Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien régional Nord Littoral, Calais, France, page 2, le 13 octobre 1954.

Scan

DES "SOUCOUPES VOLANTES
auraient survolé Calais, très haut
dans le ciel, dans la nuit
de dimanche à lundi

Les soucoupes volantes et autres cigares continuent leur ronde au-dessus de la France et en partoculier dans notre région du Nord.

On a parlé de l'engin qui a survolé les environs de Calais, samedi matin, et maintenant plusieurs de nos concitoyens ont été les témoins de scènes curieuses dans le ciel de Calais, dimanche soir.

En effet, vers 23 h. 30, au troisième étage d'un bâtiment de l'Esplanade à calais, un sympathique employé des Files de Calais recevait, en compagnie de son épouse, deux amis qui habitent rue Vauban.

Soudain, l'attention de ces personnes fut attirée par la présence dans le ciel de curieux engins qu'ils ne qualifient pas, à priori, de soucoupes volantes mais qu'ils estiment extrêmement curieux.

Tous les quatre et pendant un très long moment, jusqu'aux environs de 1 heure du matin, ils observèrent de bizarres engins très haut dans le ciel, engins qui grossissaient et qui prenaient des couleurs très particulières.

Il ne pouvait s'agit d'étoiles filantes ni de phénomènes naturels.

L'hypothèse d'éventuels avions est à rejeter également, selon ces personnes dignes de foi, inutile de le préciser et qui n'ont pas été toutes les quatre, victimes d'hallucinations.

D'autre part, une vieille dame de Calais-Nord a observé le même fait curieux.

Là encore, cette personne, de caractère très calme, elle aussi est formelle:

- Avant, je ne croyais pas du tout à ces histoires de soucoupes mais aujourd'hui je suis quelque peu troublée!", a-t-elle déclaré.

(La suite dans un prochain numéro).

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 29 avril 2020.