Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Midi Libre, France, page 2, le 12 octobre 1954.

TOUJOURS DES APPARITIONS DE MARTIENS

"J'ai été arrêté par un faisceau lumineux émanant d'un scaphandrier"

affirme un habitant de la Vienne

Poitiers, 11 octobre. -- Dans tous les coins de France et du monde, plusieurs personnes dignes de foi affirment avoir été les témoins de ces phénomènes qu'on appelle "soucoupes volantes".

Mais dans la Vienne, M. Roger Barrault, manoeuvre à Lavoux, a déclaré que, roulant à bicyclette, samedi, vers 19 heures, il avait été brusquement arrêté par un double faisceau lumineux émanant d'une sorte de "scaphandrier", haut à peine de 1 m. 30 avec des bottes sans talons, les yeux très brillants et une forte moustache.

Le scaphandrier se promena environ une minute sur la route, affirme M. Barrault, puis disparut brusquement vers la forêt toute proche.

Un objet cylindrique avec un noyau sombre

Nelson. -- Un habitant de Nelson (Nouvelle Zélande), M. K.M. Gibbons, a réussi à prendre au téléobjectif une série de photographies de trois soucoupes volantes.

Lorsqu'il eut pris deux instantanés des trois mystérieux engins, ceux-ci disparurent verticalement, à grande vitesse. Il continua cependant à prendre des photographies dans la direction des soucoupes. La pellicule développée montre des objets cylindriques, ayant une sorte de noyau sombre.

PRES DE CARCASSONNE UNE SOUCOUPE SE POSE SUR LA ROUTE

M. Louis Vessières, un habitant de Cavanac, localité toute proche de Carcassonne, a aperçu, dimanche matin, une soucoupe volante qui était posée à terre au milieu de la route.

M. Louis Vessières, revenant en moto, dimanche matin vers 4 h. 30, des usines Talmier, près de Carcassonne, où il est employé, et se dirigeant vers Cavanac où il demeure se trouva en présence d'un engin bombé, ovale, et tout brillant qui, à son approche, dégagea des étincelles et, sans bruit, s'envola.

M. Vessières emprunta un chemin de traverse pour éviter de s'approcher de l'engin.

Arrivé à la campagne de Lafarguette, M. Vessières s'arrêta et vit alors dans le ciel la lueur de cet engin à environ 500 mètres en direction de la "route neuve" qui conduit à Couffoulens.

M. Vessières rentra chez lui, très ému, et fit vite lever sa femme.

Tous deux montèrent sur la terrasse de leur maison mais il était trop tard. La soucoupe avait disparu.

Un cigare volant aurait atterri près de Munster

Munster, 11 octobre. -- Un opérateur de cinéma de Munster [Allemagne], M. Hoge, a affirmé avoir observé, samedi soir, pendant une dizaine de minutes un "engin non identifié" ayant la forme d'un cigare immobile à environ 1 m. 50 du sol et sous lequel quatre "hommes" d'équipage de 1 m. 20 s'affairaient.

Ces êtres avaient, selon lui, un torse assez large, une tête proportionnellement trop grosse pour leur corps et jambes fines. M. Hoge a précisé qu'ils portaient une sorte de combinaison dont le tissu ressemblait à du caoutchouc.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201