Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Nord-Eclair, Roubaix, Nord, France, page 1, le 15 septembre 1954.

Scan

On relève des traces
sur la voie ferrée
où un habitant de Quarouble
affirme avoir vu une soucoupe

Un cultivateur corrézien prétend avoir
embrassé le passager d'un "cigare volant"!

Le mystère des soucoupes volantes passionne l'opinion publique. Ce n'est plus d'Amérique ou d'Australie que les témoignages viennent, mais de France. Ils se multiplient d'une manière assez singulière. Nous avons relaté les déclarations de Mr. Dewilde, de Quarouble. Celui-ci, homme pondéré, affirme "qu'il a vu". Un cultivateur de Corrèze vient de faire des révélations aussi surprenantes. Par contre, un savant allemand publie une étude contestant l'existence d'engins mystérieux. Qui a raison?

Des traces suspectes ont été relevés sur la voie de chemin de fer désaffectée, à l'endroit où M. Marius Dewilde affirme avoir aperçu une soucoupe volante posée, au cours de la nuit de vendredi à samedi.

Après avoir minutieusement examiné les traverses près du P. N. 79, les inspecteurs de la police de l'air ont remarqué que l'une d'elles portait des marques symétriquement disposé, des espèces de "griffes", nous a-t-on précisé au commissariat d'Onnaing.

Le bois a reçu des empreintes profondes en cinq endroits différents, et les enquêteurs pensent qu'elles peuvent avoir été causées lors de l'atterrissage de l'engin.

Par ailleurs, ils ont prélevés certaines des pierres du ballast, dont l'aspect et la disposition avaient retenu leur attention. Aucune empreinte de pas n'a, par contre, été remarquée. Mais il se peut que les chemins durcis en cet endroit par le passage de nombreux bestiaux, n'aient pas gardé des traces des "petits êtres étranges" entrevus par M. Dewilde.

Ajoutons que plusieurs personnes - dont un jeune homme d'Onnaing - ont déclaré avoir vu vendredi vers 22 h. 30, une boule lumineuse se déplaçant vers l'Ouest.

La suite en page 9
sous le titre:
SOUCOUPES

Scan

Soucoupes

"Le passager
de la soucoupe
m'a embrassé"

Tulle. -- Les gendarmes de la brigade de Bugeat (Corrèze), apprenant, hier matin, par la rumeur publique qu'un cultivateur du hameau de Mouriéras, commune de Bugeat (Corrèze), M. Antoine Mazaud, avait conversé avec le passager d'une "soucoupe volante", se rendirent auprès du cultivateur, afin de se faire confirmer ces bruits.

Mazaud leur affirme que le 10 septembre, à 20 h. 30, rentrant de ses champs, il avait rencontré sur un sentier, à 1.500 mètres de son habitation, un individu inconnu de taille normale, coiffé d'un casque sans oreillères, qui lui serra la main et l'embrassa en prononçant des paroles inintelligibles.

L'homme monta ensuite dans un engin de forme de cigare, non éclairée, d'une longueur de trois à quatre mètres qui, décollant à la verticale, partit en direction de l'Ouest, en ne faisant pas plus de bruit qu'une abeille.

M. Mazaud déclare ensuite qu'il n'avait pas voulu parler de cette histoire, car il craignait que l'on se moquât de lui.

Des boules de feu?

L'éminent astronome allemand Hans Haffner prétend que les soucoupes volantes, en dehors des hallucinations et reflets aériens, sont des boules de feu produite par la foudre à haute altitude. Il affirme que sa théorie cadre avec toutes les observations de soucoupes volantes signalé jusqu'à présent.

"Qu'on en finisse avec la psychose des soucoupes volantes, écrit-il. Les soucoupes volantes sont en fait un phénomène naturel qui se produit dans la couche d'air entourant la terre."

M. Haffner, professeur d'astronomie à l'université de Hambourg et chef de section à l'observatoire de Hambourg-Bergedorf, déclare que toutes les soucoupes volantes qui ont été vus jusqu'à maintenant peuvent être classés en quatre groupes:

Hallucinations et visions

1) Hallucinations, plus fréquentes qu'on ne croit généralement.

2) Illusion d'optique trompant même l'objectif de l'appareil photographique. Les soi-disant photographies de soucoupe volante sont des reflets souvent constaté quand on prend des photos à contre-jour.

3) Ballons météorologiques.

4) Objets volants inconnus.

Tous les objets de la quatrième catégorie peuvent être expliqués par ce que l'on sait des boules de feu produite par la foudre. Ce phénomène se produit rarement et l'on en possède que deux ou trois photographies. La taille, la forme, la vitesse, la couleur, la luminosité, la durée, la composition électrique et le mode de dissolution de ces boules de feu sont "remarquablement similaire" aux descriptions des soucoupes volantes, écrit le professeur Haffner.

Les boules de feu émettent souvent des rayons lumineux très brillant, ce qui correspond encore au récit des gens qui disent avoir vu des soucoupes.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 26 juin 2020.