Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

VAISSELLE DIABOLIQUE, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Oise-Matin, de Beauvais, France, le 6 septembre 1954.

VAISSELLE DIABOLIQUE

dans le ciel de l'Oise où des soucoupes volantes sont signalées

Les apparitions d'engins inconnus se déplaçant à des vitesses considérables se multiplient sous tous les cieux.

Du Coudray-en-Theille à Innsbruck en passant par Béthisy-Saint-Pierre, Madrid et Compiègne, la "vaisselle diabolique" bouleverse les esprits et alimente l'information.

Au Coudray-en-Thielle ce sont deux habitants, parfaitement sains d'esprit, M. et Mme Diéval, qui ont aperçu, lundi soir, vers 20 h 30, un disque incandescent traversant le ciel.

Cette boule qu'ils estiment à peu près de la grosseur de la lune qui [...]respondant parut tomber brusquement et disparut.

Un troisième témoignage a été receuilli dans la même localité.

A Béthisy-St-Pierre, c'est M. Jean-Pierre Mouret, et d'autres personnes dignes de foi, qui aperçoivent dans le ciel de la vallée ce qu'ils estiment être les fameuses assiettes lumineuses.

A Hardivillers dans le canton de Froissy, deux habitants observent un phénomène identique: Un engin lumineux se déplaçant rapidement.

Passons nos frontières. En Autriche, des témoignages sont receuillis au Voralberg et au Tyrol.

Un disque rose, là aussi, de la grosseur de la lune mais évoluant lentement, a été observé le 1er septembre entre 11 h. et midi par un guide et ses deux enfants, à proximité du massif du Habicht, au sud d'Innsbruck.

Cela n'avait rien de comparable à un ballon-sonde de météo repéré au même endroit le lendemain.

Dans le Voralberg, c'est "un corps argenté gros comme une balle".

Si l'on en croit le correspondant du journal madrilène "Arriba", les soucoupes volantes sont des engins fabriqués aux Etats-Unis.

Selon notre confrère espagnol, il s'agit de projectiles dirigés, d'avions sans pilotes et de fusées supersoniques employées par les forces armées américaines.

Il est possible, ajoute le correspondant d'"Arriba", que certaines de ces soi-disant soucoupes soient fabriquées en U.R.S.S.

Le journaliste espagnol ne donne pas la source de ses informations. Il promet cependant pour bientôt une description technique de "ces instruments diaboliques."

Un témoignage, non moins sérieux, nous vient de Compiègne. Il émane d'un ingénieur de l'E.D.F., qui pendant plusieurs minutes put, en compagnie de quelques amis observer un phénomène identique.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201