Journaux avant 1940 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Les récits d'airship dans la presse US:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Sacramento Daily Record-Union, Sacramento, Californie, page 2 colonne 1, 20 novembre 1896.

Attention: les histoires d'airship dans la presse de cette époque ne doivent pas être assimilées d'office à des "observations d'OVNIS" juste à leur lecture. Une évaluation de ces récits est ici.

FANTAISIES AERIENNES

Un amusement considérable et abondance de spéculations ont infiltré la communauté ces derniers trois jours au sujet d'une machine volante supposée, qui est prétendument passée au-dessus de la ville dans la nuit de mardi, actionnée par quatre hommes, dont les voix, disent plusieurs témoins, ont pu être entendues. Des centaines de personnes conviennent qu'une lumière étrange et forte avait flotté dans les cieux pendant une demi-heure, est montée et descendue, en se déplaçant lentement. Mais il semble y avoir seulement deux ou trois qui maintiennent qu'ils ont vu la machine, et aucun sauf un seul de ces derniers n'en donne la moindre description rationelle.

On raconte que la machine a été construite près de la ville, et a cassé ses amarrages alors qu'elle était testée et que les gens qui la montaient n'ont pas pu contrôler la direction de ses mouvements. Nous n'accordons aucune foi dans aucune de ces histoires pour deux raisons suffisantes, à savoir, qu'aucune telle machine ne pourrait être construite ici ou près d'ici et que le sujet soit gardé si secret; deuxièmement, si une telle machine venait de n'importe où ailleurs les diffuseurs de nouvelles en auraient entendu parler; sans compter qu'il n'y a aucune raison pour laquelle le moindre inventeur devrait être particulièrement discret au sujet d'une telle chose. La vérité est certainement qu'une lumière étrange avait flotté lentement, vue au-dessus de la ville et suivant un cours plutôt erratique. En dehors de cela il n'y a rien de défini, et une lumière dans le ciel comme décrite doit être expliquée de plusieurs manières rationelles, en dehors de n'importe quelle machine volante. Par la répétition des contes, les gens sont très portés à leur permettre de se développer en dehors de tout respect de la vérité.

Il n'y avait, pensons-nous, aucune machine de vol dans cette affaire. Les fervents les plus habiles dans le transport aérien ont été au travail sur des machines volantes et des ballons navigables depuis un siècle. En 1884, un vol de huit miles a été effectué avec succès par une machine portant plusieurs personnes qui l'avaient sous parfait contrôle, et l'ont fait s'élever et descendre à volonté. Beaucoup d'autres essais pour la capacité de se diriger en l'air ont été faits, et certains d'entre eux avec un succès acceptable, mais la plupart du temps avec des problèmes et des résultats parfois mortels pour les expérimentateurs.

De nos jours les expérimentateurs ont presque tous adopté les principes de l'avion, abandonnant l'utilisation de sphères gonflées pour soutenir le poids des navigateurs. Ils sont presque tous d'accord que si l'homme doit flotter dans le ciel cela sera fait selon le principe sur lequel les oiseaux procèdent pour s'élever.

Il ne s'agit pas de rire de l'idée de la navigation aérienne. Elle est devenue un accomplissement, d'une manière modeste, elle peut être rendue praticable à grande échelle. De nos jours nous ne devrions pas trop sourire des efforts de l'homme pour surmonter les lois de l'attraction universelle. Mais de là a ce que quelque chose de neuf ait été inventé et ait fonctionné pour la navigation aérienne dans et autour de notre ville et que les gens en aient été maintenus dans l'ignorance totale est absurde. Nous avons eus des vols de ballon en abondance, et il n'y a là dedans rien de neuf.

Personne n'est allé voler dans l'air dans la nuit de mardi sur une machine avec une lumière électrique puissante. Ni n'ont été entendues les voix des navigateurs. Ceux qui pensent qu'ils les ont entendus ont été trompés. Le visionnement de la lumière au-dessus d'eux quand elle est passée pourrait très facilement les faire avoir associé des bruits de voix humaine entendue près de la lumière flottante, que cela ait été celle d'une montgolfière, ou en fait d'un ballon de gaz envoyé vers le haut par quelqu'un, ce qui n'est pas un amusement rare,

Sur la base de ce qui est connu, le farceur a probablement élaboré des histoires fantaisistes qui ont rempli l'air de rumeur et ont mené un journal de San Francisco à donner une image de ce à quoi le prétendu vaisseau aérien a ressemblé, et du moyen de propulsion. La lumière a été vue; tout le reste est fantaisie ou une plaisanterie, ou de l'imagination et une plaisanterie combinées.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201