Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Nord-Matin, Nord-Pas-de-Calais, France, page 10, le 12 octobre 1954.

Scan

DANS LA MOSELLE

Trois enfants affirment avoir été
interpellés par un "MARTIEN"
à bord d'une soucoupe

DEPUIS samedi, les habitants de la petite commune de Pournoy-la-Chétive, près de Verny (Moselle) sont partagés en deux clans: Ceux qui y croient, ceux qui en rient.

Nous voulons parler de la soucoupe volante, bien sûr.

Trois enfants du village affirment, en effet qu'ils ont vu une soucoupe et son passager. Ils ont raconté leur histoire à leur parents, l'ont répété devant l'instituteur et confirmée devant M. Le Maire. Tous trois faisaient du patin à roulette, vendredi après-midi, à proximité du cimetière. Il y avait là: Gilbert Calba, 12 ans; Daniel Hirsch, 9 ans, et son frère, Jean-Pierre, 5 ans.

"Vers 18 h. 30, déclare Gilbert, nous avons vu se poser un engin lumineux et rond, de 2 m 50 environ de diamètre. L'appareil a atterri près de nous, il avait des rayures jaunes et blanches et s'est posé sur trois pieds.

"Bientôt, un homme en est sorti, tenant à la main une lampe électrique.

"Il était tout petit (1 m. 20 environ), avait de gros yeux, un visage poilu et portait une soutane noire comme M. le Curé. L'homme est venu nous parler dans un langage incompréhensible et nous nous sommes sauvés, pris de peur.

"Nous nous sommes retournés un peu plus loin. L'engin, très brillant, s'élevait très haut et très vite dans le ciel."

Ce récit est partiellement confirmé par un autre habitant de Pournoy-la-Chétive, Robert Maguin, 16 ans, qui a déclaré avoir aperçu, lui aussi, vers la même heure, un engin mystérieux, mais il n'en était pas assez près pour en distinguer les détails.

Près de Muenster
quatre Martiens réparaient
leur soucoupe

M. Hoge, opérateur de cinéma de son métier, a déclaré qu'il a vu, samedi soir, près de Muenster, quatre hommes sortis d'une soucoupe volante.

Ces hommes, de 1 m. 20 environ, ont le torse fortement développé et une grosse tête. En revanche, leurs membres inférieurs sont petits et maigres.

M. Hoge était en train de rentrer chez lui lorsqu'il vit dans un champ, à 60 mètres de la route, une lumière bleue. Il pensa qu'il s'agissait d'un avion accidenté, puis il s'aperçut que la lumière provenant d'un objet ayant une forme de cigare. Quatre hommes, en combinaison de caouctchouc, travaillaient sous l'engin. Aucun d'eux ne soufflait mot.

M. Hoge les regarda travailler pensant 10 minutes, sans s'approcher, parce qu'il avait peur. Finalement, les quatre hommes, par une sorte d'échelle, retrèrent dans le cigare qui, quelques mètres après avoir décollé, prit la forme d'une soucoupe, projetant une lumière éblouissante.

Un engin lumineux à Calais

De nombreux témoins ont dit avoir aperçu, dans le ciel de Calais, une "soucoupe volante". Les témoignages se situent, surtout, vers le rond-point de Fontinettes.

M. Jean Pinot, boucher, boulevard Pasteur; Norbert, coiffeur, son voisin, ont été formels. Selon eux, l'engin, de forme ovoïde, à reflets métallisés, venait de la direction de l'Est et se dirigeait vers l'Ouest-Nord-Ouest, en passant par-dessus la cheminée de l'usine Belier, rue Van Grutten.

Selon un autre témoin, le disque tournait silencieusement.

Une autre personne s'est efforcée de ne pas le perdre de vue et s'est rendue en voiture au pont Jourdan. Là, devant des curieux rassemblés dans la rue la "soucoupe volante" a disparu dans le lointain.

Du Liban en Egypte

D'autres soucoupes ont été aperçues:

Au Liban, à Beyrouth, au bord de la mer.

Au Cameroun, où plusieurs docteurs ont nettement vu, pendant 15 secondes, une sorte e champignon, sous lequel se balançait un cylindre d'une lobgueur égale au diamètre du chapeau et, lui aussi, très éclairé.

En Egypte, au-dessus de la tour de contrôle de l'aéroport de Muzha. L'engin ayant la forme d'une "soucoupe" allongée, a changé de couleur, passant du rouge à l'orange, puis du vert au gris, avant de s'éloigner à une vitesse foudroyante.

Enfin, une "soucoupe volante" a été observée pendant environ deux minutes, par 13 membres d'une école de vol à voile, au-dessus de l'aéroport d'Ockstadt, à proximité de Francfort.

Les 13 pilotes et élèves-pilotes suivaient des yeux les évolutions d'un moniteur, lorsqu'ils virent paraître au-dessus du planeur en vol, à trois mille mètres d'altitude environ, un "disque argenté légèrement renflé", qui se déplaçait sans le moindre bruit. Les témoins, parmi lesquels plusieurs anciens aviateurs de la Luftwaffe, sont formels pour déclarer qu'ils ne sauraient avoir été victimes d'une illusion d'optique.

Des soucoupes volantes
photographiées
en Nouvelle-Zélande

M. K. M. Gibbons, de Nelson, a pu prendre au téléobjectif une série de photographies de trois soucoupes volantes.

Lorsqu'il eut pris deux instantanés des trois mystérieux engins, ceux-ci disparurent verticalement à grande vitesse. Il continua cependant à prendre des photographies dans la direction des soucoupes. La pellicule développée montre des objets cylindriques, ayant une sorte de noyau sombre.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 21 avril 2020.