Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Nouveau Nord Maritime, France, page 2, le 4 novembre 1954.

Scan

Sont-ce aussi de fausses soucoupes
de fabrication belge
qui ont traversé le ciel dunkerquois?

L'ennui naquit un jour de l'uniformité. C'est en appelant uniformément "soucoupes" tous les phénomènes ou objets inaccoutumés remarqués dans le ciel que les "pêcheurs de lune" se préparent de pénibles désillusion car de vraies soucoupes, il n'en a point encore été capturé alors qu'on commence en trouver des fausses!

Ce mineur retraité qui s'était lancé dans la fabrication intensive de "Montgolfier" [sic] en papier qui hantaient le ciel de la région du Nord, a eu grand tort de connaître les honneurs de la presse, car son procédé semble avoir été repris et modernisé par nos voisins.

En effet, c'est à Limmel, près de Maastricht en Hollande qu'une fausse soucoupe de fabrication belge a été capturée au sol: il s'agit d'un cercle en osier recouvert de papier d'argent sur lequel est fixé une lampe de poche de fabrication belge, le tout étant accroché à quatre ballons d'enfants gonflés au gaz. Et voilà une belle pièce de musée que dans un siècle où deux, contempleront curieusement ceux qui peut être connaîtront alors les joies nouvelles des voyages interplanétaires.

Ne serait-ce pas un ou deux engins de ce genre qui auraient traversé le ciel dunkerquois. Nous signalions hier qu'une personnalité Calaisienne avait aperçu un disque coloré au-dessus de la route Calais-Dunkerque. Or voici qu'un lecteur Coudekerquois nous écrit pour nous signaler et décrire le phénomène dont il a été témoin lundi soir vers 19 h.

"Me trouvant lundi soir à 19 h. sur la plage de Malo-les-Bains, je levais la tête par hasard et je vis, ce que je croyais être un avion, et qui n'était autre qu'un disque ou quelque chose de ce genre. En effet n'entendant aucun bruit de moteur je me suis dit être en présence d'un engin mystérieux. C'était un disque qui traversait le ciel à basse altitude. De ce disque s'échappaient des rayons tantôt rouges, tantôt oranges, tantôt verts. Les rayons ressemblaient à des décharges électriques. Le disque avançait lentement, puis plus rapidement. Il disparut pendant 2 minutes environ et refit sa réapparition au même point. Le disque est reparti tout doucement, puis s'arrêta en dégageant toujours les mêmes rayons. Puis il s'éloigna à vive allure, remontant légèrement et disparut complètement."

"Je sais qu'il faut tenir compte des illusions d'optique mais je suis formel quant à l'apparition de cet engin qui ne ressemblaient en rien un avion".

Et notre correspondant ajoute que le phénomène a certainement été observé par d'autres personnes.

... Ce en quoi il ne se trompe pas car un Saint-Polois aussi vu lundi soir vers 18 h. 30, au firmament un objet rond, un peu plus grand qu'une étoile, qui brillait d'un éclat bleuté et se déplaçait lentement, horizontalement au-dessus de la mer. L'objet s'éloigna et disparut. "Cela ne m'a pas paru extraordinaire", conclut sagement notre observateur.

A cette heure, la nuit devait être complète et il est difficile d'imaginer un ballon ou quelque objets de ce genre éclairé par les rayons du soleil: couché... par contre, un disque de papier d'argent éclairé par une petite lampe pourrait bien donner ce reflet bleutés... Oui mais...

L'objet aperçu mardi matin vers 6 heures - la nuit est encore très noire - à un habitant de Malo-les-Bains irradiait aussi une lueur bleutée et scintillante. Mais cette teinte vira au rouge...

Le témoin de ce fait, très prudent, et ne souffrant nullement de la "soucoupite" s'empresse de nous faire remarquer: "Je n'ai pas dit qu'il s'agissait d'une soucoupe". Selon lui cet objet, qui semblait tourner sur lui-même ne se déplaçait pas, était gros apparemment, comme trois fois une étoile. L'immobilité exclu l'hypothèse d'une étoile filante; mais cette chose lumineuse que notre interlocuteur avait observé pendant 2 ou 3 minutes avant de rentrer chez lui (un peu plus tard elle avait disparu) se situait selon lui, au-dessus du rivage vers Bray-Dunes ou la Belgique.

Héh! Héh! Y aurait-il outre frontière, des petits farceurs soucieux d'assurer de saines distractions à leurs compatriotes?

On a accusé les journalistes exploiter l'histoire des soucoupes comme l'avait été la légende du monstre du Loch Ness. Dans ce cas nous parviendrons bientôt au bout de notre rouleau car les apparitions célestes se multiplient tellement qu'elles risquent de ne plus attirer l'attention. Et puis, si des particuliers se mettent à fabriquer des soucoupes que nous restera-t-il à inventer? Des Martiens? Oui mais carnaval n'est pas encore si proche...

A. M.

LES SOUCOUPES VOLANTES SILLONNENT...

Cette fois, c'est à Malo que les soucoupes ont été aperçues; elles varient du blanc au rouge en passant par le vert et le bleu, [... illisible...] qui possède un matériel ultramoderne pour la teinture et le nettoyage de tout vêtements.

"Bigouré-Teinture", 6, rue du Général-Roche, Malo.

Les soucoupes
volantes emmènent
les autorités
américaines
en ballon

Vienne, 3. - Une formation massive de "soucoupes volantes" ayant été signalée hier après-midi dans la région de Habsbourg, siège du quartier général américain en Autriche, les autorités américaines, alertés par la population autrichienne, ont lancé à sa poursuite un appareil de reconnaissance.

Ces objets ont été identifiés comme étant un paquet de quelque deux cent ballons porteurs de tracts destinés aux populations des pays de au-delà du rideau de fer.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 30 octobre 2020.