Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Nouveau Nord Maritime, France, page 10, le 8 octobre 1954.

Scan

Les Martiens sont des hommes normaux:
ils caressent les chiens...

Limoges, 7. -- Un cultivateur de Chaleix (Dordogne), M. Garreau a affirmé sur l'honneur avoir vu une "soupière volante" se poser dans sa propriété. M. Garreau a déclaré que deux hommes parfaitement normaux, revêtus de combinaisons kaki, en sont descendus, lui ont serré la main et lui ont parlé en langue inconnue. M. Garreau stupéfait n'a pas répondu. Les deux hommes ont caressé son chien et sont remontés dans leur appareil, qui s'est envolé sans bruit à une allure vertigineuse.

A l'endroit indiqué par M. Garreau, on a constaté que l'herbe avait été foulée.

... et s'amusent à se balancer...

La Rochelle, 7. -- Un maçon habitant l'île de Ré, M. Simonetti, a déclaré avoir vu une sphère lumineuse de 12 mètres de diamètre environ qui oscillait à une cinquantaine de mètres du sol.

La sphère, a-t-il dit, est devenue rouge, a viré au bleu, et s'est élevée très rapidement à la verticale.

Deux autres habitants de l'île de Ré ont déclaré avoir été témoins du même phénomène.

Deux parisiens en vacances dans la commune de Mouchamps M. et Mme Laroche, ont affirmé avoir vu, à la tombée de la nuit, une sphère incandescente.

... et arrachent le gazon

Dijon, 7. -- Mme Thérèse Fourneret, 23 ans, habitant Poncey-sur-l'Ignon (Côte d'Or), a vu, lundi soir, un engin se poser dans un pré non loin de son domicile. Elle a déclaré qu'effrayée elle s'était bien gardé d'observer plus longtemps ce phénomène et s'était réfugiée chez des voisins. La gendarmerie a révélé des traces très nettes sur le sol à l'endroit indiqué. Des mottes de terre auraient été arrachées et projetées dans un rayon de quatre mètres.

Rayon fantastique

Rouen, 7. -- M. Landrin, préposé aux eaux à Duclair (Seine-Inférieure) qui se promenait en compagnie de sa femme, a été aveuglé par un faisceau lumineux. Lorsqu'il ouvrit les yeux, déclara-t-il, il vit une boule qui disparut quelques minutes plus tard.

Il en vole des choses...

Enfin des soucoupes, cigares, disques, couronnes, boules, lueurs, traînées lumineuses de couleurs diverses et tous autres objets ont été vus à Saint-Etienne, dans plusieurs villages d'Eure et Loir, à Heyrieux (Isère), Dieulanvallon (Côtes du Nord), Ajort (Calvados) et à Biarritz.

Un démenti pour
certains observateurs
officiels

La soucoupe volante n'est pas (toujours) un ballon-sonde

Melun, 7. -- M. E. Farnier, membre de la Société des Ingénieurs civils de France déclare avoir vu, au-dessus de sa propritété à Jouy-sur-Morin, un gros disque de 8 à 10 mètres de diamètre "tournant sur place en laissant échapper des lueurs rouges-violettes, avec un sifflement rappelant un peu l'arrivée d'un avion à réaction. L'engin était à environ 400 mètres de hauteur et plana plus de 20 minutes au-dessus de moi. J'ai donc, dit M. Farnier, eu loisir de bien l'examiner. L'engin disparut ensuite en direction de Coulommier".

M. Farnier précise: "Ancien commissaire après de l'Aéro-Club de France, ayant servi dans l'aviation, je n'ai pas été la victime d'une hallucination et cet engin n'était pas un ballon-sonde mais une aile épaisse circulaire planant sur place et se déplaçant à très grande vitesse en prenant progressivement de la hauteur".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 28 février 2020.