Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

UN CANULAR ET UNE RENCONTRE RAPPROCHEE, PORTUGAL ET FRANCE, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le journal Le quotidien de la Haute-Loire, le Mercredi 29 Septembre 1954.

A LA FRONTIERE HISPANO-PORTUGAISE LES MARTIENS ONT CUELLI DES HERBES ET RAMASSE DES CAILLOUX

Des visiteurs d'un autre monde ont atterri le vendredi 24 septembre, à 10h du matin en un point situé dans les monts de la Gardunha, à la frontière hispano-portugaise: C'est ce qu'a rapporté au journal Diaro de Lisboa un paysan portugais qui, avec trois autres de ses camarades, travaillait dans la région. Une sphère apparut dans le ciel, à l'est, déclare le témoin. Elle volait à une vitesse vertigineuse et lançait des éclairs multicolores. Elle atterrit sans bruit à 200 mètres de nous et deux silhouettes hautes de 2,50 mètres environ en descendirent. On eut dit des hommes d'aluminium. Ces visiteurs cueillirent d'abord des herbes et ramassèrent des cailloux qu'ils déposèrent dans une boite d'un éclat aveuglant. Puis, nous apercevant, ils vinrent à nous et émirent quelques sons. Devant notre incompréhension, ils nous invitèrent par des gestes à monter dans leur engin. Sur notre refus, ils remontèrent dans la machine qui décolla à la verticale et disparut vers le sud aussi vite qu'elle était arrivée. Le témoin a précisé que seuls les "pôles" de la sphère tournaient et que la partie équatoriale était transparente et laissait voir à l'intérieur des ombres mouvantes.

[Il sera découvert dès le lendemain que l'affaire ci-dessus était un canular. Ce journal en informera ses lecteurs. Dossier ici.]

LES SOUCOUPES S'INTERESSENT DESORMAIS AUX AUTOMOBILES

M. Robert Patient, 35 ans inspecteur adjoint des P.T.T., demeurant à Bourges, qui, jeudi soir, se rendait en voiture à Fasselay, en compagnie de sa femme et de ses enfants de onze et dix ans, déclare avoir aperçu cette nuit là, au hameau de Jou, au nord de Bourges, un objet brillant extrême, semblant descendre dans un champ. Au point d'atterrissage présumé, un reflet rougeoyant apparu. Un filament incandescent d'une longueur de cinquante mètres environ se trouvait au centre de l'objet, hémisphérique dont le diamètre approchait d'une quinzaine de mètres. Pendant vingt à trente secondes, ce fut l'obscurité. Soudain, il n'y eut une nouvelle lueur au-dessus de l'horizon. M Patient, qui avait arrêté sa voiture, repartit, suivi silencieusement pendant quelques centaines de mètres par l'objet qui disparut ensuite. D'autres témoins de Bourges, de Saint-Dolchard et de Vierzon affirment avoir aperçu à des heures concordantes, un objet lumineux.

[Dossier sur ce cas ici.]


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 20 mars 2003