Journaux 1950-1959 -> Documents -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

La vague française de 1954 dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Journal de Doullens, Doullens, Somme, France, page 2, 23 octobre 1954.

Scan

TOUJOURS LES SOUCOUPES

La semaine dernière, jeudi, vers 17 heures, MM. Maurice Niquet, 17 ans, cultivateur; Georges Percheval, 33 ans, ouvrier agricole; et Emile Oncle, 55 ans, cultivateur, se trouvaient dans les champs, à Hardinval, près de Doullens.

Ils étaient occupés à l'arrachage des betteraves, lorsque leur attention fut attirée par un engin brillant, se trouvant dans le ciel à une grande hauteur, à la verticale du hameau de Hardinval, vers le sud de la route nationale Abbeville-Doullens.

L'engin de forme sphérique et d'un diamètre de 10 mètres environ, émettait des lueurs de toutes les couleurs qui se reflétaient vers le sol et sur les deux chevaux conduits par M. Niquet; les chevaux, prirent peur, il fallut les détacher en hâte et les tenir par la bride.

L'engin descendit doucement; dans la descente, la giration de l'appareil cessa. La soucoupe s'immobilisa à quelques 30 mètres du sol, et à 200 mètres de l'endroit où se trouvait M. Percheval. Des jets de vapeur de couleur sortaient de l'appareil et éclairaient le sol. La boule resta dix minutes immobile, puis tourna sur place et fila tout droit dans le ciel.

Spectacle plus hallucinant encore que celui remarqué par M. et Mme Dumeige, courtiers en bestiaux, à Domart-en-Ponthieu, et M. Lourdel, également courtier en bestiaux, à Condé-Folie. Ces personnes ont aperçu une soucoupe brillante qui atterrissait dans unc hamp, à peu de distance de la route où ils se trouvaient.

M. et Mme Dumeige et M. Lourdel descendirent de leurs véhicules et virent, près de la lueur six ou sept petits être qui avançaient à la file. Les trois terriens furent tellement effrayés qu'ils remontèrent en voiture et quittèrent au plus vite les lieux.

Une cultivatrice de Fienvillers nous a également affirmé avoir vu, alors qu'elle se trouvait dans les champs, un engin de forme allongée, fort brillant, qui descendait et remontait verticalement.

Elle non plus n'y croyait pas et pourtant quand on a vu ces mystérieux engins il faut bien se rendre à l'évidence, a ajouté cette cultivatrice.

***

Ainsi journellement, on entend parler que de soucoupes.

Parviendra-t-on enfin à découvrir le secrets de ces mystérieux engins?

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 29 mars 2020.