Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Les libertaires et les soucoupes, France, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Libertaire, France, page 2, le 4 novembre 1954.

Scan

LES SOUCOUPES VOLANTES: UN COMPLEXE

On a... ou on n'a pas le complexe "soucoupes"!

Bien plus que question de croyance, c'est affaire de logique.

Mais il faut croire que le bon sens n'est plus la qualité fondamentale du Français moyen, puisque plusieurs dizaines de milliers d'individus, apparemment sains, achètent "France-Poire" [= le journal France Soir] uniquement pour se documenter sur les soucoupes volantes!

Voilà bien qui dénote une certaine dose de... disons... crédulité!

Car, outre que "France-Poire" n'est certainement pas le canard à choisir pour y puiser des renseignements valables sur quoi que ce soit, il faut une louable application dans la cornichonnerie pour penser un seul instant que les habitants d'une quelconque planète puissent considérer la Terre comme lieu de villégiature possible. Nous avons ce qu'il faut - comme monstres moraux - pour décourager le reste de l'Univers...

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, il existe pourtant des gens qui y croient! Comme à la Bible. Comme au Christ de Montfavet! Les soucoupes volantes ont un mérite pourtant...: grâce à elles, à la légende dont on les auréole, les cinglés sortent de leurs coquilles! Les soucoupes nous permettent de démasquer, d'identifier tout ce que notre douce France compte de tarés, d'hallucinés, de refoulés et de persécutés mentaux. L'occasion leur est donnée de se manifester, ils en usent, en profitent, en abusent. Ils y croient, ils en voient, leurs pauvres têtes perturbées se remplissent de soucoupes tous formats, de Martiens imberbes et barbus, de rayons lumineux verts ou rouges. C'est du sous-Jules Verne pour cerveaux affaiblis. Tous ces gens sont mûrs pour le cabanon, la sous-cutanée... et l'abonnement à "France-Poire"! On cite même des cas de démence collective.

La pourrie-presse est là, bien là, qui crée la psychose de la peur, de l'occulte! Tant pis si les dégénérés s'excitent! Qu'importe de détraquer les ciboulots primaires des pauvres bougres! Il faut créer le mythe des soucoupes, cela force la vente! Flattons les bas instincts du public, organisons le battage publicitaire ignoble, sur cette énorme plaisanterie!

Alors ils marchent, tous, en bloc, les pauvres piqués de province et d'ailleurs! Panique, lâcheté, angoisse, tous les réflexes poltrons se déchaînent. Sans pudeur.

Tout récemment un personnage tira sur son voisin qui nettoyait sa voiture et qui s'était trouvé pris un instant dans le faisceau des phares!

Il l'avait pris pour un Martien! En banlieue de Paris (aux Lilas) un groupe de piqués téléphona à "France-Poire" (naturellement). Ils venaient de voir un engin volumineux se poser dans la zone! Rapide contrôle: il ne s'agissait que d'une voiture de police qui fouillait le terrain vague de ses phares, pour y démasquer les clochards, les rôdeurs...

Au fait! Que leur voulait-elle, la police, à ces clochards, à ces rôdeurs? Leur procurer un logement, du travail? Leur donner les moyens de redevenir des hommes? On ne nous le dit pas...

C'est égal, assimiler nos flics à des Martiens, c'est leur faire beaucoup d'honneur! Et c'est manquer de courtoisie pour les "autres"!

De chaque coin de province, les témoignages affluent. Une armée pacifique de Martiens barbus et velus occupe nos moindres villages. Le hameau français qui, à l'heure actuelle, n'aurait pas eu SA soucoupe, serait déshonoré!

Il n'y a pas de catégorie sociale particulière où classer les voyeurs de soucoupes. Il s'agit aussi bien du cantonnier, du garagiste, de l'épicière et de l'idiot local... que du notaire. Parfois, c'est le maire lui-même qui se pose en visionnaire. Et on lui laisse ses fonctions... Mais les privilégiés, les petits veinards, ce sont encore bien les pandores! C'est comme on vous le dit: les Martiens, pas dégoûtés pour deux sous, sympathisent facilement avec les gendarmes et les gardes-champêtres!

Le voilà bien... le prestige de l'uniforme!

Bah!.,. "ILS" en reviendront! En définitive, il y a que les gens dont le métier consiste à scruter le ciel (astronomes, observateurs) qui, bien que munis d'appareils de détection puissants, n'ont jamais vu une soucoupe! Pas de chance! Ça ne leur fait pas de bien dans leur profession! Bientôt, on montrera du doigt "l'homme-qui-n'a-jamais-vu-d'soucoupe". Et on l'internera pour peu qu'il proteste! Ainsi va notre planète...

N'oublions pas les farceurs qui s'amusent à bon compte; en gonflant des baudruches peintes aux couleurs vives et en les envoyant se balader dans l'atmosphère... et terroriser tous les dingos des villes et des villages!

Le jour où l'on s'apercevra que les soucoupes - si soucoupes il y a - sont de conception purement terrestre (et humaine) elles n'intéresseront plus personnée. Ou presque. Ce ne sera QUE de la science! Quelle déconvenue pour tous les occultes, pour tous les lunaires au complexe de Mars !

En attendant, le filon est d'or pour "France-Poire"! Il sera pressuré jusqu'au bout. Cela stimule le tirage et permet au... "plus grand journal français" de faire passer au troisième plan - derrière les soucoupes et la respectueuse de service - le problème du réarmement mondial et les revendications sociales. Pour la presse de gouvernement, il est bien évident que les faveurs de "Martine ou de Lolo" et l'idylle du Martien et du gendarme, ont beaucoup plus d'importance que le chômage et la non-reconstruction!

Quand on vous dit que les soucoupes servent à quelque chose...

René TERRIER.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 décembre 2019.