciel, est également employé des chemins de fer de Piémont et de Mountain View.

"Quand ma soeur m'a parlé la première fois de ce qu'elle a vu je l'ai traité comme une plaisanterie," dit-il ce soir, "et j'ai accordé peu de créance dans son histoire, croyant elle n'avait rien vu de plus mystérieux qu'une étoile filante ou la chute d'un météore. Comme j'ai entendu que la même chose avait été vue ailleurs la semaine dernière et que j'ai encore entendu la nuit passée ce qui a été vu dans une partie de la ville, je suis maintenant convaincu que ma soeur a vu la même chose. J'ai parlé à plusieurs personnes aujourd'hui qui ont été témoins de l'objet la nuit passée, et ils sont tous certain que ce n'était ni plus ni moins qu'un dirigeable véritable."

W.J. Rodda et son épouse, qui résident à un magasin d'épicerie au 2042 Broadway, avaient également été témoins de l'étrange visiteur aérien.

"Quand je l'ai vu au début," a dit ce soir Mme Rodda, "nous avons pensé c'était un ballon, et s'il n'y avait pas eu la lumière brillante, je serais encore enclin à penser que c'était un ballon d'une forme singulière, mais je n'ai jamais entendu parler d'un ballon portant des lumières brillante et voyageant de cette manière. Je n'ai pas pu en voir davantage moi-même, mais d'autres disent qu'ils sont certains d'avoir vu les propulseurs qui déplacent la chose. Tandis qu'elle a passé au-dessus d'eux, , et s'il elle conservait la même direction, elle devrait avoir débarqué quelque part de l'autre côté de la baie. J'ai immédiatement conclu que c'était la même machine que celle qui avait été vue à Sacramento. Je crois que le dirigeable sera perfectionné, et je ne serais pas le moins du monde étonnée d'entendre que quelqu'un dans la région aurait déjà construit une machine utilisable comme cela et la ferait fonctionner dans les parages."

Plusieurs des passagers sur la voiture de Yost habitent Piedmont, et tous sont de l'opinion qu'ils on vu un vrai vaisseau aérien.

Un artiste d'Oakland qui fait la traversée vers San Francisco chaque jour dit ce soir que le dirigeable a été vu depuis le parc du Golden Gate hier après-midi. "Je rentrais chez moi la nuit dernière," a-t-il dit, "en compagnie d'un ami qui avait fait une sortie au parc du Goden Gate. Il m'a dit que lui et d'autres avaient vu un dirigeable pendant la soirée, qui a étroitement ressemblé à l'image publiée dans THE CALL. Il a dit qu'ils ont essayé de l'expliquer par toutes sortes de moyens, mais ils en sont venus à la conclusion que c'était la même machine. C'était le crépuscule quand ils l'ont vu et la luminosité remarquable des lumières là-dessus a attiré leur attention. Je n'y aurais pas pensé davantage, mais aujourd'hui dans cette ville j'ai entendu plusieurs personnes en discuter."

C'est l'opinion répandue, que quelqu'un d'Alamedia ou des comtés voisins a résolu le problème du vol aérien, et qu'il a depuis quelques semaines fait des essais en pratique de son expérience.

A NAVIGUE HAUT EN L'AIR

Un genre d'engin aérien vu par un homme près de Tulare

TULARE, Cal., 21 Nov. -- Ce dirigeable vagabonde dans l'atmosphère qui surplombe ces environs. D.H. Risdon, qui travaillait dans un verger près de Tagus, à quatre miles au Nord de cet endroit, a aperçu un objet mystérieux passant à une altitude considérable hier après-midi.

Un vagabond était dans les environs à ce moment, et il a fait remarquer qu'il n'avait jamais vu un ballon voler contre le vent. Mais tandis que l'objet au-dessus semblait naviguer à l'encontre du vent, il a pu avoir trouvé un courant opposé dans une strate supérieure.

Il passait vers le nord-ouest et Risdon le déclare qu'il était comme un immense drap étendu dans le ciel. Il est bientôt passé hors de la vue. Risdon n'avait pas précédemment lu ou n'avait pas entendu parler du visiteur étrange dit avoir été vu à Sacramento, et sa réputation de véracité est excellente, son histoire est généralement crue.

A FOLSOM EGALEMENT
Les touristes aériens passent timidement le Grand Barrage

Un message téléphonique de

Folsom la soirée passée a déclaré que le dirigeable a également passé près de cette ville entre 6 et 7 heures, allant dans la direction du sud. Ensuite il a viré vers le sud-est et a disparu dans un nuage épais.

Quand il a été vu à Folsom il a semblé être seulement à quelques cent pieds au-dessus de la terre, mais la nuit était si sombre que le corps du vaisseau ne pouvait pas être distingué - rien de plus qu'une lumière brillante.

ENCORE AU-DESSUS D'OAKLAND
Il est passé là-bas à environ 9 heure la nuit dernière.

C'était bien après 7 heures la nuit passée que le dirigeable a été perdu de vue chet nous [San Francisco], mais un message d'Oakland a indiqué qu'il est passé la-bas [Oakland] quelques minutes après 9 heures. Les gens là-bas ont nettement vu le phare et plusieurs plus petits [phares] derrière lui.

Le dirigeable a semblé à ceux qui l'ont vu à Oakland, aller doucement vers le bas à travers la baie de San Francisco, mais il a probablement passé derrière les collines de cette ville, car l'inventeur n'est pas encore, apparemment, prêt a mettre sa machine devant les yeux du public.

Cap sur Mount Hamilton

Tard la nuit passée, le dernier rapport du dirigeable était qu'il a passé au-dessus de San Jose à 11:30, et allait dans la direction de l'observatoire Lick.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201